Situation des Femmes en Iran

Public

07 novembre 2004

Ottawa veut une dénonciation de l'ONU

Le vendredi 05 novembre 2004
DROITS DE L'HOMME EN IRAN
Agence France-Presse
Ottawa
Le Canada a déposé vendredi une proposition de résolution à l'Assemblée générale de l'ONU pour dénoncer à nouveau la dégradation de la situation des droits de l'homme en Iran, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Ce texte fait suite à une première résolution sur les violations des droits de l'homme en Iran adoptée par l'ONU, à l'initiative du Canada, en novembre 2003.
Selon Ottawa, 33 pays ont co-parrainé cette proposition de résolution. Elle «somme le gouvernement iranien de respecter ses obligations internationales» et de prendre des mesures pour veiller à l'indépendance de l'appareil judiciaire et au respect de la liberté d'expression, améliorer le traitement réservé aux femmes et aux membres des minorités religieuses, et mettre fin aux détentions arbitraires.
«Tout comme de nombreux membres de la communauté internationale, le Canada estime que la situation des droits de la personne en Iran s'est détériorée depuis un an», a déclaré le ministre Pierre Pettigrew.«Nous croyons que l'Iran doit entendre l'appel de la communauté internationale qui soutient qu'un changement s'impose. Notre objectif demeure d'accélérer le changement pour une amélioration des droits de l'homme des Iraniens», a-t-il ajouté.
Les relations entre Ottawa et Téhéran se sont dégradées depuis le meurtre de la photographe irano-canadienne Zahra Kazemi, en juillet 2003. La Montréalaise de 54 ans avait été frappée à mort en détention, quelques jours après avoir été arrêtée alors qu'elle photographiait la prison d'Evin, dans la capitale iranienne.

La justice iranienne a décidé cet été de classer l'affaire.

csdhi

Les Iraniennes en révolte