Situation des Femmes en Iran

Public

08 février 2008

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Janvier 2008
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84



Après 297 exécutions en 2007, l'Iran débute l'année avec treize pendaisons dont une femme
Le Monde / AFP / AP, 2 Janvier


Le rythme des exécutions capitales ne faiblit pas en Iran. L'année 2007 s'est achevée sur un record 297 exécutions par rapport à l'année précédente 177.
Mercredi 2 janvier treize Iraniens dont une mère de famille Raheleh Zamani, 27 ans, ont été pendus pour des crimes allant du trafic de drogue au meurtre…
Huit des condamnés ont été exécutés dans la prison d'Evin, à Téhéran, selon le quotidien Iran.
Figuraient parmi eux un tueur en série condamné pour le meurtre de trois femmes, et une épouse qui avait tué son mari après avoir découvert qu'il lui était infidèle.

D’après IRNA, trois hommes reconnus coupables de trafic de drogue ont été pendus mercredi dans la ville de Qom (centre) et deux autres à Zahedan (sud-est).
Safarali Nazari Ashkar, 36 ans, Sohbatollah Malaki, 39 ans et Habib Oliaei, avaient été reconnus coupables du trafic d'héroïne.
Deux autres hommes, dont l'identité n'a pas été révélée, ont été pendus à Zahedan pour avoir transporté 5,25 kilos d'héroïne.

Les autorités iraniennes ont lancé l'an dernier une campagne visant à "améliorer la sécurité" dans le pays, dont l'un des effets a été une sévérité accrue de la Justice pour délivrer la peine capitale...


Deux jeunes condamnés à être jetés dans le vide
Quotidien Qods, 2 janvier
Deux prénommés Tayeb et Yazdan ont été condamnés à mort par le jet dans le vide a déclaré la 2ème chambre des tribunaux de la province de Fars (sud). L’un a été accusé de viol de deux garçons, l’autre reconnu coupable d’être homosexuel.


La Norvège proteste contre la pendaison d'une femme en Iran
AFP - Oslo, 2 janvier
La Norvège a convoqué mercredi l'ambassadeur iranien à Oslo pour protester contre l'exécution d'une mère de 27 ans, pendue le même jour pour le meurtre de son mari infidèle, a indiqué le ministère norvégien des Affaires étrangères…


L’Iran non désiré aux obsèques de Bhutto
La Radio d’Etat, 2 janvier


Le Pakistan a dit à l'Iran de ne pas envoyer de représentants aux funérailles prévues le 8 janvier de l'ancien Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto assassinée dans une attaque suicide.
“L'Iran avait exprimé son empressement à participer aux obsèques mais les autorités pakistanaises n'ont pas donné leur accord en raison d'une situation particulière dans le pays” après l'assassinat de Bhutto, a dit le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Mohammad-Ali Hosseini lors de la conférence de presse hebdomadaire lundi.


L'Afghanistan appelle l'Iran à la clémence avec les réfugiés afghans
AFP - Kaboul, 3 janvier
L'Afghanistan a appelé jeudi l'Iran à la clémence alors que les autorités iraniennes ont averti mercredi le million et demi de réfugiés afghans en situation irrégulière sur son territoire qu'ils risquaient d'être détenus dans des camps pour des peines allant jusqu'à cinq ans...

Le gouvernement iranien a lancé en avril une campagne d'expulsion des illégaux, qui a touché dans l'immédiat plusieurs dizaines de milliers d'Afghans, mais qui s'est ralentie ensuite face notamment aux protestations de Kaboul...


Pendaison à Hamedan
IRNA, 3 janvier
Un homme de 23 ans présenté sous l'identité de A., a été pendu dans la ville de Hamedan (ouest). Il a été accusé d’avoir torturé et violé un enfant en février 2007. Il était accompagné d'un complice, Mehdi, qui a aussi été condamné à mort mais dont le verdict n'a pas encore été approuvé par la Cour suprême.


