Situation des Femmes en Iran

Public

10 mai 2009

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Avril 2009
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012
Paris – FranceTél./Fax (331) 43 65 57 84
84afifem2001@yahoo.fr
http://www.femmesiraniennes.blogspot.com/



Conférence sur l'Afghanistan:
Téhéran dément tout contact direct Iran-USA
Agence Mehr/AFP, 1er avril
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a démenti mercredi tout contact direct entre les diplomates américains et iraniens en marge de la conférence internationale sur l'Afghanistan qui s'est tenue mardi à La Haye...



Washington demande à l'Iran de libérer trois Américains
Le Monde, 2 avril
La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a annoncé, le 31 mars, avoir écrit aux représentants iraniens présents à La Haye, pour demander à Téhéran de libérer trois Américains retenus en Iran.

Il s'agit de Robert Levinson, ancien du FBI « disparu » depuis un an, de la journaliste Roxana Saberi et de l'universitaire Echa Momeni, qui ont la double nationalité.


Selon Mme Clinton, un « geste humanitaire » de l'Iran illustrerait « l'esprit de renouveau et de générosité qui marquent la nouvelle année persane ».


La saisie d'armes iraniennes à Chypre est illégale
AFP, 2 avril
L'Iran a protesté jeudi à l'ONU contre la saisie en janvier d'une cargaison d'armes iraniennes à bord d'un navire arraisonné à Chypre, affirmant qu'elle n'avait "aucun fondement légal".



La mère d’un résident d’Achraf risque de perdre la vue à la prison d'Evine
CNRI, 3 avril


Selon les informations venant de la section des femmes de la prison d'Evine à Téhéran, Mme Kobra Amirkhizi, 56 ans, qui souffre de saignements à l’oeil dans la section 209 risque sérieusement de perdre la vue.
Mme Amirkhizi, dont plusieurs membres de la famille ont été exécutés par les mollahs, est la mère d'un résident du camp d’Achraf en Irak, où séjournent près de 3500 membres du principal groupe d'opposition iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).
Mme Amirkhizi, s’est vue refuser un traitement médical à la prison d'Evine…
Le 16 janvier dans l’après-midi, des dizaines de parents de résidents d'Achraf, dont Mme Amirkhizi, se sont rendu en l'Irak dans le but de voir leurs proches. Ils ont été arrêtés à l'aéroport de Téhéran. La majorité des personnes arrêtées étaient des femmes de 60 à 80 ans. Elles ont été violemment battues par des agents du renseignement.
Les familles arrêtées ont été placées en isolement à Evine dans la section politique 209. Leurs maisons ont été également perquisitionnées par les forces de sécurité. Leurs biens ont été saisis et même leurs enfants ont été menacés par des hommes armés…



Al-Roba’i empêche une équipe médicale d’entrer à Achraf
Radio Farda, 4 avril


L'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) dit qu'il y a de nombreux malades à Achraf, dont une femme atteinte d’un cancer qui doit être opérée d’urgence.
Le Dr. Javad Ahmadi s’exprime sur ce point : «C'est le gouvernement irakien et M. Mowaffagh al-Roba’i, le conseiller à la sécurité nationale, qui a donné personnellement cet ordre inhumain, sur la base duquel les médecins ont été interdits d’entrer au camp d’Achraf pour y soigner nos patients. »



Khamenei salue la décision de Caracas de rompre avec Israël
AFP, 4 avril
Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a salué samedi la décision "courageuse" de Caracas de rompre ses relations avec Israël, ennemi de l'Iran, selon son site internet.

