Situation des Femmes en Iran

Public

15 août 2006

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Juin 2006
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84
mailto:84afifem2001@yahoo.fr

Le Canada demande à l’Iran d’inculper ou de libérer un écrivain détenu
Reuters-Ottawa, 1er juin
Le Canada a demandé à l’Iran soit d’inculper, soit de libérer le philosophe Ramin Jahanbegloo, citoyen canado iranien, qui a été arrêté le mois dernier pour suspicion d’espionnage, a affirmé jeudi le ministre des Affaires étrangères Peter MacKay...

Un accord entre grandes puissances se dessine sur l'Iran
Reuters-Vienne, 1er juin

Les grandes puissances réunies à Vienne pour discuter du programme nucléaire de l'Iran s'acheminent vers un accord sur des mesures de persuasion et de dissuasion devant être soumises à Téhéran, déclare jeudi un diplomate européen.


Les Etats-Unis font un pas vers l'Iran
Europe 1, 1er juin
Les Etats-Unis ont adopté hier une nouvelle approche de la crise nucléaire iranienne en annonçant leur intention de s'associer à la troïka européenne pour négocier avec l'Iran si ce dernier suspend son programme d'enrichissement de l'uranium, soupçonné par les Occidentaux d'avoir des visées militaires.

Téhéran inflexible malgré les déclarations américaines
Reuters, 2 juin
La balle est plus que jamais dans le camp de Téhéran... Les Etats-Unis ont conseillé à l'Iran d'étudier attentivement les propositions qui vont lui être faites pour l'inciter à renoncer à ses activités d'enrichissement de l'uranium, une éventualité une nouvelle fois repoussée fermement par Téhéran.

L'Iran va examiner les propositions des grandes puissances
EuroNews, 3 juin
L'Iran ne cède toujours pas. Le ministre des affaires étrangères iranien Manouchehr Mottaki a réaffirmé que l'Iran refusait de suspendre son enrichissement d'uranium pour négocier. Le pays attendra d'examiner les propositions des grandes puissances pour donner sa réponse officielle."Les négociations doivent être sans conditions préalables" a-t-il indiqué, soulignant qu'"aucune condition pour les négociations n'est acceptable"...
Ambassadeurs iraniens pour Paris et Londres
Iran Focus, 3 juin
La France et la Grande-Bretagne ont accepté les candidats aux postes d’ambassadeurs d’Iran, a rapporté vendredi le site Internet du gouvernement en langue persane.
Rasoul Movahedian-Attar et Ali Ahani vont bientôt occuper la fonction de d’ambassadeurs d’Iran en Grande-Bretagne et en France respectivement.
Ahani était auparavant ambassadeur d’Iran en Belgique, au Luxembourg, en France et auprès de l’Union Européenne...

Une femme et un homme auraient été lapidés à mort
Site peyke Iran, 3 juin
Les autorités judiciaires auraient lapidé un homme et une femme à mort. La sentence de lapidation aurait été exécutée il y a trois semaines en plein milieu de la nuit dans un cimetière à Machad (Nord-est). La femme, Mahboubeh Mohammadi, enseignante, et son beau-frère étaient accusés d’avoir assassiné son mari il y a huit ans...

Séisme dans le sud de l'Iran, deux morts et des blessés
Reuters, 3 juin
Un tremblement de terre survenu sur l'île de Qeshm, au large du sud de l'Iran, a causé la mort de deux personnes et a fait plusieurs blessés, rapportent des médias nationaux et un responsable iranien...
En novembre dernier, l'île de Qeshm avait été touchée par un séisme d'une magnitude de 5,9 qui avait tué dix personnes.
Qeshm est la plus grande île du Golfe et compte 120.000 habitants. Ses habitations traditionnelles en briques de terre sont particulièrement vulnérables face aux tremblements de terre.

L'Iranien Akbar Ganji dédie sa plume d'or à tous les dissidents iraniens
AFP-Moscou, 5 juin
Le journaliste dissident iranien Akbar Ganji a reçu lundi à Moscou la Plume d'or de la liberté, décernée par l'Association mondiale des Journaux (AMJ), réunie en congrès jusqu'à mercredi, en la "dédiant à tous les dissidents iraniens et combattants de la liberté"...

L’Iran : la plate-forme du trafic humain
Radio Farda 5 juin
Le 6ème rapport annuel délivré par le département d’Etat américain qualifie l’Iran de « source, lieu de transit et de destination pour le trafic de femmes et de fillettes à des fins d’exploitation sexuelle et de servitude involontaire ». Les observateurs internationaux citent le cas de femmes et de jeunes filles iraniennes destinées au Pakistan, à la Turquie, aux pays du Golfe et à l’Europe pour l’exploitation sexuelle...
L’Iran est placé au rang 3 des pays pratiquant le trafic humain et fait désormais parti des 11 pires agresseurs sur la liste noire...

Solana à Téhéran
AFP, 5 juin
...Le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique extérieure, Javier Solana, a exprimé l'espoir d'une "nouvelle relation" avec l'Iran, à son arrivée lundi soir à Téhéran pour remettre une proposition internationale visant à régler la crise sur le nucléaire iranien...

Les Etats-Unis prêts à fournir de la technologie nucléaire à l'Iran en échange d'un arrêt de l'enrichissement d'uranium
AP-Vienne, 6 juin
Les Etats-Unis sont prêts à fournir à l'Iran des éléments de technologie nucléaire si Téhéran met fin à ses opérations d'enrichissement d'uranium, ont déclaré mardi à Vienne des diplomates... Chirac et Merkel appellent Téhéran à réagir "positivement" au plan des Six...

Les ambitions nucléaires de Téhéran coûtent cher
The Washington Times, 6 juin
« Les menaces de restrictions financières internationales dérivant de l’épreuve de force autour du programme nucléaire de l’Iran ont poussé les Iraniens à se bousculer pour sortir leurs économies du pays, ou si cela n’est pas possible, à les convertir en or.
On estime que 200 milliards de dollars ont quitté le pays depuis l’élection l’année dernière de Mahmoud Ahmadinejad en tant que président, accompagné d’une panique pour l’achat d’or. La bourse iranienne a perdu environ 20 pourcent de sa valeur alors que d’autres bourses de la région ont connu une augmentation... »
Le parlement contre la suspension de l'enrichissement
AFP, 8 juin
Des responsables du parlement iranien se sont prononcés contre la suspension par l'Iran de l'enrichissement d'uranium, comme le lui demande la communauté internationale, a rapporté jeudi l'agence ISNA...

L'Iran serait passé à une nouvelle phase d'enrichissement
Reuters, 8 juin
L'Iran a lancé cette semaine une nouvelle phase d'enrichissement d'uranium cette semaine, alors même que les grandes puissances lui ont présenté une série de mesures d'incitation pour régler le contentieux lié à son programme nucléaire, lit-on dans un rapport de l'AIEA obtenu par Reuters...

L’offre des « six » rejetée par le chef du conseil des gardiens
Reuters, 9 juin
...L'ayatollah Ahmad Jannati, chef du Conseil des gardiens, a affirmé lors de la prière du vendredi que les propositions des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne n'amèneront pas l'Iran à renoncer à l'enrichissement d'uranium...

Les pêcheurs iraniens confrontés au déclin de l'esturgeon
AP- Bandar Anzali, 9 juin
Comme tous les ans, la saison de l'esturgeon bat son plein en mer Caspienne, mais les pêcheurs iraniens sont loin de remplir leurs filets. Et ils peuvent même s'estimer heureux lorsqu'ils reviennent avec quelques-uns de ces poissons en voie de disparition et leur précieuse récolte de caviar...
L'Iran est le seul pays riverain de la Caspienne autorisé par les Nations unies à exporter les oeufs d'esturgeon, l'un des mets les plus chers de la planète. La meilleure qualité de caviar coûte environ 60 euros les 30 grammes...

Le ministre palestinien des Affaires étrangères en visite à Téhéran
AFP-Téhéran, 10 juin
Mahmoud Zahar, le ministre palestinien des Affaires étrangères issu du Hamas, est arrivé à Téhéran et doit rencontrer samedi le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki...

Rassemblement contre Ahmadinejad à Nüremberg en marge du Mondial
Reuters, 11 juin
Un millier de personnes, parmi lesquelles des exilés iraniens et des sympathisants de l'Etat d'Israël, ont manifesté contre la politique étrangère iranienne, dimanche à Nüremberg, en marge du premier match de l'Iran dans le Mondial.
"Un criminel comme Ahmadinejad n'est pas le bienvenu en Allemagne", a déclaré le ministre bavarois de l'Intérieur Günther Beckstein lors de ce rassemblement sur une place du centre de la ville allemande, à l'initiative de la Société culturelle israélienne de Nüremberg.
"Seul son passeport diplomatique l'empêcherait d'être arrêté", a poursuivi le ministre...

L'Iran affirme que la technologie du combustible nucléaire n'est pas négociable
AFP, 12 juin

Le gouvernement iranien juge que la technologie nucléaire maîtrisée par l'Iran, incluant l'enrichissement d'uranium, n'est pas négociable, a déclaré lundi son porte-parole Gholam Hossein Elham.
Le dossier iranien doit être débattu lors d'une réunion ordinaire à Vienne de l'Agence internationale de l'énergie atomique, qui commence lundi. Cette réunion de plusieurs jours ne débouchera toutefois pas sur une résolution ou une initiative nouvelle.

Trois hommes exécutés à Qazvin
IRNA, 13 juin
Trois hommes ont été pendus lundi matin dans la prison principale de Qazvin (Centre). Saji Mohammadi, Ali Shahsavari et Hossein Barchlou ont été condamnés pour détention de drogues.
Les sentences ont été exécutées en présence d’un représentant des Forces de sécurité et du juge de prison.

L’exécution imminente d’une victime de viol!
D’après ISNA, 13 juin
L’exécution de Limou Ebrahimi, de condition très modeste et originaire de Doust-Ali, un village près de Mahabad (Kurdistan), est imminente.
Elle a été arrêtée en compagnie de son mari en fuite après avoir tué son agresseur. Elle est incarcérée dans la prison de Hamedan (Ouest), jugée coupable d’homicide et condamnée à mort.

Cinq pendaisons à Kerman et Zahédan
ISNA, 14 juin
Trois accusés d’enlèvement et de viol ont été exécutés par pendaison dans la ville de Kerman (Sud). Deux autres, Saïd A. et Nasser Sh., accusés d’enlèvement et de prise d’otages, ont été pendus dans la province agitée de Sistan-Baluchistan (Sud-est).
Téhéran dénonce la stratégie occidentale "de la carotte et du bâton"
AP, 15 juin
Les Européens ont une nouvelle fois appelé jeudi l'Iran à coopérer sur son programme nucléaire pendant que les Américains agitaient le spectre du Conseil de sécurité. Mais Téhéran campe sur ses positions, en refusant de céder aux pressions occidentales et en assurant que la stratégie "de la carotte et du bâton" est vouée à l'échec...

L'Iran propose à Shanghai une coopération dans l'énergie
Reuters, 15 juin
Mahmoud Ahmadinejad, a proposé une coopération dans le domaine de l'énergie avec la Chine, dont l'expansion économique s'alimente d'une très forte consommation de pétrole, et les autres pays de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS)...

Ahmadinejad souffle le chaud et le froid au sommet de Shanghaï
Le Monde, 16 juin
Le chef de l'Etat iranien a profité de sa présence à la réunion annuelle de l'Organisation de coopération de Shanghaï pour dénoncer les "pouvoirs qui veulent dominer" le monde et "interfèrent dans les affaires d'autres Etats", une transparente allusion aux Etats-Unis, qui ont critiqué l'OCS pour avoir convié le représentant d'une nation "terroriste". Sur la question du nucléaire iranien, les positions de Pékin et de Moscou se rejoignent et ont récemment évolué de concert, se rapprochant des positions des autres membres du Conseil de sécurité lors des propositions faites aux Iraniens.

Contrôle judiciaire allégé pour les opposants iraniens en France
Reuters/Le Monde, 16 juin

Les mesures de contrôle judiciaire imposées en 2003 à 17 opposants iraniens exilés en France, dont leur leader Maryam Radjavi, ont été presque complètement levées par la cour d'appel de Paris, apprend-on auprès de leurs avocats et du ministère public.
Contre l'avis du parquet général, la chambre de l'instruction a rendu à ces militants de l'Organisation des moudajhidine du peuple iranien le droit de voyager à l'étranger, de se rendre au siège de l'organisation à Auvers-sur-Oise (Val-d'Oise) et de communiquer entre eux...
Les actes de procédure sont rarissimes depuis 2003 et Mes Henri Leclerc et Patrick Baudoin, avocats de Maryam Radjavi, demandent un non-lieu dans ce dossier.
Ils soulignent que l'opération de 2003 est intervenue juste après une visite à Téhéran de Dominique de Villepin, alors ministre des Affaires étrangères. Des contrats au profit de la société pétrolière Total auraient alors été négociés.
Pour Me Leclerc, la France, hors du jeu diplomatique en Irak après l'intervention américaine, cherchait à ce moment l'alliance de Téhéran pour ménager ses intérêts dans la région...
Selon les avocats, "Aucune complaisance ne saurait être de mise aujourd'hui, notamment compte tenu de l'évolution préoccupante du régime des mollahs, largement annoncée et prévue par Mme Radjavi"...

Mondial : le Portugal se qualifie et élimine l'Iran
Reuters, 17 juin

Le Portugal a ajouté son nom à la liste des qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en s'imposant logiquement à Francfort 2-0 face à l'Iran, éliminé du tournoi...

8000 points du trafic des femmes à Téhéran!
ILNA, 17 juin
Lors d’une réunion sur les questions féminines, un haut expert des affaires de femmes a montré d’après des études que les Iraniennes n’occupent que 2% des postes de direction dans le pays.
Il a qualifié la prostitution de pathologie sociale qui affecte le plus grand nombre de victime à Téhéran où 8000 points de chasse de l’humain sont repérés.
Tous les jours 54 filles iraniennes de 16 à 25 ans sont vendues à Karachi (Pakistan).


Blix : l'Iran pourrait être en mesure de fabriquer une bombe atomique d'ici 2010
AP, 19 juin
L'ancien chef des inspecteurs de l'ONU Hans Blix a estimé lundi que l'Iran pourrait être en mesure de fabriquer une bombe atomique d'ici cinq ans si on l'autorise à enrichir de l'uranium à une échelle industrielle...

L'offre des Six semble diviser la direction iranienne
Reuters, 20 juin

Si Téhéran met du temps à répondre à la communauté internationale sur son programme nucléaire, c'est faute de consensus et non par souci tactique, estiment diplomates et analystes...
L'Iran a accueilli l’offre du 1er juin des grandes puissances comme un pas en avant mais tarde à fournir aux Six une réponse dans le délai de "quelques" semaines que ceux-ci ont fixé, et Washington commence à exprimer des signes d'impatience.
Téhéran est séduit par les "carottes" brandies, y compris les garanties - vaguement formulées - des Six sur le rôle dans la sécurité régionale qu'il revendique depuis longtemps.
Un débat transparaît dans les propos tenus en privés par les responsables iraniens ; les opinions s'échelonnent entre un "non ferme et un "oui si"...
Les dirigeants iraniens "sont conscients que la balle est maintenant dans leur camp" et qu'"ils pourraient tout perdre en refusant purement et simplement les ouvertures qui leur sont faites", estime un analyste iranien en vue, qui souhaite garder l'anonymat.
Les discussions entre dirigeants iraniens sont d'autant plus âpres que le régime islamique ne s'est pas privé de vendre à son opinion publique l'idée que la maîtrise du cycle nucléaire était un acquis irréversible.
Exécution à Zabol
IRNA, 20 juin
Condamné à « la double exécution » pour avoir tué un agent des Forces de sécurité, Gholam Gholhaï a été pendu dans la prison de Zabol (Sud-est).
Le «Boucher de presse» au Conseil des droits de l’Homme
RFI, 23 juin

Les protestations se multiplient suite à la présence du procureur de Téhéran Saïd Mortazavi à la séance inaugurale du Conseil des droits de l'Homme.
Procureur général de Téhéran depuis 2003, Saïd Mortazavi est accusé par le Canada de « crimes contre l’humanité ». Il compte parmi les membres de la délégation iranienne au tout nouveau Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. Le Canada demande à la communauté internationale de mettre en œuvre « tous les moyens juridiques disponibles pour arrêter » ce magistrat qu’il tient pour responsable de la mort de la journaliste irano canadienne Zahra Kazemi, en 2003 à Téhéran.

Le fils de Zahra Kazemi réclame l’arrestation de Saïd Mortazavi
Radio Farda, 23 juin
Dans un communiqué, Stéphane Hachemi, le fils de Zahra Kazemi, et son avocat ont demandé au gouvernement canadien de faire une demande officielle aux autorités suisses d’arrêter Saïd Mortazavi et l’extrader au Canada. Selon ce communiqué : L’article 6 de loi sur la torture permet aux autorités d’un pays l’arrestation des tortionnaires sur leur sol.

Un jeune pendu à Chiraz
Quotidien Qods, 26 juin
Les autorités iraniennes ont pendu un homme de 22 ans en public dans la ville de Chiraz (sud). Mohsen Najmi, 22 ans, a été condamné pour meurtre.

Pendaison d’un prisonnier politique à Ouromieh
Radio Israël, 24 juin
Après avoir purgé une peine de 10 ans de prison, Salah Mahmoudi Gouilani, a été pendu samedi dans une prison de la ville d’Oroumieh (Nord-ouest)...
Il a été accusé d’avoir tué un agent de sécurité en complicité avec deux autres personnes, Aziz Kholkani et Massoud Choukeh. Ces deux derniers ont été exécutés, il y a plusieurs mois, après avoir purgé 9 années d’emprisonnement.
Une organisation des droits de l’Homme a également fait part de l’exécution imminente de deux autres prisonniers politiques, fazel Ramezani et Hodjat Morad Mohammadi, actuellement en prison Gohar-dacht de Karadj (Ouest de Téhéran).

Malades du sida en forte augmentation
AFP-Téhéran, 27 juin
Le nombre d'Iraniens infectés par le virus du sida est plus important que les prévisions des responsables de la santé, en raison notamment du nombre croissant de toxicomanes utilisant des drogues par voie intraveineuse.
"Environ 40.000 toxicomanes utilisant des drogues par voie intraveineuse sont infectés par le virus du sida (HIV)", a déclaré le vice-ministre de la Santé Moayed Alavian.
"Si rien n'est fait contre ce problème, le nombre des personnes infectées parmi les toxicomanes va atteindre les 100.000 d'ici la fin de la prochaine année iranienne (mars 2008)". Officiellement, il y a 20.000 personnes infectées par le virus HIV en Iran.
La République islamique compte officiellement quelque 2 millions d'utilisateurs de drogue et leur nombre augmente de 8% par an, a déclaré M. Alavian.
Selon les estimations, 62,3% des personnes atteintes par le sida sont des toxicomanes, 27,9% ont contracté le virus lors de relations sexuelles non protégées et 7,4% pour d'autres raisons.

Khamenei refuse de parler avec les USA
AP-Téhéran, 27 juin
L'ayatollah Ali Khamenei qui détient le pouvoir suprême en Iran a jugé inutiles mardi d'ouvrir des discussions avec Washington sur le programme nucléaire de son pays, selon la télévision d'Etat.
"Des négociations avec les Etats-Unis ne nous profiteraient aucunement. Nous n'en avons pas besoin", a-t-il déclaré au président sénégalais Abdoulaye Wade qu'il recevait, d'après la télévision...
Le geste de Washington, lié à une suspension des activités nucléaires iraniennes sensibles, apparaît comme une concession d'importance dans la mesure où les Etats-Unis considèrent l'Iran comme un Etat soutenant le terrorisme international et où les relations diplomatiques sont officiellement rompues depuis la prise d'otages de l'ambassade de Téhéran de 1979.
L'ayatollah Khamenei a exclu mardi de négocier "la maîtrise (du cycle) et l'exploitation du nucléaire", "mais s'ils reconnaissent nos droits (en matière de) nucléaire, nous sommes prêts à négocier au sujet du contrôle, de la surveillance et des garanties internationales", a-t-il affirmé.

Exécution publique à Chiraz
Keyhan, 27 juin
Accusé de meurtre et de vol à main armée, Mohssen Monadjemi, a été exécuté publiquement par pendaison à Chiraz.

La sentence de lapidation pour une kurde iranienne
Peyke Iran, 27 juin
Malak Ghorbani, une kurde originaire de Naghadeh, accusée d’adultère et emprisonnée dans la prison d’Oroumieh (Nord-est), vient d’être condamnée à lapidation par les tribunaux de cette ville.
Son époux, Mohammad Danech far, et son frère Aboubakr Ghorbani qui ont tué l’amant ont été condamnés chacun à 6 ans de prison.
Non, les Iraniens ne veulent pas tous la bombe !
Le Figaro, 29 juin
«Le changement démocratique est le seul moyen d'empêcher les mollahs de se doter du feu nucléaire»
Par Maryam RADJAVI
Extraits : « Un an après l'arrivée d'Ahmadinejad au pouvoir, le monde est rattrapé par la course effrénée des événements. D'une part, le régime iranien persiste dans ses efforts pour l'acquisition de l'arme atomique et sa mainmise sur l'Irak, d'autre part, le mécontentement prend de l'ampleur en Iran...
Depuis l'arrivée d'Ahmadinejad, on dénombre 4 000 mouvements de protestation. Ces mouvements ont un message clair : les Iraniens veulent un changement et sont prêts à en payer le prix...
Alors que le peuple iranien montre chaque jour dans ses manifestations qu'il est prêt au changement, l'Occident préfère offrir des mesures incitatives au régime et impose des restrictions à la Résistance. Rappelons qu'au coeur des concessions faites aux mollahs, se trouve la marque injuste de terroriste collée à l'organisation des moudjahidine du peuple, principale force d'opposition...
On n'évitera pas la guerre avec une politique de complaisance...
Le changement démocratique ne peut se réaliser que par les Iraniens et leur Résistance. Une résistance capable de l'engendrer. La grande inquiétude qu'elle inspire aux mollahs est le meilleur critère de sa capacité. »
L'Iran ne répondra pas avant août à l'offre des "Six"
Reuters, 30 juin
Téhéran ne répondra pas avant août à l'offre formulée par les grandes puissances pour l'amener à renoncer à son programme d'enrichissement d'uranium, a rappelé jeudi Manoucherh Mottaki, chef de la diplomatie iranienne.
Quelques heures plus tôt, les ministres des Affaires étrangères du G8, réunis à Moscou, avaient demandé à l'Iran d'y répondre le 5 juillet.
"Une telle réponse sera formulée en août. Je n'ai pas dit début août ou mi-août", a déclaré Mottaki lors d'une conférence de presse au siège des Nations unies, en marge d'une conférence sur le trafic d'armes...
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré la semaine dernière que son pays répondrait avant le 22 août.
Les chefs de la diplomatie des pays du G8 ont exprimé leur déception devant l'absence de réponse de Téhéran aux propositions qui lui ont été présentées le 6 juin par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité - les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Chine et la Russie - plus l'Allemagne.
Ils n'ont toutefois pas précisé à quelles conséquences l'Iran s'exposait en cas de dépassement de la date butoir du 5 juillet. A cette date, Javier Solana, porte-parole de la diplomatie européenne, doit rencontrer Ali Larijani, principal négociateur iranien sur le dossier nucléaire, pour clarifier les mesures incitatives des "Six".

csdhi

Les Iraniennes en révolte