Situation des Femmes en Iran

Public

08 mai 2005

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Avril 2005
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84


« Les mollahs iraniens veulent-ils faire la bombe ? »
Voir L’Humanité du 1er avril 2005

Le suicide d’une jeune femme ISNA, 3 avril 2005
Une femme de 34 ans s’est immolée par le feu mardi soir à Téhéran. Prénommée Fatemeh, est décédée quelques heures plus tard à l’hôpital.


Iran : 159 exécutions en 2004
Amnesty International, 5 avril 2005
Au cours de l’année 2004, plus de 3 797 personnes ont été exécutées dans 25 pays et pas moins de 7 395 condamnées à mort dans 64 États.
Alors qu’elle publie ses statistiques annuelles mondiales sur l’application de la peine capitale, Amnesty international a invité la Commission des droits de l'Homme des Nations unies, qui se réunit actuellement à Genève, à condamner ce châtiment en tant qu’atteinte aux droits fondamentaux de la personne humaine... Selon Amnesty, les chiffres publiés « ne représentent hélas que la partie visible de l’iceberg... De nombreux pays continuent de procéder à des exécutions en secret et enfreignent les normes des Nations unies qui prévoient que les informations relatives à la peine de mort doivent être divulguées »...
Derrière la Chine avec 3 400 exécutions officielles en 2004, L’Iran et le Viêt-Nam ont procédé respectivement à pas moins de 159 et 64 exécutions...


Manifestation contre la venue de Khatami à Paris
AFIF - Paris, 5 avril 2005‏
Selon les organisateurs, le MRAP et le Mouvement de la Paix, 8 000 à 10 000 personnes ont manifesté aujourd’hui à Paris de la Bastille à la Nation contre la venue en France du président iranien. Loin d’être une visite d’Etat, Mohammad Khatami, en fin de règne, est à Paris pour participer à une conférence internationale sur le dialogue entre les civilisations à l'Unesco.

« Khatami en catimini à Paris »
Voir Libération du 5 avril 2005

"bonnes relations" de l’Iran avec le Hezbollah
AP – Paris, 5 avril 2005
La situation au Liban a été "amplement" évoquée mardi par le président français Jacques Chirac et son homologue iranien Mohammad Khatami lors de leur entretien à l'Elysée, alors que Téhéran est, avec la Syrie, un des soutiens du mouvement chiite Hezbollah...

Un pasteur devant un tribunal religieux en Iran
Quotidien américain Christian Post, 5 avril 2005
« Le chrétien iranien Hamid Pourmand, arrêté le 9 septembre dernier, comparaîtra devant un tribunal islamique entre les 11 et 14 avril ». Selon une dépêche publiée aujourd’hui par Compass Direct News, ce pasteur de 47 ans est accusé d’apostasie et de prosélytisme pour convertir des musulmans à la chrétienté... Pourmand et sa femme Arlet, d’origine chrétienne assyrienne, ont deux fils adolescents et vivaient Bandar-e Bouchehr (sud) où il exerçait comme pasteur volontaire une petite congrégation des Assemblées de Dieu. »

La fugue des filles
ISNA, 6 avril 2005
La question de fugue des filles et les problèmes concernant ce phénomène social inquiétant, bien que largement abordés dans la presse iranienne, préoccupent peu les spécialistes et moins encore les responsables du pays.
Quelques statistiques, publiées avant la fin de l’année [iranienne, 20 mars 2005], révèlent que 49% des fugueuses ont été arrêtées pour vagabondage, 27% pour des rapports sexuelles illicites et 24% pour la toxicomanie...
Le niveau d’études de 52% d’entre elles atteint au baccalauréat, 41% au secondaire et 7% au primaire. Parmi les fugueuses recensées, 33% sont les aînées de la famille et donc exposées aux exigences parfois exagérées des parents.
Pour le Dr Arman Rezaï, expert en pathologie, la plupart des fugueuses quittent le foyer familial pour fuir le règne autoritaire du père et le climat de l’insécurité qu’il crée ainsi au sein de la famille. La violence familiale reste l’origine de 48% des fugues des filles...
Selon les statistiques officielles et non-officielles avancées par Ezatollah Youssefian, député de Amol (Nord) et membre de la Commission juridique du parlement, tous les mois entre 80 à 110 enfants et adolescents abandonnent leur foyer en Iran dont 60% sont des filles...

