Situation des Femmes en Iran

Public

30 novembre 2004

Appel urgent de la commission des femmes du CNRI ...

Appel urgent de la commission des femmes du CNRI pour empêcher la lapidation d’une femme en Iran

Les bourreaux du régime misogyne des mollahs se préparent à exécuter un décret de lapidation prononcé contre Mme Hadjieh Esmaïlvand dans la prison de Jolfa, dans la province d’Azerbaïdjan de l’ouest dans trois semaines

Hadjieh (Habibeh) purge une peine de prison depuis janvier 2000. Au début, les tribunaux des mollahs l’avaient condamnée à être exécutée, mais quand sa condamnation a été envoyée à la cour suprême, la simple exécution a été commuée en lapidation.

Le décret officiel de lapidation de Hadjieh Esmaïlvand promulgué et approuvé par l’appareil judiciaire criminel des mollahs est paru dans le journal Modjahed n° 787 du 21 septembre 2004.

D’autres informations montrent qu’une prisonnière du nom de Najmeh Vossough Razavi, 24 ans, étudiante en droit, a été condamnée à mort et que sa peine a été confirmée par la cour suprême. Najmeh Vossough doit être pendue la semaine prochaine.

Selon des informations publiées dans la presse officielle, au moins quatre femmes ont été pendues depuis le début de 2004, alors que douze autres ont été condamnées à mort. Une autre jeune femme de 24 ans, Tayebeh, a été condamnée à mort le 17 novembre.

Une députée du Majlis (parlement) des mollahs a été citée par la presse officielle le 20 novembre disant que les prostituées n’existeraient plus si on en pendait dix.

Etant donné la condamnation du régime des mollahs par le troisième comité de l’Assemblée générale de l’ONU le 17 novembre 2004 exprimant une profonde préoccupation sur la poursuite des exécutions, des arrestations arbitraires, de l’usage de la torture, des amputations, du fouet et de la discrimination systématique contre les femmes, la commission des femmes du CNRI appelle le Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme et toutes les organisations de défense des droits de l’homme d’entreprendre une action internationale urgente pour sauver la vie de ces femmes, notamment de Hadjieh Esmaïlvand qui doit être lapidée.


Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 29 novembre 2004

csdhi

Les Iraniennes en révolte