En Iran, un autre berceau de la civilisation vieux de 5000 ans
Le Monde, 4 janvier
Il n'y avait pas que le Nil et la Mésopotamie.
Dans une vallée reculée de l'Iran, les archéologues ont récemment mis au jour les vestiges d'un autre berceau de la civilisation ; à Halil Roud près de Jiroft (sud), une cité vieille de 5 000 ans, puissante et développée, peut-être la légendaire Aratta qui impressionnait tant les Sumériens. Cette société disparue est loin d'avoir révélé tous ses secrets…


Exécution à Qom
Agence Fars, 5 janvier
Les tribunaux de la ville religieuse de Qom (centre) ont condamné Ali Reza Meyboti pour le trafic de drogue. Il a été exécuté par pendaison publique.


Exécution d'un trafiquant de drogue à Gorgan
IRNA / AFP, 5 janvier
Un trafiquant de drogue âgé de 53 ans a été exécuté par pendaison à Gorgan (nord).
Il avait été reconnu coupable d'avoir revendu cinq kilogrammes d'opium…


Cinq hommes amputés de la main droite et du pied gauche
ISNA / AFP, 6 janvier
Cinq hommes ont été amputés de la main droite et du pied gauche pour vol à main armée et prise d'otage à Zahedan (sud-est).
M. A. Jalali, A. B. Righi, A. Righi, A. R. Roudini et D. Pahlevan, ont été reconnus coupables "d'action contre Dieu" et "corruption sur terre" en ayant participé à des vols à main armée et prises d'otages, a annoncé le parquet de Sistan Baloutchistan, dont Zahedan est le chef-lieu.

C'est la première fois au cours de ces dernières années qu'on assiste à la pratique de l'amputation contre plusieurs personnes à la fois.
La dernière amputation remonte au mois de mai dernier, où un voleur récidiviste avait été amputé d'une main à Jafarabad (ouest).


Deux pendaisons à Arak
Agence Fars, 6 janvier
Reconnus coupable de meurtre, Abolfazl R. et un autre homme ont été exécutés par pendaison dans la ville de Arak près de Téhéran.


Nouveaux revers économiques pour Mahmoud Ahmadinejad
AFP- Téhéran, 6 janvier
Le président iranien a subi un double revers avec la décision du gouvernement, prise sous la contrainte économique, de libérer les taux d'intérêt bancaires et un vote du parlement rétablissant une instance monétaire qu'il avait dissoute…


L'Iran expulse un diplomate allemand
AFP, 6 janvier
L'Iran a décidé d'expulser un diplomate allemand après l'expulsion d'un diplomate iranien par les autorités allemandes, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini.
"Des responsables concernés ont estimé que cet individu avait eu des activités non diplomatiques et pour cette raison ils ont déclaré qu'il devait quitter le territoire iranien", a déclaré M. Hosseini.
Il n'a pas donné d'autres informations, ne précisant pas si le diplomate allemand avait déjà quitté l'Iran ou pas. L'hebdomadaire allemand Der Spiegel a rapporté le mois dernier que les autorités allemandes avaient expulsé un diplomate iranien soupçonné d'avoir cherché à acheter des équipements utilisables pour faire de l'enrichissement d'uranium.


Fortes chutes de neige et le vent violent : au moins 21 décédées et 88 blessées
IRNA, 9 janvier
Huit automobilistes pris au piège dans une tempête de neige sur différentes routes d'Iran sont morts de froid…
La température a fortement baissé au cours des dernières 24 heures, atteignant -24C° à Chahr-é Kord (ouest) et -7C° à Téhéran durant la nuit...
C'est la plus forte tempête de neige depuis 10 ans sur la région; cette tempête a entraîné la fermeture des écoles, le blocage des routes principales ainsi qu l'annulation de tous les vols intérieurs et internationaux...
Le froid, le vent et la neige causent de nombreux problèmes aux habitants de l'ouest de l'Iran. Environ une douzaine de villages subissent des réductions de gaz dues à la montée de la demande et à une réduction des exportations en provenance du Turkménistan.
Le gouvernement iranien a lancé des appels à la population pour réduire la consommation d'électricité et de gaz pour éviter des coupures. Le gaz a été coupé dans certains quartiers de Téhéran pendant plusieurs heures, et une vingtaine de villes du pays ont connu des coupures partielles ces derniers jours, selon la télévision d'Etat...


Le président et le Parlement iraniens s'affrontent sur l'économie
Le Monde, 9 janvier


Une épreuve de force est engagée, sur le terrain économique, entre le président Ahmadinejad et le Parlement, quelques semaines avant des élections législatives prévues le 14 mars.
M. Ahmadinejad a présenté au Parlement, le 7 janvier, un projet de budget 2008-2009 en hausse de 17 %...
L'Etat iranien continuera à consacrer les dizaines de milliards de dollars que lui rapporte la rente pétrolière à la subvention des produits de consommation courante, notamment le carburant.

Deuxième producteur de l'OPEP, l'Iran doit en effet importer 40 % de sa consommation d'essence, faute de capacités de raffinage, ce qui lui coûte plus de 5 milliards de dollars par an...


Trois hommes pendus à Birjand
Agence Fars/Quotidien Jomhouri-Eslami, 9 janvier
Trois trafiquants de drogue, détenant 177 kilos de haschich et 7 kilos d'héroïne ont été pendus mercredi dans la ville de Birdjand (nord est).


Deux exécutions à Tonekabon
Quotidien Keyhan, 10 janvier
Accusé de meurtre d'un homme en juillet 2006, Mohammad Reza Sadeghirad, et Ali Kord-Roudgarmi, coupable d'avoir poignardé à mort un homme en 2005, ont été pendus en public mardi dans la ville de Tonkabon (nord).


Deux hommes pendus à Jahrom
Quotidiens Iran et Jomhouri Eslami, 10 janvier
Deux condamnés, identifiés comme Mojtaba et Mohammad-Hossein, ont été exécutés en public mercredi dans la ville de Jahrom (sud).


L'Iran demande que le dossier du nucléaire relève de l'AIEA
Reuters - Téhéran, 12 janvier


L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême, a demandé que le Conseil de sécurité de l'ONU, qui a déjà pris deux séries de sanctions contre Téhéran, soit dessaisi du dossier nucléaire iranien au profit de l'AIEA…


Incident naval dans le Golfe : Téhéran nie, Washington proteste officiellement
Le Monde, 12 janvier
Les Etats-Unis ont protesté formellement, jeudi 10 janvier, auprès de l'Iran après l'incident naval qui a opposé, le 6 janvier, des navires américains à des vedettes iraniennes dans le détroit d'Ormuz, a indiqué un porte-parole du département d'Etat. La note diplomatique a transité par l'intermédiaire de la Suisse, car les Etats-Unis et l'Iran n'entretiennent pas de relations diplomatiques.

Une chaîne de télévision iranienne a diffusé, jeudi, un film de l'incident naval afin de contredire la version américaine, appuyée par des images présentées par le Pentagone, selon laquelle les Iraniens auraient menacé les Américains. Le film iranien présente des Gardiens de la révolution à bord d'une vedette occupés à des procédures d'identification des bâtiments américains.

Un porte-parole de la V° flotte américaine a indiqué qu'il était « impossible de savoir » si les menaces énoncées par radio émanaient bien des vedettes, tout en assurant que ces dernières avaient agi « de manière très provocante et agressive ».


ElBaradei : Téhéran doit faire la lumière sur son programme nucléaire
Le Monde, 13 janvier
Au cours de son sixième déplacement en Iran depuis 2003, le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei, a pressé Téhéran d'éclairer les zones d'ombre de son programme nucléaire, avant la remise de son rapport en mars devant le Conseil des gouverneurs de l'AIEA.
L'Iran s'était engagé en août à apporter les réponses à l'agence d'ici à la fin 2007.


