Situation des Femmes en Iran

Public

26 mai 2007

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Avril 2007
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton75012 Paris – France
Tél.Fax (331) 43 65 57 84
84afifem2001@yahoo.fr

Nous sommes profondément secouées par la disparition de notre brave et infatigable compagnon de lutte, Dr Mandana Alidjani, qui malgré la grave maladie qui la rongait, a mené avec courage et détermination son combat pour les droits des femmes en Iran jusqu’à son 32ème printemps

« Très grande fermeté »


Reuters, 1er avril
Ségolène Royal s'est prononcée pour "une décision au niveau européen dans le sens des sanctions" contre l'Iran, qui détient 15 marins et fusiliers-marins britanniques depuis plus d'une semaine.
"Toutes ces affaires prouvent que j'ai raison", a déclaré la candidate socialiste à la présidentielle sur Canal+, faisant allusion à sa position antérieure sur l'accès de Téhéran au nucléaire.
Elle a affiché à plusieurs reprises son refus de voir les Iraniens disposer de la technologie nucléaire civile. Elle a réclamé dimanche la libération immédiate des militaires britanniques capturés le 23 mars à l'embouchure du Chatt al Arab et s'est déclarée "très solidaire" du Premier ministre britannique, Tony Blair, qui demande à la communauté internationale d'isoler la République islamique.
Pour Ségolène Royal, il faut une décision allant "dans le sens des sanctions" économiques, d'abord puis diplomatiques. Il faut en tous cas une "très très grande fermeté" à l'égard du gouvernement iranien, a-t-elle déclaré.


Petite manifestation anti-britannique
Reuters – Téhéran, 1er avril
Aux cris de "Mort à la Grande-Bretagne !", une centaine de personnes ont manifesté devant l'ambassade britannique à Téhéran pour réclamer des excuses dans l'affaire des 15 marins de la Royal Navy capturés le 23 mars par les Gardiens de la révolution dans les eaux du Chatt al Arab.
Les manifestants, dont certains exigeaient le renvoi de l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Iran, appartiennent à la milice religieuse des "bassidji", l'un des fers de lance du régime avec les "pasdaran". Un cordon de policiers anti-émeute avait été déployé entre la manifestation et la mission diplomatique...


Un Américain a disparu en Iran depuis plusieurs semaines
Le Monde, 2 avril
Le porte-parole du département d'Etat, Sean McCormack, a confirmé l'information diffusée par la chaîne américaine CNN: un américain est porté disparu, depuis plusieurs semaines, dans le sud de l'Iran. Les autorités américaines étaient au courant de cette disparition depuis début mars...


Ahmadinejad libère les marins en "cadeau" au peuple britannique


AFP - Téhéran, 4 avril
Mahmoud Ahmadinejad a annoncé en personne mercredi la grâce et la libération des 15 marins britanniques capturés par l'Iran, qu'il a présentées comme un "cadeau" au peuple britannique, apparemment offert sans contrepartie. Il a serré la main à certains des marins, vêtus pour l'occasion de costumes civils, à l'issue de la conférence de presse au cours de laquelle il avait fait son annonce...
C'est la deuxième crise de ce genre entre l'Iran et le Royaume-Uni. Huit soldats britanniques avaient été capturés le 21 juin 2004 dans les eaux territoriales iraniennes du Chatt al-Arab, fleuve frontalier avec l'Irak, et relâchés trois jours plus tard après avoir subi un simulacre d'exécution.


"La prise d'otages" comme "instrument de la diplomatie"
AP – Washington, 5 avril
L'administration Bush a salué jeudi le retour des 15 marins britanniques détenus pendant 13 jours en Iran et, pour la première fois depuis le début de la crise, a accusé Téhéran de pratiquer la diplomatie des otages.
"C'est clairement un régime qui, après plusieurs décennies, continue de considérer la prise d'otages comme un instrument de sa diplomatie internationale", a déclaré le porte-parole du Département d'Etat Sean McCormack.

