Situation des Femmes en Iran

Public

16 décembre 2004

Une dirigeante iranienne en exil accuse l’UE de complaisance vis-à-vis de Téhéran


15.12.2004
Reuters : 15 décembre – Une dirigeante en exil de l’opposition iranienne a accusé les Etats de l’Union européenne mercredi de complaisance vis-à-vis de Téhéran et les a appelés à soutenir un changement de régime en Iran.

Maryam Radjavi, la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, l’aile politique du mouvement de guérilla des Moudjahidines du peuple, s'est exprimée dans une réunion privée au parlement européen.

« La complaisance européenne a fourni une ample occasion aux mollahs de se rapprocher de la bombe atomique », a-t-elle déclaré en évoquant les dirigeants religieux de l’Iran.

Maryam Radjavi prenait la parole deux jours après que les ministres des affaires étrangères britannique, français et allemand ainsi que le chef de la politique étrangère de l‘Union européenne, Javier Solana aient ouvert des négociations avec l’Iran concernant un accord à long terme sur la coopération nucléaire, économique et de sécurité après que Téhéran ait accepté de suspendre l'enrichissement d'uranium qui pourrait l'aider à fabriquer la bombe atomique.

Les USA et l’UE considèrent tout les deux les Modjahedines du peuple comme une organisation terroriste.

Maryam Radjavi a appelé l’UE à retirer le groupe de sa liste d’organisations hors-la-loi, car cela représentait un obstacle au changement politique en Europe.

Maryam Radjavi était accueillie par Alejo Vidal-Quadras, un vice président du parlement européen, et deux eurodéputés qui co-président un groupe « Les Amis d’un Iran Libre », Paulo Casaca d’Italie et Struan Stevenson de Grande Bretagne.

1 Comments:

  • At 9:38 PM, Anonymous Anonyme said…

    viva Maryam Rajavi

     

Enregistrer un commentaire

<< Home

csdhi

Les Iraniennes en révolte