Situation des Femmes en Iran

Public

09 juillet 2011

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Juin 2011
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
http://www.femmesiraniennes.blogspot.com


Haleh Sahabi tuée lors des funérailles de son père et d’affrontements par des agents des services de renseignements
Reuters/ RSF, 1er juin

L'opposante et journaliste détenue Haleh Sahabi est morte à la suite d'affrontements avec les forces de sécurité aux funérailles de son père.
Agée de 54 ans, elle avait obtenu la permission de sortir de prison pour l'occasion. Selon le site Kaleme, elle a été projetée au sol lors d'échauffourées avec les forces de sécurité et a succombé à une crise cardiaque.

Collaboratrice du magazine Chashm Andaz, Haleh Sahabi avait été arrêtée lors de la répression des manifestations de 2009 et purgeait une peine de deux ans de prison. Son père, Ezatollah Sahabi, lui aussi figure de la dissidence iranienne et ancien directeur du mensuel Iran-é-Farda, est mort d'une attaque cérébrale dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 81 ans.



Le parlement dénonce l’auto désignation d’Ahmadinejad au ministère du pétrole
AP, 1er juin
Le Parlement iranien s'est prononcé ce mercredi par 165 voix contre 1 pour des poursuites judiciaires contre le président Mahmoud Ahmadinejad, accusé d'avoir violé la Constitution en se nommant ministre du Pétrole par intérim…



Pendaison de quatre trafiquants à Kerman
AFP, 1 juin
Quatre trafiquants de drogue condamnés à mort ont été pendus mercredi dans un centre pénitentiaire situé dans la province de Kerman (sud), selon le site Internet du département de Justice de la ville.
Aucune autre information n'a filtré sur les circonstances de ces exécutions.


Deux hommes exécutés à Evine
Quotidien Iran, 2 juin
Accusés de viol et meurtre, deux hommes ont été pendus hier matin dans l’enceinte de la prison d’Evine à Téhéran.



L’Iran et Hezbollah dans la ligne de mire des manifestants syriens
France 24, 3 juin
L’opposition syrienne, qui demande la chute du régime de Damas, ne ménage pas plus les alliés stratégiques du président Bachar al-Assad au Moyen-Orient. Au cours de plusieurs manifestations, des contestataires syriens ont été filmés en train de brûler des drapeaux iraniens et des posters d’Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah au Liban.



Incidents lors d'une manifestation d'opposants à Téhéran
AFP, 4 juin
Des incidents ont opposé samedi à Téhéran plusieurs centaines de manifestants protestant contre la mort de la militante politique et féministe Haleh Sahabi aux forces de sécurité qui ont procédé à des arrestations.
Les manifestants, en petits groupes, ont tenté de se rassembler silencieusement en fin d'après-midi autour de la Hosseinye Erchad, une mosquée du nord de Téhéran…
Ils ont été dispersés par les forces de sécurité, qui ont fait usage de matraques et de tirs d'intimidation en l'air, selon les témoignages qui ont fait état d'au moins une quinzaine d'arrestations, parfois musclées…



Pressions et enlèvements visent les familles des résidents d’Achraf
Secrétariat du CNRI, 5 juin

Les services de renseignement du régime des mollahs, le Vevak, ont enlevé Mme Mahboubeh Mansouri, parente d’habitants d’Achraf, le 1er juin. Nul ne sait où elle se trouve.
Cinq membres de sa famille dont deux de ses sœurs sont à Achraf. Son frère Mohammad- Ali, a été arrêté en 2007 parce que son fils et d’autres proches se trouvent à Achraf et parce qu’il avait participé à une cérémonie à la mémoire des prisonniers politiques massacrés en 1988. Il a ainsi été condamné à 17 ans de prison.
Il est incarcéré à Gohardacht dans des conditions intolérables.
De plus, cela fait plus d’un mois qu’il n’y a aucune nouvelle de Mmes Arya et Negar Haeri, l’épouse et la fille du prisonnier politique Mashallah (Hamid) Haeri enlevé par le Vevak le 1er mai. Le fils de M. Haeri et son frère (Soheil et Abdollah) sont des Achrafiens.
Qui plus est, le 1er mai, des familles de sympathisants de l’OMPI et des parents de martyrs tombés dans l’attaque meurtrière du 8 avril contre Achraf, ont été arrêtés lors de raids du Vevak à leurs domiciles. Parmi eux se trouvaient M. Mahmoud Azimi, M. Nasser Sodagari, Tahereh et Pouyan Sodagari, l’épouse et le fils de M. Nasser Sodagari et Mme Sedigheh Moradi.



Censure : L’Iran entend se déconnecter de l’Internet mondial
Génération Nouvelles Technologies, 5 juin
Dans l'optique de contenir ses citoyens des idées et cultures occidentales, le gouvernement iranien prévoit de débrancher le pays d'Internet au profit d'un réseau privé afin de renforcer le code de la morale islamique.
Selon les informations relayées par le Wall Street Journal, l'Iran devrait bientôt être coupé de l'Internet mondial, au profit d'un réseau national. Cette démarche de censure à grande échelle est en prévision au sein du gouvernement iranien « dans le souci » d'économie du consommateur et dans l'idée de renforcer le code de la morale islamique du peuple...



La tenue des footballeuses iraniennes ne plaît pas à la FIFA
Le Monde, 6 juin

Le code vestimentaire imposé par la République islamique d'Iran à ses footballeuses pourrait les empêcher de participer aux Jeux olympiques de Londres en 2012. L'Iran pensait s'être conformé aux règlements de la Fédération internationale (FIFA) en faisant jouer sa sélection féminine avec un bas de survêtement et un maillot recouvrant entièrement le corps, et un foulard masquant la chevelure. Mais le délégué de la FIFA a interdit aux joueuses iraniennes vendredi à Amman de pénétrer sur le terrain pour disputer leur match de 2e tour de qualification pour les Jeux contre la Jordanie, qui l'a emporté sur tapis vert 3-0.

La Fédération iranienne a fait appel auprès de la FIFA de cette décision, qui hypothèque grandement les chances de sa sélection féminine d'être présente à Londres en 2012. Interdite de compétition par la FIFA l'an dernier, l'équipe féminine avait modifié son équipement et pensait avoir obtenu l'agrément de l'instance dirigeante et de son président, Sepp Blatter...

Le règlement de la FIFA pour les Jeux de Londres stipule que "les joueurs et les dirigeants ne doivent pas arborer sur leur tenue de jeu ou d'équipe de message ou de slogan d'ordre politique, religieux, commercial ou personnel." "En fait, cette tenue n'est ni religieuse, ni politique, et elle ne causera aucun préjudice aux joueuses. Ils (les dirigeants iraniens) l'on démontré, M. Blatter en a convenu", a dit encore la responsable iranienne. La FIFA n'a pas dans l'immédiat fait de commentaires sur cette affaire.



Le PCF exige la libération de tous les militants syndicaux
L’Humanité, 7 juin
Le Parti Communiste Français condamne avec force les nouvelles arrestations dont ont été victimes des militants syndicaux en Iran, notamment au Kurdistan, suite aux célébrations du 1er mai.

A l'heure où les peuples du monde arabe et au-delà se soulèvent pour la démocratie, la liberté et la justice sociale, le pouvoir iranien n'a que la répression systématique comme réponse aux aspirations populaires. Le régime de Téhéran et ses représentants n'ont plus de place légitime au sein de l'Organisation Internationale du Travail alors qu'ils ne cessent d'étouffer les libertés et de piétiner les droits des salariés dans leur pays.

Le PCF réaffirme sa solidarité avec les démocrates iraniens. Il exige la libération de tous les militants syndicaux emprisonnés. Il apporte son soutien au rassemblement organisé à Genève, à l'appel des syndicats, le 9 juin 2011.




Un homme pendu à Kerman
Agence ISNA/Quotidien Iran, 8 juin

Reconnu coupable de 16 viols, un jeune de 20 ans a été exécuté mercredi dans un centre pénitentiaire de la ville de Kerman (sud). Identifié étant Madjid H., il disait venir vérifier les compteurs de gaz ou d'électricité pour accéder aux demeures de ses victimes.



Peine de 19 ans de prison confirmée pour le blogueur irano-canadien
AFP, 8 juin

Un célèbre blogueur irano-canadien Hossein Derakhshan, emprisonné depuis 2008 en Iran pour collaboration avec des "Etats ennemis" a vu sa peine de plus de 19 ans de prison confirmée par le tribunal d'appel de Téhéran, selon ses proches cités mercredi par la revue française La Règle du Jeu.
Hossein Derakhshan, 35 ans, qui est considéré comme le "père du blog iranien", avait été en septembre 2010 reconnu coupable notamment de collaboration avec des "Etats ennemis et de propagande contre le système islamique"…





Le film «Une séparation » politique d’Asghar Farhadi
RFI, 8 juin

Un homme et une femme vivent à Téhéran et décident de se séparer… Le film d’Asghar Farhadi tient de la chronique policière sociologique et politique dans l’Iran d’aujourd’hui. Une séparation a emballé le dernier Festival de Berlin, remportant un Ours d’or et un Prix d’interprétation.



L'UE "inquiète" à propos des projets d'enrichissement d'uranium de l'Iran
AFP, 8 juin
L'Union européenne a exprimé mercredi devant l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ses inquiétudes à propos des projets de l'Iran de tripler sa capacité à enrichir de l'uranium, malgré les sanctions de l'ONU prises à son encontre...
Deux pendaisons à Neyshabour
Agence Fars/AFP, 9 juin
Deux condamnés ont été pendus en public jeudi dans la ville de Neyshabour (nord-est), après avoir été reconnus coupables du viol d'une femme qu'ils avaient enlevée après être entrés chez elle de force, déguisés en policier.



Droits de l'Homme en Iran: trois entités sur la liste noire américaine
AFP, 9 juin

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé jeudi des sanctions contre les trois entités iraniennes ayant joué un rôle majeur dans la répression des manifestations de juin 2009.
Les Gardiens de la Révolution, la milice islamique Bassidj dépendant d'eux, enfin la police et son chef Esmaïl Ahmadi Moghadam rejoignent la liste noire américaine.

"La lutte pour les libertés et les droits fondamentaux continue, près de deux ans après que les courageux citoyens iraniens sont descendus dans la rue", écrit Mme Clinton dans un communiqué dénonçant la "complicité" des trois entités dans "la répression toujours en cours"…



Londres accuse de nouveau Téhéran de soutenir la Syrie dans sa répression
AFP, 9 juin
Londres a répété jeudi que l'Iran soutenait la Syrie dans sa répression du mouvement de contestation, malgré la convocation du chargé d'affaires britannique à Téhéran par les autorités iraniennes à la suite de premières accusations…
Les Etats-Unis avaient déjà accusé Téhéran d'aider le régime syrien dans la répression violente du mouvement de contestation, dans lequel plus de 1.100 civils dont des dizaines d'enfants ont été tués depuis le 15 mars, selon des organisations de défense des droits de l'Homme. Téhéran a toujours nié ces accusations.



Documentaire ARTE-Théma
IRAN : LES IMAGES INTERDITES
Le Monde/, 12 juin
http://www.arte.tv/fr/3940418,CmC=3940436.html
De jeunes femmes ont pris le risque inouï d'acheminer vers l'Occident des images du " vrai Iran ", où l'on rêve toujours de liberté.
UNE RÉPRESSION DOCUMENTÉE DE L'INTÉRIEUR, DANS LE PLUS GRAND SECRET

Ces jeunes femmes-là refusent d'être qualifiées de " grains de poussière ", pour reprendre la formule du président iranien Mahmoud Ahmadinejad pour qualifier les milliers de manifestants s'opposant à son régime de terreur lors du " printemps iranien " de juin 2009. Ces jeunes femmes-là, entre 20 et 30 ans, ont pris le risque inouï de tourner et d'acheminer subrepticement vers l'Occident des images du " vrai Iran " selon elles, celui que l'on ne rencontre qu'à l'intérieur des appartements, celui où l'on rêve encore et toujours de liberté et de démocratie, une fois balayée la peur d'être repérée et dénoncée.



Pendaison de deux condamnés à mort pour enlèvement et meurtre
Agence Mehr/AFP, 12 juin
Deux frères, condamnés à mort pour l'enlèvement et le meurtre d'un adolescent de 16 ans, ont été pendus dimanche dans une prison de la ville de Dezfoul (sud-ouest).Karim et Rahim Pourmahmoud ont été reconnus coupables de l'enlèvement du fils d'un bijoutier et de son meurtre. Le rapt avait mal tourné et les deux hommes avaient tué leur otage.

Mort en prison d'un opposant en grève de la faim
ISNA/AFP, 12 juin

Le journaliste Reza Hoda Saber, opposant au régime iranien et qui observait une grève de la faim en prison depuis le 2 juin, est mort d'une crise cardiaque...
Agé d'une cinquantaine d'années, Hoda Saber était membre du mouvement nationaliste religieux dirigé par Ezzatollah Sahabi, un groupe d'opposition interne au pouvoir islamique...
Reza Hoda Saber avait été arrêté le 22 juin 2009 lors du mouvement de protestation contre la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.


Les femmes iraniennes mènent le Printemps perse
Secrétariat du CNRI, 13 juin
Par Soona Samsami
http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/femmes/9617-les-femmes-iraniennes-menent-le-printemps-perse
«…Les 3400 résidents du camp d'Achraf en Irak, dont 1000 sont des femmes, sont membres du principal groupe d'opposition iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI). L'organisation est engagée dans les droits des femmes et sa direction est principalement constituée de femmes, pour la plupart d'anciennes prisonnières politiques.


Les mollahs doivent faire attention ; à mesure que le Printemps arabe progresse, le Printemps perse – celui mené par les femmes iraniennes – évincera bientôt les ayatollahs du pouvoir. »



Des milliers de Moudjahidine iraniens réclament une protection pour Achraf
Le Matin/AFP, 19 juin
"Iran, Achraf, Azadi (liberté)", des dizaines de milliers de partisans des Moudjahidine du peuple (OMPI) ont célebré samedi près de Paris "30 ans de résistance" au régime iranien et réclamé une protection internationale de leur camp d'Achraf en Irak. "Non, la résistance ne s'éteindra pas", a lancé à la foule en liesse leur leader Maryam Radjavi, devant de nombreuses personnalités.

A la tribune, animée par l'ancien membre du Congrès américain Patrick Kennedy, se sont succédé de nombreux élus locaux français, ainsi que des personnalités, comme l'ancien maire de New York. Rudy Giuliani a réclamé que l'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien soit retirée 'immédiatement' de la liste noire des organisations terroristes aux Etats-Unis, comme cela a été fait par l'UE en 2009.

Un responsable américain a déclaré début mai que les Etats-Unis décideront dans moins de six mois s'ils retirent ou non les Moudjahidine du Peuple de leur liste.


La France n’oublie pas l’Iran
Par Alain Juppé
Le Monde, 19 juin

http://www.ambafrance-il.org/TRIBUNE-La-France-n-oublie-pas-l.html
Il y a deux ans, dans un mouvement de contestation sans précédent, des millions d’Iraniens exprimaient avec courage et espoir des aspirations très similaires à celles que chacun regarde avec admiration aujourd’hui se développer dans le monde arabe : des aspirations simples, irrépressibles et universelles à la liberté, à la justice et à la dignité...



Trois hommes pendus à Zabol
Agence Fars/AFP, 20 juin

Trois prisonniers ont été pendus en public dans la ville de Zabol (sud-est). Ils ont été identifiés étant Baboddin Barkhazai, Mohammad Poudineh et Valioallah Mir.



Cinq hommes pendus à Golpaygan
Site Asre Iran, 24 juin
Accusés de trafic de drogue, cinq jeunes ont été pendus dans la ville de Golpaygan.



Otages en Iran
Betancourt rejoint la grève de la faim tournante
Le Figaro, 26 juin

L'ancienne otage des Farc Ingrid Betancourt va participer à la grève de la faim tournante commencée en mai par les mères des deux randonneurs américains détenus en Iran depuis 2009. Josh Fattal, 29 ans, mais aussi Sarah Shourd, 32 ans, ont été arrêtés fin juillet 2009 à la frontière irano-irakienne après avoir pénétré en Iran, selon eux par erreur, alors qu'ils effectuaient une randonnée dans les montagnes du Kurdistan irakien. Sarah Shourd a été libérée sous caution pour raisons de santé en septembre 2010.



Le CICR dément toute implication dans la fermeture du camp Achraf
AFP, 27 juin
Le Comité international de la Croix-Rouge a démenti lundi toute participation à une commission chargée de fermer le Camp Achraf, près de Bagdad, où vivent quelque 3.400 membres des Moudjahidine du peuple, principal groupe d'opposition iranien.
"Le CICR ne fera pas partie d'un comité qui aurait été constitué pour fermer le Camp Achraf mais continuera son action humanitaire de manière indépendante", a déclaré dans un communiqué Magne Barth, chef de la délégation du CICR en Irak.
En visite à Téhéran, le président irakien Jalal Talabani avait affirmé samedi que "ce camp sera fermé d'ici la fin de l'année. Pour cela, un comité tripartite a été crée par l'Irak, l'Iran et le Comité international de la Croix-Rouge afin de prendre les mesures nécessaires pour la fermeture du camp de ce groupe terroriste".
Le CICR a fait part auprès des autorités irakiennes de son inquiétude par l'usage de la force contre les habitants du camp de la part des forces de sécurité.
Le 8 avril, une attaque du camp d'Achraf par les forces irakiennes a fait 36 morts et 300 blessés, selon le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).
Le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari avait proposé mardi la formation d'un tel comité tripartite mais le lendemain, le CNRI avait condamné "vigoureusement" ce projet.
Laisser le régime iranien "s'ingérer dans la question d'Achraf est une ligne rouge à ne pas franchir", a précisé le CNRI qui avait notamment appelé le CICR à ne pas "perdre sa crédibilité en participant à ce plan répressif".



Arrestation de la cinéaste Mahnaz Mohammadi
Kaleme.com/AFP, 27 juin

La cinéaste iranienne et militante des droits de la Femme Mahnaz Mohammadi a été arrêtée dimanche matin à Téhéran par des membres des forces de sécurité non identifiés.
Elle pourrait avoir été arrêtée par les services de renseignement des Gardiens de la révolution, le bras armé idéologique du régime iranien pour un motif inconnu.
Ni les officiels ni les média iraniens n'ont annoncé cette arrestation.
Mahnaz Mohammadi est notamment la réalisatrice du film "Femmes sans ombre" primé dans plusieurs pays et a contribué à un documentaire de la réalisatrice Rakhshan Bani-Etemad, "Nous sommes la moitié de la population", sur l'élection présidentielle controversée de 2009.

Son passeport lui avait été retiré récemment, l'empêchant de se rendre à Cannes en mai pour assister à la présentation du film du réalisateur franco-iranien Reza Serkanian "Noces éphémères", dont elle est la principale actrice.
Dans un message lu par le célèbre réalisateur Costa-Gavras lors d'un débat à Cannes, Mahnaz Mohammadi indiquait être en train de réaliser un nouveau documentaire sur les femmes iraniennes.
"Je suis une femme, je suis cinéaste, deux raisons suffisantes pour être coupable dans ce pays", relevait-elle en affirmant toutefois: "j'ai de l'espoir".



Une torture insupportable et des conditions inhumaines ont poussé au suicide un prisonnier
Secrétariat du CNRI, 27 Juin
Le site web des Militants des droits de l’homme et de la démocratie ont signalé le 23 juin qu’une torture insupportable et d’atroces pressions ont poussé à la mort un prisonnier isolé dans la section 1 de la prison de Gohardacht qui s’est suicidé.
Nader Ramezani qui avait environ 26 ans s’est donné la mort le jeudi 23 juin à cause des tortures atroces et des conditions insupportables qu’il subissait en isolement dans la salle de torture de la section 1 de la prison de Gohardacht dans la ville de Karadj ; le site a rapporté qu’il est mort peu après.
Quelques jours avant, Nader Ramezani avait été transféré de la section générale vers les services de renseignement de la prison où Farajinejad, chef des services et infâme tortionnaire avait été engagé pour torturer très longtemps Ramezani à coup de matraque électrique. Le site des Militants pour les droits humains et la démocratie affirme que la torture était tellement violente que son corps en sang était couvert de d’ecchymoses.


Costa Gavras inquiet du sort de la cinéast arrêtée en Iran
AFP, 27 juin

Le cinéaste Costa Gavras, président de la Cinémathèque française qui l'avait accueillie l'an passé s'est inquiété ce lundi du sort de la cinéaste iranienne Mahnaz Mohammadi, arrêtée dimanche à Téhéran par des forces non identifiées.
'Nous ne savons pas exactement dans quelles circonstances elle a été arrêtée ni quel est son sort', a indiqué Costa Gavras lors d'une présentation à la Cinémathèque à Paris.

Il a rappelé qu'il avait accueilli Mme Mohammadi à la Cinémathèque, en juin 2010, où elle présentait son film 'Travelogue' lors d'une journée dédiée au cinéma iranien.
Mais elle n'a pas pu venir à Cannes en mai dernier pour présenter « Noces éphémères » dont elle était pourtant l'actrice principale', précise la Cinémathèque dans un communiqué.



L'Iran a testé des missiles
Le Monde, 29 juin
L'Iran a testé secrètement des missiles "aptes à transporter" des ogives nucléaires, a affirmé mercredi à Londres le ministre des affaires étrangères britannique, William Hague…
Les programmes spatials et de missiles de l'Iran inquiètent les Occidentaux, qui redoutaient jusqu'à présent que Téhéran ne développe une capacité balistique lui permettant de lancer d'éventuelles armes nucléaires. Cette menace a été mise en avant par l'OTAN pour justifier le projet de bouclier antimissile en Europe.



Huit millions de chômeurs en Iran
Secrétariat du CNRI, 29 juin

Un membre du parlement du régime a révélé qu’il y a plus de huit millions de chômeurs en Iran.
Le député Darius Qanbari a déclaré : « Je considère que le taux de chômage en Iran s’élève à 30%. Les statistiques officielles avancent un taux de 14% et que le nombre de chômeurs dépasse 3 millions de personnes, mais ces statistiques ne comprennent pas les femmes et les étudiants alors que les étudiants rejoindront bientôt le flot de chômeurs et qu’il faudra leur créer des emplois.
D’autre part, les soldats enrôlés de force sont comptés au nombre des personnes actives avec un emploi par ces statistiques, mais à la fin de leur service obligatoire, ils deviendront eux aussi des chômeurs. Si nous incluons les soldats et les étudiants, le nombre de chômeurs du pays atteint 8 millions ».



La guerre des clans s’intensifie au sein du régime iranien
RFI, 29 juin

Le président iranien a mis en garde contre l'arrestation de membres de son cabinet. C'est ce qu'il a annoncé ce mercredi à l'issue d'un Conseil des ministres. Plusieurs personnes de son entourage politique ont récemment été arrêtées ou visées par des procédures judiciaires. Il faut dire que Mahmoud Ahmadinejad, qui entame la deuxième moitié de son second mandat, fait face à une crise politique majeure depuis plusieurs semaines, et se trouve dans la ligne de mire des religieux conservateurs…



Le Guide iranien condamne la révolte du peuple syrien
RFI, 29 juin

Le Guide suprême du régime iranien, ayatollah Ali Khamenei, a condamné ce jeudi les contestations populaires en Syrie en les attribuant aux Etats-Unis et à Israël. Pour le numéro un de la République islamique la révolte syrienne est « un mouvement déviationniste montrant l’implication américaine et israélienne dans les événements actuels de la Syrie »…
C’est la première fois que l’ayatollah Khamenei prend ouvertement une position nette à propos des événements en cours en Syrie en les qualifiant de complots étrangers contre le régime de Bachar el-Assad...



Mondial féminin: le Comité d'organisation appelle à libérer une Iranienne
AFP, 30 juin

La présidente du Comité d'organisation du Mondial féminin Steffi Jones a réclamé jeudi la libération d'une photographe iranienne qui devait couvrir la compétition et qui, selon Berlin, est incarcérée en Iran.
"J'appelle instamment les responsables en Iran à libérer immédiatement Maryam Majd et à la laisser se rendre au Mondial", a dit Steffi Jones. Mercredi, le gouvernement allemand et des organisations de journalistes avaient déjà protesté contre l'arrestation de cette photographe de 25 ans le 16 juin, la veille au soir de son départ prévu pour l'Allemagne.
"Il s'agit d'un nouvel exemple tragique de l'intimidation et de la persécution des activistes des droits de la Femme par le régime iranien", avait dit le chargé des questions de droits de l'Homme auprès du ministère des Affaires étrangères, Markus Löning, dans un communiqué. "Ces derniers mois, le régime iranien a accentué ses mesures d'intimidation, arrestations et condamnations d'activistes des droits de la Femme", avait-il ajouté.
Maryam Majd a été invitée par une ancienne joueuse internationale allemande à couvrir le Mondial féminin en vue de réaliser un livre de photos. Elle avait reçu une accréditation de la Fédération internationale de football (FIFA) et réuni tous les documents nécessaires pour son voyage.


Ban Ki-moon exige la libération immédiate des deux randonneurs américains
AFP, 30 juin

Les mères des deux randonneurs américains détenus en Iran depuis près de deux ans ont rencontré le secrétaire général de l'ONU qui a appelé Téhéran à les libérer "immédiatement", ont-elles annoncé jeudi dans un communiqué.
Les deux femmes se sont entretenues avec Ban Ki-moon mercredi soir au siège des Nations unies, puis ont adressé une lettre au rapporteur spécial de l'ONU en Iran demandant une enquête sur les sévices psychologiques, physiques et sexuels subis, selon elles, par leurs fils...
"La communauté internationale presse l'Iran de les libérer immédiatement et sans condition", a déclaré Ban Ki-Moon, cité par les deux femmes dans un communiqué…

"Peu après leur arrestation, un homme qui passait son temps à armer son pistolet leur a fait croire qu'ils allaient bientôt être exécutés. Et l'été dernier, Shane et Josh ont été agressés sexuellement par un gardien de prison", ont-elles ajouté.
Les deux Américains, qui ont eu l'autorisation d'appeler leur famille fin mai, ont fait une grève de la faim pendant 17 jours. Depuis, une grève tournante de la faim a été organisée par leur famille.

ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés :

csdhi

Les Iraniennes en révolte