Il a rappelé la crise de 1979, quand 52 Américains avaient été détenus à l'ambassade américaine à Téhéran et évoqué un incident en 2004 quand un autre groupe de marins britanniques avait été intercepté. "Il y a trois exemples juste là, très clairement, qui montre un schéma de comportement sur une longue période", a-t-il jugé...

Torture et mauvais traitements
Amnesty International, 5 avril
Le 20 février, Shahram Jazayeri Arab, 36 ans, homme d’affaires, qui purgeait une peine de vingt-sept ans d’emprisonnement, s’est évadé et a fui vers Oman. Il a été renvoyé de ce pays et remis aux autorités iraniennes le 18 mars. Il serait actuellement détenu à l’isolement dans la prison d’Evin, où il serait victime de tortures et d’autres formes de mauvais traitements.


Les enfants bahaïs harcelés à l’école en Iran
ONU – New York, 5 avril
En Iran, dans les écoles primaires et secondaires, les écoliers bahaïs sont de plus en plus fréquemment harcelés. De mi-janvier à mi-février, dans au moins 10 villes iraniennes, quelques 150 incidents allant d’insultes jusqu’à des violences physiques ont été rapportées...
Par ailleurs, selon le représentant des bahaïs à l’ONU, plus de 120 bahaïs qui sont actuellement en prison, attendant leurs procès, sous couvert de motifs fallacieux, avec pour seule raison réelle leur croyance et leurs activités religieuses...


Les coûts mettent en péril les projets de Total en Iran
Reuters - Paris, 5 avril
La hausse des coûts en Iran est telle qu'elle pourrait mettre en péril le projet de Total d'exploiter le champ gazier de South Pars, a déclaré Christophe de Margerie, directeur général de la compagnie pétrolière...


Tous les survols du sol iranien requièrent une autorisation
AFP - Téhéran, 8 avril
L'Iran a déclaré dimanche que tous les survols de son territoire nécessitaient une autorisation après des informations selon lesquelles l'avion menant le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki au Japon n'aurait pas reçu d'autorisation de survol du sol iranien...


Les pasdarans iraniens au coeur de la crise avec l'Occident
Le Monde, 8 avril
En détenant un groupe de marins britanniques pendant près de deux semaines, l'Iran a tenté une contre-offensive dans la crise qui l'oppose aux Occidentaux. Ce sont les pasdarans, gardiens de la révolution, qui ont agi en capturant les Britanniques dans les eaux du golfe Arabo-Persique. Selon des diplomates, ils auraient répliqué non seulement à une récente opération des troupes américaines en Irak, qui les a visés, mais aussi au fait que, depuis le 24 mars, pour la première fois, les pasdarans, en tant qu'organisation, sont frappés par des sanctions de l'ONU.
La résolution 1747 du Conseil de sécurité cible trois groupes aéronautiques qu'ils contrôlent, et sept des hauts responsables de ce corps armé...

Accident de la route en Iran: au moins 26 morts
AP– Téhéran, 9 avril
Au moins 26 personnes ont été tuées et 18 autres blessées dans la collision entre un bus et un camion dimanche dans l'ouest de l'Iran...
Les routes iraniennes sont parmi les plus dangereuses du monde. Plus de 26.000 personnes y perdent la vie chaque année, notamment en raison du mauvais entretien des véhicules, du non-respect du code de la route et de services de secours inadéquats.


L'Iran compte installer 50 000 centrifugeuses d'enrichissement d'uranium
Le Monde / AP, 9 et 10 avril
"L'objectif de la République islamique n'est pas seulement l'installation de trois mille centrifugeuses dans l'usine d'enrichissement de Natanz, nous avons tout planifié pour installer cinquante mille centrifugeuses", a déclaré, mardi 10 avril, Gholam-Reza Aghazadeh, vice-président iranien et chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), cité par l'agence IRNA. Gholam-Reza Aghazadeh et le président Mahmoud Ahmadinejad avaient annoncé, lundi, le passage à une phase industrielle de l'enrichissement d'uranium, mais sans préciser le nombre de centrifugeuses installées...

