Situation des Femmes en Iran

Public

13 janvier 2011

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Décembre 2010
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
http://www.femmesiraniennes.blogspot.com

Belle et Heureuse Année 2011


Une femme pendue pour un crime passionnel
IRNA/Paris Match, 1er décembre


Après plus de neuf ans passés en prison, Shahla Jahed a été exécutée ce matin par pendaison à la prison d’Evin à Téhéran.
La mobilisation internationale des militants des droits de l’Homme n’a pas suffi. Condamnée à mort en 2004 pour le meurtre de Laleh Saharkhizan, l’épouse «principale» du joueur de football Naser Mohammadkhani dont elle était l’épouse «temporaire», Shahla Jahed, une infirmière de 40 ans, a été pendue aux premières heures ce matin, alors qu’elle clamait toujours son innocence après des premiers aveux «  forcés » ?
Jahed a été pendue à cinq heures du matin, avant l’appel à la prière, en présence de la famille de la victime.



Le Conseil de l'Europe a condamné mercredi la pendaison de Shahla Jahed. Son secrétaire général, Thorbjorn Jagland s'est déclaré "atterré" dans un communiqué où il "constate une fois de plus que le régime iranien a peu de respect pour les droits de l'Homme"…

Amnesty International avait appelé depuis Londres l'Iran à suspendre l'exécution de Khadijeh Jahed, connue sous le prénom de Shahla, affirmant qu'il y avait "de bonnes raisons de penser qu'elle a pu être condamnée à tort".


Amputation de la main à Kermanchah
ISNA/Site Asre Iran, 1er décembre
La sentence de l’amputation d’une main a été exécutée à l’encontre d’un homme dans la prison centrale de la ville de Kermanchah (ouest). L’homme était accusé de vol. 
L'exécution de la sentence s’est déroulée sous les yeux d'autres détenus.



Nucléaire iranien: rien à attendre des négociations de Genève (Radjavi)
AFP, 1er décembre


Les négociations entre les grandes puissances et l'Iran sur son programme nucléaire controversé qui doivent débuter lundi à Genève ne donneront "aucun résultat", a déclaré mercredi à Bruxelles la dirigeante du principal mouvement d'opposition iranien en exil, Maryam Radjavi…



Scientifique nucléaire assassiné: l'Iran accuse les Occidentaux
LEMATIN.ch, 2 décembre
Deux hauts responsables iraniens ont accusé mercredi les Occidentaux d'avoir planifié les attentats lundi contre des scientifiques iraniens afin de faire pression sur Téhéran avant la reprise prochaine des négociations nucléaires entre l'Iran et les grandes puissances...



Quatre hommes pendus à Ispahan
ISNA/AFP, 5 décembre
Quatre hommes condamnés à mort pour trafic de drogue ont été exécutés à Ispahan (centre). Identifiés étant Abdollah N., Zarif D., Bakhtiar S. et Massoud Gh., ils ont été pendus samedi dans la prison centrale de cette ville.


Trois responsables d'un quotidien arrêtés
AFP, 7 décembre
Trois responsables du  quotidien, Shargh (Orient), ont été arrêtés. Ahmad Gholami, rédacteur en chef, Farzaneh Roustai, chef du service diplomatique, et Kayvan Mehregan, chef du service politique, ont été arrêtés par des forces de sécurité mardi dans les bureaux du quotidien...



Fermeture d'un bureau d'une chaîne satellitaire, cinq arrestations
AFP, 7 décembre
L'Iran a fermé un bureau à Téhéran d'une chaîne satellitaire en persan, Farsi1, propriété du Groupe américain News Corp et de Moby Group, et arrêté au moins cinq membres de son personnel, pour "activités contre-révolutionnaires", a annoncé mardi le procureur de Téhéran.


Le dernier recensement des étudiants en Iran
Agence Mehr, 9 décembre
Selon une enquête menée récemment, 3.790.000 personnes sont inscrites dans les institutions universitaires de l'Iran.
Le ratio homme/femme est à quasi égalité avec 49. 5 % de filles et 50. 5 % de garçons inscrites dans les universités…



Sakineh à nouveau présentée à la télévision
AFP, 10 décembre


La chaine iranienne en anglais Press-TV a diffusé vendredi soir une émission sur l'affaire Mohamadi-Ashtiani, insistant sur les charges qui pèsent sur cette mère de famille de 43 ans condamnée à mort par lapidation dans une affaire mêlant le meurtre de son mari à des adultères.

L'émission, qui comporte des interviews de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, de son fils Sajjad et de son dernier avocat Houtan Kian, tous trois actuellement détenus, n'apporte aucune information nouvelle sur cette affaire, qui a suscité une intense mémotion et une forte mobilisation dans les pays occidentaux…





Condamné à avoir les yeux brûlés à l'acide
Quotidien Iran/AFP, 11 décembre
La cour suprême a condamné un homme reconnu coupable d'avoir fait perdre la vue au mari de sa maîtresse, à avoir les yeux brûlés à l'acide...
La cour suprême a confirmé la peine prononcée par un tribunal, soit une condamnation à la cécité par acide, en conformité avec "la peine Qisas", le terme islamique pour "œil pour œil"- la loi du Talion pour les crimes violents.
Le procureur de Qom, Mostafa Barzegar Ganji, a estimé que cette sanction s'imposait et a déclaré :"Nous avons demandé aux spécialistes de la médecine légale de superviser l'opération destinée à rendre aveugle le condamné".
Plusieurs attaques à l'acide ont été recensées ces dernières années.



Mehdi Fathi décède à Achraf suite aux entraves aux soins posées par les forces irakiennes

Iranfocus.com, 11 décembre


Le résistant iranien Mehdi Fathi est décédé vendredi d’un cancer suite aux restrictions imposées par les forces irakiennes qui avaient retardé de plusieurs mois ses soins dans un hôpital spécialisé. Ces restrictions ordonnées par le régime iranien, avaient accéléré la détérioration de son état de santé vers un point de non-retour...



Le ministre iranien des Affaires étrangères limogé
IRNA/AFP, 13 décembre


Le président Ahmadinejad a limogé le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki et désigné le chef du programme nucléaire iranien pour assurer l'intérim. M. Ahmadinejad a nommé Ali Akbar Salehi pour remplacer provisoirement M. Mottaki, en attendant la nomination de son successeur qui doit recevoir l'aval du Parlement...

Il se trouvait lundi au Sénégal, où il a remis un message de M. Ahmadinejad au président sénégalais Abdoulaye Wade une heure avant l'annonce de son limogeage.

L'éviction de M. Mottaki et la nomination de M. Salehi pour assurer son intérim interviennent alors que l'Iran a repris la semaine dernière à Genève, après un an de blocage, ses discussions avec les grandes puissances autour de son dossier nucléaire controversé.



Droits de l'Homme : l'ambassadeur britannique convoqué par Téhéran
AFP, 13 décembre
Le ministère des Affaires étrangères iranien a convoqué lundi l'ambassadeur britannique Simon Gass, après que ce dernier a posté sur le site de l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran un article critiquant la situation des droits de l'Homme en Iran.



Dakar rappelle son ambassadeur à Téhéran
AFP, 15 décembre
Le Sénégal a rappelé son ambassadeur en Iran en reprochant à Téhéran de n'avoir pas fourni d'explications "satisfaisantes" sur "l'affaire de la cargaison d'armes" découvertes en octobre au Nigeria et destinées à la Gambie, selon un communiqué publié mercredi...
L'Iran, condamné en juin pour la sixième fois par le Conseil de sécurité de l'ONU, est depuis l'été sous le coup de sanctions économiques internationales sévères, notamment des pays Occidentaux qui soupçonnent Téhéran de chercher, malgré ses démentis répétés, à se doter de l'arme atomique...
A Téhéran, un député iranien, Alaeddine Boroujerdi, a confirmé que les armes étaient bien destinées à la Gambie, une entreprise iranienne ayant "signé un contrat de vente d'armes voici plusieurs années".



Attentat anti-chiite à Chabahar
ILNA/AFP, 15 décembre
Au moins 36 personnes ont été tuées et une cinquantaine d'autres blessées dans un attentat suicide mercredi matin près d'une mosquée chiite de Chabahar (sud-est), lors des célébrations de deuil chiite d'Achoura.
"Selon un dernier bilan, 36 personnes ont été tuées et 50 autres blessées par l'explosion qui s'est produite près de la place Farmandari parmi des fidèles qui participaient à une procession" religieuse, a déclaré un responsable du Croissant rouge, Mahmoud Mozafar...



Ottawa demande à nouveau à Téhéran de libérer sept dirigeants bahaïs
AFP, 17 décembre


Le Canada a condamné à nouveau vendredi la détention en Iran de sept dirigeants de la communauté religieuse bahaïe et a demandé leur libération sans condition.
Le ministre canadien des Affaires étrangères Lawrence Cannon a dénoncé, dans une déclaration, le "mépris continu" affiché selon lui par le gouvernement iranien "envers les droits de tous les Iraniens".
"A mon grand regret, je constate que les autorités iraniennes détiennent toujours les sept dirigeants de la communauté bahaïe dont la condamnation à dix ans d'emprisonnement a été annoncée en septembre 2010", dit-il.
"Ils ont été incarcérés sans motif pendant 28 mois dans des conditions pénibles à la prison de Gohardasht".

"Les accusations portées contre eux brossent à dessein une image inexacte de leur religion et de leur engagement envers leur communauté. Le Canada ne cesse d’affirmer que toute détention sur de telles bases est excessive et que les détenus doivent être libérés sans condition", ajoute M. Cannon, reprenant une demande formulée dans une déclaration similaire le 17 septembre dernier.



Forte hausse de l'essence et du gazole pour supprimer les subventions
AFP, 19 décembre
La plupart des Iraniens ont appris dimanche en se réveillant la forte hausse du prix des produits énergétiques, en particulier l'essence et le gazole, appliquée par le gouvernement dans le cadre d'un plan visant à supprimer les subventions directes.
Dimanche matin, des policiers étaient présents autour des stations d'essence pour éviter d'éventuelles violences comme cela avait été le cas en juin 2007 lors de l'annonce de quotas d'essence. Mais aucun incident n'a été signalé et la circulation était à son niveau habituel.

Samedi soir, le président Ahmadinejad a annoncé lors d'une intervention télévisée la mise en œuvre du plan, qualifié de "chirurgie économique", en soulignant qu'il s'agissait du "plus grand et plus populaire plan économique du pays".
Avec ce plan, le prix de l'essence subventionné est multiplié par 4 et celui de l'essence non subventionné augmente de 75%.

Le prix du quota de 60 litres d'essence par mois accordé à chaque automobiliste. Au-delà de ce quota, les automobilistes devront payer le litre d'essence 0,70 dollar au lieu de 0,40 dollar précédemment.
Le prix du gazole est, lui, multiplié par 9.
Les prix de l'électricité, de l'eau et du gaz vont, de leur côté, être multipliés entre trois et cinq, selon un système par palier tenant compte de la consommation des ménages...



L'Allemagne appelle l'Iran à faire un geste en faveur de deux journalistes
AFP, 19 décembre
Le ministre allemand des Affaires étrangères et les principaux chefs de l'Eglise d'Allemagne ont appelé dimanche l'Iran à faire un geste, à l'occasion des fêtes de Noël, en faveur de deux journalistes allemands détenus, rapporte l'hebdomadaire Bild am Sonntag.
"J'appelle le gouvernement iranien, à l'occasion de la fête chrétienne de Noël qui est également respectée dans le monde musulman, à faire acte d'humanité" envers les deux hommes, notamment en autorisant leurs familles à leur rendre visite, a déclaré le ministre Guido Westerwelle.
Les deux Allemands, un reporter et un photographe travaillant pour le Bild am Sonntag, ont été arrêtés en octobre alors qu'ils interviewaient à Tabriz (nord-ouest de l'Iran) le fils et l'avocat d'une Iranienne condamnée à mort par lapidation dans une affaire d'adultères et de meurtre, Sakineh Mohammadi-Ashtiani…



Une femme exécutée par pendaison à Qazvin
IRNA/AFP, 20 décembre
Une femme condamnée pour des meurtres en série a été exécutée par pendaison dans la prison centrale de Qazvin (centre).
La femme, Mahin Qadiri, a été condamnée pour les meurtres de cinq femmes quadragénaires entre février 2008 et mai 2009.



L'Iran exécute 11 rebelles sunnites du groupe Joundallah
AFP, 20 décembre
Onze membres du groupe rebelle sunnite Joundallah (soldats de Dieu), qui a revendiqué l'attentat anti chiite meurtrier du 15 décembre dans le sud-est de l'Iran, ont été pendus lundi matin…
Selon la justice locale, certains des condamnés exécutés avaient participé ces dernières années à des attaques contre deux mosquées chiites à Zahedan, chef-lieu de la province, et contre des membres des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime islamique.



Panahi condamné à  6 ans de prison
AFP, 21 décembre



Le cinéaste iranien Jafar Panahi, proche de l'opposition, a été condamné à 6 ans de prison, et la justice lui a interdit de réaliser des films ou de quitter le pays pendant les 20 prochaines années, une décision qui a provoqué la mobilisation du monde du cinéma, notamment français.



Des ex-dirigeants américains portent leur soutien aux Modjahidine

AFP, 22 décembre


Plusieurs anciens hauts responsables américains de l'administration de Georges W. Bush ont apporté mercredi à Paris leur soutien au groupe d'opposition iranien des Moudjahidine du peuple, appelant les Etats-Unis à les retirer de leur liste des organisations terroristes.
L'ancien secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Tom Ridge, l'ancien ministre de la Justice Michael Mukasey et l'ex-maire de New York Rudolph Giuliani ont demandé un changement de politique à l'égard de l'Iran...



80 coups de fouet pour avoir consommé de l'alcool
ISNA/AFP, 22 décembre
Un homme dont l’identité n’est pas révélée, a été fouetté en public dans la province du Khouzestan (sud-ouest) après avoir été reconnu coupable de consommation d'alcool. La peine, 80 coups de fouet, a été appliquée samedi sur une place de la ville de Ramshir.



L'ONU adopte une résolution critique vis-à-vis de l'Iran

Belga, 23 décembre
L'Assemblée générale des Nations unies a adopté mardi une résolution critique à l'égard de la situation des droits de l'Homme en Iran, "fréquemment" bafoués.

L'Assemblée générale de l'ONU "se déclare profondément préoccupée par des violences graves et répétées des droits humains" en Iran prenant notamment les formes suivantes: "le recours à la torture et à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, y compris la flagellation et l'amputation"…



Amnesty appelle l'Iran à épargner un militant kurde condamné à mort
AI, 25 décembre


L’organisation a appelé l'Iran à épargner un militant kurde condamné à mort, qui doit être exécuté dimanche, selon l'organisation de défense des droits de l'Homme basée à Londres.

Habibollah Latifi, un jeune étudiant en droit, avait été condamné à la peine de mort en 2008 pour participation à des actions armées dans la province iranienne du Kurdistan et sa peine avait été confirmée en appel en février 2009, avait annoncé son avocat en mars de la même année.



Un homme exécuté à Sari
IRNA, 26 décembre
Un homme reconnu coupable de trafic de drogue a été pendu samedi à Sari (nord), selon le procureur de la ville "Cette personne a été pendue tôt samedi matin, après avoir été condamné pour détention, transport et vente de produits narcotiques, du crack", a déclaré le procureur de Sari, Assadollah Jafari, sans fournir plus de détails.



Quatre pendaisons à Ahvaz et deux à Saveh
Quotidien Kayhan/AFP, 26 décembre
Plusieurs hommes reconnus coupables de trafic de drogue et un homme condamné à mort pour viol ont été pendus samedi matin.

Trois trafiquants de drogue, identifiés comme A.A., H.M. et J.J., ont été pendus à la prison d'Ahvaz, tout comme un homme identifié comme Gh. F. et reconnu coupable de viol.

Par ailleurs, selon le journal Javan, Hassan Davtalab et Ahmad Amini Sanghar, également condamnés à mort pour trafic de drogue, ont été pendus samedi à Saveh (centre).



DEUX PRISONNIERS POLITIQUES ONT ETE PENDUS CE MATIN
Iran Focus/AFP, 28 décembre

•    Ali Saremi, figure emblématique des prisonniers politiques iraniens
 Ali Saremi, 63 ans, figure emblématique des prisonniers politiques iraniens  a été exécuté ce matin à l’aube condamné pour Moharebeh (en guerre contre Dieu) à cause de son adhésion au groupe OMPI.
Dans le couloir de la mort depuis près d’un an, Ali Saremi avait été accusés de Moharebeh (guerre contre Dieu). Il avait été arrêté la dernière fois en été 2007 pour avoir participé au cimetière de Khavaran à une cérémonie pour la mémoire des 30.000 prisonniers politiques exécutés en 1988 de façon expéditive dans le terriblement célèbre « massacre des prisons ».



L'opposition condamne l'exécution d'un héros de la Résistance
Maryam Radjavi, dirigeante du principal mouvement d'opposition iranien en exil, a dénoncé aujourd'hui comme un "acte ignoble" l'exécution à Téhéran d'Ali Saremi, considéré par les Moudjahidine du peuple comme "le plus célèbre des prisonniers politiques" d'Iran...


•    Ali Akbar Siadat condamné pour espionnage pour le compte d’Israel
Ali AKbar Siadat avait été arrêté en 2007 et condamné ensuite pour avoir fourni des informations sensibles à Israel.


Un homme condamné à perdre un œil et une oreille
Quotidien kayhan/AFP, 30 décembre
Un homme a été condamné à perdre un œil et une oreille pour avoir jeté de l'acide à la figure d'un homme lui faisant perdre la vue et une oreille….



Pendaison de quatre personnes à Zahedan
IRNA/AFP, 31 décembre
Quatre Iraniens reconnus coupables de meurtre et de prises d'otages ont été pendus samedi matin à Zahedan (sud est).

Il s'agit de Mahmoud Barahoui, Shahram Naroui, Zohour-Ahmad Assef-Doust et Jahanbaksh Barahoui, qui ont participé à plusieurs "prises d'otages" pour demander des rançons à leurs familles. Ils avaient tué "plusieurs de leurs otages".




ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

csdhi

Les Iraniennes en révolte