Situation des Femmes en Iran

Public

15 novembre 2005

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Octobre 2005
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84
afifem2001@yahoo.fr

Nous dédions ce bulletin à Ginette Lefevre, notre chère amie et compagnon de lutte qui nous a subitement quitté laissant un immense vide derrière elle...

A celle qui se disait « simple citoyenne multi associative » ;
A celle en révolte permanente contre l’injustice ;
A celle qui portait la joie de l’humanité dans son coeur;
A celle qui sentait la souffrance de l’humanité sur ses épaules ;

A notre poétesse militante ;
A notre activiste infatigable ;
A la femme qui portait notre cause dans son âme ;
A l’amie que nous avons promis le lever du soleil au bord de la Caspienne...

A notre Ginette dont le nom ornera une belle rue arborée de son second pays, l’Iran...



Ex collaboratrice de Khatami trouve le féminisme aussi détestable que le patriarcat
Agence de presse Mehr, 1er octobre 2005
En quittant son poste de chargée des affaires de femmes sous la présidence de Khatami, Zahra Chodjaï s’est félicitée de son propre bilan et a loué l’aboutissement de ses efforts pour « l’émancipation des femmes iraniennes et leur participation dans les activités sociales et internationales... » Elle a tenu à ajouter qu’elle « déteste autant le féminisme que le patriarcat... »


L'Iran brandit la menace pétrolière dans le dossier nucléaire
Reuters – Doubaï, 1 octobre 2005
L'Iran pourrait réagir à une saisine du Conseil de sécurité de l'Onu sur son programme nucléaire en restreignant ses exportations pétrolières, déclare le président iranien Mahmoud Ahmadinejad dans une interview.
"Si le dossier iranien est déféré devant le Conseil de sécurité, nous riposterons par de nombreux moyens, par exemple en restreignant nos ventes de pétrole", dit-il à un quotidien émirati en langue anglaise, The Khaleej Times.


Flagellation en public à Téhéran
Quotidien Kayhan, 2 octobre 2005
Accusés de vols à mains armés, plusieurs hommes ont été fouettés en public samedi à Téhéran. Ils ont reçu chacun 74 coups de fouet et ont été condamnés à payer une amende et à des peines d’emprisonnement allant de deux à sept ans...


Le taux de chômage des femmes dépasse 20%
ILNA, 3 octobre 2005
Lors d’une réunion sur l’emploi dans la province d’Ardébil (nord-ouest), Fakhrosadate Mohtachemi-Pour, conseillère au ministère de l’Intérieur, a déclaré à 20,18% le taux de chômage chez les Iraniennes...




Les Iraniennes et la moto
AFP - Téhéran, 4 octobre 2005
Les autorités iraniennes viennent d'autoriser les femmes à faire de la moto après un quart de siècle d'interdiction...
"Ce n'est pas un délit pour une femme de faire de la moto. Elles peuvent, tout comme les hommes, passer un examen pour avoir un permis et faire de la moto tout en respectant les valeurs islamiques", a déclaré Mohsen Ansari, le l'un des commandants de la police, responsable du trafic, cité par le quotidien Khorassan...
Cette déclaration peut être une fausse alarme. En effet, en 2002, plusieurs milliers de femmes s'étaient inscrites à des cours de motos proposées par un fabriquant de moto, mais finalement les cours avaient été annulées visiblement sous la pression des autorités. L'Iran produit chaque année un million de motos.


Le président du parlement reconnaît le trafic de filles vers les pays du Golfe
La télévision d’Etat, 4 octobre 2005
Hadad Adel, président du parlement iranien a reconnu l’exploitation de filles iraniennes par les membres de certaines ambassades étrangères en mission diplomatique en Iran, et le trafic de jeunes iraniennes vers les pays du Golfe persique.
ISNA, l’agence de presse gouvernementale avait auparavant révélé la main basse de certains autorités et organes gouvernementaux sur ce commerce...


Droits de l'Homme : le Canada va présenter une résolution à l'Onu
AFP - Ottawa, 5 octobre 2005
Le Canada va présenter une nouvelle résolution aux Nations unies au cours des prochaines semaines pour dénoncer l'absence d'amélioration des droits de l'Homme en Iran, a annoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères Pierre Pettigrew, dans un communiqué.


Tony Blair redit ses soupçons sur le rôle de l'Iran en Irak
Reuters– Londres, 6 octobre 2005
Certains éléments donnent à penser que l'Iran ou ses alliés du Hezbollah libanais fournissent aux rebelles les explosifs récemment utilisés en Irak, déclare Tony Blair... Il a dit également soupçonner les Iraniens de se servir des insurgés irakiens comme d'un moyen de pression dans la crise diplomatique liée à leur programme nucléaire.
"Ce qui est clair, c'est que de nouveaux explosifs ont été utilisés, non seulement contre les forces britanniques mais ailleurs en Irak. La nature particulière de ce matériel nous conduit vers des éléments iraniens ou vers le Hezbollah (...) Nous ne pouvons cependant en être certains pour le moment", a déclaré Tony Blair... Huit militaires britanniques ont été tués depuis le mois de mai par des bombes déposées en bord de route...


Nobel de paix à ElBarade i: l'Iran craint plus de pression
AFP-Téhéran, 7 octobre 2005
L'Iran craint que l'attribution du prix Nobel de la paix 2005 à Mohamed ElBaradei soit synonyme de plus de pression sur son programme nucléaire, après avoir joué la carte de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) contre Washington.


Le taux le plus élevé d’inflation
Fars, 7 octobre 2005
L’Iran détient le taux le plus élevé d’inflation parmi les 17 pays du Moyen Orient et d’Afrique du nord. L’hebdomadaire MEED estime à 15,6% celui de l’année en cours.


Vivre avec moins d’un dollar par jour
Radio Farda, 7 octobre 2005
Selon la Banque Mondiale, moins de 2% de la population iranienne vivent avec moins des dollars et 7,3% avec moins de 2 dollars par jour...


Près de 9% des familles iraniennes vivent grâce aux femmes
ISNA, 8 octobre 2005
Batoul Mohtachami, responsable au Conseil socioculturel des femmes a déclaré que 60% des familles iraniennes vivent avec un seul revenu ; 20% avec 2 et 7% avec 3 revenus mensuels.
Elle a par ailleurs précisé que dans 8,4% des familles iraniennes, la femme seule assure le revenu familial...


La toxicomanie, la cause d’un divorce sur deux
ISNA, 8 octobre 2005
Lors d’une réunion sur la lutte anti-drogue, Dadachi, préfet de la province de Garmi à Ardebil (nord-ouest), a insisté sur l’importance du rôle des médias et des Forces de l’ordre dans la toxicomanie des jeunes de la région. Plus de 250 kg de drogue de toute sorte ont été découvertes à Garmi depuis les six derniers mois. Nik-khah, le chef judiciaire de la province, a manifesté également son inquiétude sur le fait que 50% des divorces sont dus à la toxicomanie...


Un adolescent de 17 ans condamné à mort
Quotidien Iran, 9 octobre 2005
Accusé de meurtre lors une bagarre, un jeune garçon de 17 ans prénommé Hamid a été condamné à mort par un tribunal de Téhéran. Aucune précision sur la date ni le lieu de l’exécution n’a été annoncée...
Selon Amnesty International, depuis le début de l’année 2005 au moins sept mineurs ont été exécutés par le régime iranien.

« Châtier les prostituées », décrète un ayatollah
Quotidien Djomhouri Eslami 10 octobre 2005
Nasser Makarem-Chirazi, un ayatollah de la ville religieuse de Qom, a appelé au châtiment des prostituées : «Celles et ceux qui cherchent à répandre la prostitution, la corruption et les péchés dans la société doivent être traités durement »... « Tous ceux qui gardent le silence face au désordre social et aux foyers de corruption et de prostitution en fait trahissent l’islam. »...

Un autre religieux, l’hodjatoleslam Mohammad-Taghi Rahbar, député d’Ispahan (centre) s’est plaint à la presse que : « Ces dernières années nous avons vu un grand nombre de violations [du code vestimentaire] et la plupart des coutumes islamiques ont été abandonnées dans les bureaux, les hôpitaux, les organisations, les universités, et les écoles...
Selon lui, il y a un besoin urgent d’agir contre « la corruption » des femmes et des « mal voilées » dans la société... « Les autorités devraient régler immédiatement le sort de celles qui enfreignent les règles vestimentaires en ce début de mois sacré de ramadan... », a-t-il ajouté.


Aucune femme au ministère après 18h
ILNA, 11 octobre 2005
Par une circulaire administrative, Hossein Saffar Harandi, ministre de la Culture et de l’Orientation islamique, a interdit la présence des femmes après 18h dans les locaux du ministère, des organisations annexes et même à l’IRNA, l’agence de presse gouvernementale.
Sur la circulaire largement diffusée et affichée, on peut lire : « Conscient du rôle sensible des femmes de notre pays dans l’accomplissement de la société islamique, et de la nécessité de leur présence indispensable au sein du foyer familial et auprès de leurs enfants, sur l’ordre du ministre, nous demandons aux collègues féminines de quitter l’ensemble des unités ministérielles dès 18 h. »


L'abbé Pierre rend visite à Maryam Radjavi
Site Hambastegui, 13 octobre2005 þL'abbé Pierre a rencontré Maryam Radjavi dans sa résidence à Auvers-sur-Oise.
Rendant hommage aux efforts de l’Abbé Pierre, Maryam Radjavi a souligné que pour de nombreuses personnes dans le monde y compris en Iran, l'abbé Pierre est synonyme d'humanité, de fraternité et de solidarité...
L'abbé Pierre a réaffirmé son soutien à la Résistance iranienne et a exprimé son inquiétude sur l'aggravation des violations des droits de l'Homme en Iran...
A l'occasion de cette visite, des mères des martyrs de la résistance et des jeunes iraniens ont offert à l'Abbé Pierre des présents symboliques afin de le remercier de ses oeuvres humanitaires.


La mise en garde de Paris et Washington à Téhéran
AFP – Paris, 14 octobre 2005
Le président Jacques Chirac et la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice ont réaffirmé vendredi à Paris, lors d'un entretien à l'Elysée, que "la perspective d'un Iran doté de moyens nucléaires militaires est inacceptable", a rapporté le porte-parole de l'Elysée.
M. Chirac et Mme Rice "ont constaté que les Etats-Unis et l'Europe partagent le même objectif : la perspective d'un Iran doté de moyens nucléaires militaires est inacceptable", a déclaré le porte-parole Jérôme Bonnafont...



Des explosions dans un centre commercial font deux morts
AP-Téhéran, 15 octobre 2005
Deux bombes ont explosé dans un centre commercial d’Ahvaz samedi, près de la frontière irakienne, faisant deux morts et blessant au moins 50 personnes, a rapporté la télévision d’Etat.
Des boutiques ont également été endommagées dans les explosions qui ont eu lieu au centre d’Ahvaz, capitale de la riche province pétrolière du Khouzistan.
Ahvaz a été le lieu de deux jours de violentes protestations en avril après des rumeurs sur une politique voulant restreindre le nombre d’Arabes de la région. La minorité ethnique arabe représente environ 3% des 69 millions d’Iraniens. Les Persans constituent 51% de cette population.


Une "mystérieuse maladie" tue des milliers de canards sauvages, des responsables excluent la grippe aviaire
AP – Téhéran, 15 octobre 2005
Une mystérieuse maladie a provoqué la mort de plusieurs milliers de canards sauvages dans la région de Poldasht (nord-ouest) à la frontière l'Azerbaïdjan.
Behrouz Yasemi, un responsable de l'Organisation vétérinaire iranienne a imputé la mort de 3.700 canards sauvages à une "mystérieuse maladie", mais a affirmé samedi qu'il ne s'agissait pas du virus de la grippe aviaire découvert en Roumanie et en Turquie...


Une Iranienne condamnée à la lapidation à Varamine
Quotidiens Charq et Etemad 15 octobre 2005
La 71ème chambre du tribunal pénal de Téhéran a condamné une femme à 15 ans de prison et à la lapidation pour adultère et un Afghan à la peine de mort et à 100 coups de fouet pour homicide.
La jeune femme, Soghra, a été accusée d’adultère et d’avoir aidé Ali-Reza, un ressortissant Afghan, à tuer son mari, lui aussi un Afghan.
Soghra a maintenu son innocence tout au long du procès. Elle a dit avoir été forcée par ses parents et contre sa volonté à épouser cet Afghan qui la battait régulièrement. Le couple a deux enfants...



Tué pour n’avoir pas observé le jeûne
Quotidien Hamchahri, 17 octobre 2005
Pour n’avoir pas observé le jeûne durant le Ramadan, Seyyed Mostafa, 23 ans, a été tué par les Forces de sécurité de l’Etat (FSE) dans la rue Delgocha de Téhéran vendredi.

Soupçonné conduire un véhicule volé, il a été arrêté par des agents du 132e secteur de Téhéran. A la descente de sa voiture, l’un des agents lui a tiré neuf balles à bout portant. Il est mort à la suite de ses blessures à l’hôpital Vali-Asr dimanche matin...



Peine de mort
Quotidien Djavan, 18 octobre2005
Accusé d’avoir tué son mari, une jeune femme a été condamnée à la peine capitale par les juges de la 74ème chambre du tribunal pénal de Téhéran.



Condamné à deux exécutions
Quotidien Djavan, 19 octobre 2005
Les juges du tribunal pénal de Téhéran ont condamné un jeune homme à une double exécution. Il a été accusé d’avoir tué avec la complicité de son épouse deux personnes sur la route de Facham près de Téhéran.


Purge islamique pour les écrans iraniens
Libération, 21 octobre 2005
Le gouvernement interdit les productions audiovisuelles étrangères contraires au Coran
Un rapport en provenance du Conseil suprême de la révolution culturelle, dirigé par le président Ahmadinejad, a interdit hier la distribution et la projection de films étrangers faisant «la propagande des idées laïques, féministes, libérales, nihilistes». De même, «aucune licence ne doit être délivrée pour la diffusion de films allant à l'encontre de la suprématie de la religion». La nouvelle loi s'étend aussi bien à la radio et la télé qu'au cinéma ou aux centres culturels et vise tout matériel audiovisuel qui promeut «la violence, les drogues et boissons alcoolisées» et surtout galvanise les «puissances arrogantes», comprenez les Etats-Unis...


RSF dénonce la détention en isolement du journaliste Akbar Ganji
AFP-Paris, 24 octobre 2005
Reporters sans frontières exprime lundi "son indignation face au comportement des autorités iraniennes", affirmant que le journaliste iranien dissident Akbar Ganji a "été placé en isolement dans un quartier spécial" de la prison d'Evine à Téhéran...
"En tant que journaliste et prisonnier d'opinion, Akbar Ganji n'a rien à faire dans un quartier de haute sécurité. Nous réitérons une nouvelle fois notre demande de libération immédiate et inconditionnelle", indique RSF...


90.000 enfants forcés d’abandonner la scolarité
Quotidien Khorassan, 25 octobre 2005
La pauvreté, le coût élevé de l’éducation, le manque de moyen pour une scolarité suivie et le travail des enfants sont les raisons principales qui ont poussé quelques 90 000 jeunes de 11 à 17 ans d’interrompre leurs études primaires et secondaires dans la province de Mazandaran (nord)...


Exécution imminente d’une femme
Quotidien Iran, 26 octobre 2005
La Cour suprême iranienne a confirmé la peine de mort d’une femme de 25 ans.. La jeune femme prénommée de Chahla, est accusée d’avoir tué Leila Saharkhizan, l’épouse de la star du football iranien Nasser Mohammad-Khani à Téhéran en octobre 2002.
Selon les juges, Mohammad-Khani entretenait une liaison avec Chahla et l’avait prise comme seconde épouse [la polygamie est autorisée par le système légal iranien]. C’est une crise de jalousie qui aurait poussé Chahla de tuer la première épouse du footballeur. Chahla a nié cette accusation et proclamé son innocence tout au long du procès.


Le président iranien appelle à "rayer de la carte" Israël
AFP – Téhéran, 26 octobre 2005
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a ouvertement appelé mercredi à ce que l'Etat d'Israël soit "rayé de la carte", s'attirant une réprobation occidentale immédiate et renforçant les Etats-Unis et Israël dans leur conviction que l'Iran veut la bombe atomique.
"Comme l'a dit l'imam (Khomeiny), Israël doit être rayé de la carte", a dit le président iranien dans un discours prononcé à l'occasion d'une conférence intitulée "Le monde sans le sionisme".
C'est la première fois depuis des années qu'un dirigeant iranien aussi haut placé prône publiquement la destruction d'Israël, même si celle-ci fait partie de la propagande du régime.
Ces propos, tenus en pleine crispation sur le nucléaire iranien, ont aussitôt suscité de vives condamnations occidentales...


Vague d'indignation après les propos d'Ahmadinejad sur Israël
Reuters- Londres, 27 octobre 2005
Les propos du président iranien ont provoqué une vague d'indignation et de condamnation au sein de la communauté internationale.
Après les réactions des Etats-Unis, du Canada, et de plusieurs pays européens la veille, l'Union européenne, la Russie, pourtant proche de Téhéran, et le principal intéressé, Israël, sont montés jeudi au créneau pour dénoncer les propos "préoccupants" et "inacceptables" du chef d'Etat iranien...

Josep Borell, le président du Parlement européen, s'est dit "choqué, scandalisé et révolté" par les déclarations du président iranien...

Israël a pour sa part exigé l'exclusion de l'Iran des Nations unies. "Un pays qui appelle à la destruction d'un autre peuple ne peut pas être membre des Nations unies", peut-on lire dans un communiqué diffusé par le cabinet du Premier ministre Ariel Sharon.
"Un tel pays possédant des armes nucléaires est un danger, non seulement pour Israël et le Moyen-Orient, mais aussi pour l'Europe", a déclaré Sharon...


La haine
Edito Le Monde 27 octobre 2005
S'il en était besoin, le masque est tombé. En appelant le monde musulman à faire en sorte de rayer Israël de la carte, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a complété en quelques mots, l'inquiétant portrait d'un chef d'Etat tout-puissant et extrémiste...
A tous ceux qui croyaient ou voulaient croire que la République islamique s'était finalement assagie, en renonçant en particulier à cultiver son obsession "antisioniste", le réel se charge de démontrer qu'il n'en est rien. L'Iran de Mahmoud Ahmadinejad persiste et signe...
D'un coup, la parenthèse réformatrice de la présidence de Mohammad Khatami (1997-2005) s'est effacée...

La brutalité de ce retour en arrière est plus qu'un mauvais signe. C'est un sujet d'alarme sérieuse au moment où l'ambition nucléaire iranienne s'affiche obstinément. Au terme des négociations entre Téhéran et l'Union européenne, personne ne croit plus à la fable d'une puissance pétrolière cherchant à se doter d'un outil nucléaire civil. La communauté internationale est aujourd'hui en droit d'éprouver une très vive inquiétude sur l'usage que l'Iran ferait de la bombe.


Gigantesque manifestation contre Israël, Ahmadinejad persiste
AFP – Téhéran, 28 octobre 2005
Ahmadinejad a persisté vendredi dans son appel à "rayer Israël de la carte", le jour où des centaines de milliers de ses compatriotes descendaient dans la rue au cri de "mort à Israël" à l'occasion de la journée "antisioniste" annuelle de Qods...

"Ils sont libres de dire ce qu'ils veulent", a-t-il déclaré, réagissant au tollé suscité par ses propos chez les Occidentaux... "mes mots sont les mots exacts du peuple iranien" a-t-il ajouté dénonçant "le sionisme international et la politique expansionniste de l'arrogance mondiale", expression désignant communément Israël et les Etats-Unis...

Les manifestants ont rituellement brûlé les drapeaux israélien, américain et britannique ainsi qu'une effigie du Premier ministre israélien Ariel Sharon.
La manifestation aurait eu des airs de kermesse sans une rhétorique sanguinolente et si des "candidats au martyre" (les opérations suicide) n'avaient défilé bardés de fausses charges de dynamites sous une banderole proclamant "Qods nous appartient"...


Ahmadinejad persiste et signe
Libération, 29 octobre 2005
Ce n'était pas un dérapage, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a persisté vendredi dans son appel à «rayer Israël de la carte» le jour où des centaines de milliers de ses compatriotes descendaient dans la rue en criant «mort à Israël» lors de la journée «antisioniste» annuelle...


Les mannequins sans voile interdits
IRNA, 31 octobre 2005
Dans le cadre de la nouvelle campagne contre « la corruption sociale » et « les fauteurs de trouble », la police de la ville de Bojnourd (nord-est) a inspecté 262 boutiques de vêtements et a saisi 65 mannequins des étalages jugés « mal voilés ».

Le procureur, Moussa-al-Reza Pirghazi, a affirmé que selon le code vestimentaire du pays, les magasins pris en infraction avec leurs mannequins vulgaires – masculin ou féminin -seraient fermés pour une période allant de 10 à 90 jours...
Il a néanmoins jugé qu’ « exposer des mannequins voilés en vitrine n’est pas un crime... »

csdhi

Les Iraniennes en révolte