"Un mauvais signal", pour Paris
Le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, a critiqué mardi l'annonce faite la veille par l'Iran de son passage à l'enrichissement de l'uranium à une échelle industrielle.
"Je déplore les annonces faites hier qui sont un mauvais signal. J'appelle une nouvelle fois l'Iran à respecter les résolutions du Conseil de sécurité (de l'ONU) qui exigent la suspension de toutes les activités nucléaires sensibles", a-t-il dit dans un communiqué publié par ses services...


Renault : débuts encourageants pour la commercialisation de Logan en Iran
lerevenu.com, 12 avril
Renault a déjà reçu 85.000 commandes de Logan en Iran en une semaine, soit l'équivalent de la production 2007, d'après un communiqué du groupe relatif à ses résultats commerciaux du premier trimestre 2007.


Le chercheur français retenu en Iran arrive en France


nouvelobs.com, 13 avril
Stéphane Dudoignon, le chercheur français du CNRS retenu contre son gré en Iran depuis le 30 janvier est arrivé à l'aéroport d'Orly vendredi 13 avril...
Stéphane Dudoignon avait expliqué dans un entretien au Figaro le 6 avril qu'il était retenu à cause, selon lui, d'une photo prise lors d'une procession chiite dans une zone considérée comme sensible par les autorités iraniennes...
Le chercheur a souligné que c'est sur invitation officielle de l'IFRI (Institut français de recherche en Iran) qu'il s'est rendu à trois reprises dans le Sistan Baloutchistan, au cours de ces trois dernières années.


Un homme pendu à Téhéran
Quotidien Etemad, 14 avril
Accusé de meurtre de 3 femmes et un homme en 2003, le prénommé Habib a été exécuté par pendaison à Téhéran.

Les deux ressortissants suédois emprisonnés en Iran sont libres
EuroNews, 17 avril
Téhéran a remis en liberté Stefan Johanssen et Jari Hjortmar accusés d'espionnage après avoir pris des photographies de sites militaires et d'installations navales. Ils étaient détenus depuis avril 2006, et purgeait une peine de prison de deux années...


Arrestation du dirigeant du syndicat enseignant
IranFocus, 17 avril
Le dirigeant du syndicat des enseignants en Iran a été arrêté pour son rôle dans les protestations syndicales qui paralysent les établissements d’enseignements dans plusieurs provinces depuis quelques semaines.
Ali-Akbar Baghani a été arrêté en classe par des agents en civil à 9h30 lundi à Téhéran, ont rapporté les agences de presse iraniennes. L’arrestation n’a pas manqué de choquer les élèves qui étaient en plein examen.
L’arrestation s’est faite sans en avertir le principal de l’établissement.
Les enseignants protestent en Iran contre le pouvoir depuis plusieurs semaines, principalement à cause de salaires très bas.
Des sources à Téhéran affirment que plus d’un millier d’enseignants ont été arrêtés au cours de ces protestations.


Démonstration de force de l'armée iranienne à l'occasion du défilé annuel à Téhéran
EuroNews, 18 avril
Les militaires ont paradé près du mausolée de l'ayatollah Khomeini, fondateur de la République islamique.Mahmoud Ahmadinejad affiche sa fermeté à l'égard des Etats-Unis : " La structure et l'orientation de notre armée sont défensive et non agressive. Mais elle n'hésitera pas à briser net toute velléité d'agression et tranchera le bras de l'agresseur."
Des propos martiaux agrémentés de déclarations sur le rôle que veut jouer l'Iran au service de la paix et de la sécurité dans la région. Mahmoud Ahmadinejad précise par ailleurs que l'armée iranienne est autosuffisante. Et ce en dépit des sanctions infligées par les Nations unies relatives à la poursuite des activités nucléaires sensibles du pays.


