Situation des Femmes en Iran

Public

23 janvier 2007

Maryam Radjavi : la disparition de l'Abbé Pierre est une grande perte pour l'humanité


lundi, 22 janvier 2007


CNRI - Très touchée par le décès de l’Abbé Pierre ce matin, Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a qualifié sa disparition de grande perte pour l'humanité. Elle a adressé ses condoléances à la famille de l'Abbé, à la communauté Emmaüs et aux Français. Elle a ajouté qu'aujourd'hui les Iraniens, leur résistance, les familles des martyrs et des prisonniers politiques en Iran partagent le deuil du peuple français pour le décès de l'Abbé Pierre.
Mme Radjavi a déclaré que l'Abbé Pierre n'était pas seulement un grand résistant et un défenseur des sans abris, mais qu’il était aussi porteur des grandes valeurs humanistes et un défenseur acharné des combats justes dans le monde.



Dans l'histoire de l'Iran, a-t-elle ajouté, l'Abbé Pierre restera à jamais un ami fidèle du peuple iranien et de sa résistance. Durant ces quinze dernières années, il s'est insurgé contre l'injustice faite à la Résistance iranienne. Elle a rappelé que « l'Abbé Pierre disait souvent : "Mourir c'est une rencontre longtemps retardée avec un Ami". Même s'il a aujourd'hui atteint son souhait de toujours, pour ses amis et pour moi, cette séparation est bien douloureuse. »
Dans son dernier communiqué le 23 décembre 2006, à la suite d’une rencontre avec Mme Radjavi, l'Abbé Pierre avait déclaré : « J'espère que nous verrons bientôt la fin des souffrances des Iraniens sous la dictature religieuse et l'instauration de la démocratie en Iran. » Il s'était réjoui du jugement de la Cour européenne de justice annulant l'étiquette terroriste collée aux Moudjahidine du peuple et l'avait qualifiée de « victoire de la justice sur la calomnie ».
Lors de cette rencontre, l'Abbé Pierre avait demandé que « la France mette fin à l'injustice infligée à la Résistance iranienne » et souhaité « la clôture du dossier du 17 juin 2003 contre les membres de la Résistance ».
Pour ses efforts précieux dans la défense des droits de l'homme, l'Abbé Pierre était extrêmement populaire parmi les Iraniens à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 janvier 2007

csdhi

Les Iraniennes en révolte