Situation des Femmes en Iran

Public

19 octobre 2004

Bulletin mensuel d’informations...

AFIF INFOS : ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran
Septembre 2004

Bahaïs menacés par Téhéran
Libération, 2 septembre
… Début 2004, des diplomates onusiens avaient arraché à l'Iran l'engagement que les 350 000 bahaïs du pays, fréquemment persécutés, seraient mieux traités. Exclus de facto de l'enseignement supérieur depuis 1980, ceux-ci pourraient à nouveau s'inscrire à l'université...
Au début du printemps donc, les bahaïs eurent l'heureuse surprise de constater que la mention «religion» avait effectivement disparu des bulletins d'inscription. «Du coup, explique Brenda Abrar, la porte-parole du mouvement bahaï en France, les étudiants de notre communauté se sont tous inscrits.» Un millier d'enthousiastes passèrent les examens avec succès. Mais fin août ils ont reçu des bulletins de notes avec la mention «musulmans». Les autorités leur ont expliqué que l'entrée à l'université équivaut à une déclaration d'adhésion à l'islam. L'association des bahaïs de France a condamné hier ces pressions poussant ces étudiants à abjurer leur foi.

Premier satellite civil
AFP, 2 septembre
L'Iran lancera en avril 2005 son premier satellite civil appelé Mesbah « phare », a déclaré Mohammad Fathi, directeur du Centre des recherches scientifiques et industrielles, cité jeudi par les journaux iraniens…

Inquiétante reprise de l'enrichissement d’uranium
AFP – Téhéran, 3 septembre
… Pour la première, un haut dirigeant en charge du nucléaire iranien a théorisé, avec un franc-parler inattendu, sur le danger encouru si la République islamique se met à enrichir l’uranium.
"Les Européens savent que si l'Iran maîtrise la technologie de l'enrichissement, il aura aussi la capacité d'enrichir l'uranium… Cela modifierait les équations politiques…» a déclaré H. Moussavian jeudi à la télévision d'Etat. Selon un nouveau rapport de l'AIEA, les Iraniens ont, brisé cet été les scellés posés par les inspecteurs de l'AIEA sur certains sites… L'AIEA rouvre le dossier iranien à partir du 13 septembre à Vienne…

Récompense pour dénoncer
Radio farda, 3 septembre
Ahmad Reza Chiri, journaliste à Machad (nord-est) a rapporté que le nombre des arrestations de femmes « mal couvertes » à Machad a été sans précédent ces derniers mois. Elles ont été mal traitées, condamnées et sanctionnées…
Il a par ailleurs affirmé que les forces de l’ordre « Allergiques » jusqu’ici aux pantalons courts des femmes, focalisent actuellement leur « sensibilité » à la chasse des amoureux en balade dans les rues et les parcs. Pour se faire aider, les forces de l’ordre ont promis aux délateurs une récompense de 5 à 10 mille toumns « par tête de fille ou de garçon dénoncés »…

Malnutrition générale
ISNA, 6 septembre
Selon le ministre iranien de la Santé, la malnutrition générale dans le pays a diminué la taille et la capacité intellectuelle des Iraniens.

30 000 généralistes dans la pauvreté
Agence de presse Fars, 6 septembre
Selon le vice-ministre de la Santé, 30 000 médecins généralistes vivent au-dessous du seuil de la pauvreté en Iran. Alors que ce seuil est estimé entre 120 à 130 000 toumans de revenus mensuels (1000 touman = 1 €), le salaire de ces médecins ne dépassent pas 70 à 80 000 toumans par mois.

Inflation
Agence de presse Mehr, 7 septembre
D’après le Rapport de l’ONU sur le développement, parmi 143 pays, l’Iran occupe le 127ème rang en ce qui concerne le taux d’inflation.

« Egalité des sexes » supprimée
Site des Femmes d’Iran, 7 septembre
Les députés du nouveau parlement iranien ont voté favorablement pour que la clause de « l’égalité des sexes » soit supprimée du 4ème plan quinquennal du développement et ceci devant « le silence étonnant » de quelques [rares] députées…

Condamnations et pendaisons
Secrétariat du CNRI, 8 septembre
… Un prisonnier à été pendu à Abadan (sud-ouest) le 6 septembre et trois autres à Téhéran hier. La semaine passée, le système judiciaire iranien a condamné six prisonniers à mort dont trois mineurs... En août un jeune Afghan de 16 ans avait été condamné à mort.
Il y a actuellement quatre victimes de moins de 18 ans dans le couloir de la mort…

Les réfugiés afghans rentrent d'Iran à reculons
AFP – Kaboul, 8 septembre
Selon l’annonce du HCR jeudi, plus d'un million d’Afghans réfugiés en Iran sont rentrés au pays depuis avril 2002. Ces dernières semaines, le mouvement s'est accéléré avec parfois 4.000 départs par jour…
Fatima, 32 ans, évoque sa vie "normale" en Iran avec un époux afghan, paysan cultivateur, "La police harcelait les hommes de la famille, les arrêtait. Nos enfants ne pouvaient plus aller à l'école car nous devions payer une inscription", spéciale pour les Afghans… "A la radio et à la télévision ils disaient que les réfugiés afghans devaient rentrer car le chômage en Iran est élevé. Ils disaient que, sinon, on serait poursuivis"… Récemment, "du côté iranien, la situation est devenue plus dure", admet-elle : "Ils doivent payer des droits d'inscription dans les écoles en tant qu'Afghans et leur carte d'identité n'est pas renouvelée".

JO : judoka récompensé
AP - Téhéran, 8 septembre
L'Iran a remis 125.000 dollars à son judoka qui avait refusé de combattre un Israélien lors des derniers Jeux olympiques d'Athènes. Cette somme est exactement la même que celle qui a été donnée aux Iraniens ayant décroché un titre olympique…

Arrestations
Quotidien Djomhouri eslami, 8 septembre
Le centre de renseignements du commandement des forces de l’ordre de la province de Guilan (nord) a déclaré avoir arrêté 20 femmes « mal voilées » et 18 hommes en train de danser et de boire de l’alcool dans une soirée à Golsar (Racht). Une quantité de boissons alcoolisées, 1300 CDS et une antenne parabolique ont été confisqués…

Pendaisons
AFP, 9 septembre
… Les pendaisons sont en forte augmentation ces derniers mois. Selon un décompte basé sur les informations données par la presse locale, quelque 62 personnes ont été exécutées en Iran depuis janvier 2004, dont 35 depuis le 1er juillet. Il y a eu respectivement 108 et 113 exécutions en 2003 et 2002, selon l'organisation de défense des droits de l'Homme, Amnesty International. Le meurtre, l'attaque à main armée, le viol, l'apostasie et le trafic de drogue, à partir de plus de 5 kg d'opium saisis, sont punis de mort en Iran.

Prêt à recevoir des étudiantes voilées de France, Allemagne et Turquie
AFP, 9 septembre
L’Iran est prêt à accepter dans ses universités des étudiantes voilées de France, d’Allemagne et de Turquie pour répondre aux mesures d’interdiction du voile dans ces trois pays.
Selon la télévision, le Conseil suprême de la révolution culturelle, la plus haute instance en charge des questions culturelles et universitaires, a décidé d’accepter des étudiantes musulmanes voilées de ces trois pays sans qu’elles ne soient obligées de passer le concours d’entrée.
Le Conseil a également demandé à l’Organisation de la conférence islamique (OCI) et aux autres institutions culturelles islamiques de chercher à créer des universités dans les pays où les musulmanes doivent faire face à l’interdiction du port du voile.
Ces derniers jours, des rassemblements ont été organisés devant l’ambassade de France à Téhéran par des groupes islamistes pour protester contre la loi française interdisant le port de signes religieux ostensibles à l’école publique, dont le foulard islamique, qui est entrée en vigueur jeudi dernier avec la rentrée des classes…

Sociétés écran pour les achats nucléaires
Reuters - Paris, 10 septembre
L’Iran utilise de nombreuses sociétés écrans pour acheter du matériel destiné à son programme secret d’armes nucléaire, a déclaré vendredi un groupe d’exilés iraniens qui a fait un rapport précis sur le programme atomique de Téhéran.
Le CNRI a dit que Téhéran utilisait des sociétés écrans pour « faire passer ses activités nucléaires pour un simple travail du secteur privé. » et a divulgué quatre de ces…

Arme atomique dès 2005
Libération, 11 septembre
«L'Iran pourrait avoir, mi-2005, la capacité de construire une bombe atomique», ont affirmé, vendredi à Paris, les Moudjahidin du peuple, la principale organisation d'opposition armée au régime de Téhéran.
«Le régime des mollahs cherche à (...) produire trois bombes atomiques par an» dès l'an prochain, ont averti les Moudjahidin qui, en 2003, avaient révélé les visées militaires de Téhéran.

