Situation des Femmes en Iran

Public

06 février 2014

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Janvier 2014
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr


Deux Kurdes assassinés par la police
Agence Kurdpa, 2 janvier 2014
Deux jeunes kurdes ont été assassinés par des agents de police dans l’ouest. Kaveh Mostafaï, 24 ans, a été abattu d’une balle sans la moindre raison dans la ville de Saghez où il vivait. Pourya Assadi, âgé de 30 ans a été abattu d’une balle lui aussi en pleine rue, après un échange verbal assez vif avec des agents…


Un jeune homme exécuté à Sari
Agence Fars, 5 janvier 2014
Assadollah Jafari, procureur général de la ville de Sari (nord), a annoncé l’exécution le 4 janvier d’un condamné. Identifié par ses initiales «E Y», le jeune de 30 ans a été exécuté dans la prison de Sari. Il était accusé d’avoir commis un meurtre suite à une bagarre de rue en 2010…


Hommage aux victimes
La Résistance iranienne a appelé à une enquête indépendante de l'ONU
AFP, 5 janvier 2014


Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) a appelé dimanche à une enquête indépendante de l'ONU sur des attaques contre des Iraniens réfugiés en Irak.
"C'est le devoir des Etats-Unis, de l'UE d'inciter l'ONU à mener une enquête indépendante et d'empêcher le gouvernement irakien de faire obstacle à cette enquête", a déclaré dans un communiqué la présidente du CNRI, Maryam Radjavi…



Trois trafiquants exécutés à Qazvin
asriran.com, 7 janvier 2014
Le procureur général de Qazvin a fait état de l’exécution de de trois trafiquants dans la prison centrale de Qazvin (centre).


Un jeune exécuté à Gatchsaran
farsnews.com, 7 janvier 2014
Accusé d’homicide volontaire, un jeune identifié par ses initiales « R Sh » a été pendu dans l’enceinte de la prison de Gatchsaran (sud).


Cinq morts dans une explosion accidentelle sur le tournage d'un film
ISNA/AFP, 8 janvier 2014
L'explosion accidentelle de TNT sur le tournage d'un film en Iran a fait cinq morts et deux blessés parmi l'équipe chargée des effets spéciaux.
L'accident est intervenu alors que l'équipe installait une charge explosive dans une voiture pour l'une des scènes du film, tourné à environ 30 kilomètres au sud-ouest de Téhéran.
Abbas Shoghi, un membre de l'Association des spécialistes des effets spéciaux au sein de l'industrie cinématographique iranienne, a dénoncé l'interdiction par les autorités de toute importation de matériel spécialisé...


Karimeh Al-Javari : l'Irak est derrière l'attaque contre le camp Liberty
Agence Aswat'al-Irak, 10 janvier 2014
Membre du parti Al-Alakia, la députée Karimeh Al-Javari du parlement irakien a estimé que les groupes soutenus par le gouvernement irakien sont responsables des attaques à la roquette contre le camp Liberty.
La dernière attaque, le 26 décembre dernier, a fait quatre morts et 71 blessés parmi les membres de l'opposition iranienne en Irak.
Elle a déclaré dans un communiqué : "La tuerie des réfugiés dans un pays qui se prétend démocratique, est honteuse. Il faut pas se tromper sur les responsables : il est clair que des groupes soutenus par le pouvoir en place ont procédé à cette attaque."
Karimeh Al-Javari s'est interrogée : où sont les principes et les traditions arabes dont nous devons être garants ? Ce sont nos hôtes qui sont visés. Est-il normal que je massacre mes propres hôtes ?”


« Les préjudices causées par la fuite des cerveaux équivaut une fois et demi les préjudices causées par la longue guerre de 8 ans entre l’Iran et l’Irak. »
IRNA/CNRI, 12 janvier 2014
Auparavant, Reza Faradji, le ministre de l’Enseignement supérieur, avait affirmé : «Chaque année, 150.000 scientifiques, chercheurs et enseignants universitaires quittent le pays ».
IRNA ajoute qu’Hamid Mirzadeh, le président de « l’université libre islamique » a dit : « Selon les chiffres de l’ONU, la guerre Iran-Irak avait causée 97 milliards de dollars de dommages à l’Iran. L’émigration de 150.000 personnes par an parmi les élites du pays, a causé jusqu’à présent à l’Iran un préjudice estimé à 150 milliards de dollars. »

Les raisons de l’émigration des élites d’Iran sont les suivantes : le climat de répression qui prévaut dans le pays, en particulier au sein des universités, l’inexistence d’un vrai système de recherche scientifique en Iran, manque de travail correctement rémunéré pour les scientifiques, les chercheurs et les enseignants universitaires.


