Situation des Femmes en Iran

Public

13 juin 2006

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Mai 2006
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84

Fête du Travail à Téhéran
Diverses sources, 1er mai
Des dizaines de milliers de travailleurs, retraités et étudiants ont participé à une grande manifestation lundi dans la capitale iranienne pour célébrer la Journée internationale du Travail.
Venu de différentes villes et régions pour prendre part à ce rassemblement, les travailleurs et travailleuses en colère ont demandé le paiement de leurs salaires arriérés et l’arrêt des contrats précaires.
D’innombrables pancartes ont été brandies par les manifestants qui scandaient : « Nous ne voulons pas de bombe atomique mais du pain». Le ministre du Travail et des Affaires Sociales, Mohammad Jahromi, a été particulièrement visé par la foule des manifestants qui ont réclamé sa démission.

Plus de 400 ouvriers licenciés
ILNA, 2 mai
Selon le représentant des ouvriers de la province de Ilam (ouest), depuis le début de l’année [iranienne, 21 mars], 20 unités de production de Ilam ont été fermées et plus de 400 ouvriers ont été licenciés et se trouvent actuellement sans aucune ressource, ni avenir...

Protestations des conducteurs de bus
Iran Focus, 2 mai
Les Forces de Sécurité de l’Etat et la police anti-émeute ont chargé une manifestation pacifique de chauffeurs et de receveurs de bus lundi à Téhéran à l’occasion de la Journée internationale du travail. Près de 1000 manifestants se sont rassemblés devant le siège de la compagnie de bus de Téhéran pour protester contre l’arrestation et le licenciement de plusieurs de leurs collègues pour avoir participé à des manifestations contre le gouvernement ces derniers mois...
Plusieurs travailleurs et une dizaine d’étudiants ont été arrêtés dans les émeutes qui ont suivi. Les autorités iraniennes avaient lancé de fortes mesures de répression contre les employés des transports en janvier, arrêtant un grand nombre de chauffeurs de bus qui avaient décidé de se mettre en grève...

6 000 enfants des rues
Mehr, 2 mai
Le directeur au ministère du Bien être chargé de la pathologie sociale a affirmé que 41 centres d’accueil ont été créés pour identifier et héberger des enfants des rues. D’après lui, 6011 d’enfants errants ont été accueillis l’an passé dans ces centres.

La plus jeune prisonnière d’opinion
Radio Farda, 2 mai
Arrêtée et emprisonnée récemment par les forces de l’ordre des mollahs, l’épouse d’un activiste politique de Khouzistan (sud), vient de donner naissance en prison à une fille qui est à l’heure actuelle la plus jeune prisonnière d’opinion d’Iran.

Un adolescent de 17 ans à deux pas de la mort
Quotidien Etemad, 2 mai
Accusé de meurtre dans une affaire de famille, un jeune de 17 ans prénommé Nemat a été condamné à la peine capitale par le juge.

Réunion des grandes puissances à Paris sur le dossier iranien
Le Monde, 2 mai
Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l'Allemagne, qui n'ont pas réussi à faire plier l'Iran sur son programme nucléaire, se retrouvent, mardi à Paris, pour tenter de mettre au point une stratégie commune.
Une femme pendue en public Quotidien Iran, 3 mai
Reconnue coupable de meurtre, une femme a été exécutée publiquement par pendaison dans la ville de Selseleh dans la province du Lorestan (ouest).
Farzaneh Sadeghi a été condamnée à la peine capitale par les autorités judiciaires locales et la sentence de mort a été exécutée hier à 5h35 du matin, heure locale...


Deux jeunes exhibés dans les rues de Téhéran
ISNA, 3 mai


Les autorités ont exhibé en public deux jeunes accusés de «vandalisme» dans les rues centrales de la capitale.
Les deux jeunes hommes prénommés Massoud et Mehdi, étaient également accusés d’avoir fait l’usage d’un couteau dans le quartier de Nezam-Abad à Téhéran.

L'intellectuel Ramin Jahanbeglou arrêté
AFP - Le Monde, 3 mai
L’intellectuel iranien, Ramin Jahanbeglou, a été arrêté il y a plusieurs jours et se trouve en prison d’Evine...
"Il y a plusieurs actes d'accusations contre lui et à la fin de l'interrogatoire, l'acte d'accusation sera rendu public", a déclaré un responsable judiciaire...
Agé d'une quarantaine d'année, marié et père d'un enfant, Jahanbeglou qui a un doctorat en philosophie de l'université de la Sorbonne, est responsable du groupe "Pensée moderne" du Centre des recherches culturelles iraniennes...
L’Iran dit que le philosophe emprisonné a des liens avec « l’étranger »...