La population féminine, mariage et divorce
ISNA, 6 avril 2005
Sadr-edine Baladi Moussavi, haut expert en démographie auprès du Centre statistique, a indiqué qu’au cours de 8 dernières années, la moyenne d’âge au premier mariage chez les femmes a augmenté de 3,9%...
D’après lui, parmi les Iraniennes âgées de plus de 10 ans, 54% sont mariées et 39% célibataires. Le célibat de celles-ci est pour 39% suite à un divorce et pour 16% à la perte du conjoint. Une hausse importante de divorces est constatée depuis 1986...

Mazroui interdit de quitter l’Iran
ISNA, 6 avril 2005
Le chef de l'Association des journalistes iraniens, Rajab-Ali Mazroui, a été empêché de quitter le territoire et son passeport a été confisqué...

Khatami dément avoir serré la main de son homologue israélien
AP–Téhéran, 9 avril 2005
Le président iranien a vivement démenti avoir serré la main de son homologue israélien Moshe Katsav, vendredi à Rome en marge des funérailles du pape Jean Paul II, rapporte IRNA...
Selon Moshe Katsav, ils ont parlé de leur ville natale, Yazd (centre). "Nous sommes nés tous les deux dans la même région en Iran, à deux ans d'intervalle... il m'a tendu la main, je lui ai prise et je lui ai dit en farsi, 'que la paix soit avec vous' »...

1500 protestations politiques
Iran Focus, Téhéran, 9 avril 2005
Au moins 1500 protestations, grèves et affrontements ont secoué l’Iran durant l’année iranienne qui a pris fin le 20 mars.
Plus de 450 grèves, manifestations et rassemblements d’ouvriers et d’employés ont été répertoriés dans les média officiels et de l’opposition...

Plus de 330 grèves et rassemblement politiques d’étudiants ont été répertoriés l’an passé. Ils ont été épaulés par les enseignants qui ont mené 110 mouvements de grève pour la même période. 550 autres manifestations et actions sociales ont pris place dans les villes du pays, faisant de l’année qui vient de s’écouler la plus explosive en Iran...

On compte parmi les manifestations récentes, la rencontre de qualification pour la coupe du monde de football Japon Iran, la journée internationale des femmes et la traditionnelle « fête du feu »...
Le 15 mars, les rues de la capitale ont été envahies par la population venue marquer la traditionnelle fête du feu malgré l’omniprésence des forces de sécurité qui redoutaient des émeutes...


Une journaliste parlementaire interdite
BBC, 9 avril 2005
Massih Ali-Nejad, journaliste iranienne qui travaille à l’agence ILNA et au journal Hambastegui, a été interdite d’exercer son métier pour avoir révéler les salaires et les primes des députés du parlement iranien... Elle a publié une série d’articles révélant comment les députés avaient en fait augmenté leurs salaires et recevaient d’énormes sommes d’argent des organisations contrôlés par les conservateurs...

Les Afghanes des rues en Iran
Agence de presse Mehr, 11 avril 2005‏
Un responsable du ministère de l’Intérieur a qualifié du « nouveau phénomène en expansion» la présence des filles et femmes afghanes errant les rues de grandes villes iraniennes et notamment de Téhéran. « Sur 10 enfants des rues arrêtés, quatre sont Afghans », a-t-il dit faisant également part de quelques « 600 000 demandes de nationalité iranienne déposées par des enfants âgés de 18 ans issus des mariages irano afghans »... Ces mariages et en particulier ceux effectués après décembre 2001 ne sont pas reconnus par les lois en vigueur en Iran...

Un médecin iranien témoigne du martyre de la journaliste Zahra Kazemi
Le Monde, 11 avril 2005‏
Nez fracturé, crâne fendu, doigts cassés, ongles arrachés, orteil "en bouillie", vagin "complètement lacéré" témoignant d'un "viol brutal" : Shahram Aazam, ancien médecin à l'hôpital militaire de Baghiatollah à Téhéran, n'a pas épargné les oreilles sensibles, en racontant à la télévision, en direct d'Ottawa, les horreurs révélées par le corps de la photo-journaliste irano canadienne Zahra Kazemi.