Un homme pendu à Yassouj
asredena.com, 12 janvier 2014
Un homme âgé de 45 ans identifié par son nom Naroui a été pendu dans la prison de Yassouj (ouest). Il était accusé de trafic de 60kg de crack.


Un ancien prisonnier politique assassiné
Militants des Droits de l'Homme et Démocratie en Iran, 13 janvier 2014
L'ancien prisonnier politique Khoybar Rigui, âgé de 35 ans, libéré il y a 20 jours de la prison de Zahedan (sud est) a été assassiné à Mirjaveh (sud) par les forces « Mersad » affiliées aux gardiens de la révolution.

Il avait été arrêté il y a trois mois à Mirjaveh sans aucune raison et avait été soumis à de violentes tortures physiques et psychologiques par les services de renseignement pour lui arracher de faux aveux télévisés.

Ayant fait chou blanc, les interrogateurs l’avait enfermé avec les prisonniers de droit commun. Cependant le dossier qui était vide n’a pas tenu la route et il avait été libéré il y a 20 jours.
Son frère, Ayoub Rigui, et son cousin, Nasser Rigui, ont été pendus il y a quelques années.

75 000 personnes arrêtées en 9 mois
Agence Fars,  14 janvier 2014
 Le chef de la police de la contrebande, Fatollah Zamanian, a déclaré  que « durant les neuf derniers mois, 536 bandes ont été identifiées et anéanties, et 75 000 personnes ont été arrêtées. »


Un prisonnier exécuté à Ardebil
tasnimnews.com, 14 janvier 2014
Accusé de trafic de l’héroïne, un homme a été exécuté dans l’enceinte de la prison d’Ardebil (nord ouest).


Cinq trafiquants exécutés à Chiraz
Agence Fars, 14 janvier 2014
Cinq personnes ont été pendues dans la prison Adel-Abad de Chiraz (sud). Les cinq hommes étaient accusés de détention et trafic armé de 59kg d’opium.


Au moins sept détenus pendus à Karadj
Site HRANA, 15 janvier 2014
Mardi 14 janvier, au moins sept prisonniers accusés de meurtre ont été pendus dans la prison de Rajaï-Chahr dans la ville de Karadj, en banlieue de Téhéran.
Fariborz Moradi et Ebad Mohammadi étaient de la section 3, Reza Inanlou, Khalil Moradi et Mokhtar Babadi étaient du district 6, et deux autres détenus étaient du district 2 et ne sont pas identifiés jusqu'à présent.


Un trafiquant exécuté à Tabas
golshantabas.ir, 15 janvier 2014
Le procureur général de la province de Tabas (nord est) a annoncé l’exécution par pendaison ce matin d’un homme dans l’enceinte de la prison de Tabas. L’homme identifié étant Hassan S était accusé de trafic d’héroïne et de morphine.


Un homme pendu en public à Saveh
baharnews.ir, 16 janvier 2014



Un homme a été pendu hier matin dans la banlieue de la ville de Saveh (centre). Il était accusé de deux homicides lors d’une attaque à la main armée et d’avoir blessé quatre personnes.        





Une année 2014 peu prometteuse pour les droits humains en Iran
Blogs.nouvelobs, 16 janvier 2014
Par Sara Narani 
L'année 2013 a été particulièrement déplorable pour les droits de l'homme en Iran. L'année 2014 sera-t-elle d’un meilleur augure avec la présidence de Hassan Rohani, considéré comme « modéré » ? Pour l'heure, rien n'indique un changement de tendance. Le dernier rapport d’Ahmed Shaheed, le Rapporteur spécial de l'ONU sur l'Iran, estime que la situation des droits humains y demeure préoccupante. L’opposition et les défenseurs des droits de l'homme en Iran ne décèlent pas non plus de signe de modération. Au contraire, depuis l’arrivée de Rohani à son poste actuel, la situation a empiré, particulièrement par la multiplication des exécutions…


Recrudescence des exécutions en Iran : 40 personnes ont été pendues en deux semaines
Amnesty International, 16 janvier 2014
http://www.amnesty.fr/Presse/Communiques-de-presse/Recrudescence-des-executions-en-Iran-40-personnes-ont-ete-pendues-en-deux-semaines-10593
L’Iran a procédé à 40 exécutions depuis le début de l’année 2014, dont au moins 33 uniquement au cours de la semaine passée, a déclaré Amnesty International jeudi 16 janvier.
« La brusque augmentation du nombre d’exécutions depuis le début de l’année en Iran est extrêmement préoccupante, a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. Les efforts des autorités iraniennes pour modifier leur image sur la scène internationale sont vains si parallèlement le nombre d’exécutions ne cesse de croître. »
La peine de mort bafoue le droit à la vie de chacun et constitue le châtiment le plus cruel, le plus inhumain et le plus dégradant qui soit…