Berlin attend toujours une coopération de l'Iran sur le nucléaire
AFP - Berlin, 15 janvier
La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué mardi que son pays et l'Union européenne attendaient toujours de l'Iran des mesures concrètes touchant à la suspension de son programme d'enrichissement d'uranium, considéré comme potentiellement dangereux...


Rien n'est réglé
Le Monde, 15 janvier
En tournée dans les pays du Golfe, George Bush a accusé l'Iran, dimanche 13 janvier, d'être "une menace pour la sécurité des nations" et "le premier parrain étatique du terrorisme". Il faut prendre garde à ces propos parce que M. Bush, si affaibli soit-il dans sa dernière année de présidence, n'en est pas moins responsable de la politique américaine, notamment sur le dossier iranien. Or ce problème n'a pas disparu, loin s'en faut. Plusieurs événements viennent de rappeler l'ampleur des défis posés par l'Iran aux Etats-Unis, aux pays voisins et à la sécurité internationale.


La France crée une base militaire face à l'Iran
Le Figaro, 15 janvier
Des forces françaises stationnées en permanence dans les eaux bouillonnantes du Golfe, aux portes du détroit d'Ormuz, face à l'Iran : cette posture longtemps improbable va devenir réalité à l'horizon 2009. L'Élysée a confirmé hier qu'une base française interarmées permanente allait être créée à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.


Amnesty International presse l'Iran de cesser les exécutions par lapidation
Le Monde, 15 janvier


« Iran : arrêtez les exécutions par lapidation", appelle Amnesty International, dans un rapport publié mardi.
L'organisation de défense des droits humains y dénonce le caractère "grotesque et épouvantable de cette pratique", pour laquelle le code pénal "stipule même d'utiliser des pierres suffisamment grosses pour faire souffrir, mais pas grosses au point de tuer la victime immédiatement", et que les hommes doivent être ensevelis jusqu'à la taille et les femmes jusqu'à la poitrine…


Un étudiant activiste meurt en détention
Adnkronos International, 17 janvier


Un étudiant kurde est mort au centre de détention du ministère des Renseignements iranien de Sanandaj arrestation il y a dix jours.
Ebrahim Lotfollahi était un activiste bien connu de l'université Payam Nour de Sanandaj, la capitale de la province iranienne du Kurdistan.

Les parents d'Ebrahim qui l'ont vu pour la dernière fois après son arrestation mercredi dernier ont dit aux médias que "le garçon montrait les signes évidents de tortures et de violences".

Aussitôt que la nouvelle de sa mort s'est propagée, des dizaines d'étudiants se sont réunis dans sa cité universitaire.
Les étudiants accusent Mehdi Molavali, du bureau du ministère des Renseignements, de la mort d'Ebrahim. C'est lui qui mène les interrogatoires des détenus politiques et il est réputé pour utiliser la violence afin d'obtenir des confessions…


La Franco-Iranienne Mehrnoushe Solouki a pu rentrer en France
AP, 18 janvier
La documentariste franco-iranienne Mehrnoushe Solouki a pu regagner vendredi la France. Les autorités iraniennes qui l'empêchaient de quitter le pays depuis près d'un an, l'ont finalement autorisée à rentrer en France...

Arrivée en Iran en décembre 2006 pour tenter de réaliser un documentaire sur les événements ayant suivi l'accord de cessez-le-feu en 1988 entre l'Irak et l'Iran, Mehrnoushe Solouki, étudiante à l'université du Québec à Montréal, a été interpellée le 17 février 2007 en Iran et relâchée le 19 mars après avoir payé une caution d'un montant équivalant à 80.000 euros. Mais elle n'était toujours pas autorisée à quitter le pays par les autorités qui l'accusent de vouloir faire de la propagande.


Pendaison publique à Khoramabad
AFP, 22 janvier
Un homme reconnu coupable d'un double meurtre a été pendu à Khoramabad (ouest). L'homme identifié comme Hamed P. avait tué une femme et un homme en 2006…


Exécution à Ispahan
Quotidien Etemad, 23 janvier
Un homme de 37 ans prénommé Sadigh a été pendu pour meurtre.


2 000 candidats aux législatives disqualifiés
AFP, 24 janvier
Un peu plus de 2 000 candidats aux législatives du 14 mars en Iran ont été disqualifiés par les organes chargés de filtrer les candidatures, contrôlés par les conservateurs, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur.
"Les dossiers d'environ 5 000 candidats ont été approuvés, soit 69% des candidats inscrits", a indiqué le ministère dans un communiqué.
Dans la circonscription de Téhéran, où 30 sièges sont à pourvoir, un peu plus de 1 000 candidats ont été retenus sur environ 1 400 postulants...


Front diplomatique commun face au nucléaire iranien
Le Monde, 24 janvier
Les six puissances traitant la question du programme nucléaire iranien se sont mises d'accord mardi sur un texte de nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sanctionnant l'Iran pour la poursuite de ses activités nucléaires controversées. Cet affichage d'unité est perçu comme un succès par les Occidentaux car depuis la publication, début décembre 2007, d'un rapport des agences du Renseignement américain estimant que l'Iran avait «arrêté en 2003 son programme nucléaire militaire », la Russie et la Chine se montraient encore plus réticentes à l'idée d'imposer des mesures punitives à l'Iran.


Le président iranien minore l'effet de nouvelles sanctions
Le Monde / AFP, 25 janvier
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a estimé, mercredi 23 janvier que l'accord annoncé la veille entre les grandes puissances pour une nouvelle résolution de l'ONU qui doit accentuer la pression sur l'Iran sera « sans conséquences ». « La nation iranienne a choisi sa voie et la poursuivra », a-t-il ajouté.


Exécution à Ispahan
ISNA, 26 janvier
Un homme identifié étant Reza C., 21 ans a été pendu pour avoir violé sept enfants…

Un homme Fusillé à Mobarakeh
Agence Fars, 26 janvier
Samedi, les autorités ont fusillé un homme, Reza Charifi, dans la ville de Mobarakeh (sud).


Le Conseil de sécurité de l'ONU examine des sanctions limitées contre Téhéran
Le Monde, 27 Janvier
Le projet de résolution contre l'Iran présenté au Conseil de sécurité vendredi 25 janvier, et qui doit être étudié lundi, prévoit peu de nouvelles sanctions destinées à convaincre Téhéran de renoncer à son programme d'enrichissement d'uranium, qui, selon les pays occidentaux, pourrait masquer la mise au point d'une arme nucléaire.

Le texte, finalisé mardi à Berlin, et qui s'appuie sur les résolutions du Conseil adoptées en décembre 2006 et mars 2007, est le fruit d'un compromis difficile entre, d'un côté, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, adeptes d'une ligne dure, et, de l'autre, la Russie et la Chine, désireuses de préserver leurs échanges avec l'Iran.


Deux hommes pendus à Arak
Quotidien Djomhouri Eslami, 28 janvier
Deux personnes, identifiées comme Yazdan Karimi et Abu-Taleb Mohammadi-Nasb, ont été pendus sur la place Sardaran dans la ville d'Arak.


La mensuelle « Zanan » obligée de fermer
Adnkronos International, 28 janvier
La revue mensuelle Zanan (Femmes) a été obligée de fermer après 16 ans de publication...
Sa fondatrice Chahla Cherkat a été accusée "d'offrir une image sombre de la République islamique à travers les pages de Zanan" et "de faire un compromis entre le psychisme et la santé mentale" de ses lectrices en leur fournissant des "informations moralement douteuses"…


Pendu pour corruption économique
AFP- Téhéran, 29 janvier
Un Iranien a été pendu après avoir été condamné à mort pour corruption économique, a déclaré le porte-parole du ministère iranien de la Justice, Alireza Jamshidi, lors de son point de presse hebdomadaire.
L'homme, employé des douanes de l'aéroport de Mehrabad de Téhéran, a été reconnu coupable d'avoir touché des pots-de-vin et d'avoir sous-évalué certaines marchandises.
L'identité du condamné et la date de son exécution n'ont pas été précisées.


Une jeune Iranienne interpellée pour avoir assisté à un match de football
AFP/Quotidien Etemad, 29 janvier
Une Iranienne de 16 ans a été interpellée pour avoir assisté à un match de football à Abadan (sud), ce qui est interdit en Iran.
La jeune fille s'était déguisée en garçon pour assister à un match entre deux équipes locales, mais sa voix aiguë a mis la puce à l'oreille des spectateurs qui ont alerté les policiers présents dans le stade. La jeune fille et son ami ont été immédiatement interpellés...
Les Iraniennes sont bannies des stades depuis la révolution islamique de 1979. Malgré l'interdiction, des jeunes filles se déguisent régulièrement en garçon pour s'introduire dans les stades…
En 1997, environ 5.000 femmes avaient forcé l'entrée du stade Azadi de Téhéran pour fêter la sélection iranienne de football après sa qualification pour le Mondial-98 en France


Cinq pendaisons à Evine
ISNA, 30 janvier

Accusés de meurtre, cinq hommes prénommés Faraz, Mohammad, Ramezan, Mohsen et Mohammad ont été pendus à l’aube dans la prison d’Evine.

Les pendaisons publiques soumises à l'accord du chef du pouvoir judiciaire
AFP/Agence Fars, 30 janvier
L'Iran a décidé de soumettre la décision de pendre publiquement un condamné avec l'accord du chef du pouvoir judiciaire, et de ne plus autoriser la diffusion d'images de ces exécutions publiques.
"L'application publique des sentences de pendaison est permise uniquement avec l'accord du chef du pouvoir judiciaire", l'ayatollah Mahmoud Hachémi Chahroudi, a affirmé son porte-parole Alireza Jamshidi dans un communiqué reçu par l'AFP.
Par ailleurs, le décret de l'ayatollah, entré en vigueur au 29 janvier, interdit désormais toute publication dans les médias d'images des pendaisons publiques.
Cette décision pourrait diminuer le nombre d'exécutions publiques, dont le chiffre exact reste inconnu faute d'information précise des autorités.
Sur les 28 exécutions tenues dans le pays en janvier, au moins six l'ont été en public...
Les autorités iraniennes ont toujours défendu la légitimité de la peine capitale, en arguant de sa fonction dissuasive, selon elles, et du fait qu'elle n'est mise en oeuvre qu'à l'issue d'un long processus judiciaire.
La peine de mort est décidée par un juge et doit être confirmée par la Cour suprême, qui se prononce sur la forme et le fond du procès.
Elle est le plus souvent appliquée à l'aide d'une grue ou d'une potence, dans une prison ou sur une place publique.
L'Iran utilise aussi, mais très rarement, l'exécution par un peloton d'exécution.
Enfin, la lapidation pour adultère reste inscrite dans le code de procédure pénale, même si son application est théoriquement suspendue sur ordre de l'ayatollah Chahroudi depuis 2002.


Un jeune "alcoolique" risque à la peine de mort
Quotidien Etemad Melli/ISNA, 31 janvier
Un jeune risque la peine de mort après qu'une cour l'ait jugé "buveur endurci et incorrigible". Un tribunal pénal de Téhéran décide actuellement si Mohsen, 22 ans, devra être exécuté ou non. Il a auparavant été condamné aux coups de fouet.
L'article 179 du code pénal en Iran punit de la peine de mort toute personne arrêtée plus de trois fois pour consommation d'alcool.
"Selon les nouveaux systèmes informatiques de l'Iran, les récidivistes n'ont aucune chance d'évasion", a déclaré le procureur Jalil Jalili. Il a requis la peine de mort pour Mohsen.

csdhi

Les Iraniennes en révolte