L'Iran produit du combustible nucléaire à Natanz
Reuters - Vienne, 19 avril
L'Iran a commencé à fabriquer du combustible nucléaire dans son site souterrain d'enrichissement d'uranium de Natanz, affirme l'Agence internationale de l'énergie atomique dans un document confidentiel obtenu mercredi par Reuters.
Ce document affirme aussi que l'Iran a mis en action plus de 1.300 centrifugeuses, réparties en huit cascades ou réseaux, dans le complexe de Natanz. Cette initiative vise à permettre un enrichissement "de niveau industriel"...


Menace sur Persépolis
AP – Téhéran, 19 avril
L'Iran a inauguré jeudi un barrage malgré les avertissements des archéologues selon lesquels le réservoir de l'ouvrage risque de noyer des antiquités récemment découvertes et d'abîmer le plus grand site archéologique d'Iran, Persépolis, l'antique capitale perse...


Quatre Pendaisons
AFP, 21 avril
Quatre Iraniens reconnus coupable de trafic de drogue ont été pendus dans les provinces de Sistan Balouchistan (sud-est) et d'Hormuzgan (sud).
Ghader Radsar a été pendu jeudi dans la prison de Zahedan, capitale du Sistan-Balouchistan, pour avoir transporté 12 kilos d'héroïne, selon le journal Kayhan.
Einollah G., Abdolrahman N. et Abolhasan Sh. ont été pendus en public samedi à Bandar-Abbas, capitale de la province d'Hormuzgan, selon ISNA.
Einollah G. a été reconnu coupable du trafic de 90 kilos d'opium, et les autres condamnés d'avoir transporté respectivement quatre et cinq kilos d'héroïne.

Ces pendaisons portent à au moins 46 le nombre de personnes exécutées en Iran depuis le début de l'année, selon un décompte établi par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoignages.


Attentat près de l'ambassade d'Iran en Irak, un mort
Reuters – Bagdad, 23 avril
Un attentat à la voiture piégée a fait un mort lundi à Bagdad sur un parking situé en face de l'ambassade d'Iran en Irak, a déclaré la police.
L'enceinte diplomatique n'a pas été endommagée. Quatre personnes ont été blessées.


Une femme et deux hommes fouettés
ISNA, 23 avril
Deux hommes et une femme accusés de “corruption morale”, ont été fouettés par les autorités de la ville de Achkaneh (nord est). Ils ont reçu 100 coups de fouet chacun; les deux hommes sur une place publique et la femme dans un endroit différent.


Un homme pendu en prison
IRNA 23 avril
Accusé d’avoir tué une femme en 2002, Firouz A. a été pendu à l’aube dans la prison de la ville de Ahar dans le nord ouest.


Protestation des étudiants contre une campagne de moralité
AFP- Téhéran, 24 avril
Des milliers d'étudiants iraniens ont manifesté à l'Université de Shiraz contre une campagne de moralité imposant de nouvelles règles de conduite et d'habillement selon les quotidiens Etemad Melli et Etemad.
Environ 2.000 étudiants de l'Université de Shiraz se sont rassemblés samedi soir sur le campus jusqu'à lundi matin et ont exigé la démission de son président. Ils ont pris le contrôle de l'entrée de l'université et interdit l'accès aux professeurs", selon, qui a ajouté que certains avaient cassé des fenêtres et panneaux d'affichage.
La manifestation a suivi l'imposition d'un nouveau code de conduite interdisant aux étudiants de porter des shorts et des T-shirt sans manche en dehors de leurs chambres, et imposant un couvre-feu de 23H00 à 05H00.
Les étudiants n'ont plus le droit non plus d'avoir des visiteurs dans leurs chambres, et les vigiles peuvent y entrer librement pour des vérifications...
Selon Etemad Melli "les restrictions et contrôles de la tenue des étudiants, particulièrement de sexe féminin, au cours des derniers mois ont accru les protestations d'étudiants à travers le pays".
Le mouvement aurait aussi été alimenté par des arrestations d'étudiants à l'université de Mazandaran...
Mahmoud Ahmadinejad, a été violemment conspué par des étudiants en novembre 2006 lors d'une visite dans une prestigieuse université de Téhéran.


Campagne contre les femmes contrevenant au code vestimentaire
L'Iran lance la chasse aux femmes "insuffisamment voilées"
AP – Téhéran, 24 avril
La police iranienne a lancé la chasse aux femmes accusées de ne pas avoir la tête et les épaules suffisamment couvertes...
Cette campagne lancée depuis lundi dans les rues des grandes villes du pays est l'une des plus dures depuis près de vingt ans, faisant craindre que le président Mahmoud Ahmadinejad ne soit tenté de réimposer le code vestimentaire très strict imposé aux femmes au moment de la Révolution islamique...


150.000 Iraniennes arrêtées pour infraction au code vestimentaire


Adnkronos International - Téhéran, 26 avril
150.000 femmes ont été arrêtées en Iran pour avoir violé le nouveau code vestimentaire strict a annoncé un haut responsable de la police. « Durant les quatre premiers jours [depuis que le code est entré en vigueur], nous avons interpellé 150.000 femmes qui n’étaient pas voilées correctement.
Mais beaucoup ont été relâchées après avoir signé une reconnaissance d’infraction et des excuses formelles », a dit à la presse le général Ismail Ahmadi Moghaddam. Un nombre indéterminé de femmes envoyé en prison ont aussi été forcé de subir des conseils psychologiques, a ajouté Moghaddam.
“Seules 13 de ces femmes sont encore détenues et devront passer en jugement”, a-t-il expliqué.
Certains politiciens ont critiqué le gouvernement et les forces de sécurité pour la manière dont a été menée cette opération.
“Certaines méthodes produisent des effets indésirés", a estimé l’ayatollah Seyyed Mahmoud Hachemi Chahroudi. “Entraîner les femmes et les filles dans les postes de police pour des mèches de cheveux visibles, ne servira pas à amener la moralité dans le pays, mais aura des effets négatifs à ce sujet”, a-t-il ajouté.
Le ministre de la justice Gholam Hossein Elham a apparemment essayé de minimiser l’incident en accusant un excès de zèle policier. “Le gouvernement n’a pas donné d’ordre spécifique sur la manière de mener cette campagne », a-t-il dit.
Mais 203 députés du parlement iranien ont assuré dans une lettre adressée à Moghaddam qu’ils soutenaient la police.
Dans la lettre, les députés ont blâmé les Etats-Unis et Israël pour inciter les femmes iraniennes à ne pas respecter le code vestimentaire islamique, y compris le foulard.
Le président du parlement, Gholam Ali Haddad Adel, a qualifié la nouvelle campagne de moralisation avec sa stricte application du code vestimentaire “d’acte admirable” et il a appelé les femmes à “croire fermement dans le hejab”.


Deux hommes pendus à Evine
Quotidien Tehran Emrouz, 26 avril
Accusés de trafic de drogue, les prénommés Ali et de Reza ont été pendus mercredi dans l’enceinte de la prison d’Evine à Téhéran.


Les militantes des droits des femmes réprimées en Iran
AP, 27 avril
Le mois dernier, 31 militantes défendant la cause des femmes en Iran ont été arrêtées, molestées et conduites en prison. Une répression qui illustre le recul des droits des Iraniennes depuis l'arrivée au pouvoir du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad.
Les 31 militantes ont été accusées de recevoir des fonds de l'étranger pour semer la contestation en Iran. Mais leur seul crime, assure l'une d'elles, Mahboubeh Abbasgholizadeh, est de s'être rassemblées devant un tribunal de Téhéran pour soutenir cinq camarades jugées pour avoir demandé la modification de lois discriminatoires contre les femmes...
Alors que l'attention internationale se porte sur la crise diplomatique liée au nucléaire iranien, les atteintes aux droits des femmes se sont intensifiées et la crainte d'une attaque américaine sert souvent de prétexte à ce durcissement, selon les militantes.
Ces dix derniers mois, les forces de sécurité sont "devenues de plus en plus agressives alors même que les actions des femmes sont de plus en plus pacifiques et douces", souligne Jila Baniyaghoub, une militante qui a également été emprisonnée. "En serrant la vis, ils cherchent à nous faire comprendre qu'ils ne toléreront plus la moindre critique"... Loin de reculer, le gouvernement est en train d'élaborer une loi pour limiter le nombre d'étudiantes à la moitié des inscrits dans les universités (elles y sont 65% aujourd'hui) et restreindre leur accès aux écoles de médecine. Par ailleurs, les femmes fonctionnaires doivent quitter leur travail à 18h au plus tard, pour rentrer s'occuper de leur famille...

