Situation des Femmes en Iran

Public

18 novembre 2004

Bulletin mensuel d’informations...

AFIF INFOS : ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran
Octobre 2004
afifem2001@yahoo.fr
Etudes supérieures limitées
Quotidien Emrouz, 28 septembre
L’une des commissions du parlement a remis à l’ordre du jour le projet de loi limitant l’accès des filles à certains disciplines universitaires sous prétexte de « l’insuffisance de la force physique »… Pour les défenseurs de cette loi, « c’est la solution la plus logique pour baisser le nombre élevé des candidates aux études supérieures »…

Stade de foot interdit aux Iraniennes
Quotidien Chahrvand, 1er octobre
Alors que l’accès sera strictement interdit aux Iraniennes, seules les Allemandes résidant en Iran accompagnées de leurs maris seront permises d’assister au match amical du football entre l’Iran et l’Allemagne (le 10 octobre) au stade de « Liberté » à Téhéran.

Aucune remise de prix aux femmes « mal habillées »
Site des Femmes d’Iran, 1er octobre
Dans un communiqué, le directeur du festival national du théâtre « la Défense sacrée » a déclaré que les femmes artistes portant des vêtements moulants ne seront pas récompensées. Il a mis les participantes en garde contre le maquillage exagéré, les tenues moulantes ou courtes, le comportement "exhibitionniste et grossier", ainsi que la mixité avec les hommes. Il a menacé, par ailleurs, de ne pas assister à la soirée de remise des prix et même l’annuler si les femmes artistes ne respectent pas ses consignes…

Pendu pour vol à main armée
SDA-ATS Service News – Téhéran, 2 octobre
Un Iranien reconnu coupable de vol à main armée a été pendu en public à Ahvaz (sud-ouest), a rapporté le quotidien "Jomhouri Eslami". Il a été exécuté sur l'une des places de la ville…
Le meurtre, l'attaque à main armée, le viol, l'apostasie et le trafic de drogue, à partir de plus de 5 kg d'opium saisis, sont punis de mort en Iran.

Exécutions et condamnations à mort
Secrétariat du CNRI, 2 octobre
Selon les médias officiels, deux prisonniers… vont être pendus le 4 et le 5 octobre à Téhéran. Un prisonnier à Ahwaz (sud), deux autres à Saveh (nord) et un autre à Karadj (ouest de Téhéran) ont été pendus entre les 27 et 29 septembre. Le régime des mollahs a également condamné à mort sept prisonniers la semaine dernière. Deux prisonniers ont été amputés de la main droite et du pied gauche à Ahwaz en septembre...

Concert de femmes annulé
Quotidien officiel Keyhan, 3 octobre
« Grâce à l’intervention de jeunes croyants et du hezbollah de la ville de Zanjan (au centre), le 1er concert de musique féminin qui allait se tenir dans cette ville n’a pas eu lieu… », a rapporté Keyhan. La protestation violente de quelques membres de Hezbollah devant la salle de concert a entraîné l’annulation définitive de celui-ci.

Privatisation à grande échelle
AFP – Téhéran, 3 octobre
L'Iran a levé les obstacles constitutionnels à une privatisation à grande échelle d'une économie souffrant durement d'un monopole ultra prépondérant de l'Etat... Le Conseil de discernement a autorisé samedi le gouvernement à privatiser de vastes secteurs jusqu'alors protégés par les articles 43 et surtout 44 de la loi fondamentale, tels que la banque et les transports, et les industries pétrolières et gazières en aval de la filière. Mais il a réaffirmé le monopole de l'Etat sur la ressource pétrolière et gazière…

Gifle au cabinet Khatami
AFP – Téhéran, 3 octobre
Le Parlement a infligé dimanche une nouvelle gifle au gouvernement de Khatami, désormais impuissant à rendre les coups, en votant la destitution du ministre des Transports…
Les députés ont refusé la confiance à Ahmad Khoram, ministre depuis trois ans, lui reprochant l'hécatombe sur les routes et dans les airs, le désordre voire la corruption de son ministère, mais aussi une politique trop favorable aux investisseurs étrangers…
"L'an dernier, 25.350 personnes sont mortes sur les routes, soit 5.600 de plus qu'il y a trois ans", a déclaré le député Ali Ahmadi. "Au cours des deux premiers mois de l'année, 4.480 personnes sont mortes, 74 par jour, 24% de plus que l'an dernier sur la même période", a-t-il ajouté.
Les catastrophes aériennes des dernières années, le drame ferroviaire de Neishabour (289 morts le 18 février) ont été retenus contre M. Khoram, dont le prédécesseur est mort dans un accident d'avion.
La majorité du Parlement a aussi imputé à M. Khoram l'attribution à une société turque d'un contrat d'exploitation du nouvel aéroport de Téhéran.
Les forces armées ont fermé en mai, manu militari, l'aéroport qui venait d'accueillir son premier vol commercial après des années de vicissitudes et de retards. Selon elles, l'octroi du marché à la société turque TAV (Tepe-Akfen-Vie) menace la sécurité nationale. L'aéroport n'a toujours pas rouvert…

Séparation des sexes dans les voitures
Site des Femmes d’Iran, 4 octobre
Pour délivrer la carte du parking aux étudiants, « l’Université libre de Téhéran-Sud » leur fait signer une attestation selon laquelle « la mixité dans les véhicules est, dans toute circonstance, formellement interdite », ainsi que « seule la partie gauche du parc de stationnement est réservée aux femmes ».
Une affiche à l’entrée de la salle de prière de la faculté technique met également en garde les étudiantes : « Le maquillage est formellement interdit, les contrevenantes sont passibles d’apparition devant un comité de discipline.»

Condamnation à mort pour trafic d'antiquités
ATS, le 4 octobre
Deux hommes, poursuivis pour des fouilles illégales sur le site archéologique de Jiroft (sud), accusés de trafic d'antiquités avec l'étranger ont été condamnés à mort, ont rapporté les médias d'Etat dimanche.
C'est la première fois que de telles activités sont punies de la peine capitale, a affirmé à l'AFP le service juridique de l'Organisation iranienne du patrimoine.
"Nous espérons que les exécutions auront lieu à Jiroft même pour mettre fin au trafic", a déclaré à la télévision le chef de la justice de la province de Kerman…

Des missiles d'une portée de 2.000 km
Reuters – Téhéran, 5 octobre
L'ex-président iranien, le très influent Akbar Hachemi Rafsandjani, a annoncé mardi que l'Iran était en possession de missiles d'une portée de 2.000 km, ce qui lui permettrait d'atteindre Israël ou le sud-est du continent européen…

L'Iran annule des concerts organisés par l'ambassade de Suisse
Swissinfo - Téhéran, 5 octobre
L'Iran a annulé quatre concerts de musique classique organisés par l'ambassade de Suisse à Téhéran qui devaient avoir lieu cette semaine à Chiraz et à Téhéran… Selon des sources diplomatiques, des doléances d'extrémistes seraient à l'origine de cette décision…
L'ambassade d'Italie a également été visée. Deux concerts de jazz mis sur pied par la représentation diplomatique ont été annulés à la fin septembre et au début octobre...

Rassemblement des étudiantes
Quotidien Iran, 6 octobre
Pour protester contre la mauvaise condition d’hébergement et de services, 650 étudiantes du foyer universitaire Salamat se sont rassemblées lundi devant l’université Allameh Tabatabaï [à Téhéran].
Un autre rassemblement pour les mêmes motifs a été organisé par les étudiants de l’université de Sabzevar (nord-est).

Exécution d’une femme
Journal Hamchahri, 6 octobre
Fatemeh, une jeune femme accusée de meutre de son mari, a été condamnée à être exécutée le 13 octobre à Téhéran… [devant la protestation internationale, l’exécution est reportée à une date ultérieure].

7 exécutions en deux jours
Secrétariat du CNRI, 6 octobre
Selon la presse officielle, le 5 octobre, le régime… a pendu 4 prisonniers à Salmanchahr (nord)…
Le jour précédent, « les bourreaux du régime ont pendu en public au carrefour Robat d’Ispahan un jeune prisonnier nommé Mehrzad Vajeb Alvoghough. Il a été exécuté sous les yeux de sa femme et de son enfant. La foule révulsée par cette scène de pendaison d’un père devant son enfant, s’est mise à hurler des protestations »…

Suicides de femmesQuotidien
Hamchahri, 7 octobre
Dans un rapport, le comité des Affaires de femmes et de jeunes de Larestan (sud) a fait état de la dégradation de la situation des femmes dans la région de Fars.
D’après ce rapport, outre la dépression et les maladies psychiques, 20 femmes se sont données la mort dans l’année en cours et 85 cas de divorce ont été enregistrés depuis 4 mois…

Quotidien Iran, 7 octobre
Hier matin, une étudiante de l’université de Bojnourd (nord-est) s’est immolée par le feu.

Amnesty International: au moins 1146 exécutions en 2003
SDA-ATS, 8 octobre …
Le plus grand nombre d'exécutions ont lieu aux Etats-Unis, en Iran, en Chine et au Vietnam. Même des peines capitales prononcées contre des mineurs ne sont pas un tabou dans beaucoup de pays…

Violences envers les femmes
ISNA, 9 octobre
La conclusion d’une enquête nationale effectuée dans 28 provinces depuis 2001 sur les violences infligées aux femmes en Iran est enfin publiée.
L’enquête révèle que :
- Les phases les plus violentes dans la vie des femmes sont : la première année du mariage, la grossesse, après la naissance des enfants, les périodes des difficultés financières et l’âge moyen...
- Les reproches et les critiques permanentes, la colère et la sévérité des hommes sont parmi les violences journalières les plus citées.
- Les menance de tuer les enfants, de divorcer, de prendre une autre femme, de vendre le bien familial, … et les insultes sont également répandues comme violences quotidiennes.
- La violence conjugale touche 66% des familles interrogées.
- L’interférence de « la première épouse » est considérée par certains hommes l’élément essentiel qui perturbe la vie commune…
- Pour 64% des interrogées, le mariage forcé est une violence destructrice.
- Tandis que les violences physiques envers les femmes sont plus fréquentes dans les zones rurales, les Iraniennes subissent davantage les violences sexuelles dans les zones urbaines…

Crimes d’honneur en hausse
ISNA, 11 octobre
Saar Mohammad Nourri, le n° 2 des Forces de l’ordre a annoncé une croissance de 4% de crimes d’honneur commis cette année par rapport à l’an passé.

Pas de prison pour le non-paiement de pension alimentaire
ISNA, 11 octobre
Le chef du pouvoir judiciaire s’est déclaré contre l’emprisonnement des hommes qui ne versent plus de pension alimentaire à leur ex-épouse.

Exécution imminente de Fatemeh Haghighat Pajouh
Amnesty International, 11 octobre
Fatemeh Haghighat Pajouh, 33 ans, aurait été condamnée à la peine capitale pour le meurtre de son mari, qui aurait tenté de violer sa fille de quinze ans, issue d’un premier mariage. D’après certaines sources, cette femme risque d’être exécutée très prochainement.
Selon les informations relayées le 6 octobre par le quotidien iranien Etemad, Fatemeh Haghighat Pajouh aurait tué son mari en 1997. Au cours de son procès, elle a affirmé que son époux, âgé de trente ans et nommé Bahman, était toxicomane, et qu’il n’avait jamais caché l’intérêt qu’il portait à sa fille de quinze ans. Elle a par ailleurs indiqué au juge de première instance que Bahman avait déclaré avoir perdu la jeune fille au jeu. Lorsqu’elle a appris, par la suite, qu’il avait essayé de la violer, elle l’a tué.
On ignore la date à laquelle Fatemeh Haghighat Pajouh a été arrêtée. Selon le journal Etemad, sa peine a été confirmée par la Cour suprême, mais on ne dispose pas d’informations supplémentaires quant au moment où cette décision a été rendue. En Iran, toute condamnation à mort doit être validée par la Cour suprême avant sa mise en application. D’après Etemad, Fatemeh Haghighat Pajouh pourrait être exécutée dans les prochains jours.

Démission du vice-président
Reuters – Téhéran, 12 octobre
Le vice-président iranien Mohammad Ali Abtahi a annoncé mardi qu'il avait démissionné de son poste…
L'imam… et ancien parlementaire Madjid Ansari remplace Abtahi au poste de vice-président chargé des affaires juridiques et parlementaires. Le gouvernement iranien compte six vice-présidents.
"Depuis la formation du (nouveau) parlement, j'ai présenté trois fois ma démission au président", a rappelé Abtahi sur son site internet.
"Je n'arrivais pas à mettre en place une coopération entre le parlement et le gouvernement", a-t-il expliqué.