62% des lauréats sont des filles
Quotidien Hamchahri, 12 septembre
Hossein Rahimi, directeur de l’organisation de l’Evaluation de l’éducation national a annoncé la participation cette année de près d’un million 300 mille bacheliers au concours national d’entrée universitaire. Il a précisé que parmi les 18% lauréats, 62 % sont des filles…

Europe et Etats-Unis se rapprochent sur le dossier iranien
AFP – Vienne, 13 septembre
La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne devaient déposer lundi à l'AIEA une résolution donnant jusqu'en novembre à l'Iran pour prouver qu'il ne fabriquait pas en secret l'arme atomique, tandis que Téhéran refusait toute restriction à son droit au nucléaire civil.
Le projet de résolution européen exige notamment de l'Iran la suspension de toutes ses activités d'enrichissement de l'uranium, que la communauté internationale s'inquiète de voir détournées à des fins militaires, ont expliqué des diplomates…

Protestation d'Iraniens à Bruxelles
Libération, 13 septembre
Des enfants iraniens brandissent des pancartes, lundi à Bruxelles, lors d'une manifestation devant le Conseil des ministres des Affaires étrangères. « Ma mère n'est pas une terroriste», peut-on lire sur une de ces pancartes.
Alors que les ministres étaient réunis pour aborder la question de la coopération de Téhéran avec AIEA, 5.000 personnes, selon les autorités (25.000 selon les organisateurs), ont manifesté leur soutien à la principale organisation d'opposition armée au régime islamiste iranien, les «Moudjahidins du peuple», listés par l'Union européenne comme organisation terroriste depuis mai 2002. A l'appel du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), la branche politique de l'opposition iranienne, les manifestants ont lâché des colombes et brandi des portraits de leurs leaders, Massoud et Maryam Radjavi.

Un Iranien bloqué depuis 16 ans à Roissy inspire Steven Spielberg
AP – Roissy, 13 septembre
Il n'a pas d'adresse mais son courrier arrive à destination. La pharmacie prend ses communications téléphoniques et les nombreux établissements de restauration rapide lui assurent les repas.
Mehran Karimi Nasseri, apatride depuis des années, vit dans un monde kafkaïen. Eternel passager bloqué en transit, il habite dans le terminal-1 de l'aéroport parisien Roissy Charles-de-Gaulle depuis 16 ans…
Son étrange histoire a inspiré le dernier film de Steven Spielberg «Le Terminal», avec Tom Hanks, qui sort mercredi [15 septembre] sur les écrans français et lui a rapporté une coquette somme d'argent. Ce qui pourrait lui permettre de changer de vie... s'il le décide…

Arrestation de 80 responsables évangéliques des ADD
Religion Today, 14 septembre
La police iranienne a envahi jeudi la conférence générale annuelle des Assemblées de Dieu d'Iran, arrêtant au moins 80 responsables.
Sans prévenir, un grand nombre de policiers a entouré la propriété de l'église de Karaj [ouest de Téhéran], où se tenait la convention, faisant ensuite irruption dans les locaux.
Ils ont arrêté tous les hommes et les femmes présents au premier jour de la convention annuelle.
Les chrétiens ont été retenus plusieurs heures et conduits les yeux bandés à un endroit qu'ils n'ont pu déterminer. Chacun d'eux a été interrogé séparément par des fonctionnaires des services de sécurité.
Lors des interrogatoires, les autorités ont collecté des informations très précises sur chaque personne, y compris sur ses activités, ses parents et d'autres informations personnelles.
Par la suite, les autorités ont libéré tous les chrétiens arrêtés, à l'exception de 10 pasteurs.
L'endroit où ces 10 hommes sont incarcérés est inconnu, et leurs familles n'ont pas eu l'autorisation d'entrer en contact avec eux.
Les chrétiens évangéliques libérés se sont vus interdire de se rendre aux réunions le vendredi, jour de repos officiel en Iran, où les chrétiens célèbrent leurs cultes.
Seule théocratie du monde, l'Iran a strictement interdit les activités de ses citoyens chrétiens évangéliques, fermant leurs églises et arrêtant les convertis au christianisme dès qu'elle les trouve. En vertu de loi islamique, les apostats qui quittent l'Islam sont passibles de la peine de mort.

Responsable du festival du cinéma arrêté à cause de femmes mal voilées
AFP- Téhéran, 15 septembre
Un responsable du festival du cinéma iranien, A. Davoudi, a été arrêté par la police des moeurs à la suite de protestations d'extrémistes islamistes contre la présence de femmes ne respectant pas le voile islamique lors de la soirée de la remise des prix…
"Après avoir reçu de nombreuses protestations contre le non-respectt du voile islamique par des participantes lors de la soirée du festival du cinéma organisé par la Maison du cinéma, nous avons décidé de convoquer les organisateurs", selon un responsable de la police…
Les organisateurs du festival ont pourtant publié un communiqué pour faire part de leur "profond regret" que "certaines invitées n'aient pas respecté la notice" demandant aux femmes de respecter le voile islamique.
Les journaux Jomhouri Eslami et Kayhan ont dénoncé cette année la présence de femmes et de jeunes filles mal voilées, en publiant de nombreuses photos montrant des filles très maquillées laissant dépasser leur chevelure du foulard, portant des manteaux très serrés et des pantalons courts arrivant au mollet.Depuis la révolution islamique de 1979, toutes les femmes quelle que soit leur nationalité et leur religion sont obligées de porter le voile islamique en Iran.
Ces derniers mois, la police a mené des opérations à Téhéran et dans les grandes villes du pays pour interpeller brièvement des centaines d'Iraniennes pour non-respect du voile islamique.

Amputation
BBC, 17 septembre
Le responsable des relations publiques de l’administration des prisons de la province de Hamedan (ouest) a annoncé l’amputation des doigts d’un prisonnier accusé de vols.

Exécutions, amputations et répression pendant la visite de la délégation européenne
Secrétariat du CNRI, 18 septembre
Alors qu’une délégation de l’Union européenne s’est rendue en Iran pour discuter des droits de l’Homme…, les mollahs ont lancé une nouvelle vague de répression et de violations... Cela reflète la peur du régime de voir les protestations populaires et les émeutes s’étendre avec la rentrée scolaire.
Le média du régime a rapporté l’exécution d’un jeune homme à Dezfoul (sud-ouest) hier. Deux autres personnes ont été condamnées à mort à Téhéran…
Début septembre, les autorités judiciaires ont interdit huit publications et mensuels et plusieurs journalistes ont également été arrêtés…
Durant cette période, selon le média officiel, 283 personnes ont été arrêtées pour avoir assisté à des soirées ou à des fêtes…

Khatami : « Contrôle ou pas, l'Iran ira au bout du nucléaire civil »
AFP – Téhéran, 21 septembre
L'Iran est résolu à mener à bien son programme nucléaire même s'il faut se soustraire à tout contrôle international, a clamé mardi Mohammad Khatami lors d'une parade exaltant la puissance militaire de la République islamique...
L'AIEA… donne à Téhéran jusqu'au 25 novembre pour faire en sorte que tous les doutes soient levés sur la nature de son programme nucléaire…
M. Khatami a vu défiler les équipements de toutes les forces armées, en particulier deux exemplaires du missile conventionnel Chahab 3, à la portée annoncée de 1.300 à 1.700 km, un Chahab 2 et un Chahab 1, selon le commentateur de la manifestation…
Les progrès annoncés par l'Iran de son programme balistique renforcent les préoccupations de la communauté internationale, inquiète que les Chahab 3 ne servent de vecteurs à des charges nucléaires...

Se convertit au logiciel libre
Libération, 21 septembre
L'Iran est le dernier pays en date à envisager de s'affranchir du système d'exploitation Windows de Microsoft en optant pour le logiciel libre Linux, que tout un chacun peut copier gratuitement.
La République islamique ne cherche pas pour autant à diminuer le coût de sa facture informatique, une raison souvent invoquée par les Etats faisant le même choix, car «tous les logiciels en Iran sont des copies, il n'y a pas de copyright en Iran, alors tout le monde utilise les logiciels de Microsoft gratuitement», explique M. Sephery-Rad, le secrétaire du Haut Conseil à l'informatique…
Pour l'Iran, dont un million d'ordinateurs dans les administrations sont équipés de Windows, payer les sommes dues à Microsoft coûterait «beaucoup d'argent», poursuit M. Sephery-Rad. D'où l'alternative Linux, envisageable dans les «deux ou trois ans». Microsoft pourrait ainsi regretter le temps béni du piratage où, au moins, les Iraniens utilisaient ses logiciels.

"Epuration culturelle"
AFP, 21 septembre
Les bahaïs de France ont dénoncé une "épuration culturelle" menée à leur encontre en Iran par le gouvernement de la République islamique, dans un encart paru dans Le Monde daté mercredi.
L’encart dénonce la destruction en juin dernier à Téhéran de la maison du père de Baha allah, fondateur de la foi bahaïsme, "un monument historique, précieux modèle d'architecture islamo iranienne".
Selon le texte, l'Iran livre depuis 25 ans "une guerre sans merci" aux bahaïs et "dans leur volonté farouche de débarrasser l'Iran de sa communauté baha'ie et de faire disparaître jusqu'à son souvenir, voici que les fondamentalistes au pouvoir se mettent à détruire le patrimoine culturel de leur propre pays".
"Les mollahs extrémistes vouent une haine si forte aux baha'is que pour mieux éradiquer leur religion, ils tentent désormais d'effacer toute trace de son existence dans le pays de sa naissance, suivant en cela l'exemple des Talibans face aux imposantes sculptures bouddhistes de Bamian en Afghanistan", poursuit l'encart.Il rappelle la destruction antérieure d'un lieu de pèlerinage, la demeure du Bâb à Chiraz, ainsi que la confiscation de cimetières, la destruction des tombeaux de personnages historiques pour les baha'is et la profanation du sépulcre de Quddus, l'un de leurs apôtres.
Cela s'inscrit dans une campagne internationale des baha'is qui a débuté le 12 septembre par la publication d'une lettre ouverte dans le New York Times, selon le site internet des baha'is de France…

Plus de 5 % de la population sont drogués
Radio Farda, 22 septembre
S’appuyant sur une enquête menée parallèlement avec l’ONU en 2001, M. Vaziran, responsable du département de la Prévention au ministère de la Santé a annoncé que 3 700 000 Iraniens sont drogués.
Ce chiffre est supérieur au taux moyen dans le monde qui est de 3%.

120 exécutions ces six derniers mois
Secrétariat du CNRI, 23 septembre
Selon la presse officielle en Iran un prisonnier a été pendu à Minab le 18 septembre, un autre à Téhéran le 20 septembre et le troisième à Ghazvine le 21 septembre. Ainsi le nombre de prisonniers exécutés de mi-août à mi-septembre se monte à 19 et le nombre total d’exécutions depuis mars 2004 atteint au moins les 120. Il s’agit uniquement des exécutions rapportées par les médias officiels…

Affrontements avec une secte
AFP – Téhéran, 23 septembre
Deux officiers de police iraniens ont été tués et sept autres grièvement blessés mercredi dans le village d'Ouch-Tapeh (nord-ouest) lors d'affrontements avec des "malfaiteurs" membres d'une secte religieuse selon IRNA…
D’après le site Baztab…, « les villageois d'Ouch-Tapeh qui font partie d'un groupe religieux appelé "Ali-Allahi" avaient installé des pancartes à l’entrée du village pour annoncer le retour de l'imam Mahdi. Ils ont attaqué les policiers avec des pierres et des armes à feu"…
Ces derniers mois, des adeptes du groupe Ali-Allahi se sont manifestés à plusieurs reprises, notamment à Téhéran à Qom pour appeler les musulmans à se joindre à eux. Quatre d'entre eux ont été arrêtés au début de l'été à la prière du vendredi de Téhéran…
Selon Ahmad Gheravand, commandant des forces de l'ordre de la province d'Azerbaïdjan occidental (nord-ouest), "depuis un mois, dix policiers ont été tués dans des affrontements avec des malfaiteurs dans la province". Il n’a pas précisé s’il y avait un lien avec les affrontements d'Ouch-Tapeh.

Dépression
Agence de presse estudiantine ISNA, 25 septembre
La dépression est considérée comme affection la plus répandue dans le pays. Les femmes sont les plus exposées à cette maladie.