Le témoignage du médecin frappe fortement les esprits au Canada. Ottawa a demandé à Téhéran d'autoriser une autopsie de la dépouille de Zahra Kazemi, en présence d'un médecin légiste canadien.

Peines de mort et exécutions publiques
Quotidien Hambastegui, 11 avril 2005
Ali Fath Hemati, 50 ans et Hatam Jarideh-Kish, 38 ans, ont été exécutés par pendaison lundi dans la prison de Yassoudj (sud-ouest) .
Quotidien Iran, 11 avril 2005
Deux jeunes garçons accusés du viol d’une femme de 70 ans ont été condamnés par le juge Amiri Tabar du tribunal de Kerman (chambre 101) à la peine de mort et seront exécutés publiquement.
Quotidien Iran, 12 avril 2005
Prénommé Abdollah, connu sous le nom de « Hatam Gorgui » [Hatam le loup], le chef de bande des « Loups de nuit « de Lavizan (près de Téhéran) sera pendu la semaine prochaine sur la place publique.

Amputation publique
Quotidien Hambastegui, 12 avril 2005
Incarcéré à la prison Karoun d’Ahvaz (sud-ouest), un jeune homme nommé Mohammad B. serait amputé de la main droite et du pied gauche, aux premières heures de la matinée du 13 avril.

Les SDF de Téhéran
Site officiel Baztab, 13 avril 2005
Mohammad-Reza Fardine, directeur de l’Assistance sociale à la mairie de Téhéran, a annoncé l’interpellation de 825 personnes sans domicile fixe en l’espace de 4 mois dans les rues de la capitale, et leur transfert vers un centre d’hébergement à Eslamchahr. Parmi ces SDF, beaucoup de personnes éduquées dont 70 ayant effectué des études secondaires, 90 possèdent le baccalauréat, 17 ont obtenu la licence et 12 la maîtrise et plus...


Pendaison publique d'un voleur à main armée
AFP- Téhéran, 14 avril 2005
Un voleur à main armée, qui avait attaqué plusieurs banques à Ispahan (centre) et tué un policier, a été pendu en place publique jeudi matin dans la ville voisine de Najaf-Abad, a rapporté le quotidien du soir Kayhan.
Ghobad Siah-Mansour avait tué un policier lors d'un accrochage avec les forces de l'ordre, selon la même source.

Des Américains d'origine iranienne interpellent Bush
AFP - Washington, 14 avril 2005
Des centaines d'Américains d'origine iranienne, opposés au régime islamique de Téhéran, ont demandé jeudi au président George W. Bush de les soutenir dans leurs efforts pour instaurer une démocratie en Iran.
Le rassemblement était organisé à Washington par la Convention nationale pour une république démocratique et laïque en Iran.
Maryam Radjavi est intervenue pendant la rencontre en duplex de France pour exhorter les Etats-Unis et l'UE à mettre un terme à leur politique d'apaisement à l'égard du régime de Téhéran et à donner au CNRI le statut de gouvernement iranien en exil.
"Alors que le moment est venu d'abandonner la politique d'apaisement avec les tyrans, de même est arrivé le moment de supprimer (...) l'étiquette de terrorisme collée à la résistance iranienne", a déclaré Mme Radjavi, selon une traduction écrite de ses déclarations en farsi...

Rafsandjani dit que sa candidature "se précise"
AFP – Téhéran, 15 avril 2005
Akbar Hachémi Rafsandjani (70 ans - président de 1989 à 1997), dont les mystères stérilisent la campagne présidentielle, a déclaré à ISNA que sa candidature à l'élection du 17 juin « se précisait »... L'actuel chef du Conseil de discernement, a toutefois ajouté ne pas être "parvenu à une conclusion pour le moment". Il se décidera "dans les deux ou trois prochaines semaines", a-t-il dit...
Les candidatures seront officiellement enregistrées entre le 10 et le 14 mai.

Azam échappe provisoirement à la mort
Site persan des Femmes d’Iran, 15 avril 2005
La sentence de mort d’une Téhéranaise de 31 ans a été reportée provisoirement. Azam Ghoreh-Chiran a été accusée d’avoir tué son mari drogué et violent avec la complicité d’un nommé, Abbas A. Elle a passé cinq ans en prison en attendant son exécution.

Peine de mort pour un délit commis avant 18 ans
Quotidien Etemad,16 avril 2005
Accusé d’avoir poignardé à 17 ans un jeune du même âge, prénommé Saïd a été condamné à mort, il y a deux ans à Eslamchahr (ouest de Téhéran). La Cour suprême a confirmé la sentence et il sera exécuté prochainement.

Un autre jeune de 17 ans et son père doivent être exécutés aujourd’hui à Ispahan. Accusés du viol et du vol, Moussa Ali-Mohammadi et son fils Rassoul recevront d’abord chacun 74 coups de fouet puis seront pendus en même temps, le père en public et le fils dans la cour de la prison.

Heurts et violences ethniques dans la province pétrolière de Khouzistan
AFP - Téhéran, 16 avril 2005
Plusieurs personnes ont été blessées et des dizaines d'autres arrêtées vendredi dans le Khouzistan iranien lors d'affrontements entre les forces de sécurité et la population arabe, majoritaire dans cette province pétrolière, frontalière de l'Irak...
Les violences ont été provoquées à Ahvaz [chef lieu de la province] et alentour par la diffusion d'un faux document officiel demandant de modifier la composition ethnique de la province...

La chaîne satellitaire qatariote Al-Jazira a fait état pour sa part de trois Arabes tués, de nombreux autres blessés et de 250 arrestations lors de manifestations "séparatistes" au cours desquelles des banques et des postes de police ont été incendiés.

Selon les responsables iraniens, c'est la mise en circulation d'une lettre falsifiée demandant à l'Organisation du plan, qui relève de la présidence, de modifier la composition ethnique de la province, qui a mis le feu aux poudres... la lettre incriminée proclame que "les Arabes (du Khouzistan) doivent émigrer, les noms arabes des villes et des villages doivent être persanisés"...

En l'absence de chiffres officiels, les Arabes sont estimés à quelque 3% de la population iranienne totale, majoritairement persanophone, mais caractérisée par une forte diversité ethnique.


"Fermeture provisoire" d'Al-Jazira à Téhéran
AFP – Téhéran, 18 et 19 avril 2005
Le gouvernement iranien a ordonné la fermeture du bureau de la chaîne satellitaire 'Al-Jazira à Téhéran en dénonçant la manière dont elle avait rendu compte d'affrontements ethniques dans la ville d'Ahvaz...

Al-Jazira avait été l'une des premières chaînes à rendre compte de ces heurts, les présentant comme séparatistes...

Nouvelle campagne contre les femmes « mal voilées »
AFP - Téhéran, 19 avril 2005
Le chef de la police de Téhéran, le général brigadier Morteza Talaie, a annoncé une nouvelle campagne contre les femmes « mal voilées » à l'approche de l'été et a déclaré que,"La police agira avec fermeté contre ceux (et celles) qui par leur comportement et leur habit perturbent la sécurité et l'ordre moral"...

L'année dernière, l'ancien chef de la police, avait critiqué les femmes qui se comportaient comme des "top models" dans la rue...
Au cours des dernières années, les Iraniennes, en particulier les plus jeunes dans les grandes villes, ont pris de plus en plus de liberté avec ces restrictions, laissant dépasser leur chevelure sous le foulard, portant le manteau de plus en plus court et ajusté et montrant le bas de leurs mollets sous le pantalon.
Qu'elles soient Iraniennes ou étrangères, les femmes doivent obligatoirement porter en Iran soit le tchador traditionnel, un long tissu généralement noir qui couvre le corps de la tête au pied, soit une sorte de manteau et un foulard cachant les formes et les cheveux au regard des hommes.

Incendie dans un avion à Téhéran
IRNA, 20 avril 2005
Un enfant a été tué et plusieurs passagers d'un avion iranien ont été blessés mercredi soir lorsqu'un incendie s'est déclaré après son atterrissage à l'aéroport de Téhéran, a rapporté la télévision d'Etat...

Pendaison
AFP - Téhéran, 21 avril 2005
Un Iranien a été pendu mercredi à Saravan (sud-est) pour avoir tué un soldat lors d'un vol à main armée, a rapporté jeudi le quotidien Jam-e-Jam. Khodabakhsh M., avait perpétré plusieurs braquages dans la région, a indiqué le journal sans préciser s'il avait été exécuté en public ou en prison...
Cette pendaison porte à 14 le nombre d'exécutions décomptées par l'AFP à partir de témoignages et d'informations de presse.

Volontaires iraniens des attentats suicides
Reuters – Téhéran, 21 avril 2005
Quelque 400 personnes, inspirées par une fatwa [decret religieux] qui soutient les missions suicide, se sont portées volontaires à Téhéran pour sacrifier leur vie dans "les pays islamiques occupés"... Depuis l'année dernière, un groupe appelé le Comité pour la commémoration des martyrs de la campagne islamique globale affirme avoir enrôlé 35.000 volontaires pour de possibles attaques...

Recherche de suspects dans les heurts ethnique
AFP-Téhéran, 24 avril 2005
Les forces de sécurité iraniennes ont lancé des opérations de recherche des meneurs présumés des récentes violences ethniques au Khouzistan... Selon le procureur d'Ahvaz, Iraj Amirkhani 205 personnes(sur 300 arrêtées) sont toujours en détention Officiellement, 5 personnes [62 selon l’opposion] avaient été tuées...

L'enquête continue sur l'assassinat d'un opposant iranien il y a quinze an
AFP-Genève, 24 avril 2005
Un juge d'instruction suisse a indiqué ce week-end poursuivre son enquête sur la mort de Kazem Radjavi, le leader de l'opposition iranienne banni, assassiné en Suisse il y a exactement quinze ans ce dimanche...
Kazem Radjavi, frère de Massoud Radjavi, chef historique des Moudjahidine du peuple, avait été tué dans sa voiture à Coppet, un village près de Genève le 24 avril 1990, sans doute par des agents du gouvernement iranien, qui se sont ensuite enfuis de la Suisse.
Entre 200 et 250 personnes ont participé dimanche à Genève à une cérémonie à la mémoire de Kazem Radjavi, au cours de laquelle l'un des ministres de la Ville de Genève Chritian Ferrazino a posé une plaque commémorative sur un immeuble où a vécu l'opposant iranien.
Au nom de la ville de Genève, il a rendu hommage à un "défenseur des droits humains, tombé pour la liberté et la démocratie en Iran".

Les Iraniens du Benelux dénoncent le soutien européen au régime
Belga -Bruxelles, 25 avril 2005
Quelque 2.000 Iraniens de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg ont dénoncé lundi à Bruxelles le soutien qu'apportent selon eux les gouvernements européens au régime islamique.
Réunis en "convention" au théâtre Saint-Michel, les participants ont réclamé que l'organisation d'opposition Moudjahidines du peuple soit retirée de la liste européenne des groupements terroristes. Ils ont appelé l'Europe à soutenir fermement la résistance iranienne, à l'heure où le régime cherche à se doter de l'arme nucléaire...
"Sans démocratie, il n'y aura pas de paix, de stabilité ni de calme dans la région", a affirmé la présidente du "Conseil national de résistance", Maryam Rajavi, qualifiant d'ores et déjà de "farce" le prochain scrutin. Les Iraniens du Benelux ont également appelé à un assouplissement des règles d'asile à leur égard.
Plusieurs parlementaires et personnalités du monde politique belge et européen ont également assisté à la manifestation...

Cinq mois de prison pour un discours
ISNA, 27 avril 2005
Mohammad Sadeghi, étudiant de l’université d’Ispahan a été condamné à cinq mois d’emprisonnement avec sursis pour avoir prononcé un discours lors d’un séminaire sur la politique étrangère de Téhéran et pour « atteinte à la sécurité d’Etat »...

Traquer celles qui se prennent pour des "mannequins"
AFP-Téhéran, 27 avril 2005
Le commandant de la police de Téhéran, le général Reza Zareïe, a annoncé une nouvelle campagne contre celles qui se prennent pour des "mannequins"... "La police agira contre les mannequins de la corruption sur la voie publique et contre celles qui, sans être des filles de rue, ne respectent pas l'islam par leur tenue vestimentaire", a-t-il déclaré.
La police allait se déployer dans les parcs et sur les routes des environs de la capitale, où les Téhéranais ont l'habitude de pique-niquer le week-end et de prendre quelque distance avec les rigueurs du code islamique. Ces opérations policières visent à faire respecter l'ordre islamique là où les jeunes, qui représentent les deux tiers de la population, ont l'habitude de se retrouver. Mais le port du voile continue à se faire moins strict.

Contre « l’insulte flagrante faite aux femmes »
Appel de la Commission des femmes du CNRI, 27 avril 2005
Dans un langage ouvertement menaçant, le commandant des Forces de Sécurité de l’Etat à Téhéran a averti aujourd’hui que « nous allons nous occuper des mannequins de la corruption dans les lieux publics ». Ses propos ont été rapportés par l’agence de presse officielle ILNA.
Le commandant des pasdarans Reza Zareï a ajouté que « ces femmes qui, sans être des prostituées, ne respectent pas le code vestimentaire, seront traitées durement ».

Réagissant à ces déclarations du chef de la police de la capitale iranienne, Sarvnaz Chitsaz, présidente de la commission des femmes du CNRI, a appelé la communauté internationale à protester contre cette « affront outrageant fait aux femmes iraniennes par le régime des mollahs ».

S’adressant aux organisations et aux militantes des droits des femmes à travers le monde, Mme Chitsaz a déclaré que « ces menaces méprisantes à l’encontre les femmes par les chefs des organes de répression du régime fasciste religieux en Iran sont une insulte impardonnable aux droits et à la dignité de tous les Iraniens. Il est temps que la communauté internationale adopte une politique de fermeté contre un régime misogyne qui exécute les femmes enceintes, pend une jeune fille de 16 ans en public et assassine une photographe canadienne sous la torture. »

Chômage des femmes
Agence Jomhouri eslami, 29 avril 2005
Le directeur du Travail et d’Emploi de la province de Khorassan (nord-est) a déclaré que 62% de demandeurs d’emplois dans cette province sont des femmes.

PE condamne à nouveau le régime
Bruxelles, 29 avril 2005
Après celle de février dernier, le Parlement européen a adopté une résolution hier, appelant l’Iran à mettre fin à ses violations croissantes des droits de l’Homme.

Se déclarant « très préoccupé par la situation des droits de l’Homme qui s’est détériorée ces deux dernières années et appelle les autorités iraniennes à s’engager sérieusement à renverser ce courant », il condamne « notamment la montée des informations sur les exécutions publiques et les flagellations. »

La Commission et le Conseil de l’Europe sont appelés à « surveiller de près l’application des engagements faits par l’Iran dans des moratoires dans les trois domaines clés de la lapidation, des exécutions de mineurs et des amputations».
Le PE ajoute être « préoccupé par le grand nombre d’arrestations, particulièrement de femmes et de jeunes, sur la base de charges mineures et obscures » et exprime sa « plus vive préoccupation qu’une mineure ait été récemment exécutée pour une mauvaise conduite sexuelle»...

Nucléaire : UE - Téhéran
Radio farda, 30 avril 2005
La récente série de négociations entre la troïka de l'Union européenne et les autorités iraniennes sur le programme nucléaire de l'Iran vient d’être terminée à Londres sans aucun résultat.

Compagnie allemande suspectée de la vente de la technologie d'armement AP-Francfort, 30 avril 2005
Une compagnie allemande est soupçonnée d'avoir vendu de la technologie d'armement à l'Iran. Elle a commencé à livrer cette technologie dès les années 2001-2002...

Sit-in des journalistes licenciés
Radio farda, 30 avril 2005
Travaillant pour Iranchahr, un supplément du quotidien Hamchahri, 51 journalistes ont organisé aujourd’hui un sit-in dans les bureaux du quotidien pour protester l’arrêt du contrat du supplément. Ils considèrent cette décision « purement politique » et prise dans le cadre de la guerre qui oppose des factions du pouvoir.

Un million de séropositifs d’ici un an
Quotidien Iran, 30 avril 2005
Dr Farahnaz Almassi, directrice du Centre de consultation et de soins de l’hôpital Khomeini à Téhéran, estime entre 150.000 à 200.000 le nombre d’Iraniens déclarés atteints du virus HIV.
Malgré les méthodes de préventions utilisées, la toxicomanie et la prostitution répandues dans la société iranienne font progresser le Sida. Ainsi, pour l’année à venir, Dr Almassi prévoit entre 500 000 à un million de séropositifs en Iran.

csdhi

Les Iraniennes en révolte