GB : pas vraiment de progrès en Iran sur les droits de l'Homme
AFP-Londres, 20 janvier 2014
La Grande-Bretagne a reproché au nouveau régime iranien de n'avoir pas appliqué les réformes promises concernant le respect des droits de l'Homme, estimant qu'il y avait peu d'espoir d'amélioration dans le court terme, dans un rapport publié lundi par le Foreign Office…
"Le gouvernement iranien continue de faire des déclarations publiques positives sur les droits civils, mais il n'y a eu aucun signe de changement institutionnel pour améliorer la situation des droits de l'Homme, notamment celle des minorités religieuses et ethniques, des journalistes et des défenseurs des droits de l'Homme, des prisonniers et des femmes", a déploré le Foreign Office…


Un prisonnier exécuté à Sari
farsnews.com, 22 janvier 2014
Le procureur de la province de Mazandaran a déclaré la mise à mort par pendaison d’un détenu dans l’enceinte de la prison de Sari.
L’homme identifié par ses initiales « M Kh » était accusé d’homicide.


Deux experts de l'ONU appellent l'Iran à mettre fin aux pendaisons
Centre d’actualités de l’ONU, 22 janvier 2014
Deux experts des Nations Unies sur les droits de l'Homme ont exprimé mercredi leur préoccupation concernant la forte augmentation du nombre de pendaisons en Iran depuis le début de cette année.
Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'Homme en Iran, Ahmed Shaheed, et le Rapporteur spécial sur les exécutions sommaires, Christof Heyns, ont appelé le gouvernement iranien à mettre fin immédiatement à ces pendaisons.
« Nous sommes choqués par la poursuite de l'application de la peine de mort avec une telle fréquence par les autorités, malgré les appels répétés adressés à l'Iran pour établir un moratoire sur ces exécutions », ont dit les deux experts dans un communiqué de presse conjoint. Ils ont rappelé « le caractère intrinsèquement cruel, inhumain et dégradant de la peine de mort. »
Au moins 40 personnes auraient été pendues au cours des deux premières semaines de janvier, dont au moins 33 exécutions rien que pour la semaine passée, poursuit le communiqué. En 2013, il y a eu 625 exécutions, dont 28 femmes et des prisonniers politiques.
La majorité de ces exécutions sont liées à des peines liées à la drogue, mais un certain nombre d'individus ont également été exécutés pour avoir « agi contre la sécurité nationale. »
Ahmed Shaheed s'est inquiété du rythme récent d'exécutions de militants politiques et d'individus appartenant à des minorités ethniques.
Les deux experts ont exhorté le gouvernement iranien à entendre les appels réclamant un moratoire sur les exécutions, en particulier pour les cas concernant des militants politiques et des peines liées à la drogue.
L'appel des deux experts a obtenu le soutien du Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Juan Mendez.


Sept exécutions à Kermanchah
iribnews.ir/mehrnews.com, 23 janvier 2014
Maleki, le procureur général de Kermanchah (ouest), a fait état de l’exécution de cinq individus accusés de trafic de diverses drogues et de deux personnes coupables de meurtre.


Cinq prisonniers exécutés à Hormozgan
CSDHI, 24 janvier 2014
Au moins cinq prisonniers ont été pendus le 23 janvier dans la province méridionale de Hormozgan, selon des rapports en provenance de l'intérieur de l'Iran. Les autorités pénitentiaires ont refusé de remettre le corps d'un prisonnier exécuté, du nom deJafar à sa famille, parce qu’elle ne pouvait pas payer les frais de la pendaison.


Chômage
Agence Mehr, 24 janvier 2014
"La population des chômeurs atteindra bientôt les 10 millions" en Iran, a averti le ministre de travail du gouvernement Rohani.
Ali Rabi'i a déclaré que "ceux qui placent le nombre des chômeurs à 2,5 millions, divaguent dans les statistiques."
Selon les chiffres officiels, le taux chômage se situe à 13,1 % en Iran. Mais les analystes indépendants avancent le chiffre plus réaliste de 30 %...



Fatemeh Hashemi Rafsandjani condamnée à de la prison
IRNA/AFP, 25 janvier 2014
Fatemeh, la fille de l'ancien président iranien Akbar Hashemi Rafsandjani a été condamnée samedi à de la prison avec sursis pour avoir propagé des mensonges sur les autorités…
Selon les médias, la fille de M. Rafsandjani aurait fait des remarques sur les frères Larijani, deux frères puissants en Iran, à la tête du Parlement et de la Justice…




Un homme pendu à Meshkinshahr
aranmoghan.ir, 25 janvier 2014
Un homme identifié par ses initiales « R A » a été exécuté le 18 janvier dans la prison de Meshkinshahr. Il était accusé de meurtre d’une jeune fille…