"Missile stratégique"
AP – Téhéran, 25 septembre
L'Iran a annoncé samedi avoir testé avec succès un "missile stratégique" qui a ensuite été livré aux forces armées du pays, selon la radio nationale du pays.
"Ce missile stratégique a été testé avec succès lors d'exercices militaires des Gardes de la Révolution et livré aux forces armées", a déclaré le ministre de la défense Ali Shamkhani... Il n'a fourni aucun détail sur le missile pour des "raisons de sécurité", tout en précisant que Téhéran était "prêt à faire face à toutes les menaces régionales et extrarégionales"…

Nucléaire
AFP – Téhéran, 26 septembre
Allemagne, France, Grande-Bretagne, principaux interlocuteurs des Iraniens, ont exprimé leur fermeté ces jours derniers lors de l'Assemblée générale de l'Onu.
"Vous faites une grave erreur," a dit le ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer à son homologue Kamal Kharazi. Le ministre français Michel Barnier a parlé de "moment de vérité" à propos du 25 novembre.
Si l'AIEA n'obtient pas satisfaction, "on verra dans quelles conditions passer à l'étape suivante qui est celle du Conseil de sécurité", a-t-il déclaré tout en précisant que "nous n'en sommes pas là" et que les Iraniens semblaient avoir compris "la gravité de ce moment"…

Sinistrées de Bam
Quotidien Hamchahri, 26 septembre
Parmi les victimes du tremblement de terre de Bam, les jeunes filles et les veuves du 15 à 25 ans sont les plus affectées par des problèmes psychiques, la dépression, l’angoisse et la drogue…
Un assistant social local explique que les mariages entre les filles de moins de 20 ans et des hommes âgés sont en hausse dans la région. Poussée par la famille, par l’absence de la famille ou par la pauvreté, les jeunes rescapées de Bam sont en effet « vendues » au premier venu souvent âgé ou à des inconnus de la région parmi lesquels des trafiquants de femmes. Les autorités n’ont pas réussi à « sécuriser » la région…

Caisses islamiques de prêt
AFP – Téhéran, 28 septembre
Au moins une personne a été tuée et 18 blessées mardi dans des affrontements entre la police et des épargnants de Nour-Abad (sud-ouest) qui réclamaient le remboursement de leur argent déposé dans une caisse islamique de prêt sans intérêt, a rapporté la télévision…
Selon le site Baztab, "Après l'annonce de la faillite de la caisse, des habitants ont manifesté dans la ville et ont attaqué la préfecture et d'autres bâtiments officiels, incendiant des biens publics". Ces derniers mois, plusieurs villes ont connu des manifestations, parfois violentes, après que des caisses islamiques de prêt sans intérêt se furent trouvées dans l'incapacité de rembourser les épargnants… Ce sont en général des familles défavorisées qui ont recours à ces caisses…
Les caisses islamiques de prêt sans intérêt se sont développées ces dernières années, mais leurs responsables utilisent les fonds recueillis pour investir ou spéculer, ce qui explique leur incapacité à rembourser les petits épargnants lorsqu'ils se présentent en nombre pour se faire rembourser.
Souvent proches des milieux conservateurs, elles échappent à la surveillance du système bancaire…

Vastes Affrontements dans trois villes
Secrétariat du CNRI, 29 septembre.
… La patrouille maritime des pasdarans a attaqué, lundi, une embarcation de trois habitants du secteur sur le littoral de Bandar (sud-ouest). Elle a coulé le bateau et tué les trois hommes… Quand la nouvelle de l’incident s’est répandue dans la ville, les habitants ont manifesté devant le gouvernorat de Hormozegan et ont pris le bâtiment d’assaut. Les forces de la répression ont chargé les manifestants et procédé à de nombreuses arrestations…

Coups de fouet
ISNA, 29 septembre
Des habitants du village de Tabrateh (centre) se sont rassemblés par centaines devant le bureau du chef judiciaire de la province pour manifester leur indignation.
Accusés d’avoir utilisé illégalement de l’eau des puits, ils ont été condamnés par le tribunal à la flagellation et au paiement des amendes.
Un père de martyr[de guerre Iran Irak] de 72 ans a raconté avoir reçu 60 coups de fouet en public. Larmes aux yeux, un autre de 85 ans a dit avoir été fouetté de 60 coups, emprisonné 25 jours et contraint à payer en plus 120 000 toumans. Le troisième, 60 ans et père de deux handicapés a été condamné à payer 500 000 toumans et a subi en plus les 60 coups.

Khatami en Algérie
AP – Alger, 30 septembre
… Mohammad Khatami entame samedi une visite d'Etat de trois jours en Algérie… Depuis 1999, les relations entre les deux pays ont connu un net réchauffement, après une brouille de plusieurs années. Au début des années 90, qui marqua le début de la rébellion islamiste, les autorités algériennes avaient interrompu les relations diplomatiques, accusant Téhéran de soutenir financièrement et politiquement le Front Islamique de Salut (FIS, parti aujourd'hui interdit).

csdhi

Les Iraniennes en révolte