Situation des Femmes en Iran

Public

08 mai 2006

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Avril 2006
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84
afifem2001@yahoo.fr


Un nouveau missile, nouveau défi aux Nations unies
EuroNews et Le Monde, 1er avril


Téhéran a annoncé vendredi avoir testé avec succès un nouveau missile. Selon la télévision iranienne, il serait capable d'échapper à la détection des radars et de frapper plusieurs cibles simultanément. Le tir d'essai de ce nouveau missile a eu lieu dans le cadre de manoeuvres militaires...
En organisant des manoeuvres navales dans la région du détroit d'Ormuz, passage stratégique par où transite près de 20% de la production mondiale de pétrole, Téhéran a lancé un message de défi à la communauté internationale au moment où celle-ci se mobilise contre son programme nucléaire militaire. Les responsables militaires iraniens ont exhibé plusieurs systèmes d'armes apparemment inédits, avec la volonté de souligner que l'Iran a les moyens de se défendre contre une éventuelle intervention militaire...

Pour le département d'Etat américain, "ce nouveau missile démontre que l'Iran a lancé un programme militaire actif et agressif".
Un nouveau défi aux Nations Unies alors que le Conseil de sécurité de l'Onu a donné 30 jours à Téhéran pour suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium.


« Le temps de la diplomatie, trop lent face au sprint nucléaire de l'Iran »
Le Figaro, 1er avril
Par Thérèse Delpech
« Après trois semaines de discussions improductives sur un projet de déclaration présidentielle, le Conseil de sécurité a finalement adopté un texte mercredi 29 mars. Au même moment environ, on apprenait que Téhéran avançait plus vite que prévu pour l'assemblage des centrifugeuses sur le site de Natanz... »


400 arrestations en un jour à Téhéran
ISNA, 3 avril
Près de 400 personnes ont été arrêtées et 130 véhicules et deux-roues confisqués dimanche au cours du pique-nique national et traditionnel des Iraniens pour clôturer les 13 jours de fête du nouvel an, a annoncé le Général de Brigade Reza Zarei, le principal chef de la police de Téhéran...

Au même jour, un rassemblement de soutien aux prisonniers politiques condamnés à mort s’est tenu au milieu d’une forte présence policière dans le parc Mellat à Téhéran.


L’Iran retire ses fonds déposés en Europe
Fars, 4 avril
Selon un quotidien suisse, depuis octobre dernier, l’Iran a retiré 41 milliards francs suisses d’or et de réserve en devises étrangères déposés dans des banques et des sociétés financières européennes pour les transféré à Téhéran.


Les contrats d'Alcatel en Iran
Reuters, 5 avril
Plusieurs députés américains ont pointé du doigt mardi les relations commerciales d'Alcatel avec l'Iran et la Libye, au surlendemain de l'annonce du rachat de Lucent Technologies par l'équipementier télécoms français pour 14,1 milliards de dollars...


Un agent des FSE tué dans une émeute au Kurdistan
ISNA, 5 avril
Un agent des Forces de Sécurité d’Etat a été tué dans des affrontements armés contre 10 jeunes dans la province de Kermanchah (ouest).
Trois « fauteurs de troubles » ont été arrêtés à la suite des affrontements...


Les Etats européens renvoient les représentants iraniens
Quotidien Etemad, 6 avril
Plusieurs pays européens ont refusé d’accréditer les représentants iraniens désignés par le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad pour des postes d’ambassadeurs... Le ministère iranien des Affaires étrangères tente de trouver d’autres candidats...
En octobre dernier, le président iranien a ordonné une purge en rappelant quarante ambassadeurs et émissaires en poste à l’étranger, la moitié des effectifs du corps diplomatique iranien...


Exécution publique
AFP, 6 avril
Un prénommé Mohammad, accusé de meurtre, a été publiquement pendu dans la province de Kerman (sud).


La police interpelle une fillette de 10 ans pour son manteau jugé court
Agence Entekhab, 6 avril
Les voyageurs du vol pour Téhéran-Kerman ont été témoins à l’aéroport de Mehabad du mauvais traitement des agents de police à l’encontre d’une fillette de dix ans accompagnée par son père.
Les officiers de la sécurité ont interpellé la fillette l’accusant de porter un manteau trop court. Devenu fou de rage face à l’attitude des officiers, le père de la petite fille s’est mis à crier que sa petite fille en savait davantage sur l’islam que ces agents. Puis il a hurlé « Dites-moi quel délit a commis ma fille? » et devant la foule en colère, il a finit par giflé sa propre fille...


Exhibition des « fauteurs de troubles »
Agence Fars, 7 avril


Accusé de «hooliganisme», Mohammad, 24 ans, a été arrêté jeudi après-midi dans le quartier Khavaran à Téhéran. Après avoir été emmené à la poste de police, le chef des FSE du Grand Téhéran a ordonné qu’il soit exhibé dans la rue en restant attaché à un mur pendant plusieurs heures. Ce type de châtiment est prévu dans le cadre de la nouvelle stratégie mise en place par la police qui consiste à « révéler l’identité des fauteurs de troubles à l’opinion publique».
Le même jour, un jeune de 18 ans prénommé Mostafa, lui aussi accusé d’être un « fauteur de troubles» a été attaché quatre heures durant à un arbre dans le quartier Razi dans la capitale...


Un mandat d'arrêt international contre l'ex-ministre iranien
Le Matin (Suisse), 8 avril


«Le juge d'instruction vaudois Jacques Antenen vient de délivrer un mandat d'arrêt international contre le commanditaire présumé de l'assassinat de l'opposant iranien Kazem Radjavi.»
« C'est sous le sceau «Strictement confidentiel» que le courrier du juge d'instruction Antenen est parti le 20 mars dernier à l'adresse de l'Office fédéral de la justice. Dans l'enveloppe, un mandat d'arrêt international en trois exemplaires à l'encontre d'Ali Fallahiyan, ressortissant iranien né en 1949. Sous la rubrique profession, on peut lire: «ancien ministre de l'Intelligence et de la Sécurité de la République islamique»...


. 24 avril 1990 L'opposant iranien Kazem Radjavi est assassiné près de chez lui à Coppet. Très vite, la justice vaudoise désigne treize suspects iraniens, protégés par des passeports de chargés de mission et des faux noms. Très vite aussi, Téhéran se moque des demandes d'entraide judiciaire de la Suisse.
. 1992 Deux suspects sont arrêtés à Paris, mais la France les laissera filer au nom de la «raison d'Etat».
. 1997 Avant de prendre sa retraite, le juge Roland Châtelain demande conseil à Berne et finit par renoncer à poursuivre l'ex-ministre iranien Fallahiyan par «crainte de causer du tort à la Suisse».
. 2005 Genève honore la mémoire du défenseur des droits de l'Homme qu'était Kazem Radjavi par la pose d'une plaque commémorative sur un immeuble où il a vécu au bout du lac. Bientôt une rue de Genève devrait également porter son nom. »


Une reine de beauté veut sauver une adolescente condamnée à la peine de mort
Presse Canadienne-Vancouver, 9 avril


Une reine de beauté de Vancouver a lancé une pétition pour demander à l'ONU et aux autorités iraniennes de surseoir à l'exécution d'une adolescente qui a poignardé à mort un homme qui tentait de la violer. Nazanin Afshin-Jam affirme qu'elle ne peut s'empêcher de ressentir toute l'horreur de cette histoire et qu'elle fera tout en son pouvoir pour empêcher la jeune Iranienne, aujourd'hui âgée de 18 ans, d'être envoyée à l'échafaud.
Jusqu'à maintenant, la reine de beauté de 26 ans, admise au Canada à titre de réfugiée avec sa famille alors qu'elle n'était qu'une enfant, a recueilli 8000 signatures.

Selon Amnesty International, la jeune Iranienne, âgée de 17 ans au moment des faits, avait admis avoir poignardé à mort un des trois hommes qui tentaient de l'agresser sexuellement elle et sa nièce de 16 ans, dans un parc de Karaj (ouest de Téhéran) en mars 2005. Elle a subséquemment été reconnue coupable de meurtre et condamnée à la pendaison...


Interdiction d'un hebdomadaire, condamnation de son directeur à la prison
AFP, 9 avril
Le directeur d'un hebdomadaire du sud de l'Iran a été condamné à 20 mois de prison et le titre interdit "pour insultes aux dirigeants de la République islamique", a rapporté dimanche ISNA. Le tribunal de Téhéran a interdit l'hebdomadaire "Tamadon-e Hormozgan" et a emprisonné Ali Dirbaz, député de la province, à 20 mois de prison...


Exécution d’une sentence de mort
IRNA, 9 avril
Hosseini, procureur général de la province de Fars, a annoncé que la sentence de mort à l’encontre de Ali B. confirmée par la Cour suprême, a été mise en exécution dans la prison de Adel Abad à Chiraz (sud). L’homme a été accusé d’avoir tué son épouse Maryam.


Minibus entièrement féminins dans les transports téhéranais
AFP, 10 avril
Il y aura bientôt des minibus conduits et réservés aux femmes à Téhéran, a annoncé le responsable de la régie des transports de la capitale, cité par la presse iranienne lundi, alors que les Téhéranaises se plaignent de subir un harcèlement sexuel dans ces transports.
"Des femmes sont désireuses de travailler dans les transports. C'est pourquoi la régie est prête à autoriser la création de sociétés privées de transports dirigées par des femmes", a indiqué le directeur général de la régie des transports de Téhéran, Mohammad Ahmadi Bafandeh.
Les autobus iraniens transportent ensemble femmes et hommes mais la moitié arrière du véhicule est réservée aux premières, et l'avant aux seconds.
En revanche, dans les minibus et les taxis, les deux sexes sont mélangés et les femmes se plaignent régulièrement de harcèlement sexuel.
"Avec la création de ces sociétés, les femmes conductrices pourront également prendre part au transport des femmes par minibus et faciliter ainsi le transport des femmes", a ajouté M. Bafandeh.
Ces minibus pourront transporter 11 passagères et seront conduits par des femmes.
Dans plusieurs villes iraniennes sont apparues des sociétés de taxis dirigées par des femmes qui conduisent aussi les véhicules et transportent uniquement des personnes de leur sexe.


Un homme fouetté puis exécuté à Kerman
Quotidien Djomhouri, 10 avril

Accusé de vol, d’adultère et de meurtre, Ali Pour Mohi-Abadi-Dast après avoir subi 165 coups de fouet a été exécuté le 8 avril en public dans la ville de Mohi Abad.

Exécution à Gorgan
IRNA, 11 avril
Accusé de corruption, un habitant de Gorgan (nord), Said H., a été exécuté sur la place du martyr Ghandhari.


Ahmadinejad affirme que son pays dispose de la technologie nucléaire
AFP et Reuters, 11 avril
Mahmoud Ahmadinejad affirme que l'Iran est entré dans le club des pays possédant la technologie nucléaire et qu'il est décidé à passer à un stade industriel de l'enrichissement de l'uranium... Il a promis aux Iraniens de "bonnes nouvelles" ce mardi sur le programme nucléaire iranien.

L'Iran produit du combustible nucléaire, selon Rafsandjani


L'Iran a réussi à produire de l'uranium enrichi avec 164 centrifugeuses, a déclaré l'ancien président iranien Akbar Hachemi Rafsanjani à l'agence de presse koweïtienne Kuna...

Selon les experts, il faudrait que 1.500 centrifugeuses fonctionnent en permanence pendant un an pour produire la quantité de combustible nécessaire à la fabrication d'une bombe atomique.

Une loi contre les « mal voilées »
Quotidien Chargh, 12 avril


« Comme tous les ans à l’arrivée de l’été chaud en Iran, le code vestimentaire est de moins en moins respecté par les jeunes. C’est pour cela que les députés étudient le projet d’une loi visant la tenue vestimentaire des femmes. »
Gholam-Reza Mesbahi-Moghaddam, un député ultraconservateur de Téhéran, a demandé dans une séance mardi que cette loi contre les « mal couvertes » soit votée.
Emad Afrough, président de la commission culturelle du parlement, a envisagé faire passer une loi sur la création d’un « costume national » pour contrer les effets de la mode occidentale en Iran.
Selon Mohammad-Taghi Rahbar, un député d’Ispahan, on ne peut pas appeler « hijab » les bouts de tissus que les filles mettent sur la tête. Il propose de « préparer le terrain à une révolution culturelle »...


L'AIEA échoue à convaincre Téhéran de renoncer à l'enrichissement de l'uranium
Le Monde, 13 avril
Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei, a échoué une fois de plus à convaincre, jeudi 13 avril, le régime iranien de suspendre l'enrichissement de l'uranium...


Marzieh, la Diva de l'Iran, à l'Olympia
AFP, 13 avril


Marzieh, l'une des grandes dames de la chanson classique iranienne, qui fête cette année ses 80 ans, se produira à l'Olympia le 17 avril.
Marzieh a débuté sa carrière en 1942 et a été la première femme à chanter en direct à la radio iranienne. Interdite de chanter depuis l'arrivée au pouvoir en 1979 du régime des mollahs, Marzieh s'est exilée en 1994.
Longtemps restée en marge de tout combat politique, elle est devenue sur le tard une militante pour la cause des femmes et contre le régime islamique en place.

« Marzieh, la diva, l’exil et la liberté » Par Bertrand Dicale
Le Figaro, 14 avril
« La chanteuse iranienne en exil en France chante ce lundi à l’Olympia. Rencontre avec un grand personnage à l’orientale.
Lors de son concert à l’Olympia, Marzieh sera accompagnée par cinquante-deux instrumentistes de l’Opéra de Paris.
S’il faut expliquer Marzieh aux Français, ce ne peut être qu'en superposant plusieurs profils : c'est l'amour des poètes d'une Catherine Sauvage, le goût de la voix lâchée sur fond de violons comme chez Nana Mouskouri, la posture vigoureusement engagée comme Joan Baez, le charisme à l'orientale à l'Oum Kalsoum... »


Pendaison publique
Quotidien Etemad, 14 avril
Accusé du trafique de drogue et d’adultère, un homme a été exécuté par pendaison publique dans la province de Qazvine (centre).


Ahmadinejad affirme qu'Israël sera anéanti
AP, 14 avril


Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a qualifié Israël vendredi d'"arbre pourri et asséché" qui pourra être anéanti par "une seule tempête".
"Qu'on le veuille ou non, le régime sioniste se dirige vers l'anéantissement", a-t-il déclaré lors d'une conférence de soutien au peuple palestinien qui s'est ouverte à Téhéran...
Selon lui, l'Etat hébreu constituait une "menace perpétuelle" pour le Moyen-Orient, qui sera "bientôt" libéré, avant de s'interroger une nouvelle fois sur la réalité de l'Holocauste. "Si un tel drame s'est bien produit, pour quelle raison les populations de la région devraient-elles en payer le prix? Pour quelle raison le peuple palestinien doit-il être opprimé et sa terre occupée?"...

Le général Amos Yadlin, chef des services de renseignements militaires israéliens, a affirmé mercredi que l'Iran pourrait fabriquer l'arme nucléaire "dans les trois ans, avant la fin de la décennie".

Des responsables du parti islamiste du Hamas au pouvoir dans les territoires palestiniens participent à la conférence iranienne de trois jours sur la Palestine.



Mahmoud Ahmadinejad persona non grata au mondial
Reuters-Berlin, 15 avril
Plusieurs dirigeants de la CDU au pouvoir en Allemagne ont exhorté la chancelière Angela Merkel à déclarer persona non grata le président iranien lors de la phase finale de la Coupe du monde de football disputée outre-Rhin du 9 juin au 9 juillet.
Le président de la Fédération iranienne de football a récemment révélé qu'Ahmadinejad, féru de ballon rond, envisageait de venir en Allemagne pour soutenir le onze national iranien...
La semaine dernière, le ministre allemand de l'Intérieur, Wolfgang Schaüble, avait lancé le débat en affirmant qu'Ahmadinejad serait le bienvenu mais qu'il lui faudra s'expliquer sur ses propos controversés hostiles à l'Etat d'Israël...


L'Iran donne 50 millions de dollars au gouvernement palestinien
Reuters, 16 avril
L'Iran annonce un don de 50 millions de dollars au gouvernement palestinien, dirigé par le Hamas, à la suite de la suspension des aides financières internationales...
On ignore pour le moment la date et la manière dont ces fonds parviendront à leurs destinataires, le chef de la diplomatie de Téhéran en l’annonçant se conte de présenter ce geste comme un devoir de l'Iran au nom de son amitié envers les Palestiniens...


Téhéran aurait entraîné des kamikazes pour frapper des cibles américaines ou britanniques
AP, 16 avril
Téhéran aurait formé des kamikazes pour frapper des cibles américaines ou britanniques en cas d'attaque sur des sites nucléaires iraniens, affirme dimanche le "Sunday Times".
L'hebdomadaire britannique cite des responsables iraniens anonymes selon lesquels quelque 40.000 kamikazes auraient été formés et seraient prêts à passer à l'action.
D'après le "Sunday Times", la principale force de kamikazes, l'unité spéciale des candidats au martyre de la Garde révolutionnaire, a été aperçue pour la première fois le mois dernier lors d'un défilé militaire en Iran.
Les membres de l'unité portaient leur uniforme avec des ceintures d'explosifs autour de la taille, explique le journal...


L'Iran, inébranlable, met en garde les grandes puissances
Reuters, 18 avril
L'Iran réaffirme son droit à posséder la technologie nucléaire malgré les pressions des puissances occidentales qu'il invite à faire preuve de prudence envers lui sous peine de pénibles surprises.
Cet avertissement intervient à quelques heures d'une réunion ministérielle à Moscou des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et de l'Allemagne qui a vainement tenté d'amener l'Iran à renoncer à son programme nucléaire...


Seuil de pauvreté
Quotidien Etemad, 19 avril
La pauvreté a doublé depuis 25 ans dans la société iranienne. Dix millions Iraniens vivant dans la misère totale ont été officiellement recensés en 2005 contre 6,5 en 1979.
Les statistiques officielles indiquent que 8 millions Iraniens vivent en dessous du seuil de la pauvreté. Mais d’après les experts ce chiffre est certainement bien plus élevé.


Dans le monde, quelque 20 000 condamnés attendent dans le «couloir de la mort»
AP, 19 avril


20.000 condamnés attendent dans les couloirs de la mort dans le monde et 94% des exécutions en 2005 ont eu lieu dans quatre pays, les Etats-Unis, l'Iran, la Chine et l'Arabie saoudite, a affirmé Amnesty International dans un rapport publié jeudi.
Un minimum de 2.148 condamnés à morts ont été exécutés en 2005 : au moins 1.770 l'ont été en Chine, 94 en Iran, 86 en Arabie saoudite et 60 aux Etats-Unis, selon le rapport...
L'Iran a été le seul État à exécuter des mineurs délinquants en 2005. Au moins huit personnes - dont deux encore mineures - ont été tuées pour des infractions commises durant leur enfance...


Dix meurtriers pendus à Téhéran
SDA-ATS, 20 avril
Dix meurtriers ont été pendus mercredi matin à la prison d'Evine dans le nord de Téhéran, selon des journaux iraniens. Ces pendaisons portent à 42 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP...
"Tous les dix ont été reconnus coupables de meurtre. Les familles des victimes ont refusé d'accorder leur pardon et ils ont été exécutés conformément à la loi", a déclaré l'adjoint du procureur de Téhéran...

Pendaison à Delidjan
IRNA, 20 avril
Moheb-Ali Bastani, ressortissant afghan, a été pendu jeudi matin au centre de détention de Delidjan (centre). Il a été condamné à mort par un tribunal de la ville pour le trafic de drogue.


L'Iran suspend le projet de fabrication de la Logan
Le Monde, 20 avril


Mardi 18 avril, Ali-Reza Tahmasebi, le ministre iranien de l'industrie a fait savoir que « le projet de Renault pour fabriquer la Logan en Iran est suspendu tant que la société ne répondra pas à des demandes de la partie iranienne ».
En jeu : la possibilité pour l'Iran d'exporter une partie de la production de la Logan fabriquée par les deux constructeurs publics iraniens Iran Khodro et Pars Khodro vers ses pays voisins...


Les Etats-Unis demandent un embargo sur les ventes d'armes à l'Iran
Le Monde, 21 avril
Les Etats-Unis ont appelé, vendredi 21 avril, la communauté internationale, notamment la Russie, à appliquer un embargo sur les ventes d'armes à l'Iran, si Téhéran ne renonce pas à son programme d'armement nucléaire...


L'Iran bombarde des positions kurdes en Irak
Reuters, 21 avril
Les forces iraniennes ont pilonné des positions de rebelles kurdes iraniens dans les montagnes du nord de l'Irak pour repousser une attaque, blessant au moins quatre civils, déclare un responsable kurde irakien...


La police iranienne chasse les «mal voilées»
Le Figaro, 22 avril


Depuis hier, la police sévit contre les femmes qui ne respectent pas la tenue islamique. Dès que les foulards et les manteaux rétrécissent, à l'arrivée des beaux jours, la police lance sa chasse aux filles mal voilées. La nouvelle année persane n'a pas échappé à la règle : «Nous allons sévir contre les femmes qui portent des foulards légers, des pantalons courts et des manteaux cintrés», prévenait, dès la semaine dernière, le chef de la police de Téhéran, le général Morteza Talaï. Il a également menacé de sanctionner les magasins qui vendent des tenues trop légères...
CINQUANTE PATROUILLES
L'élection d'Ahmadinejad a aussitôt laissé craindre le pire en matière de répression. Mais jusqu'ici, le président semble avoir été trop débordé par sa politique offensive lancée sur la scène internationale pour se préoccuper de la tenue des Iraniennes. Reste donc à voir si la nouvelle campagne, lancée par la police, s'avère plus sévère que les années précédentes. Selon les chiffres annoncés, cinquante patrouilles ont été déployées à travers la capitale. Les contrevenantes encourent entre 10 et 60 jours de prison ou une amende allant de 50 000 à 500 000 rials (entre 5 et 50 euros)...


La situation des chrétiens d'Iran préoccupe l'Eglise
Swissinfo, 24 avril
De retour d'une visite en Iran, une délégation de la Conférence des évêques suisses constate que les chrétiens n'y bénéficient pas de la liberté religieuse.
Cette mission a pu observer que, dans la République islamique, les chrétiens ne peuvent pratiquer leur religion qu'au sein de leurs propres communautés... Sur les 70 millions d'Iraniens, 110 000 sont chrétiens.


Les Iraniennes autorisées dans les stades de football
AP, 24 avril


L'Iran accepte désormais les femmes dans les stades. Un décret présidentiel, publié lundi, autorise les Iraniennes à assister à des matches de football pour la première fois depuis la Révolution islamique de 1979.
Elles seront assises dans des tribunes à part, loin de la foule des supporters masculins. "La présence des familles et des femmes améliorera les manières des spectateurs de football et favorisera une atmosphère saine", explique Mahmoud Ahmadinejad dans le décret diffusé lundi sur son site Internet. "Elles se verront octroyer certaines des meilleures places dans les stades".
Le régime des mollahs impose des restrictions très strictes aux femmes, qui ont besoin de l'autorisation d'un tuteur masculin pour voyager ou travailler et sont rarement autorisées à assister à des événements sportifs publics...
Les Iraniennes n'ont pas accès à la magistrature et le témoignage d'un homme pèse deux fois plus lourd que celui d'une femme devant un tribunal. Les Iraniens peuvent obtenir le divorce presque instantanément, alors que les épouses qui le demandent doivent affronter une longue bataille juridique et renoncer souvent à nombre de leurs droits. Les Iraniennes, qui peuvent conduire, voter et être éligibles, possèdent néanmoins davantage de droits que les Saoudiennes ou les femmes d'autres pays régis par un islam conservateur.
En mars dernier, la police avait chargé une manifestation pacifique pour le droit des femmes à Téhéran, dispersant violemment les manifestants.
La semaine dernière, quelque 500 militants ultraconservateurs avaient manifesté devant le Mais, le Parlement iranien, réclamant l'application stricte de la charia, la loi islamique. Ils demandaient que les femmes ne puissent porter des manteaux et des jupes courtes en public ni avoir des relations sexuelles avant le mariage.


Le Guide suprême menace de nuire aux intérêts américains
Télévision nationale, 25 avril
L’ayatollah Ali Khamenei a directement menacé les Etats-Unis mercredi, affirmant que l’Iran « nuirait » aux intérêts américains à travers le monde au cas où une attaque serait lancée contre ses installations nucléaires... «Les Américains doivent savoir que s’ils attaquent l’Iran, leurs intérêts dans le monde entier seront touchés», a déclaré le Guide ajoutant que « La nation iranienne répondra à toute attaque par une double intensité»...


Flagellation publique à Karadj
IRNA, 25 avril
Reconnu coupable de « vandalisme », un jeune de 24 ans Majid R., a reçu 74 coups de fouet mardi matin en présence des représentants de la justice dans le quartier de Kalak, à Karadj (ouest de Téhéran). Il a également été condamné à trois mois et deux jours d’emprisonnement.


Israël lance un nouveau satellite espion pour surveiller le nucléaire iranien
Le Monde, 26 avril
Israël a lancé, dans la soirée du mardi 25 avril, jour de la commémoration de la Shoah, un satellite espion. Celui-ci lui permettra de surveiller étroitement l'Iran, dont le président a mis en doute la survie de l'Etat juif...
Pendant huit à dix ans, le nouveau satellite tournera autour de la Terre à une altitude de 480 à 600 kilomètres.


La résistance iranienne accuse Berlin de coopérer avec Téhéran
Le Figaro, 27 avril
La branche allemande du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) a accusé hier Berlin de coopérer avec Téhéran en ayant conclu un accord d'échange d'informations à l'occasion de la Coupe du monde qui pourrait, selon eux, porter atteinte à l'opposition iranienne. Berlin pourrait transmettre à Téhéran des informations sur des dissidents iraniens en Allemagne, ce qui pourrait mener à des représailles à l'égard des proches en Iran.


L'Iran n'a pas suspendu l'enrichissement, affirme l'AIEA dans un rapport à l'Onu
AP, 28 avril
L'Iran n'a pas respecté les demandes du Conseil de sécurité de l'ONU et a bien procédé avec succès à l'enrichissement d'uranium et poursuivi des activités liées, conclut le rapport de l'AIEA remis vendredi, au terme de l'ultimatum fixé par les Nations unies pour que Téhéran suspende tout enrichissement d'uranium.
Le rapport du directeur général de l'AIEA Mohamed El-Baradeï, dont l'AP a obtenu copie, confirme également les doutes subsistant quant à une éventuelle volonté de l'Iran de fabriquer des armes nucléaires, notamment par l'enrichissement d'uranium...


Les Occidentaux étudient une résolution contraignante pour Téhéran
Le Monde, 29 avril


Le rapport rendu, vendredi 28 avril, par le directeur de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, confirme que le régime iranien accélère son programme d'enrichissement d'uranium, au mépris des demandes du Conseil de sécurité, qui, un mois plus tôt, l'avait "exhorté" à suspendre ses activités suspectes. Après trois ans d'enquête, le directeur de l'AIEA se dit "inquiet" des "zones d'ombres" qui subsistent, "y compris sur le rôle de l'armée dans le programme nucléaire iranien". Faute d'une véritable coopération de l'Iran, il s'avoue incapable de déterminer si le pays cherche à se doter d'une bombe atomique.


Téhéran redit "non" à la suspension de ses activités nucléaires
AP, 30 avril
Le gouvernement iranien a redit "non" dimanche à la suspension de ses activités d'enrichissement d'uranium, affirmant qu'il n'accepterait aucune contrainte...

csdhi

Les Iraniennes en révolte