Situation des Femmes en Iran

Public

22 août 2013

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Juillet 2013
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr

Nous n’oublions pas les 3100 opposants iraniens 
dont 1000 femmes du camp de Liberty en Irak


La vente d'or sanctionnable par les Etats-Unis
AFP, 1er  juillet 2013
La vente ou l'échange d'or avec l'Iran peut depuis lundi être sanctionné par les Etats-Unis, en application d'une loi votée par le Congrès américain en décembre et qui vise à empêcher l'Iran d'exporter du pétrole en échange du métal précieux.
La Turquie est notamment soupçonnée par des élus américains d'importer du gaz naturel iranien en échange d'or, de façon à contourner les sanctions visant les transactions financières avec l'Iran. Le président Obama a signé un décret en juillet 2012 pour interdire ce type d'échanges, mais aucune sanction n'avait encore été appliquée, et le Congrès a choisi de les imposer en inscrivant dans la loi américaine l'interdiction des transactions en métaux précieux…
Lundi sont aussi entrées en vigueur des sanctions américaines contre des secteurs entiers de l'économie iranienne: énergie, transport maritime, construction navale, gestion portuaire et automobile.
L'automobile a été ajoutée à la liste par un décret de Barack Obama le 3 juin...


Arrestation d'un blogueur
ISNA/AFP, 3 juillet 2013
La cyberpolice iranienne a arrêté dans la région de Téhéran un blogueur iranien accusé d'avoir publié et diffusé des documents pornographiques sur internet…
L'Iran a lancé sa cyberpolice en 2011 pour lutter contre les délits sur internet, aussi bien les activités hostiles au régime que celles interdites par les lois islamiques, ce qui inclut la diffusion de documents pornographiques.
Cette police a notamment arrêté en novembre le blogueur Sattar Beheshti, dont la mort en détention avait provoqué l'ire de 
La communauté internationale et conduit à la mise à l'écart du chef de la cyberpolice.
L'Iran avait également arrêté en 2008 Saïd Malekpour, un expert informatique résidant au Canada et accusé d'exploiter un site internet pornographique.
L'Iran bloque l'accès à de nombreux sites internet et réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter mais aussi à des sites de journaux occidentaux et à des sites pornographiques.


Des spectatrices en tenue légère déclenchent l'ire des conservateurs
AFP, 3 juillet 2013
La diffusion par la télévision iranienne d'images de femmes en tenue légère lors d'évènements sportifs à l'étranger provoquait mercredi une nouvelle polémique entre les ultra-conservateurs, furieux du non-respect des règles islamiques, et les dirigeants des médias.
Le 28 juin, la télévision d'Etat, qui retransmettait en direct le match de Ligue mondiale de volley-ball remporté par l'Iran en Italie, a "laissé passer" des plans de supportrices iraniennes en t-shirt échancré ou en minijupe. Quelques heures plus tard, la télévision montrait furtivement la chanteuse Shakira en jupe très légère, assistant à la demi-finale de la Coupe des confédérations de football entre l'Espagne, pays de son compagnon Gerard Piqué, et l'Italie. Lors du match, la majorité des plans sur la vedette colombienne avaient été coupés.
La télévision applique des règles très strictes pour la diffusion de programmes étrangers et "recadre", ou tout simplement supprime, les images que la morale islamique réprouve.
Le code vestimentaire en vigueur en Iran oblige toutes les femmes à recouvrir leur corps, de la tête aux pieds, dans l'espace public…


Six trafiquants exécutés à Bam
Agence Mehr, 4 juillet 2013
Le chef de la justice de la province de Kerman a annoncé l’exécution par pendaison de six hommes accusés de trafic de drogue...


Polémique sur un record de natation pas conforme à la charia
AFP, 4 juillet 2013
Une Iranienne affirme dans la presse et sur les réseaux sociaux avoir été privée d'un record de nage en eau libre car sa tenue n'était pas conforme à la loi islamique, une version démentie par les autorités, selon lesquelles sa performance n'est pas reconnue internationalement.
Elham Asghari est la première femme iranienne à avoir établi un record de nage de 20 km dans la mer Caspienne, le 11 juin dernier. Mais lorsqu'elle est allée faire reconnaître son exploit, elle a été confrontée à un refus injuste.
C'est ce qu'on lui a répondu, bien qu'Elham ait porté un maillot islamique (tel que défini par les autorités) et que des officiels aient été présents pour l'observer pendant toute sa performance.
Alors que ce maillot de bain l'empêche d'aller au bout de ses capacités, on lui a dit que "les caractéristiques féminines de son corps étaient visibles quand elle est sortie de l'eau" et que pour cette raison, son record ne pouvait pas être enregistré. 


Craintes de plus en plus vives concernant un gréviste de la faim
Amnesty International, 5 juillet 2013 
Arash Sadeghi, militant étudiant, observe une grève de la faim depuis le 1er juin afin de protester contre le traitement qu'il subit à la prison d'Evin, à Téhéran. Il est détenu à l'isolement et sans inculpation depuis son arrestation, en janvier 2012. Il risque d'être victime d'actes de torture et d'autres mauvais traitements et pourrait avoir besoin de soins médicaux urgents... 


Athlète en tchador noir
iranpressnews.com, 6 juillet 2013
L’athlète iranienne Somayeh Heidari fut containte par les autorités de se présenter vêtue du voile noir pour chercher sa médaille  d’argent au 4ème jeu asiatique des arts martial 2013 qui s’est déroulé à Incheon en Corée du sud...


Trois hommes pendus à Ardebil
ISNA, 6 juillet 2013
Deux frères âgés de 48 et 41 ans et un homme de 34 ans ont été pendus à l’aube dans l’enceinte de la prison centrale d’Ardebil (nord ouest) Ils étaient accusés de  détention et trafic de d’héroïne.   


Cinq pendaisons à Qazvin
farsnews.com, 7 juillet 2013
Le chef de la justice de Qazvin a fait part de l’exécution dans la prison centrale de la ville de trois hommes pour trafic de drogue et deux autres pour meurtre.


Reporters sans frontières dénonce l'impunité dans le cas de Zahra Kazemi
RSF, 10 juillet 2013
A l'occasion du dixième anniversaire de la mort de Zahra Kazemi, photographe irano-canadienne décédée des suites de mauvais traitements subis dans la prison d'Evin, Reporters sans frontières condamne une nouvelle fois l'impunité totale dont bénéficient ses tortionnaires...


Damavand abrite un site militaire secret 
RFI, 12 juillet 2013
Le régime iranien mènerait bien, en secret, un programme nucléaire militaire. Du moins, c'est la conviction dévoilée ce jeudi par les «Moudjahidines du peuple». Ces opposants radicaux en exil, membres du Conseil national de la résistance iranienne, sont formels : ils disent détenir des preuves, des témoignages recueillis au sein même du régime.


Mostafa Daneshjou ramené de l’hôpital à la prison d’Evine 
Agence HRANA, 14 juillet 2013
L'avocat de la minorité Dervish, Mostafa Daneshjou, qui avait été transféré d'urgence à l'hôpital Shohada dans le nord de Téhéran le 8 juillet, a été ramené à la prison d'Evine, sans avoir terminé son traitement. Daneshjou qui est détenu à la section 350, souffre de graves problèmes respiratoires et cardiaques.
Il avait déjà été transféré à l'hôpital Millad début 2013, mais avait été immédiatement ramené en prison sur ordre du juge Salavati.


Un Bahaï condamné à 5 ans de travaux forcés 
Agence HRANA, 14 juillet 2013
Un Bahaï, Chamime Etehadi, originaire de la ville de Yazd (centre), a été condamné à une peine de 5 ans de travaux forcés après avoir une détention dans les services de renseignement de Yazd le 15 mars 2013.
Il a été jugé le 16 juin pour «propagande contre le régime» et «atteinte à la sécurité nationale». Etehadi a été arrêté pour avoir envoyé un clip sur la destruction du cimetière bahaï de Yazd au réseau "Me and You" et avoir posté la nouvelle sur Internet.


8000 détenus des délits financiers non intentionnels 
IRNA,  16 Juillet 2013
Le chef de l'administration pénitentiaire et de l'Organisation accompagnement et de soutien du pays, Gholam Hossein Ismaïli a déclaré : « Actuellement, il y a 8000 prisonniers de délits financiers non intentionnels comme la dot, la pension alimentaire, le prix du sang et le contrôle de découvert. Ceux-ci ne sont pas comptés comme des fraudes. » 


Suicide d’un jeune en cellule d’isolement 
Agence HRANA, 17 juillet
Un jeune de 25 ans s'est pendu à la prison de Raja’i-Chahr alors qu’il était placé en isolement.
Payam Eslami confiné au quartier 6 de cette prison à Karadj (banlieue de Téhéran) et transféré à la section 5 d'isolement en punition, s'est suicidé.
Il est à noter qu'aucune information confirmée n’a pu être obtenue jusqu'ici sur les accusations pesant contre Payam Islami ou la peine qu’il purgeait.


La Résistance iranienne appelle à sauver des condamnés à mort
Secrétariat du CNRI, 19 juillet 2013
Le CNRI lance un appel à sauver quatre jeunes de la ville de Chadgan dans la province du Khouzistan (sud-ouest) et d’autres détenus de la prison de Gohardacht transférés à celle de Ghezel-Hessar pour leur exécution. 
Le 13 juillet, l’appareil judiciaire du régime a confirmé l’ordre de pendaison des ces quatre jeunes de la minorité arabe d’Iran à la prison de Karoun. Il s’agit d’Abdolreza Amir- Khanafareh, 24 ans ; Ghazi Abbasi, 31 ans ; Abdolamir Mojaddami, 33 ans ; and Shahab Abbasi, 27 ans. 
Ils sont accusés de «Moharebeh » (guerre contre Dieu) et de « corruption sur Terre». Ils ont longtemps été soumis à la torture pour leur arracher de faux aveux. 
Youness Amir-Khanafareh, le père d’Abdolreza, un enseignant à la retraite, avait aussi été torturé sous les yeux de son fils pendant des mois. Après avoir été remis en liberté, il est décédé des suites de ses tortures et de la souffrance d’avoir vu son fils supplicié. 


Le HCR fait part de son inquiétude pour la sécurité des Iraniens du camp Liberty
Communiqué du Haut Commissariat pour les Réfugiés de l’ONU, 19 juillet 2013
Le HCR a exprimé sa profonde inquiétude continue pour la sûreté et la sécurité des habitants d’Hurrya, lieu de transit temporaire (LTT), à la suite de la seconde attaque meurtrière du 15 juin. Le HCR a réitéré le besoin urgent de renforcer la protection physique, demandant au gouvernement irakien de faire tout ce qui est en son pouvoir pour garantir la sécurité des habitants. 
Invoquant leurs préoccupations en matière de sécurité à la suite des deux attaques menées sur le camp Hurriya, un certain nombre d’habitants ont décidé de ne pas participer aux entretiens organisés pour eux par le HCR pour traiter leurs cas. Néanmoins, conformément au Protocole d'Accord entre les Nations Unies et le gouvernement irakien du 25 décembre 2011 sur la situation des habitants du camp du Nouvel Irak...


Un homme exécuté à Khoramabad
iribnews.ir, 21 juillet 2013
Un homme a été exécuté le 21 juillet à Khoramabad (ouest).  Il a été pendu dans la prison de Parsilon. Il avait été arrêté un an auparavant pour la vente d’armes, la détention et le trafic de drogue…


Prison et fouet pour manger en public  pendant le Ramadan
CSHDI, 24 juillet 2013
L’appareil judiciaire de province du Guilan (nord) a annoncé le 9 juillet que selon le droit pénal, quiconque commettra un acte proscrit par la religion en public sera emprisonné de 10 jours à deux mois ou recevra 74 coups de fouet. 
De son côté Mohammad Ali Esfanani, porte-parole de la commission judiciaire du parlement a déclaré  que « conformément au code pénal islamique, ceux qui violent les interdits religieux pendant le mois de Ramadan comme manger en public, méritent d'être punis».

Dans la province d’Ispahan, l’appareil judiciaire a fait savoir le 20 juillet que «dans un premier temps, la police judiciaire donnera un avertissement aux mal voilées et à ceux qui mangent en public, mais si l'infraction se poursuit, alors la police ouvrir un dossier sur eux. »
Le chef de la police d'Ispahan, le colonel Hassan Yardosti a également annoncé le même jour que des patrouilles de police sillonneront les parcs de la ville et les centres de loisirs pour s’assurer que nul ne mange en public pendant le Ramadan.

Dans la province du Khouzistan (sud ouest) Abdol Hamid Amanat Behbahani, le n°2 de l’appareil judiciaire a averti le 10 juillet : «Selon le code pénal ceux qui mangent en public seront punis. Si la police constate des infractions dans les magasins d'alimentation, les restaurants et les métiers similaires, il y aura sanction.» Il a demandé à la police de distribuer des avertissements à ceux qui mangent dans leurs véhicules et de donner leur numéro de permis de conduire à la justice.»


Naufrage d’un bateau de demandeurs d’asile au large de l’Indonésie
Serétariat du CNRI, 24 juillet 2013
Suite au tragique naufrage d’un bateau de demandeurs d’asile qui voulaient se réfugier en Australie en passant par l’Indonésie,  la Résistance iranienne attire l’attention de la communauté mondiale et des organismes internationaux concernés sur la nécessité d’accueillir et de secourir les demandeurs d’asile iraniens qui ont fui l’enfer de la mort, des exécutions et des tortures du régime des mollahs.
Une grande partie des passagers seraient des Iraniens, des Irakiens et des Syriens.

La Résistance iranienne demande aux gouvernements de l’Indonésie et de l’Australie de secourir de toute urgence les rescapés et de reconnaitre leur doit d’asile, dans le respect des normes de refugiés et des droits humains…


Fermeture de 67 cafénets en une semaine à Téhéran
ISNA/CNRI, 27 juillet 2013
La semaine dernière, les forces de sécurité de la région du Grand Téhéran ont fermé 67 cafénets dans la capitale et distribué des avertissements à plusieurs autres.
Sadjedinia, commandant des forces de sécurité du Grand Téhéran, a déclaré à cet effet que ces mesures ont été prises en vertu «du plan de surveillance des cafénets à Téhéran en 2013» et «à la suite des infractions continues et répétées des ces diverses unités de service et de l’ouverture de plusieurs casiers par la cyberpolice du Grand Téhéran». 
Il a menacé de traiter les infractions «sans indulgence...


Un derviche s’est immolé devant le Majlis 
ISNA/KurdistanPress Agency, 27 juillet 2013
Les forces de police ont identifié un jeune qui s’est immolé par le feu dans la matinée du 27 juillet devant le parlement à Téhéran. 
Selon l’agence Kurde KPA, il s’agit d’un jeune derviche de 25 ans, Mohammad Qanbari, qui a voulu par ce geste protester contre la discrimination dont fait l’objet cette minorité religieuse. Il est mort quelques heures après son arrivée à l’hôpital.

A la fin du printemps, deux autres Kurdes, fidèles de la foi ‘Yarsan’, Hassan Razavi et Nickmard Taheri, s’étaient immolés par le feu à Hamadan (ouest) pour protester contre les violences perpétrées par les services de renseignement. Mohammad avait fait part de ses protestations mais n’avait reçu aucune réponse des autorités…


La mère de Sattar Behechti donne une interview
Majzooban-e Noor, 27 juillet 2013











http://www.csdhi.org/index.php?option=com_content&view=article&id=4290:iran--la-mere-de-sattar-behechti-donne-une-interview&catid=80:ression&Itemid=81
Des mois après l’assassinat de Sattar Beheshti au centre de détention de la cyberpolice FATA, son dossier n'a toujours pas été envoyé au tribunal. Sa mère s’exprime…
Exécution d’un trafiquant à Miandoab
iribnews.ir, 28 juillet 2013
Le chef du département de la justice de Miandoab (nord est) a annoncé la pendaison d’un homme accusé de trafic de drogue dans l’enceinte de la prison de cette ville.


Quatre membres de la minorité arabe ahwazie condamnés à la pendaison
Human Rights Watch, 31 juillet 2013

Le pouvoir judiciaire iranien devrait bloquer l'exécution de quatre membres de la minorité arabe ahwazie d'Iran, en raison de graves violations des procédures, ont déclaré aujourd’hui Amnesty International, le Centre iranien de documentation sur les droits humains (IHCRDC) et Human Rights Watch.




Prisonnière politique en danger
Agence HRANA, 31 juillet


Une détenue politique de la section femme à la prison d’Evin est en danger de paralysie. Motahareh Bahrami Haghighi, 62 ans,  souffre de plusieurs affections dont l’arthrite. Les autorités de la prison lui refusent l’accès aux soins médicaux. Elle est ainsi menacée d’une paralysie imminente…




ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr

Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de

L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés : ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte