Situation des Femmes en Iran

Public

16 octobre 2006

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Août 2006
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84
mailto:84afifem2001@yahoo.fr

Douste-Blazy rencontre son homologue iranien à Beyrouth
AP- Beyrouth, 1er août
Le ministre français des Affaires étrangères s'est entretenu tard lundi soir avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki à Beyrouth... Les deux hommes se sont rencontrés à l'ambassade d'Iran dans la nuit de lundi à mardi mais n'ont fait aucune déclaration à la presse.
Interrogé sur la présence simultanée des deux diplomates dans la capitale libanaise, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a répondu qu'"on ne se trouve pas par hasard à Beyrouth le 31 juillet". MM. Douste-Blazy et Mottaki ont discuté "pour voir dans quelle mesure l'Iran pouvait contribuer à (une) désescalade du conflit" au Liban...


Le président iranien rejette la résolution enjoignant à Téhéran de suspendre ses activités d'enrichissement
AP- Téhéran, 1er août
Mahmoud Ahmadinejad a rejeté mardi la résolution approuvée la veille par le Conseil de sécurité des Nations unies, donnant à Téhéran jusqu'au 31 août pour suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium, sous peine de sanctions internationales...


La destruction d'Israël est la solution à la crise au Proche-Orient, réaffirme Ahmadinejad
AP- Téhéran, 3 août
Dans un discours prononcé jeudi lors de la réunion d'urgence de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) en Malaisie, le président iranien a réaffirmé que la solution de la crise au Proche-Orient est de détruire Israël...
Il a appelé tous les pays musulmans à "couper tous leurs liens politiques et économiques -qu'ils soient publics ou secrets- avec le faux et illégal régime sioniste" en représailles aux attaques israéliennes sur le Liban.


ONG de défense des droits de l'Homme de Shirin Ebadi "illégale"
AFP – Téhéran, 5 août
La justice iranienne a jugé "illégale" l'activité du groupe de défense des droits de l'Homme de l'avocate iranienne et prix Nobel de la paix Shirin Ebadi, a rapporté samedi le quotidien centriste Shargh, et publié sur le site internet du ministère...
Le Centre des défenseurs des droits de l'Homme a été créé par six avocats de renom et est dirigé par la lauréate du prix Nobel...


Nucléaire: l'Iran met en garde à propos de sanctions
Reuters, 6 août
L'Iran a mis en garde dimanche les pays qui seraient tentés d'imposer des sanctions dans le différend sur son programme nucléaire, affirmant qu'ils s'exposeraient à une riposte "douloureuse" de la part du quatrième exportateur mondial de pétrole...


« Le mauvais calcul de l’Iran »
Le Monde, 7 août
par Joschka Fischer
« La guerre qui fait rage actuellement au Liban n'est pas celle du monde arabe contre Israël, mais plutôt celle des forces radicales de la région - du Hamas et du Djihad islamique palestiniens comme du Hezbollah libanais, avec l'appui de la Syrie et de l'Iran - rejetant fondamentalement tout accord avec Israël... »


Pendaisons
Fars, 7 août
Accusé du terrorisme, Nadjib karzehi, a été exécuté à Darzine entre Bam et Kerman (Sud). Un autre homme, Mehdi Kh., 36 ans, a été pendu à Sari (Nord) pour avoir harcelé et tué une fillette de 7 ans.


Un nouveau tribunal pour la presse
AFP - Téhéran, 10 août
Un nouveau tribunal pour la presse, dont la composition est confiée au gouvernement, va être instauré après la promulgation d'une loi en ce sens par le président Mahmoud Ahmadinejad, ont rapporté jeudi des journaux iraniens. Les journalistes poursuivis en justice pour leurs articles seront jugés par un jury dont les membres seront nommés par les ministres de la Culture et de la guidance islamique, Mohammad-Hossein Saffar Harandi, et de la Justice, Jamal Karimi Rad, selon le quotidien Iran Daily...
Les journalistes iraniens peuvent être poursuivis notamment pour menaces à la sécurité nationale, propagande contre le régime, insulte aux personnalités religieuses, propagation de mensonges ou diffamation.


Exécution en Azerbaïdjan
Keykan, 12 août
Accusé de viol et de meurtre à Tabriz (Nord-ouest), un homme a été pendu sur la place d’Azerbaïdjan.


L'Iran déplore l'appel au désarmement du Hezbollah
Reuters - Téhéran, 13 août
L'Iran a salué dimanche la perspective d'un cessez-le-feu au Liban, tout en jugeant "illogique" l'appel des Nations unies en faveur du désarmement du Hezbollah...


L'exposition des caricatures sur l'holocauste ouvre à Téhéran
AFP - Téhéran, 14 août
Une exposition de caricatures sur l'holocauste des juifs pendant la deuxième guerre mondiale s'est ouverte lundi à Téhéran pour répondre, selon ses organisateurs, à des caricatures du prophète Mahomet qui avaient provoqué de nombreux troubles en Europe et dans des pays musulmans...
Les plus de 200 caricatures exposées ont été sélectionnées sur un total d'environ 1.100, envoyées de quelque 60 pays à la suite d'un concours lancé en février par Iran Caricature et le quotidien conservateur Hamshahri.
Ce concours avait été lancé en réponse à la publication de caricatures du prophète Mahomet dans des journaux européens. Elles avaient provoqué de violentes manifestations dans plusieurs pays musulmans, dont des attaques d'ambassades occidentales en Iran.
Les trois meilleurs dessins de l'exposition seront récompensés par des sommes de 12.000, 8.000 et 5.000 dollars, a dit M. Shojai, selon qui cet argent ne vient pas d'une organisation gouvernementale. L'Iran est l'ennemi juré d'Israël et les thèses révisionnistes sur l'authenticité ou l'ampleur de l'holocauste y trouvent un certain écho.
Le président iranien a multiplié les déclarations à ce sujet depuis son élection l'été dernier, en qualifiant notamment l'holocauste de "mythe" dont les pays européens se seraient servis selon lui pour justifier la création de l'Etat d'Israël sur la terre des Palestiniens


Ahmadinejad rejette la résolution du Conseil de Sécurité
AFP - Téhéran, 15 août
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rejeté mardi la résolution du Conseil de sécurité exigeant une suspension de son enrichissement d'ici le 31 août, diminuant encore les chances que Téhéran accepte l'offre faite par les grandes puissances pour obtenir cette suspension.


Trois hommes pendus dans le sud-est
Quotidien Djomhouri Eslami, 15 août
Accusés de trafic de drogue et de créer des « troubles », trois hommes, Abdol-Malik Faghirdadi, Shirdel Shahiki-Rad et Hamid-Reza Saber ont été pendus au sud est du pays.
Les pendaisons ont eu lieu en public dans la ville de Zabol et dans une prison de la ville de Zahedan...

Pendaisons publiques
Quotidien Kayhan 19 août
Accusé de meurtre, Valiollah Gh., a été pendu dans la ville de Sari, dans le nord de l’Iran.

IRNA 20 août
Un homme a été pendu en public dans la ville de Khoramabad (Ouest)dimanche. Karim B., 35 ans, était accusé de trafic de drogue.

Manœuvres militaires : l'Iran teste un missile tactique
AFP, Téhéran, 20 août
L'Iran a testé dimanche un missile terre-terre - Saegheh (foudre) à une portée de 80 à 250 km - au second jour des manoeuvres militaires "frappe de Zolfaghar", destinées à préparer l'armée iranienne à toute menace extérieure, a rapporté la télévision d'Etat.
Dix missiles de ce type ont été tirés dans la région de Kashan, située à environ 200 km au sud de Téhéran...Ces manoeuvres se déroulent dans 16 provinces du nord, nord-ouest, sud et sud-est du pays et sont destinées à préparer les forces iraniennes à faire face simultanément à un ennemi potentiel dans différentes régions. Elles ont commencé samedi, à trois jours de la réponse de Téhéran sur le nucléaire, alors que la tension monte avec l'Occident en raison du programme nucléaire iranien, soupçonné de cacher un volet militaire. Pour ces manoeuvres, les forces iraniennes ont mis l'accent sur leurs capacités défensives, notamment dans le domaine anti-aérien.


Khamenei affirme que l’Iran a décidé de poursuivre ses activités nucléaires
Reuters, 21 août
...Le Guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que l'Iran avait décidé de poursuivre ses activités dans le domaine de l'énergie nucléaire,... Le Guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que l'Iran avait décidé de poursuivre ses activités dans le domaine de l'énergie nucléaire, donnant à penser qu'il ne consentira pas à cesser d'enrichir de l'uranium comme le lui demande l'Onu.


Exécution publique
IRNA 24 août
Les autorités judiciaires ont annonce la pendaison publique d’un homme dans la ville de Khach, dans la province du Sistan-Baloutchistan (Sud-est).
Identifié comme étant Amir-Hamzeh Eidouzehi., l’homme été accusé de vols à main armée et de viol...


Ahmadinejad va inaugurer samedi l'usine de production d'eau lourde d'Arak
AFP - Téhéran, 26 août
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad doit inaugurer samedi matin l'usine de production d'eau lourde d'Arak (centre) qui doit servir à un réacteur nucléaire controversé construit à proximité, selon une source de la présidence.
L'inauguration aura lieu à 10H00 locale (06H30 GMT) dans l'usine située à environ 230 km au sud-ouest de Téhéran, selon la même source.
L'eau lourde de l'usine sera utilisée comme liquide de refroidissement et comme fluide modérateur de l'activité du réacteur expérimental de 40 MW, qui doit être achevé en 2009. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait demandé dans une résolution en février à l'Iran de "reconsidérer" la construction de ce réacteur, qui produira une quantité significative de plutonium pouvant être utilisé pour une bombe atomique...


Pendaison à Iran-Chahr
IRNA, 27 août
Accusé de trafic de drogue, un homme identifié comme étant Ali Jan Moradi, a été pendu en public dans la ville d’Iran-Chahr au (Sud-est).


La France "disposée à renouer le dialogue" avec l'Iran
AFP - Paris, 29 août
La France est désormais "disposée à renouer le dialogue" avec l'Iran sur son programme nucléaire mais sans "renoncer à l'exigence de la suspension des activités sensibles" de ce pays, a annoncé mardi le chef de la diplomatie française, Philippe Douste-Blazy.
"Les autorités iraniennes se disent ouvertes au dialogue et prêtes à reprendre les discussions", a relevé M. Douste-Blazy à deux jours de l'expiration d'un ultimatum des grandes puissances à Téhéran sur la suspension de l'enrichissement de l'uranium.


L'Iran libère un intellectuel accusé de travailler avec les Etats-Unis à la chute du régime
AP, 30 août
L'Iran a relâché mercredi l'intellectuel Ramin Jahanbegloo, accusé d'avoir collaboré avec les Etats-Unis pour la chute du régime iranien et détenu depuis le mois d'avril, a-t-on appris auprès d'un militant iranien des droits de l'Homme.


Etats-Unis et Iran unis dans l'espace par la 1ère femme touriste spatiale
AFP, 30 août
La première femme touriste de l'espace, l'irano américaine Anousheh Ansari doit quitter le centre spatial russe de Baïkonour au Kazakhstan le 14 septembre vers la Station spatiale internationale (ISS) à bord d'une fusée russe, un vol qui pourrait être reporté au 18 en raison du retard du décollage de la navette américaine Atlantis...
Elle est ingénieur en électronique et a commencé sa carrière dans une société de télécommunications américaine puis a créé avec son époux sa propre compagnie dans le même secteur...
Au cours de son séjour d'une dizaine de jours dans la station elle prendra part à deux expériences de l'Agence spatiale européenne (ESA): l'une sur les douleurs dorsales dont souffrent les humains dans l'espace et l'autre sur la microbiologie en apesanteur, a-t-elle annoncé mercredi.
Elle réalisera des vidéos d'expériences sur la station afin de démontrer des lois de la physique et de créer un matériel pédagogique utilisable dans les écoles aux Etats-Unis.


À deux jours de l’expiration de l’ultimatum de l’ONU, le chef de la diplomatie européenne, Javier Solana, propose une réunion avec le négociateur iranien Ali Larijani.
Le Figaro, 30 août
L’UNION européenne renoue le dialogue avec l’Iran sur la question nucléaire, à deux jours de l’expiration de l’ultimatum fixé par le Conseil de sécurité de l’ONU. Hier, le vice ministre des Affaires étrangères iranien, Saeed Jalili, chargé des Affaires européennes et américaines, se trouvait à Helsinki pour évoquer la question du nucléaire iranien avec Erkki Tuomioja, le chef de la diplomatie finlandaise. « Nous ne fermons pas la porte à la discussion », a indiqué la présidence de l’UE...


L'Iran continue à enrichir l'uranium à l'expiration de l'ultimatum de l'Onu
AFP/ AP, 31 août
Téhéran défie la communauté internationale
Au jour de l'expiration du délai fixé par l'ONU à l'Iran, l'AIEA a rendu son rapport jeudi, confirmant, comme on s'y attendait, que Téhéran, ne cédant pas aux exigences de la communauté internationale, n'a montré aucun signe de gel de son programme d'enrichissement de l'uranium...
L'ambassadeur américain aux Nations unies, John Bolton a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre des sanctions contre l'Iran, dont l'attitude, a-t-il ajouté, ne laisse aucun doute sur ses intentions d'acquérir l'arme nucléaire...
Les premières pistes évoquées concernent des restrictions à la liberté de voyager pour les responsables iraniens ou embargo sur certaines ventes de technologie à possible usage nucléaire.
Les membres du Conseil de sécurité sont divisés, et Téhéran joue habilement de ces dissonances. Les plus réticents aux sanctions sont Moscou et Pékin, économiquement proches de Téhéran. Nombre d'Européens sont en outre plutôt disposés à négocier avec l'Iran...
Des mesures plus sévères, gel des avoirs iraniens ou embargo commercial, apparaissent donc exclues. D'autant que Téhéran dispose d'une arme efficace: son pétrole et le risque de déclencher une nouvelle crise sur les marchés.
A Paris, le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a déclaré dans un communiqué déplorer "la réponse insatisfaisante de l'Iran aux propositions ambitieuses de négociation qui lui ont été faites" par le groupe des Six... Paris et ses partenaires vont se consulter "dans la semaine qui vient" pour "examiner les suites qu'appelle l'attitude de l'Iran, sur la base de la résolution 1696", a-t-il dit...


Une nouvelle « police judiciaire » dans la capitale iranienne
Iran Focus - Téhéran, 31 août
Des centaines d’agents de la nouvelle « police judiciaire » ont fait leur apparition dans les rues de Téhéran depuis le début de cette semaine, avant même que le parlement n’approuve cet organe judiciaire de sécurité contesté.
Ce nouvel organisme, baptisé officiellement « Services Judiciaires de Police» (SJP), a commencé mardi à contrôler les gens dans les rues de la capitale iranienne, arrêtant ceux que la justice suspecte d’ « activités illégales »...
Les SJP comprendraient déjà près de 800 cadres composant son commandement. Par ailleurs, les hauts responsables de la sécurité affirment que cet organe va bientôt élargir son champ d’action afin de couvrir la nation toute entière...
Ces dernières années, la justice sous contrôle de l’ayatollah Mahmoud Chahroudi, avait insisté pour que le service refasse surface en tant que force à part entière et capable d’arrêter les personnes figurant sur sa liste de surveillance et de les placer directement dans les cellules de prison prévues à cet effet. Elle a ajouté que cette méthode permettrait des jugements et des sentences rapides pour les criminels.Le déploiement de cette nouvelle force paramilitaire judiciaire va certainement venir aggraver l’atmosphère répressive existant déjà dans les rues de Téhéran et mener à la montée du mécontentement social.

csdhi

Les Iraniennes en révolte