Arrestation de journalistes Internet
Libération, 14 octobre
Les autorités iraniennes ont arrêté au moins six journalistes auteurs d’articles ou de chroniques sur les sites Web d’information, qui connaissent un large succès en Iran.

Meurtre d’un invité
AFP, 16 octobre
Lors de l’attaque des forces de l’ordre à une soirée mixte dans la ville de Karadj, l’un des invités a été tué par un agent.

12 millions Iraniens vivent dans la pauvreté absolue
Quotidien Khorassan, 16 octobre
D’après un rapport présenté lors d’un séminaire sur le rôle du secteur privé dans le programme du développement de l’ONU (UNIDO) au 3ème millénaire à Téhéran, plus de 12 millions Iraniens(15 à 20%) vivent à l’heure actuelle en dessous du seuil de la pauvreté.

400 mille jeunes incarcérés par an
Quotidien Hamvatan salam, 16 octobre
Majid Abhari, professeur d’université a indiqué que la pauvreté culturelle et économique pousse tous les ans 400 000 jeunes de 15 à 30 ans vers les prisons du pays…

Amputation des doigts d’un voleur récidiviste
AFP, 16 octobre
Un Iranien reconnu coupable de plusieurs vols a été amputé jeudi de quatre doigts de sa main droite, a rapporté samedi le quotidien Jomhouri Eslami.
L’homme, Hamid H, avait été arrêté en septembre 2003 dans la ville d’Ahwaz (sud-ouest) après plusieurs cambriolages…

ONU : Participation des Iraniennes au marché du travail inférieur même aux pays du Golfe
Agence de presse Sina, 17 octobre
… Bien que cette année les filles représentent 62% de réussites aux concours universitaires, leur part dans le secteur de l’emploi est minime.
Selon les statistiques, seul 11% de la population active urbaine est constituée de femmes parmi lesquelles 25% sont diplômées d’études supérieures.
D’après les derniers travaux de UNDP, la participation des femmes dans le marché du travail en Iran est encore plus faible que celle dans les pays arabes du Golfe Persique tel que Koweït…
Le sociologue Gholam-Abbas Tavasoli estime qu’en Iran, le nombre des femmes sans emploi est supérieur aux actives. Seul 10 à 12% de la population active est composée des Iraniennes de 15 à 46 ans…

Alerte : Une Iranienne de 13 ans condamnée à mort par lapidation
Site Proche Orient.info, 17 octobre
Le Comité de Coordination du Mouvement estudiantin pour la Démocratie en Iran nous informe que Jila, une jeune Iranienne de 13 ans, a été condamnée à mort.
Après avoir eu des relations sexuelles avec son frère de 15 ans - qui vient lui-même d'être condamné à recevoir 180 coups de lanière de cuir - un juge de la ville de Marivan (Kurdistan iranien) vient de prononcer, dans le cadre de la charia, sa condamnation à mort par lapidation.
Le Comité des étudiants lance une alerte et demande aux États civilisés de se mobiliser.

Jila Izadi ne sera pas lapidée
IRNA, 17 octobre
Selon une source judiciaire, la petite fille de Marivan, Jila, [13 ans] accusée d’avoir eu des relations sexuelles illégitimes n’est pas condamnée à la lapidation mais à la prison ferme par les tribunaux de Kurdistan (ouest) et ceci conformément au code pénal en vigueur. Elle et son complice [son frère de 15 ans] seront transférés au centre pénitentiaire de la province.

« tchador » obligatoire
Quotidien Iran, 19 octobre
L’obligation du port de « tchador » pour les étudiantes de l’université Libre islamique de Meibod a suscité de vives protestations. Le directeur de l’université a considéré que le port de « tchador » par les femmes «convient à la situation culturelle et sociale de la ville, sachant qu’un code vestimentaire sera également défini pour des hommes»…

Le curieux marchandage
Le Journal du Dimanche, 24/10/2004
Plusieurs députés conservateurs et journaux iraniens ont violemment dénoncé hier la proposition de Paris, Londres et Berlin, demandant à l'Iran de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium pour éviter une condamnation à l'ONU.
Pourtant, selon un document confidentiel obtenu jeudi par l'AFP, les Européens ont fait toute une série de promesses à l'Iran. Notamment de lui fournir de la technologie nucléaire civile.
Mais aussi curieusement, de "continuer à considérer les moudjahidin du peuple… comme une organisation terroriste".
Curieux marchandage, quand on sait que c'est ce mouvement d'opposition iranien qui, il y a deux ans, révélait que l'Iran se livrait secrètement à l'enrichissement de l'uranium. En juillet dernier, après des mois d'enquête, le FBI avait conclu qu'il n'y avait aucun élément permettant d'accuser ce groupe d'activités terroristes.

50 coups de fouet pour une journaliste
Radio Israël, 23 octobre
Faezeh Charif, rédactrice en chef de l’hebdomadaire « seda » publié à Ispahan, a été condamnée à 50 coups de fouet et au paiement des amendes pour avoir publié des photos appartenant aux anciennes chanteuses.

Présidentielles : « pas besoin de candidates »
ILNA, 24 octobre
Suite au rejet de la candidature des femmes aux prochaines présidentielles par le Conseil des gardiens, Maryam Behrouzi, présidente de l’association « Zeinab » a indiqué à ILNA que, « Les hommes ne manquent pas pour qu’on soit obligé de soutenir la candidature des femmes»…

« Mariage provisoire » en hausse
Site Baztab, 25 octobre
Selon l’Organisation de l’état civil, alors que le nombre des mariages enregistrés a augmenté de 7% depuis les 6 premiers mois de l’année en cours, le mariage provisoire est en hausse à 200%…

Les enfants condamnés
Quotidien Chargh, 25 octobre
A l’heure actuelle 210 enfants de moins de 2 ans vivent avec leur mères dans les cellules humides des prisons du pays.

Présidentielles : Les Iraniennes empêchées d'être candidates
Les conservateurs iraniens barrent la route de la présidentielle aux femmes
AFP - Téhéran, 26 octobre
Les Iraniennes ne pourront se porter candidates à l'élection présidentielle de juin 2005 à la suite de l'interprétation littérale du mot rejal, terme emprunté à l'arabe signifiant «hommes», par le Conseil des gardiens de la Constitution, a rapporté dimanche la presse iranienne…
Selon la Constitution iranienne, «le président doit être choisi parmi les rejal politiques et religieux du pays». Alors qu'en arabe, le terme rejal signifie «les hommes», en persan ce terme est utilisé généralement pour désigner les personnalités politiques.
Gholamhossein Elham, porte-parole du Conseil des gardiens de la Constitution a indiqué qu'il revenait à l'Académie de la langue persane de définir le terme rejal, sans toutefois dire si cela aurait une conséquence sur la décision du Conseil des gardiens…

L'Iran interdit à ses footballeurs de porter des cheveux longs
AFP – Téhéran, 27 octobre
La Fédération iranienne du football a décidé d'interdire aux joueurs iraniens de porter une chevelure "inconvenante", au risque d'être exclu des terrains. "Les clubs de football ont reçu l'ordre d'empêcher les joueurs de porter des cheveux longs, des queues de cheval, des serre-tête et des barbes modernistes sinon ils se verront interdire de jouer", a déclaré un responsable de la fédération sous couvert de l'anonymat.
"Nous vivons dans une société traditionnelle et certaines valeurs doivent être respectées. Les champions qui ont un rôle modèle dans la société donnent le mauvais exemple aux jeunes en apparaissant de telle sorte", a-t-il ajouté.
Le football est un sport populaire en Iran et plusieurs joueurs importants portent des cheveux longs ou des serre-tête. Au moins deux footballeurs iraniens ont reçu un avertissement à cause de leur apparence.

L'Iran vote pour l'enrichissement et réclame du concret des Européens
AFP – Téhéran, 31 octobre
L'Iran a affirmé dimanche par un vote symbolique de son parlement sa détermination à enrichir l'uranium, mais a laissé sa chance à la négociation en réclamant des Européens des engagements "concrets" pour éventuellement cesser cette activité qui alarme la communauté internationale ...

csdhi

Les Iraniennes en révolte