54 convives fouettés à Babol
Quotidien Iran, 4 mai
La « police des moeurs » a arrêté plusieurs dizaines d’hommes et de femmes pour avoir participé à une soirée mixte dans un verger situé près de Babol dans la province de Mazandaran (nord). Cinquante quatre d’entre eux ont été fouettés dans les locaux même du parquet de Babol.

52 derviches et leurs avocats condamnés au fouet et à la prison
Quotidien Kargozaran, 4 mai
Suite à l’arrestation en février de 1000 derviches Nematollahi dans la ville de Qom (centre), cinquante deux ont été reconnus coupables d’avoir «perturbé l’ordre public».
La justice les a condamné à une peine de prison, aux coups de fouet et au paiement d’une amende...
Leurs deux avocats ont également été condamnés à une peine d’un an de prison, à 74 coups de fouet et à une amende de 10 millions de rials (1000 dollars). Ils ont été révoqués du barreau pour une période de cinq ans.

Le Conseil d’Europe écoute la Résistance iranienne
La Revue Parlementaire, mai 2006
« Aujourd'hui le monde est confronté à un dangereux dilemme : la perspective de voir une dictature intégriste se doter de l'arme la plus dangereuse au monde ou celle de voir une nouvelle guerre désastreuse dans la région ». C’est depuis le Conseil de l'Europe à Strasbourg que Maryam Radjavi, dirigeante de la Résistance iranienne, a lancé cet avertissement. "Si on n’adopte pas au plus vite une politique de fermeté contre l'Iran, ce régime intégriste va se doter de l'arme la plus effroyable de la planète et entraîner la communauté internationale au bord du gouffre »...

Ahmadinejad, le « prédateur » de la liberté de la presse
RSF, 5 mai
Dans son rapport annuel 2006, l’organisation internationale Reporters Sans Frontières a qualifié Mahmoud Ahmadinejad du « prédateur » des libertés de la presse, et l’Iran comme « la plus grande prison pour journalistes et blogueurs »...
RSF a déclaré que l’Iran a un « contrôle total » sur les informations à l’intérieur de ses frontières et fait partie des « régimes les plus répressifs » du monde...

L’UE critique les violations des droits de l’Homme en Iran
BBC, 5 mai
Dans une déclaration publiée par la présidence autrichienne de l’Union des 25 exprime sa vive préoccupation sur la situation des droits de l’Homme en Iran et le nombre croissant d’exécutions.
« L’UE exprime sa grave préoccupation sur l’augmentation générale des exécutions en Iran. Ce courant est confirmé par les 10 exécutions qui ont eu lieu récemment à la prison d’Evine », affirme la déclaration.
Elle souligne le cas du militant des droits de l’Homme Abdolfattah Soltani et appelle les autorités iraniennes à respecter le droit de Soltani à un procès public et équitable. L’UE regrette également qu’il ait été limogé du poste où il a été élu au barreau iranien.
L’UE appelle l’Iran à cesser de pénaliser les individus pour avoir des contacts avec des ambassades... Plusieurs autres Etats européens n’appartenant pas à l’UE se sont alignés sur cette déclaration.

Exécution à Ahvaz
IRNA, 7 mai
La sentence de mort a été exécutée à l’encontre de Mohammad M. dimanche dans la prison de Karoun à Ahvaz (sud).

Les manches courtes interdits aux garçons
Quotidien Etemad, 8 mai
Plusieurs universités libres telles que Eslamchahr et Garmsar, ont affiché des avis avertissant les étudiants de ne plus porter de tee-shirts et chemises à manches courtes.
Il est également précisé que les contrevenants se verraient refuser l’entrée aux campus et seraient renvoyés devant le conseil de discipline.