Baisse des exécutions capitales dans le monde
Elles sont en hausse en Iran
AP, 27 avril
Le nombre d'exécutions capitales dans le monde a baissé de 25% en 2006 par rapport à l'année précédente, réveillant l'espoir qu'un jour la peine de mort soit abolie pour de bon, selon Amnesty International...
Depuis 1990, plus de 45 pays ont aboli la peine de mort...
En 2006, 91% de toutes les exécutions connues ont eu lieu en Chine, Pakistan, Iran, Irak, Soudan et aux Etats-Unis, a précisé Amnesty... L'Iran a exécuté au moins 177 personnes selon le rapport d'Amnesty...


L'Iran suspend à nouveau un site internet critique d'Ahmadinejad
AFP – Téhéran, 29 avril
Le site internet conservateur iranien Baztab, critique de la politique du président Mahmoud Ahmadinejad, a été suspendu pour la deuxième fois en trois mois, a rapporté l'agence ISNA dimanche...


L'Afghanistan demande à l'Iran de cesser le rapatriement de réfugiés
AFP- Kaboul, 29 avril
L'Afghanistan a invité dimanche son voisin iranien à cesser de rapatrier des dizaines de milliers de réfugiés afghans vers leur pays d'origine, ce dernier estimant ne pas avoir la capacité de les accueillir.
Depuis le 21 avril, plus de 25.000 Afghans ont été renvoyés, souvent par la force, vers leur pays d'origine par les autorités iraniennes, selon le Haut commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR)...
Un représentant du HCR, qui a requis l'anonymat, a assuré que l'Iran avait décidé de rapatrier environ un demi million d'Afghans réfugiés en Iran.
Deux millions d'Afghans vivent en Iran...


L'Iran participera à la conférence internationale sur l'Irak
Le Monde, 29 avril
L'Iran a confirmé dimanche 29 avril sa participation à la conférence internationale sur la reconstruction de l'Irak les 3 et 4 mai, à laquelle la République islamique sera représentée par le ministre des affaires étrangères, Manouchehr Mottaki.
Le ministre iranien s'assiéra donc autour de la même table qu’à l'Américaine Condoleeza Rice, au cours de cette réunion multilatérale qui rassemblera les 3 à 4 mai en Egypte la plupart la plupart des pays voisins de l'Irak ainsi que les membres permanents du Conseil de sécurité. L'Iran était jusque là le seul pays à ne pas avoir encore confirmé sa participation à la conférence sur l'Irak qui se tiendra dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh...


Les touristes doivent mieux respecter le voile islamique (police)
AFP- Téhéran, 30 avril
La police iranienne a affirmé que les touristes et les étrangères résidentes devaient respecter le voile islamique, a rapporté lundi ISNA.
"Nous avons demandé aux agences de voyage d'avertir les touristes étrangères et de leur expliquer les lois du pays" sur l'obligation pour les femmes de respecter le voile islamique, a déclaré l'adjoint du chef de la police, le général Hossein Sajedi-Nia...
La police a donné plus de 10.000 avertissements depuis le début de la campagne contre les « mal voilées » et interpellés des dizaines d'autres.
"Des policiers en civil vont entrer en action à partir de la semaine prochaine", a déclaré M. Sajedi-Nia. Le chef de la police, le général Esmaïl Ahmadi-Mogadam, a expliqué pour sa part que la campagne de la police n'était pas provisoire et allait se poursuivre...

csdhi

Les Iraniennes en révolte