Le Venezuela a rompu le 15 janvier ses relations diplomatiques avec Israël en expulsant son ambassadeur, pour protester contre la guerre de Gaza…


Vaste coups de filet sur les routes pour le Nouvel An iranien
IRNA, 5 avril
Pendant les vacances de Norouz, le nouvel An iranien, 101.000 véhicules ont été contrôlés, 24.800 permis de conduire ont été retirés de façon permanente ou provisoire, a déclaré Ismail Ahmadi Moqadam, haut commandant des Forces de sécurité de l'Etat, dans une conférence de presse.
«Au cours de cette période, 10.800 conducteurs transportant des passagers habillés douteusement ont été subi un test de toxicomanie, avec 39% des résultats positifs », a-t-il ajouté.
« Les plans de sécurité publique ne sont pas dirigés contre les femmes mais les hommes avec un comportement abusif et des vêtements inappropriés seront interpellés, tout comme les femmes mal-voilées qui recevront des avertissements verbaux par les femmes des forces de sécurité de l'État. »



L'Iran doit choisir entre l'arme nucléaire et un avenir meilleur
AFP-Ankara, 6 avril


Le président américain Barack Obama a profité lundi de sa première visite dans un pays musulman et allié de l'Otan, la Turquie, pour appeler le gouvernement iranien à choisir entre l'arme nucléaire et un avenir meilleur pour son peuple.
"J'ai clairement fait savoir au peuple et aux dirigeants de la République islamique que les Etats-Unis recherchent une relation basée sur les intérêts et le respect mutuels", a-t-il souligné dans un discours devant les députés turcs.
"Maintenant, les dirigeants iraniens doivent choisir s'il veulent construire une arme ou bâtir un avenir meilleur pour leur peuple", a-t-il dit...



Prison confirmée pour 2 médecins
AFP, 7 avril


La justice iranienne a confirmé les peines de six et trois ans de prison infligées à deux médecins iraniens accusés d'avoir participé à un complot contre le régime islamique soutenu par la CIA américaine, a déclaré mardi à l'AFP leur avocat…
Arash Alaie a été condamné à six ans de prison et Kamiar Alaie à trois ans de prison.

L'arrestation en juin des médecins, des frères connus à l'étranger pour leur lutte contre le virus du sida, avait été rendue publique en juillet par des ONG américaines…



RSF qualifie encore l'Iran comme la plus grande prison de Moyen-Orient
Radio Farda - 7avril


Reporters sans frontières a publié une nouvelle déclaration demandant la libération immédiate de tous les journalistes et bloggeurs de Web iraniens. RSF avertit que neuf journalistes iraniens sont dans une situation très difficile en prison.
Il ajoute que la mort d’Omid-Reza Mir-Sayafi à la prison d'Evine a été un motif de grave préoccupation permanente de la condition des autres journalistes détenus.

Tout en rappelant les noms des journalistes emprisonnés en Iran, comme Mohammad Seddiq Kaboudvand, Mohammad Hassan-Zadeh Fallahieh, Massoud Kurdpour, Mojtaba Lotfi, Kaveh Javanmard, Bahman Toutounchi, Adnan Hassan-pour, Hossein Derakhshan et Ismail Jafari, RSF une fois encore décrit l'Iran comme la plus grande prison pour journalistes au Moyen-Orient.



Peine de prison confirmée pour une arménienne
Militants des droits de l'Homme, 7 avril
La Cour d'appel a confirmé les trois ans de prison de Silvia Haroutounian, arménienne d’Iran, qui fait partie de ceux que le régime accuse d’avoir fomenté une «révolution de velours».

Haroutounian avait été arrêtée en août 2008 et transférée à la section 209 de la prison d'Evine.
Sa longue période en isolement lui a causé de nombreux problèmes psychologiques. Elle a été victime de violentes pressions pour passer des aveux à la télévision…



Sentence de lapidation
CNRI, 8 avril
Mohammad Ali Navid-Khamami vient d’être condamné à la lapidation par le régime des mollahs dans la province de Guilan (nord).
On craint sérieusement que la peine cruelle soit bientôt mise à exécution puisque lors de cas similaires dans le passé, le régime des mollahs a lapidé ses victimes en secret…



L'OMCT dénonce le risque d'un renvoi en Iran d'opposants à Téhéran
AFP-Genève, 9 avril
L'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) a dénoncé jeudi le risque de voir les autorités irakiennes renvoyer en Iran les 3.500 membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI, groupe d’opposition iranien), résidant au camp d’Achraf en Irak.



Attentat contre une mosquée à Chiraz
Trois coupables pendus
IRNA/AFP, 10 avril


Trois hommes condamnés pour l'attentat à la bombe en 2008 contre une mosquée qui avait fait 14 morts à Chiraz (sud).

Deux étudiants, Mohsen Eslamian, 21 ans, et Ali Asghar Pashtar, 20 ans, ainsi que Rouzbeh Yahyazadeh, 32 ans, avaient été jugés par une cour révolutionnaire de Téhéran et inculpés au titre de "mohareb" ("ennemis de Dieu") et "corrompus sur terre". Ils ont été pendus dans leur prison d'Adelabad à Chiraz…



Un prisonnier tué en prison d’Ispahan
CSHDI, 11 avril
Hossein Sari, un prisonnier de 26 ans a été tué au cours d’un affrontement sanglant, dans le quartier 4 de la prison centrale d'Ispahan. Cela faisait deux ans et demi qu’il était incarcéré.
Hossein Sari a été condamné à mort et devait être exécuté le 2 mars 2009. Mais la plaignante ayant fait part de son désaccord quant à son exécution, la sentence n’avait donc pas été exécutée.



Un homme pendu à Ahar
Militants des droits de l’Homme en Iran, 14 avril
Un prisonnier a été exécuté à Ahar après quatre ans d’emprisonnement. Alireza Hemati, était incarcéré depuis 2005 dans la prison centrale de cette ville. Il a été pendu le 6 avril dans l’enceinte d’un commissariat proche de cette prison.



Deux hommes condamnés à une double exécution
Quotidien Iran, 14 avril
Un homme et son neveu qui avaient tué un policier et un passant dans un affrontement armé ont été accuse de “corruption sur Terre” par la cour suprême et de possession de stupéfiants. La 15e chambre du tribunal de la révolution les a condamnés à une double exécution. Cette peine a été confirmée par la cour suprême.



11 camps de travaux forces créés pour les prisonniers
Agence Mehr, 14 avril
Le secrétaire général de la brigade des stupéfiants a annoncé que onze camps allaient ouvrir et que les trafiquants de drogue y feraient des travaux forcés.
“Un de nos programmes sérieux en coopération avec la justice et les prisons est d’envoyer les trafiquants de drogue aux travaux forcés et cela a été fait avec l’ouverture de onze nouveaux camps", a dit Ahmadi Moqadam.
"Dans ces camps, on ne leur apprendra rien et ils seront sanctionné par de durs travaux", a-t-il ajouté


Chômage en hausse de 12,5%
AFP, 15 avril
Le taux de chômage en Iran a atteint 12,5% en hiver, en augmentation par rapport à la même saison en 2008 (11,9%), a annoncé le ministre du Travail Mohammad Jahromi cité par l'agence ISNA mercredi...

Plusieurs économistes iraniens estiment que le taux de chômage est en réalité plus élevé...




Exécution imminente d'une mineure au moment des faits
Quotidien Etemad /AFP, 16 avril


Une jeune femme condamnée à mort pour un meurtre commis quand elle était mineure sera exécutée dans quelques jours.
Selon son avocat, Abdolsamad Khoramshahi, la seule issue pour qu'elle ait la vie sauve est de contacter la famille de la victime et lui demander de ne pas exiger la « quissas », ou rétribution.
Delara Darabi, 23 ans, avait été reconnue coupable d'avoir tué à l'âge de 17 ans la cousine de son père. La Cour suprême avait confirmé la sentence en février 2007.

Delara Darabi avait reconnu le crime avant de se rétracter, affirmant alors avoir été droguée par son compagnon et avoir seulement été témoin du meurtre. Elle avait expliqué au tribunal pour mineur s'être d'abord accusée du meurtre car elle pensait ne pas pouvoir être condamnée à mort à cause de son âge.



Pendaison à Chiraz
Quotidien Khorassan/AFP, 18 avril
Un homme reconnu coupable de meurtre a été pendu à Chiraz (sud). Le condamné, identifié comme étant Amir Kh., avait violé puis tué une femme de sa famille. La date de l'exécution n'a pas été précisée.



Femme journaliste disparaît
Iran News, 18 avril
Le 16 avril, 11 journalistes ont été arrêtés à l'Université d'Arak. Ils n’ont été libérés qu’après que le rédacteur en chef de leur hebdomadaire se soit engagé par écrit à ne pas couvrir les protestations étudiantes.
Mme Bigluyi, l'une des plus anciennes journalistes d’Arak, qui a été en mesure de prendre des photos du sit-in étudiants depuis l'extérieur de l'université et de l'imprimer dans cet hebdomadaire, a disparu depuis quelques jours.


Peine de prison pour une étudiante
Militants des droits de l'Homme en Iran, 19 avril


Selon des informations de la prison d'Evine, Mahsa Naderi, une étudiante emprisonnée dans la section 209, pour deux mois, a subi des tortures psychologiques et physiques. Elle a été soumise à de fortes pressions, l'obligeant à accepter de fausses accusations.
Husseini, chef de la troisième branche du tribunal révolutionnaire, a personnellement passé à la question cette jeune fille et prolongé de deux mois sa peine d'incarcération.



Une fille de 19 ans condamnée à mort
Quotidien Aftab Yazd, 19 avril
La sentence de la peine capitale a été prononcé à l’égard d’une jeune fille de 19 ans prénommée Sahar, à Téhéran.



Deux chrétiennes emprisonnées à Téhéran
Compass Direct News, 19 avril


Accusées d ' «agir contre la sécurité de l'Etat » et de « participation à des rassemblements illégaux », deux chrétiennes iraniennes sont détenues dans une prison de Téhéran depuis plus d'un mois dans une cellule surpeuplée, sans accès à un avocat.
Amnesty International, dans un appel d'action urgente, la semaine dernière, a indiqué que les autorités ont fait connaître les accusations, mais que les femmes sont emprisonnées sans charges officielles. L'organisation a appelé les autorités iraniennes à les libérer et a exprimé sa préoccupation pour leur santé.
Maryam Rostampour, 27 ans, et Marzieh Amirizadeh Esmaïlabad, 30 ans, qui participaient activement aux actions de l'Eglise et distribuaient des Bibles selon Amnesty, ont été arrêtées le 5 mars. Elles sont détenues à la prison d'Evine.
Leurs familles ont présenté les titres de propriété de leurs habitations pour leur libération sous caution, mais sont toujours en attente de l'approbation du juge. Selon Amnesty, Esmaïlabad a déclaré qu’elles étaient toutes deux atteintes d'infection et d’une forte fièvre et qu’elles n'avaient pas reçu de soins médicaux adéquats. Elles sont toujours détenues dans une cellule surpeuplée avec 27 autres femmes.



Ahmadinejad : les "fauteurs de troubles" devront travailler dans les mines et les déserts
Agence Mehr, 19 avril
Lors du 14e Congrès des commandants des forces de sécurité, Mahmoud Ahmadinejad a souligné la nécessité d'éliminer la dépendance dans l'ensemble du pays et a déclaré : «… Nous devons séparer les fauteurs de troubles de la société avec de nouvelles initiatives, et en faisant travailler ces personnes dans les mines et dans les déserts pour qu’elles apprennent à se tenir comme il le faut ".

Pendaison à Ispahan
AFP, 20 avril


Un homme reconnu coupable de viol a été pendu dans une prison d'Ispahan (centre), a rapporté lundi le quotidien Etemad.
Le condamné, identifié par son seul prénom Habib, avait violé une femme il y a cinq ans.



L'UE réclame la libération de la journaliste Roxana Saberi
AFP, 20 avril
La présidence de l'Union européenne (UE) a réclamé lundi la libération de la journaliste irano-américaine Roxana Saberi, condamnée par la justice iranienne à huit ans de prison pour espionnage, estimant qu'elle n'avait pas eu droit à un "procès juste et transparent".



Durban II: Ahmadinejad critique Israël, provoquant le départ des Européens
AFP, 20 avril


Le président iranien a qualifié Israël de "gouvernement raciste" lundi à Genève lors du premier jour de la Conférence de l'ONU sur le racisme, provoquant le départ des Européens présents.
"Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils (les Alliés, ndlr) ont eu recours à l'agression militaire pour priver de terres une nation entière sous le prétexte de la souffrance juive", a expliqué M. Ahmadinejad.
"Ils ont envoyé des migrants d'Europe, des Etats-Unis et du monde de l'Holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée", a-t-il lancé dans une claire allusion à Israël.
"Des efforts doivent être fait pour mettre un terme aux abus des sionistes et de (leurs) partisans", a poursuivi le président iranien, provoquant le départ de la salle du siège de l'ONU des 23 représentants de l'Union européenne (UE) présents sous les huées des participants…
A l'issue de ce discours de plus de 30 minutes, l'ONU a dénoncé "le langage" utilisé par le président iranien.
"Nous déplorons fortement le langage utilisé par le président iranien. De notre point de vue, le discours était totalement déplacé pour une conférence destinée à faire fleurir la diversité et la tolérance", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la Haut Commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme, Navi Pillay.

Quelques heures avant, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait mis en garde M. Ahmadinejad contre tout amalgame entre sionisme et racisme, lors d'une rencontre en tête-à-tête.


L'Iran accuse Ban Ki-moon de partialité avec Ahmadinejad
AFP, 21 avril


Le ministère iranien des Affaires étrangères a accusé le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon de partialité pour avoir déploré les propos du président Mahmoud Ahmadinejad sur Israël.



Des propriétaires de sites pornos risquent la peine de mort
AFP, 21 avril
Un procureur iranien a annoncé qu'il chercherait à obtenir la peine de mort pour des propriétaires iraniens de sites internet pornographiques et anti-islamiques récemment arrêtés...
Selon lui, 50 Iraniens ont été interpellés et font l'objet d'une enquête pour avoir géré des sites de ce genre. La moitié ont été relâchés sous caution, et 90 sites incriminés ont été fermés.



L'Iran devient le plus grand importateur de blé
Financial Times, 22 avril
L’Iran sous le régime des mollahs est devenu le plus grand importateur mondial de blé, l'aliment de base du pays, véritable coup porté au régime dont l'objectif était de parvenir à l'autosuffisance agricole qui est la clé de la sécurité alimentaire...
Le blé est une matière première stratégique des 70 millions d'habitants de l'Iran, pour qui le pain et le riz sont les principales sources de nourriture…



Amnesty International préoccupée par la situation des résidents du camp d’Achraf
23 avril


Amnesty International a écrit directement au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki sur les récents événements concernant plus de 3000 exilés iraniens vivant actuellement dans le camp d’Achraf, au nord de Bagdad, dont les responsables irakiens ont dit qu’ils devaient quitter le pays. Les Iraniens sont des membres ou sympathisants de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran…



PE :L'Irak doit respecter le statut des résidents du camp d'Achraf
AFP, 24 avril
Les eurodéputés ont demandé vendredi que le gouvernement irakien cesse le blocus du camp d'Achraf, dans une résolution sur la situation humanitaire de ses résidents qui ont fui l'Iran.
Le texte invite instamment le gouvernement à clarifier ses intentions à l'égard de ces personnes et demande à Bagdad de respecter leur statut juridique de "personnes protégées"…
"Un libre accès à la nourriture, aux soins médicaux ainsi qu'à leurs familles et aux organisations humanitaires internationales" doit leur être assuré, demandent les parlementaires européens.
La résolution invite la Commission européenne, les Etats membres de l'UE, les gouvernements iraquien et américain, l'ONU et le Comité international de la Croix-Rouge "à oeuvrer à la recherche d'un statut juridique durablement satisfaisant pour les résidents du camp d'Achraf"…



8 ans de prison pour la journaliste irano-américaine
Roxana Saberi est en grève de la faim

Le Monde/AFP, 25 Avril


Condamnée à huit ans de prison pour espionnage en Iran, la journaliste irano-américaine Roxana Saberi a entamé une grève de la faim depuis cinq jours, a fait savoir son père, Reza Saberi, samedi 25 avril. Installée en Iran depuis 2003, la jeune femme de 31 ans a été jugée à huis clos le 13 avril puis condamnée par un tribunal révolutionnaire de Téhéran pour "espionnage" au profit notamment des Etats-Unis, ennemis jurés de l'Iran avec Israël. "Son avocat a interjeté appel de cette condamnation aujourd'hui", a poursuivi le père de la journaliste.



Un prisonnier politique décède en prison
Secrétariat du CNRI, 27 avril
« Mahmoud Ghassem-Zadeh, 48 ans, sympathisant des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), est mort en prison le 18 avril des suites de tortures sauvages. Arrêté le 14 avril à son domicile à Babolsar, (nord) et a été immédiatement soumis à la torture… »



Pendaison de trois hommes à Ahvaz
Quotidien régional Karoun, 28 avril
Trois prisonniers ont été pendus dans à Ahvaz (sud). Ala H. et Mostafa Kh., ont été pendus au cours du mois iranien de Farvardine (21 mars au 20 avril). Une troisième personne dont l’identité n’est pas annoncée.



L'opposition fait état de 220 actes de protestation contre le régime en un mois
Iran Focus, 29 avril


Selon un bilan publié par l'opposition des Moudjahidine du peuple à l'intérieur de l'Iran, le pays a été confronté à 220 actes de protestation en un mois. Les ouvriers ont organisé 80 manifestations, soit environ un quart des mouvements.

Certaines durant plusieurs jours, notamment le sit-in et les manifestations des 2000 employés licenciés de l'usine de tuyaux de la ville d'Ahvaz (sud). Les travailleurs ont scandé des slogans comme «subvenir à nos besoins est notre droit inaliénable», dénonçant le slogan officiel «l'énergie nucléaire est notre droit inaliénable» dans lequel le régime déverse les revenus du pétrole sans que rien ne revienne à la population…


Le vice-procureur de Téhéran accuse les étudiants de collaborer avec l’opposition
ISNA, 30 avril
Le vice-procureur de Téhéran a accusé sept étudiants emprisonnés de collaboration avec le mouvement d’opposition des Moudjahidine du peuple (OMPI).
Le juge Hadad, adjoint à la sécurité au parquet de Téhéran a déclaré qu’« il a été établi que ces personnes étaient en relation avec les Monafeghine et avaient été téléguidés par ce groupe.»



Une activiste emprisonnée
Sarmayeh/L’Humanité, 30 avril


Une militante de la cause féministe Parastou Allahyari est condamnée à un an de prison, pour avoir semble t’il participé à la pétition « un million de signatures » qui a pour but de d’obtenir l’égalité des droits des femmes en Iran.
Selon des sources proches du dossier, le gouvernement lui reproche son « action contre la sécurité nationale en faisant de la propagande contre le système de la République islamique ».



Déclaration de la présidence au nom de l'UE concernant l'exécution par lapidation à Rasht
UE,30 avril
L'Union européenne condamne fermement le nouveau cas d'exécution par lapidation en République islamique d'Iran.
Selon les informations disponibles, Vali Azad a été exécuté par lapidation, peine infligée en cas d'adultère, dans la prison de Lakan, dans la ville de Rasht, aux environs du 5 mars 2009.
L'Union européenne est en outre profondément préoccupée par des informations selon lesquelles Mohammad Ali Navid Khamami et Ashraf Kalhori auraient été condamnés à mort par lapidation et sont sur le point d'être exécutés.
L'Union européenne demande instamment aux autorités de la République islamique d'Iran de mettre effectivement et définitivement fin à la pratique de l'exécution par lapidation, conformément au Pacte international relatif aux droits civils et politiques et à la Déclaration universelle des droits de l'homme, que la République islamique d'Iran a signés et ratifiés...



Avant la diffusion du présent bulletin, nous avons appris avec rage et tristesse l’exécution de la jeune Delara Darabi, (voir ci-dessus l’information lui concernant du 16 avril).
L’exécution a eu lieu vendredi matin 1er mai dans la prison centrale de Rasht( nord).






csdhi

Les Iraniennes en révolte