Ahmadinejad revient sur sa décision d'autoriser les Iraniennes à assister à des matches de football
AP, 8 mai
Dans le premier désaccord public entre Mahmoud Ahmadinejad et les conservateurs qui le soutiennent, le président iranien est revenu lundi sur sa décision d'autoriser les femmes à assister à des matches de football , a annoncé un porte-parole du gouvernement.
Il est revenu sur cette promesse environ un mois avant le début de la Coupe du monde de football qui se déroulera en Allemagne , et à laquelle l'équipe nationale iranienne participera.
Au mois d'avril Ahmadinejad avait dit qu'il autoriserait les femmes à assister aux matches de football dans des tribunes à part, loin de la foule des supporters masculins, pour « améliorer les manières des spectateurs de football et favoriser une atmosphère saine ».
Mais Ali Khamenei, guide suprême, qui a le dernier mot en vertu de la constitution de la république islamique, avait désapprouvé cette mesure.
"Le président a décidé de revoir sa décision en raison de l'opinion du guide suprême", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gholam-Hossein Elham.
La décision d'Ahmadinejad de permettre aux femmes de rentrer dans les stades avait provoqué la colère des religieux chiites du régime.

Ahmadinejad prend sa plume pour écrire à George Bush
Reuters, 8 mai
Le président iranien a écrit une lettre à son homologue américain George W. Bush pour tenter de désamorcer les tensions existantes entre les Occidentaux et la République islamique.
Cette missive, dont on ne connaît pas encore la teneur exacte, constitue l'une des tentatives les plus ouvertes jamais faites par l'Iran en direction de l'ancien "Grand Satan" américain.
Selon Gholamhossein Elham, porte-parole du gouvernement iranien, le dossier nucléaire fait partie des sujets abordés dans cette lettre. Mais il a refusé de dire si celle-ci renfermait une offre de dialogue direct avec Washington.
En tout état de cause, le cours du brut est retombé lundi en dessous des 70 dollars le baril, les marchés espérant que cette initiative contribue à faire baisser la tension à propos du nucléaire...


Le Conseil des droits de l’Homme rejette la candidature de l’Iran
ONU, 9 mai
La demande d’adhésion de la République islamique d’Iran au nouveau Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a été rejetée et elle n’a pas obtenu de siège.
Basé à Genève, ce conseil composé de 47 nations opérera dès 19 juin prochain et pour 3 ans. Il remplace la Commission des droits de l’Homme qui comptait 53 membres.


« Les femmes solidaires des Iraniennes »
La Gazette du Val-d’Oise, 10 mai


« L'association Femmes solidaires et l'Association française pour les femmes iraniennes organisaient samedi une exposition d'art iranien. Une journée de découverte mais aussi de sensibilisation sur les conditions de vie des femmes en Iran.
Samedi dernier, l'association Femmes solidaires de Conflans avait invité l'Association des femmes iraniennes en France (AFlF) à organiser une journée culturelle sur le thème de l'Iran... »
« La cause des femmes iraniennes à ému » Le Courrier des Yvelines, 10 mai
« La Journée culturelle franco-iranienne, organisée conjointement par les associations « Femmes solidaires » de Conflans et « Femmes iraniennes en France », épaulée par l'Adcali (Association pour la diffusion de la culture, de l'art et de la littérature de l'Iran), ce samedi, à la salle des fêtes, a été l'occasion de mieux appréhender ce pays du Moyen-Orient aux mains des mollahs... »

Arrestation des mal voilées s’étend
Quotidien Djomhouri eslami, 10 mai


Le chef des forces de l’ordre de la province septentrionale de Guilan a annoncé l’arrestation de 15 femmes « mal couvertes » à Rasht [le chef lieu] ajoutant que 25 autres ont reçu des avertissements d’être châtiées pour le non-respect du code vestimentaire islamique...
Débuté à Téhéran à la mi-avril dernier, ces mesures s’étendent aux autres provinces du pays. Elles coïncident avec l’appel récent des députés du parlement à l’adoption d’une loi réglementant la tenue des Iraniennes vers un uniforme ou un « costume national »...

Les députés envisagent un « costume national » pour les Iraniennes
Diverses sources, 10 et 11mai


Le Parlement vient d’approuver un projet de loi pour mettre en place une mode féminine irano islamique, dans le but de barrer la route à « l'invasion culturelle occidentale » sur la mode surtout chez les jeunes.
La députée Laleh Eftekhari, vêtue du traditionnel tchador noir s'est plainte à la presse que, « les habits des jeunes iraniennes ne reflètent pas leur identité islamique et iranienne » et que « même en cherchant bien, de tel habit ne se trouve même pas sur le marché actuellement »...
Toutes les Iraniennes pubères doivent observer le code vestimentaire islamique, en couvrant et dissimulant entièrement leur chevelure et les formes de leur corps, et de préférence avec du noir et de couleurs foncées...

Bush rejette la lettre iranienne et donne du temps aux Européens
AFP, 10 mai
George W. Bush a rejeté mercredi la lettre de son homologue iranien au motif qu'elle ne répondait pas aux attentes internationales et confirmé que Washington donnait du temps aux Européens pour proposer des mesures incitatives permettant de régler pacifiquement la crise.
La lettre de Mahmoud Ahmadinejad, reçue lundi, "semble ne pas répondre à la principale question que le monde pose et qui est : quand allez-vous renoncer à votre programme nucléaire", a dit le président américain, dans sa première réaction à l'initiative de son homologue iranien.
"La diplomatie prend du temps lorsque vous négociez avec différentes nations", a aussi déclaré M. Bush, confirmant que la balle était désormais dans le camp européen pour faire une nouvelle offre à l'Iran...

Aucun film iranien au festival de Cannes
BBC, 11 mai
Contrairement aux années précédentes, aucun film iranien n’est présenté au cinquante neuvième festival de Cannes qui s’ouvrira le 17 mai.


Première nomination d'un ambassadeur iranien en Irak depuis 26 ans
Le Monde, 11 mai
L'Iran a nommé un ambassadeur en Irak, pour la première fois depuis vingt-six ans, a rapporté, mardi 9 mai, la télévision d'Etat. Il s'agit de Hassan Kazemi Qomi, qui, depuis deux ans, était chargé d'affaires à Bagdad à la suite d'un accord intervenu entre les deux pays en septembre 2004...

D'autres traces d'uranium enrichi auraient été décelées en Iran
Reuters, 12 mai
Des inspecteurs de l'AIEA ont décelé de nouvelles traces d'uranium hautement enrichi dans des installations nucléaires en Iran, renforçant les soupçons sur l'existence d'un programme secret visant à fabriquer des armes atomiques, apprend-on de sources diplomatiques...
Selon des diplomates occidentaux, le degré de savoir-faire de l'Iran en matière de nucléaire est étonnant. D'après eux, en effet, pendant la suspension de son programme d'enrichissement de l'uranium, qui a duré deux ans et demi, les chercheurs iraniens ont considérablement approfondi leur connaissance des centrifugeuses...

Maison Blanche refuse des négociations directes avec l’Iran
Reuters, 14 mai
Dimanche la Maison Blanche a rejeté les demandes de négociations directes avec l’Iran dans le but de résoudre le conflit provoqué par son programme nucléaire, affirmant que les Nations Unies était le meilleur forum pour ce genre de discussions...

L'Iran exclut de suspendre l'enrichissement, malgré l'offre de l'UE
AFP, 15 mai
L'Iran a maintenu lundi son opposition à toute suspension de son enrichissement d'uranium, alors que les pays de l'Union européenne (UE) se réunissaient à Bruxelles pour étudier des "mesures incitatives" afin de l'en convaincre.
Par ailleurs, Téhéran s'est dit prêt au dialogue avec les Etats-Unis, mais seulement s'il se tient sur "un pied d'égalité", a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement Gholam Hossein Elham.
Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a appelé pour sa part lundi à une solution "urgente" à la crise internationale suscitée par le programme nucléaire iranien...

Le parlement rejette la nationalité iranienne aux enfants nés d’une mère iranienne
BBC, 17 mai
La commission juridique du parlement des mollahs a rejeté le projet de loi visant à accorder la nationalité iranienne aux enfants nés d’une mère iranienne. Les députés déclarent l’avoir refusé pour « ne pas nuire à l’intérêt de la société »...

«Le dernier modèle à la mode, c’est le linceul»
Le Figaro, 17 mai


« La promotion d'une « mode islamique » en Iran s'accompagne d'une pression renforcée contre les jeunes femmes habillées de manière trop indécente pour le régime. Sur Internet, les témoignages abondent.
A la fin du mois d’avril, une première offensive avait lieu sur le front de la décence vestimentaire. « En vertu de la loi, la police va arrêter les personnes qui paraissent en public de manière indécente et inappropriée », expliquait le chef de la police de Téhéran à l’agence iranienne Fars. « La police va arrêter les femmes portant des manteaux serrés et des pantalons courts. »
Plusieurs autres sites expliquent que désormais, tout iranien zélé peut « sévir » s’il aperçoit une femme mal habillée ou pas assez voilée.
Le 22 avril, le site Iran Manifestation donnait des témoignages, comme celui de cet homme : « On faisait des courses en famille, à Téhéran. On était dans la rue, quand on a entendu une jeune fille crier. Elle était traînée de force par un « corbeau » [une femme milice portant robe noire et voile] vers un minibus des forces de sécurité. La jeune fille était habillée tout ce qu’il y a de plus normal, mais on l’avait arrêtée à cause de la couleur de son manteau : il était clair ! ».
Sur le même site, une photo montre une affiche sur laquelle il est écrit : « Dites aux accros de la mode que le dernier modèle, c’est le linceul »...

L’UE demande aux USA d’envisager des ventes d’avions à l’Iran
Reuters, 19 mai
Des pays européens ont demandé aux Etats-Unis d’envisager la vente de nouveaux avions à l’Iran dans le paquet d’avantages visant à résoudre la crise nucléaire avec Téhéran, ont déclaré des diplomates vendredi.
Les Européens ont aussi proposé un dialogue régional dont certains espèrent qu’il pourra finalement conduire Washington et Téhéran, adversaires depuis une génération, à des discutions directes.
Le paquet a été officiellement présenté aux Etats-Unis, à la Russie et à la Chine peu après que la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Javier Solana, soient tombés d’accord à ce sujet jeudi...

Défilé néo-nazi allemand pour Ahmadinejad
Focus / Deutsche welle, 20 mai
Des néo-nazis allemands préparent une manifestation le 17 juin à Francfort en marge du match du Mondial de football Iran Portugal pour apporter leur soutien aux déclarations antisémites du président iranien...
Les néo-nazis prévoient également de manifester le 21 juin en marge d'un autre match de l'Iran, celui contre l'Angola à Leipzig...
Les néo-nazis veulent ainsi affirmer leur sympathie pour Mahmoud Ahmadinejad qui nie l'Holocauste et refuse le droit d'Israël à exister...

« L'Iran n'échangera pas son or pour du chocolat »
AFP, 21 mai
La presse conservatrice iranienne a ridiculisé dimanche l'offre européenne destinée à convaincre l'Iran de suspendre son enrichissement d'uranium.
"Des mesures incitatives sans valeur, des menaces à répétition", a titré le quotidien Kayhan, alors que le Jomhouri Eslami a jugé que l'offre européenne "terni à nouveau l'atmosphère contre le programme nucléaire iranien".
L'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne préparent une offre, mêlant mesures incitatives et menaces de sanctions, afin d'amener Téhéran à suspendre les aspects les plus sensibles de son programme nucléaire.
"L'Amérique et l'Europe devraient savoir que l'Iran n'échangera pas son or pour du chocolat", a écrit le quotidien Resalat, en reprenant la formule du président Mahmoud Ahmadinejad.
Ce dernier avait ridiculisé mercredi le paquet de mesures incitatives préparées par l'UE en l'assimilant à "des noix et des chocolats".
La presse réformatrice a conservé quant à elle un ton neutre à l'égard de l'offre européenne, en se contentant d'en détailler le contenu et sans y porter de jugement.

Manifestations en Azerbaïdjan
Radio Farda/ Agence Fars, 22 mai


Plusieurs milliers d’Azerbaïdjanais ont manifesté lundi dans les rues de Tabriz, le chef lieu de la province d’Azerbaïdjan (nord ouest), contre la publication d’une caricature qu’ils disent insultante par le quotidien Iran.
Plusieurs véhicules et bâtiments publics ont été incendiés à Tabriz ainsi que les bureaux du quotidien dans la ville azérie d’Oroumieh.
La police anti-émeute a dispersé les manifestants à l’aide du gaz lacrymogène...
Suite à ces manifestations violentes, le Conseil de surveillance de la presse a émis un interdit sur le quotidien et le caricaturiste a été cité à comparaître.

Exécutions à Zahédan
Quotidien Khorasan, 22 mai
Le tribunal de la province de Sistan- Baluchestan (sud-est) a déclaré qu’un accusé d’enlèvement et de vol à main armée identifié comme Abdolvahed N. a été exécuté dans la ville de Zahédan.
IRNA, 22 mai
Condamné pour trafic de 49 kg de drogue, un autre homme, Massoud Narouï, a été également pendu dans la prison de Zahédan.

Une femme et un homme pendus à Khorasan
Quotidien Khorasan, 22 mai
Une Iranienne et un ressortissant afghan ont été pendus dans la province de Khorasan (nord-est). La femme, M. M., et l’homme, A. H. étaient accusés d’avoir assassiné le mari de la condamnée.

Pendaison publique à Khorram Abad
IRNA, 22 mai
Accusé de meurtre de son ami, Majid Sagvand originaire de la ville de Khoram Abad (ouest) a été pendu en public aux premières heures du jour.
Amnesty International a accusé samedi l’Iran d’avoir exécuté un jeune homme de 17 ans et un autre de 20 ans le 13 mai à Khorramabad.

Rassemblement et marche des étudiants à Téhéran
Radio Farda/Iran Focus, 23 mai
Des centaines d’étudiants de l’Université de Téhéran se sont rassemblés lundi pour protester contre ce qu’ils considèrent « la vague de changements anti démocratiques et anti-étudiants » et « l’ambiance policière régnante».
Les manifestants ont dénoncé la férocité des agents de sécurité qui à l’aide des matraques métalliques ont brisé le doigt d’un étudiant kurde de la faculté de droit pour avoir distribuer des journaux...
Ils ont également manifesté contre les mesures répressives systématiques visant les rassemblements mixtes ainsi que contre «l’incompétence» des dirigeants de l’université...

Amnesty International dénonce les violations des droits humains en Iran
Londres, 23 mai
Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme dans le monde, Amnesty International a dénoncé les violations des droits humains en Iran en 2005.
«Un grand nombre de prisonniers politiques, dont des prisonniers de conscience, continuent de purger des peines de prison imposées par des jugements inéquitables des années auparavant », a déclaré Amnesty, ajoutant que des centaines d’autres ont été arrêtés en 2005.
Le rapport accuse les autorités iraniennes de détenir arbitrairement des journalistes souvent dans des «centres de détention secrets » sans qu’ils puissent contacter leur famille ou une représentation légale...
Selon le rapport, « La torture continue de faire partie de la routine dans un grand nombre de prisons et de centres de détention… Il est aussi de plus en plus commun de priver les prisonniers politiques de traitements médicaux»...
« Le fouet est une sentence largement utilisée. Le nombre réel de personnes exécutées ou sujettes à des châtiments corporels serait considérablement plus élevé que le nombre de cas rapportés »...
Amnesty a affirmé qu’au moins huit personnes de moins de 18 ans au moment de leur crime présumé ont été exécutées...

Pendaison devant 4000 témoins
Quotidien Iran, 23 mai
Un homme de 33 ans identifié par seul son prénom Mehdi, a été pendu lundi dans la ville de Jahrom (sud).
D’après le rapport de la police, la sentence de mort a été exécutée en présence de 4000 personnes...

Contrat final entre l'Iran et Renault
AFP, 24 mai
L'Iran et Renault ont signé mercredi le contrat final pour la production de la L-90, nom de la Logan en Iran, prévoyant l'exportation d'au moins 20% des véhicules...

Protestations étudiantes devant la montée des restrictions
Reuters - Téhéran, 24 mai
Des étudiants se sont battus contre la police et des miliciens islamistes à coups de pierres mercredi pour protester contre les restrictions imposées par le gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad, ont rapporté des témoins.
Des étudiants se cachant le visage sous des foulards ont allumé des feux à l’extérieur des dortoirs mardi soir et mercredi matin...
Le gouverneur adjoint de Téhéran Abdollah Rochan a déclaré à ISNA que 40 policiers et quatre étudiants avaient été blesses et que la police avait procédé à six arrestations.
Le dirigeant étudiant Abdollah Momeni a déclaré qu’environ 2000 étudiants s’étaient rassemblés pour protester contre l’expulsion de quelques étudiants et la manière dont les autorités traitaient les critiques.
Il a ajouté que 20 d’entre eux avaient été pris par des miliciens islamistes qui avaient débarqué dans les dortoirs.
«La principale raison pour les objections de ces derniers jours remonte aux limitations imposées aux étudiants après l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement », a dit Momeni.
« Certains étudiants activistes ont été expulsés et d’autres risquent une convocation collective devant le conseil de discipline. Nous protestons également contre le traitement récent fait aux professeurs critiques comme Ramine Jahanbeglou », a-t-il ajouté...
D’autres étudiants présents ont dit que la foule scandait "A bas le despotisme" et lançait des pierres sur les voitures de police devant les dortoirs, brisant les vitres des véhicules.
Les dernières grandes manifestations étudiantes en Iran remontent à 2003, où des centaines d’étudiants avaient été arrêtés.

«La sécurité du monde est liée au changement en l’Iran»
BBC, 27 mai
Lors de sa visite aux Etats Unis, Tony Blair a déclaré vendredi que le monde ne serait pas en sécurité tant que l’Iran n’aura pas changé...
« Je souligne que je ne dis pas que nous devons imposer un changement. Je dis simplement que nous avons besoin de liberté et de démocratie en Iran, ce que, j’en suis sûr, la plupart des Iraniens désirent. »
Blair a ajouté que Téhéran avait le choix de devenir « partenaires du monde au sens large » ou d’être « défini par son opposition à celui-ci ».
« Si l’Iran choisit le dernier camp, nous ressentirons toutes les conséquences. »

Population carcérale multipliée par 10
Radio Farda, 27 mai
Le Directeur de l’Organisation carcérale a déclaré, tandis que la population iranienne a doublé depuis la révolution (1979), la population carcérale s’est multipliée par 10.
D’après Mohammad-Reza Faghihi, avocat et membre du comité de défense des droits des prisonniers, c’est le code pénal de la République islamique qui considère des centaines d’actes ou comportements comme inégales. Selon lui la pauvreté a aussi causé la hausse du nombre des prisonniers.

Fête des mères courages
28 mai

A l’occasion de la fête des mères, l’AFIF a organisé dimanche près de Paris une cérémonie pour rendre hommage aux mères et en particulier aux mères courages de la résistance iranienne.
En présence des mères et plusieurs dizaines d’invités, les intervenantes, Martine Roquevert, Olga Terbach, Martine Patzierkovsky ont exprimé leur amour et admiration à l’égard de ces mères.
De très beaux poèmes persans ont été déclamés par Zinat MirHachemi, qui suivie de quelques membres de l’AFIF, ont évoqué des scènes et souvenirs sur le courage et l’endurance des mères à l’intérieur et à l’extérieur des prisons du chah et de Khomeiny. Elles ont insisté sur le symbole, l’exemple et la valeur que représentent ces mères pour la deuxième et la troisième génération des résistantes et résistants iraniens contre la dictature.
Après avoir loué à son tour la force et la bravoure des mères résistantes, Maître Taherzadeh a joué plusieurs morceaux de la musique iranienne.
La cérémonie a prit fin par des cadeaux et des bouquets de fleurs offerts aux mères courages.

Pendaison dans la prison de Zahédan
IRNA, 30 mai
Le pouvoir judiciaire de la province de Sistan-Baluchestan (sud-est) a déclaré que Abdol-Hamid Naroui a été pendu dans la prison de Zahédan. Il a été accusé de port d’arme illégale et de vol à main armée.

Un responsable d’église de maison arrêté
Le journal Chrétien 31 mai
Ali Kaboli, responsable d’une église de maison et évangéliste a été interpellé par la police secrète iranienne au Nord de l’Iran, le 2 mai dernier...
Aucune charge n’a pour l’instant été retenue mais ses proches craignent qu’il soit accusé d’apostasie, auquel cas, il risque la peine de mort...
Kaboli, 51 ans, habite à Gorgân (nord). Il est marié et père de cinq grands enfants...
Les églises de maison, illégales, sont sévèrement réprimées en Iran. Depuis l’élection de Mahmoud Ahmadinejad l’année dernière, la poignée de chrétiens qui reste dans les églises officielles vit aussi une pression grandissante. Les autorités s’emploient à couper tout lien entre les unes et les autres.

L'Iran envisage construire deux nouveaux réacteurs nucléaires
Reuters, 31 mai
L'Iran va lancer dans un délai de deux mois un appel d'offres international pour la construction de deux réacteurs nucléaires de 1.000 mégawatts chacun, a déclaré à Reuters l'un des responsables du programme nucléaire iranien.

csdhi

Les Iraniennes en révolte