Nombre choquant de femmes droguées en Iran
Agence Mehr, 25 janvier 2014
La conseillère pour les affaires des femmes et de la famille du QG de lutte contre la drogue en Iran, Zahra Bonianian, a déclaré que “60% des 7377 prisonnières en Iran sont droguées ”.
[Il faut toutefois préciser que le nombre réel de femmes emprisonnées est bien plus élevé -ndr].
 Elle a précisé que “68% de ces femmes ont entre 20 et 39 ans, le meilleure âge pour une vie active économique et sociale”.
“Il faut de noter que plus de 50% des femmes droguées ont commencé entre 15 et 19 ans”, a-t-elle ajouté.
Bonianian a ajouté que 62% des femmes droguées sont mariées. Quant au niveau d’éducation elle a précisé que les statistiques montrent que 3% des droguées sont analphabètes, 15% ont fait l’école élémentaire, 41% ont le bac, 9% ont fait deux années d’université et 10% ont un diplôme universitaire.


Trois prisonniers pendus dont une femme à Lorestan
arshnews.ir, 26 janvier 2014


Condamnés sur des accusations liées à la drogue, trois habitants des villages aux alentours de la ville de Delfan (ouest) ont été exécutés par pendaison la semaine dernière.
Deux des victimes ont été identifiées grâce à leurs initiales « R H » et « M Sh ».





Sept détenus pendus à Karaj
CSDHI, 28 janvier 2014
Sept hommes ont été pendus dans la prison de Qezel-Hessar, à Karaj, le 27 janvier. Les victimes désignées comme étant Bahram Soltani, Mohsen Davoudi, Hadi Beigi, Maisam Haji, Faiz Mohammad Saberzehi, Nazar Ali Fakouk et Yunis Karami avaient toutes été reconnues coupables de drogue.
On dit que l’un des prisonniers a perdu connaissance avant l'exécution  et a été pendu une fois qu'il a repris connaissance.


Des journalistes demandent à Rohani le rétablissement de leur association 
AFP, 27 janvier 2014
Environ 770 journalistes iraniens ont demandé dans une lettre ouverte au président Hassan Rohani d'intervenir pour permettre le rétablissement de l'Association des journalistes, fermée sur ordre de la justice en 2009, a rapporté lundi le quotidien réformateur Etemad...


Le maire de Téhéran mis en cause après un grave incendie
keyhani.blog.lemonde.fr, 28 janvier 2014
Les temps sont durs pour le maire de Téhéran, le conservateur Mohammad Bagher Ghalibaf, mis en cause après la mort de deux femmes dans un incendie survenu le 19 janvier dans un atelier de couture de la capitale. Des voix s'élèvent même dans la presse réformatrice et dans la société réclamant sa démission…
Pour échapper à la chaleur du feu, deux ouvrières de cet atelier situé dans le centre de Téhéran, Nasrin Foroutani, 44 ans, et Azar Haghnazari, 60 ans, s'étaient accrochées à la fenêtre, demandant de l'aide aux passants et aux pompiers, arrivés sur la scène. Elles se sont jetées du cinquième étage, l'une après l'autre, et ont perdu la vie.


Pendaison publique à Qazvin
Agence Fars, 28 janvier 2014


Un père de famille de 44 ans a été pendu en public à Qazvin. Identifié par ses initiales « H L », il était accusé de trafic d’héroïne.





Deux activistes arabes iraniens exécutés
bbc.co.uk/persian/iran, 29 janvier 2014
Les agents de sécurité ont informé les familles des deux détenus arabes iraniens que leurs fils Hadi Rachedi et Hachem Chabani ont été exécutés.
Instituteurs, les deux activistes avaient fondé une organisation culturelle en 2010.


Nucléaire iranien: il est temps d'aborder les questions militaires (Amano)
AFP, 31 janvier 2014
Après les récentes percées dans le dossier iranien, l'AIEA veut passer "aux choses plus difficiles" en abordant la question sensible de l'éventuel volet militaire du programme nucléaire de Téhéran, a déclaré son directeur général Yukiya Amano dans un entretien exclusif à l'AFP...
Pour l'agence, il s'agit de déterminer si Téhéran a cherché à se doter de la bombe atomique avant 2003, voire ensuite. Dans un sévère rapport diffusé en novembre 2011, elle avait dressé un catalogue d'éléments, présentés comme crédibles, indiquant que cette possibilité ne pouvait pas être exclue. Un rapport rejeté par l'Iran, qui a toujours nié avoir voulu ou vouloir se constituer un arsenal militaire nucléaire…

ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France 
Tél. : (331) 43 65 32 97 
afifem2001@yahoo.fr
Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
23 Rue du Départ 75014 Paris
Ou par  virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041   Guichet : 00001  Compte : 2739481C020  Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035    BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés : ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte