Situation des Femmes en Iran

Public

06 mars 2012

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Février  2012
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
Nous n’oublions pas les 3400 opposants iraniens
dont 1000 femmes du camp d’Achraf

L'UE appelle l'Iran à ne pas exécuter les blogueurs
AFP, 1er février


La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton s'est dite mardi "extrêmement inquiète" à propos de l'intensification du harcèlement et de la persécution de blogueurs en Iran, et a appelé Téhéran à ne pas exécuter certains d'entre eux, condamnés à mort…

Relevant qu'au moins quatre blogueurs et informaticiens, dont l'informaticien Saïd Malekpour, ont été condamnés à mort pour insulte à l'islam et le fait de "répandre la corruption sur terre", Mme Ashton demande à Téhéran de "revoir ces sentences" et d'introduire un "moratoire sur la peine de mort".

La Cour suprême a confirmé la condamnation à mort de Saïd Malekpour, accusé d'avoir géré un site pornographique, a indiqué dimanche l'agence Fars.



Amnesty International a demandé le 20 janvier aux autorités iraniennes de ne pas exécuter M. Malekpour, qui vit au Canada mais avait été arrêté en 2008 lors d'un voyage en Iran. Cet informaticien de 36 ans aurait été victime, à son insu, de l'utilisation frauduleuse d'un de ses programmes pour diffuser des images pornographiques, selon l'organisation.

Amnesty a précisé que la Cour suprême avait confirmé la condamnation à mort de M. Malekpour pour "insulte à l'islam" et que cette peine pouvait être appliquée à tout moment.



L'opposition syrienne accuse l'Iran de fournir des hommes de main à Damas
Le Monde.fr, 1er février
Depuis des mois, les manifestants assurent que des soldats iraniens participent à la répression en Syrie. Mais les preuves de cette implication sont rares, voire inexistantes.
Depuis vendredi 27 janvier, des soldats déserteurs de l'Armée syrienne libre (ASL), appartenant à la brigade Al-Farouk, affirment détenir sept Iraniens, cinq militaires et deux civils…



Intimidations contre des proches en Iran de journalistes de la BBC
AFP, 3 février
Les autorités iraniennes ont à plusieurs reprises arrêté et détenu des proches et parents de journalistes travaillant pour la BBC à l'extérieur du pays pour faire pression sur ces derniers, ont dénoncé vendredi la BBC et l'association Human Rights Watch (HRW)…
Les intimidations contre les familles de journalistes de la BBC restées en Iran interviennent dans un climat tendu entre Londres et Téhéran.

Des manifestants ont saccagé en novembre l'ambassade du Royaume-Uni à Téhéran ainsi que la résidence de diplomates britanniques, après l'annonce par Londres d'un renforcement de son embargo financier contre l'Iran.

Selon un décompte de HRW en décembre, 42 journalistes et bloggeurs sont emprisonnés en Iran. Plus de 60 journalistes ont été contraints à l'exil en 2011 et au moins 40 publications ont été fermées par les autorités depuis 2009.


Auvers-sur-Oise : Vive inquiétude des Moudjahidines sur le transfert des résidents du camp d'Achraf
VO news, 3 février


L'organisation des Moudjahidines du peuple d'Iran (OMPI), opposée au régime de Téhéran, proteste contre les conditions de transfert et d'hébergement de leurs membres en Irak. Les Moudjahidines du camp d'Achraf doivent en effet intégrer un nouveau camp à la demande du gouvernement irakien et craignent que "ce camp ne soit transformé en prison". Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) vient dans un communiqué de demander à l'Irak de "tenir compte de la liberté de circulation" des habitants du camp...


La famille Simpson dans le collimateur des autorités
Swissinfo,  6 février


Après les poupées Barbie interdites depuis 1996, la famille Simpson se retrouve dans le collimateur des autorités iraniennes. Téhéran reproche au célèbre dessin animé américain de corrompre la jeunesse iranienne.
Poupées et figurines représentant Homer, Marge, Bart, Lisa et Maggie sont des produits dérivés d'une série télévisée "dont certains épisodes ont même été interdits en Europe et en Amérique", a expliqué au journal "Sharq" le responsable de l'agence iranienne de protection de la jeunesse.
Il tenait à souligner ainsi le caractère immoral des aventures de cette famille atypique. "Nous ne voulons pas faire la promotion de ce dessin animé en important des jouets qui en sont dérivés", a-t-il souligné.
Superman bienvenu
Le responsable a cependant ajouté que les super-héros américains comme Superman et Spiderman étaient toujours les bienvenus en Iran car ils défendent les opprimés.
Le mois dernier, l'Iran a entrepris de faire appliquer le boycott des poupées Barbie pour protéger la population de la culture occidentale qui pervertit, selon lui, les valeurs islamiques.
La pièce maîtresse du catalogue Mattel est interdite depuis 1996 dans le pays, ce qui n'empêchait pas les commerçants de la proposer ouvertement.
Des dizaines d'opposants de la minorité arabe arrêtés au Khouzistan (HRW)
AFP, 7 février
Plus de 65 Iraniens de la minorité arabe du Khouzistan (sud) ont été arrêtés depuis deux mois pour avoir dénoncé le gouvernement ou appelé au boycottage des prochaines élections législatives, a rapporté mardi le groupe de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW)…
Deux des personnes arrêtées, identifiées comme MM. Mohammad Kaabi, 34 ans, et Nasser Abolshokeh Derafshan, 19 ans, seraient mortes en détention, apparemment des suites de torture par les services de sécurité locaux, selon l'organisation.



L'UE et les Etats-Unis doivent accueillir des résidents du camp d'Achraf
AFP, 7 février


L'Union européenne et les Etats-Unis doivent accueillir sur le sol des résidents du camp irakien d'Achraf, où vivent quelque 3.400 réfugiés iraniens opposés au régime de Téhéran, a demandé mardi la dirigeante du principal mouvement d'opposition iranien en exil, Maryam Radjavi.
"J'appelle l'Union européenne et les Etats-Unis à accepter immédiatement un certain nombre de malades et de blessés, résidents d'Achraf", a affirmé Mme Radjavi à l'AFP en marge d'une réunion au Parlement européen à Bruxelles.
"Tout retard dans ce domaine est inacceptable et injustifiable", a-t-elle estimé...



Un dissident condamné à  14 ans de prison
AFP/RSF, 7 février


Un dissident, Mehdi Khazali, fils d'un important religieux conservateur, a été condamné à 14 ans de prison ferme.
Le verdict contre Mehdi Khazali, qui dirige le weblog Baran, a été prononcé hier. Le dissident a été condamné à 10 ans d'interdiction de quitter la ville de Borazjan (sud ouest).
Mehdi Khazali a été arrêté le 9 janvier pour la troisième fois en deux ans. Les médias et officiels iraniens n'ont pas confirmé cette condamnation.
Médecin de profession et vétéran de la guerre Iran-Irak (1980-88), Mehdi Khazali est le fils de l'ayatollah Abolqassem Khazali, un important religieux connu pour ses positions ultra-conservatrices.
L'ayatollah Khazali a désavoué les prises de positions de son fils, notamment les critiques contre la situation des droits de l'Homme dans le pays.
Mehdi Khazali critique régulièrement le président Mahmoud Ahmadinejad, notamment dans son blog mais aussi sur la BBC en persan ou la Voix de l'Amérique (VOA). Il avait été arrêté en 2009 pour sa participation au mouvement de protestation contre la réélection controversée du président Ahmadinejad en juin de la même année. De nombreux dissidents, responsables réformateurs, journalistes et activistes des droits de l'Homme ont été arrêtés ces dernières années en Iran.



Quatre hommes pendus à Qom
Agence Mehr, 8 février


Le procureur de Qom, Mostafa Ganji, a annoncé l’exécution de quatre  personnes accusées de trafic de drogue dans la prison centrale de Qom (centre)…



Des hackers dévoilent les mails secrets entre Damas et Téhéran
Le Figaro, 12 février
Anonymous, un groupe de pirates informatiques, a révélé dimanche la teneur de courriels ultraconfidentiels sur une aide de plus d'un milliard de dollars que Téhéran aurait récemment accordée à Damas pour contrer les sanctions financières internationales
Des hackers ont intercepté les correspondances secrètes entre la Syrie et l'Iran, deux États parias. Anonymous, un groupe de pirates informatiques, a révélé dimanche la teneur de courriels ultraconfid...



Taux de suicide en hausse dans la prison de Gohardacht
Militants des droits de l'Homme et de la démocratie en Iran, 13 février
Les pressions inhumaines et intolérables exercées sur les prisonniers au sein de la prison de Gohardacht ont conduit, ces derniers jours, à une hausse du nombre de suicides et à la mort de trois personnes, dans le bloc cellulaire n°1.
Le dernier prisonnier, Javad Lotfi, qui a tenté de se suicider, le 8 février, était âgé de 22 ans. Il voulait échapper aux conditions intolérables du bloc cellulaire n° 1, mais il fut sauvé par ses compagnons de cellule à la dernière minute et fut emmené à l'infirmerie. Aucune nouvelle de son état n’est encore disponible.
La plus part des prisonniers sont transférés dans des cellules solitaires dans le bloc cellulaire n°1 sans aucune raison.
Les prisonniers sont interdits de toute sorte de communication avec le monde extérieur. Ils sont torturés et ils sont parfois mutilés. Les prisonniers sont régulièrement violés et ils reçoivent une petite quantité de nourriture et souffrent de la faim.
Ils sont privés de se laver pendant de longues périodes et l’utilisation de la salle de bain est limitée dans le temps.
Les cellules n'ont pas de fenêtres et les températures à l’intérieur de celles-ci, inférieures à zéro degrés, leur rendent la vie impossible.


Des manifestations contre le régime à Téhéran au cri de "mort au dictateur"
Iran Focus, 14 février


Des manifestations ont eu lieu aujourd’hui à Téhéran en opposition au régime du Guide suprême à l’occasion de l’anniversaire de la révolution de 1979 qui renversa la dictature du Chah. L’an dernier à cette même date, en solidarité avec le soulèvement arabe, Téhéran avait été la scène de vastes manifestations anti-gouvernementales.



L'inflation atteint 21% en Iran
Le Figaro, 15 février
Le taux d'inflation annuel de l'Iran a atteint 21% pour le mois achevé le 20 janvier, contre 20,6% un mois auparavant, rapporte mercredi le quotidien Arman, qui cite le gouverneur de la banque centrale, Mahmoud Bahmani.
La devise iranienne, le rial, s'est effondrée en janvier face au dollar après l'application de nouvelles sanctions économiques de l'Europe et des Etats-Unis, qui visaient notamment le secteur pétrolier et la banque centrale. Depuis le plus bas de 25 ans atteint en août 2010, à 8,8%, l'inflation n'a cessé de progresser. Des économistes prévoient que la tendance va s'amplifier, les pouvoirs publics ayant décidé de supprimer les subventions sur certains produits de consommation courante.
Depuis décembre 2010, les aides à l'achat de carburant et d'aliments sont en effet progressivement réduites. Les prix ont augmenté sur ces produits, mais aussi sur l'eau, le gaz et l'électricité. De nombreux Iraniens pensent que l'inflation réelle est bien plus élevée que le chiffre donné par les autorités. Des leaders religieux et des parlementaires ont accusé le gouvernement de publier des chiffres falsifiés.



Quelque 400 opposants iraniens déplacés dans une base près de Bagdad
Associated Press, 18 février
Quelque 400 opposants iraniens venant du camp de réfugiés d'Achraf, dans le nord-ouest de l'Irak, se sont installés samedi dans une base militaire désaffectée de la périphérie de Bagdad dans l'espoir que ce qu'ils présentent comme un geste de bonne volonté leur permette à terme de s'exiler dans un autre pays.



Deux exécutions à Mazandaran
Site official de la justice de Mazandaran, 19 février
Accusés de viol, deux hommes ont été pendus, un à Sari et l’autre à Tonekabon dans le nord de l’Iran.
Leurs demandes d’amnistie ont été rejetées.


Camp Liberty: Une prison pour les 1000 femmes dissidentes qui s'opposent aux régimes des mollahs
LA WIP – par Shahriar Kia, 20 février


Cela fait cinq mois que les 3400 dissidents iraniens du camp d'Achraf, en Irak, ont présenté leurs requêtes au HCR. Mais le HCR n'a pas encore commencé son action consistant à reconfirmer le statut des résidents de ce camp en tant que demandeurs d'asile. Cédant à la pression iranienne et cherchant à ouvrir la voie pour le massacre des résidents, le gouvernement irakien a posé les conditions du début de ce processus en mettant en œuvre leur réinstallation dans une prison de Bagdad, ironiquement nommé "Camp Liberty".


Camp Liberty : anéantir l'opposition aux mollahs
CNRI/Afrique Asie, 21-22février
http://www.afrique-asie.fr/moyen-orient/27-actualite/2384-camp-liberty--aneantir-lopposition-aux-mollahs.html
Selon un document interne du Corps des pasdarans :
Le déplacement des résidents d’Achraf au Camp Liberty a pour but d’anéantir l’opposition légitime des mollahs
Le Bureau du premier ministre irakien rassure le régime iranien que l’OMPI serait paralysée à «Liberty»…



L'Iran coupe encore Internet à l'approche des élections
Métro Montréal, 21 février
Les Iraniens ont encore éprouvé, lundi, des interruptions à leur accès à Internet, alors que des élections sont prévues dans quelques jours.
Cette nouvelle mesure vise les sites ayant recours au populaire protocole de sécurisation des échanges sur Internet Secure Sockets Layer (SSL). Tous les sites Internet dont l'adresse commence par « HTTPS » ne sont plus accessibles depuis aujourd'hui dans ce pays de l'Asie de l'Ouest.
Selon un expert en technologie de Téhéran, les internautes n'ont tout simplement plus accès à leur courriel. « La situation concernant l'accès à ses sites Internet est encore pire que la semaine passée étant donné que les VPN ne fonctionnent pas », a-t-il ajouté à Reuters.
Il faut dire que les internautes iraniens ont l'habitude de recourir au VPN (Virtual Private Network ou en français, réseau privé virtuel) pour passer par-dessus le filtre du gouvernement qui bloque l'accès à de nombreux sites Internet, dont des sites internationaux d'actualités et la plupart des réseaux sociaux, comme Facebook.
Rappelons que la semaine dernière, des interruptions dans le service Internet ont affecté des millions d'Iraniens qui ne pouvaient plus accéder à leur courriel et aux réseaux sociaux. Le gouvernement voulait, en effet, étendre sa surveillance sur la population.
Il faut dire que les habitants de ce pays d'environ 78 millions d'habitants ont de la difficulté a accéder à la Toile depuis la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en 2009. Les contestataires avaient recours aux réseaux sociaux pour organiser des manifestations contre le gouvernement.
Les élections législatives de 2012 sont prévues pour le 2 mars prochain.


L'Iran s'acharne contre l'avocat de Sakineh
nouvelobs.com, 21 février


Outre le fait que Javid Houtan Kian a été condamné en appel à six ans de prison ferme, ses conditions de détention ont été aggravées.

L'avocat de Sakineh Mohammadi Ashtiani, cette iranienne condamnée dans son pays à la lapidation pour adultère, a été condamné à six ans de prison ferme par la cour d'appel n°4 de Tabriz, a confirmé au "Nouvel Observateur" l'avocat iranien Nakhi Mahmoudi joint par l'intermédiaire d'Amnesty international. Ce dernier, lui-même réfugié en Turquie, a apporté la confirmation mardi 21 février de cette information révélée par "La Repubblica" la veille. Il précise les conditions de la condamnation et de la détention du détenu d'opinion.



Quatre rebelles tués
IRNA/AFP, 22 février
Quatre rebelles du groupe sunnite Joundallah ont été tués dans le sud-est de l'Iran par les forces de sécurité.
Les quatre personnes ont été tuées dans une embuscade tendue par les forces du ministère des Renseignements dans la province de Sistan-Balouchistan et sont des membres importants du groupe. Un policier a également été tué dans l'accrochage…


Yves Bonnet : “L’Iran nous a manipulés” (Entretien)
Valeurs Actuelles, 23 février


http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/monde/%E2%80%9Cl%E2%80%99iran-nous-manipul%C3%A9s%E2%80%9D20120221.html
Directeur de la DST (Direction de la surveillance du territoire) entre 1982 et 1985, député UDF de la Manche de 1993 à 1997, Yves Bonnet raconte dans le Grand Complot une étonnante affaire qui opposa en 2003 la DST et le Vevak, les services iraniens de renseignements.
A le lire, la France fut intoxiquée par l’Iran dans une opération dirigée contre le principal mouvement d’opposition en exil…



César du meilleur film étranger à l'Iranien "Une séparation"
AFP, 24 février


Le film iranien "Une séparation", signé Asghar Farhadi, a été sacré meilleur film étranger vendredi soir à Paris, lors de la cérémonie des Césars, les récompenses du cinéma français.
"Une Séparation", qui avait entamé sa carrière au festival de Berlin en février 2011, décrochant l'Ours d'Or du meilleur film et deux Ours d'Argent pour l'ensemble de ses acteurs et actrices.
Le film, qui évoque les déchirures d'un couple au travers de celles de la société iranienne, a déjà été couronné meilleur film étranger lors des Golden Globes à Beverly Hills en janvier.



Appel d'urgence à Genève pour les Moudjahidine
Tribune de Genève, 25-26 février


Jean Ziegler et neuf autres experts de l'ONU dénoncent le traitement réservé aux opposants iraniens réfugiés en Irak
 Une prison de haute sécurité. Voilà à quoi ressemble le camp de réfugiés vers lequel les autorités irakiennes tentent de transférer, ces jours-ci, les Moudjahidine du peuple, ces 3400 opposants iraniens qui vivent depuis plus de trente ans au camp d'Achraf, à 80 km, au nord-est de Bagdad...
Un transfert dénoncé avec force, hier à Genève, par le virulent Jean Ziegler et neuf autres experts du Comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Dans une déclaration commune, ils lancent un appel urgent au secrétaire général Ban Ki-moon et à la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton. Se basant sur le témoignage des 400 premiers moudjahidines déplacés sur le nouveau site, une base américaine désaffectée appelée "Liberty" (sic!), les signataires dressent un tableau apocalyptique...

L’Allemagne appelle à la libération du pasteur Nadarkhani en Iran
La Croix, 26 février


Le ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle, a appelé dimanche 26 février à la libération du pasteur Youssef Nadarkhani. «J’exige expressément de l’Iran qu’il renonce à l’exécution de Youssef Nadarkhani et le libère immédiatement», a déclaré le chef de la diplomatie dans le journal dominical Bild am Sonntag...



Alan Dershowitz: le Camp « Liberty », une fraude impliquant des menaces envers la vie humaine.
ncr-iran.org, 27 février


http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/87-liberty/10446-alan-dershowitz-le-camp-l-liberty-r-une-fraude-impliquant-des-menaces-envers-la-vie-humain
"C'est un scandale. Il s'agit d'une fraude, une fraude n’impliquant pas de l'argent, mais une fraude concernant des menaces faites à la vie humaine.
Ce dont nous avons immédiatement besoin est une commission d'enquête afin de déterminer comment cette fraude a été perpétrée ? Qui a certifié ce trou en enfer, qui a approuvé ce dépotoir? Qui a osé affirmer que cet endroit respectait les normes des Nations Unies ? "
Intervention du pénaliste américain de renommé international, le professeur Alan Dershowitz lors d’un colloque à Washington DC le 25 Février 2012 sur la situation du camp Liberty…



Iran : escalade de la répression depuis un an (Amnesty)
AFP, 28 février


Amnesty International a dénoncé mardi une "escalade" de la répression en Iran depuis un an, qui s'est encore aggravée à la veille des élections parlementaires prévues le 2 mars…
Selon Amnesty, une vague d'arrestations a eu lieu ces derniers mois dans le pays visant avocats, étudiants, journalistes, militants, membres de minorités ethniques et religieuses ou encore réalisateurs.
"Ce rapport effrayant souligne l'hypocrisie des tentatives du gouvernement iranien de montrer sa solidarité avec les protestataires en Egypte, à Bahreïn et dans les autres pays de la région" touchée par le Printemps arabe, a souligné Mme Harrison.



Les autorités iraniennes ont aussi renforcé leur contrôle d'internet, perçu comme une menace…
Le harcèlement des défenseurs des droits de l'Homme s'est également intensifié, selon Amnesty, qui évoque une dégradation globale de la situation des droits de l'Homme.

Par ailleurs, d'après l'ONG, il y a eu quatre fois plus d'exécutions publiques en 2011 qu'en 2010.
Amnesty appelle de fait la communauté internationale à se mobiliser sur cette question, en ne concentrant pas tous ses efforts sur le programme nucléaire controversé de l'Iran.
L'Iran, qui enrichit de l'uranium à 20%, se rapproche de la technologie qui lui permettrait de fabriquer la bombe. Mais le pays réfute régulièrement tout projet en ce sens…


ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés : ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte