Situation des Femmes en Iran

Public

12 octobre 2014

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Septembre 2014
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr


L’Iran, champion de l’exode des élites
Le Monde, 1er septembre 2014
L’Iran était à l’honneur de la science mondiale, le 13 août, au Congrès international des mathématiciens de Séoul. Maryam Mirzakhani, 37 ans, a été l’une des lauréats de la médaille Fields, consécration ¬suprême en mathématiques.
Première femme et première Iranienne récompensée, elle est aussi l’illustration de la fuite des cerveaux dont souffrent les pays émergents.
Ayant fait une licence en mathématiques à l’université de technologie de Sharif, à Téhéran, le meilleur  établissement en sciences dures, elle est partie pour les Etats-Unis, où elle est maintenant professeure à Stanford.
Son cas n’est pas unique. Saman, par exemple, songe à partir depuis l’obtention de sa licence d’économie de l’université de Téhéran, en 2011. « Je pense surtout à l’Allemagne, car beaucoup de mes amis s’y sont installés après leur licence », explique depuis Téhéran ce jeune de 25 ans. S’il n’a pas eu l’occasion de quitter l’Iran, Saman, issu d’une famille de la classe moyenne, rend compte d’une « fièvre de l’immigration » dans son entourage. « Sur huit amis de l’université, je suis le seul à ne pas être encore parti du pays », constate cet Iranien, au chômage depuis six mois.


Une fatwa contre l’Internet 3G en Iran
Le Monde, 1er septembre 2014
Alors que les connexions au Web haut débit et à la 3G s'apprêtent à connaître une ouverture historique en Iran, une fatwa lancée la semaine dernière impose un Internet "halal", jugeant le haut débit incompatible avec l'islam.
Internet doit exclure les "informations, vidéos et photos immorales et inhumaines", ainsi que les "rumeurs et séductions, espionnages et ébranlements des fondations de la famille". Au moins, la position du grand ayatollah Nasser Makarem Shirazi – qui compte parmi les plus grandes sommités du monde musulman chiite -est tranchée.
Estimant que l'"Internet 3G viole la charia", il prône un réseau national et verrouillable, dont les contenus incompatibles avec la loi islamique seront automatiquement censurés. Avenant, il préconise cet Internet "halal" à la demande d'un groupe de cyberactivistes, inquiets "de la corruption de la jeunesse", ajoute-t-il dans ce texte publié sur son site Internet.


Des écolières brûlées lors d’un incendie obtiennent gain de cause
keyhani.blog.lemonde.fr, 2 septembre 2014
Le 30 août à Téhéran, devant le bureau du président Hassan Rohani. Sur la pancarte de gauche : "Nous, écolières victimes de l'incendie de Shinabad, sommes fatiguées de vos promesses".
Après trois rassemblements devant le bureau du président iranien, Hassan Rohani, les familles des écolières victimes d'un grave incendie dans le village kurde de Shinabad, survenu en 2012, ont enfin obtenu gain de cause…




Un jeune pendu en public à Mahmoud-Abad
Agence Fars/ghatreh.com, 2 septembre 2014
Accuse d’homicide, un jeune identifié par ses initiales « M D » a été pendu publiquement ce matin à Mahmoud-Abad dans la province de Mazandaran (nord).


La prière collective obligatoire dans les écoles
IRNA, 4 septembre 2014
Selon une dépêche que Reza Massihzadeh, le directeur général du ministère de l’Education, a rendu public la directive d’Hassan Rohani.
Massihzadeh a affirmé: « pendant cette demi-heure consacrée à la prière, personne ne doit s’employer à d’autres occupations ».
Selon cette autorité du gouvernement, l’instruction donnée par Hassan Rohani s’intitule: « document complet pour le renforcement des cérémonies de prière dans les écoles du pays ».
Juste avant cette déclaration, le ministre de l’éducation iranien, Ali-Asghar Fani, avait annoncé : « Un accord a été signé entre le ministère de l’éducation et le centre religieux de Qom afin de rendre plus visible le rôle du clergé dans les écoles du pays. »


Exécution d’un détenu à Oroumieh
hra-news.org, 4 septembre 2014
Condamné pour des délits relatifs aux drogues, Alaedine Dijohar a été exécuté dans la prison centrale de la ville d’Oroumieh (nord-ouest).


21 millions d’Iraniens sont analphabètes ou illettrés
Agence Tasnim/CNRI, 8 septembre 2014
Ali Bagherzadeh, président de l’Organisation iranienne de lutte contre l’illettrisme a déclaré, "Environ 10 millions de personnes sont totalement analphabètes en Iran, parmi lesquelles 3.5 millions ont entre 10 à 49 ans et 6 millions sont au dessus de la cinquantaine."
Il a ajouté : « Par ailleurs, il existe 11 millions d'illettrés dont l'éducation se limite au niveau de l’école primaire. 7.5 millions ont moins de 50 ans et peuvent tomber dans la catégorie d'analphabète. »
Citant « le Centre de recherche du Majlis », la presse a également rapporté que près de 3 millions d’enfants sont privés d’éducation. La raison principale de cette situation est la pauvreté de leurs parents.
L’UNESCO a placé l’an dernier l’Iran au 86ième rang sur les 164 pays du monde en ce qui concerne la lutte contre l’analphabétisme.
Tel est le bilan d'un régime qui dilapide les immenses richesses de l'Iran dans l'aventurisme nucléaire et le soutien à l'islamisme dans le monde.


La censure d'internet contournée
ISNA/AFP, 8 septembre 2014
Plus de 69% des jeunes iraniens utilisent des logiciels pour contourner la censure d'internet, selon une étude menée par le ministère des Sports et de la Jeunesse…
Cette étude a été réalisée entre mars 2013 et mars 2014 auprès de 15.000 Iraniens âgés de 15 à 29 ans.
Selon la même étude, 67,4% des jeunes interrogés utilisent internet, dont 19,1% pour chatter, 15,3% pour aller sur les réseaux sociaux, 15,2% pour se divertir. Seuls 10,4% d'entre eux y font des recherches scientifiques.
Les autorités iraniennes appliquent une politique de filtrage d'internet, qui empêche normalement aux Iraniens d'avoir accès à des millions de sites politiques, d'informations ou à caractère sexuel, ainsi qu'aux réseaux sociaux Facebook, Twitter ou Youtube.
Mais on peut facilement trouver en magasin des VPN (Virtual private network) à un prix modique qui permettent de contourner la censure...


Les femmes écartées du marché du travail
ISNA, 9 septembre 2014
Les statistiques officielles montrent que durant les huit dernières années le nombre des travailleurs féminins a considérablement diminué. En 2005, parmi la population active 3 961 000 étaient des femmes. Tandis qu’en 2013, ce chiffre est tombé à 3 145 000. Ainsi en moyen chaque année 1000 femmes sont écartées du marché du travail...


Deux pendaisons publiques à Hamédan
IRNA, 10 septembre 2014
Deux truands ont été pendus en public mercredi matin dans le quarter Resalat, a annoncé le Colonel Rasoul Moradi, commandant des forces de l’ordre de Hamédan (ouest). Les deux hommes ont été identifiés étant Vahid Gh 24 ans et Bahman Moussavi 22 ans.


Cinq détenus exécutés à Karaj
hrdai.net, 10 septembre 2014
Les Activistes des Droits de l’Homme et Démocratie en Iran reportent l’exécution de cinq détenus mercredi matin dans la prison Ghezelhessar à Karaj à l’ouest de Téhéran.


Toxicomanie chez les femmes
khabarfarsi.com, 10 septembre 2014
Shahidokht Molaverdi, vice présidente aux affaires des femmes dit que le taux d’augmentation de la toxicomanie chez les femmes en Iran est 2 fois plus que chez les hommes. Selon elle, 10% des drogués sont les femmes parmi elles 70% sont devenues toxicomanes à cause de leur maris drogués…




RSF s’inquiète du sort des derviches emprisonnés
RSF, 11 septembre 2014
Plusieurs acteurs de l’information ont entamé, le 31 août dernier, une grève de la faim pour dénoncer leurs conditions d’incarcération. Reporters sans frontières exprime sa vive inquiétude quant au sort de plusieurs journalistes et net-citoyens détenus malgré leurs problèmes de santé, et dénonce le manque de soins adéquates prodigués dans les lieux d’incarcération.
“Alors que les images du Guide suprême de la République islamique, Ali Khamenei, hospitalisé dans un hôpital moderne de Téhéran font la Une des médias du monde entier, plusieurs journalistes et net-citoyens actuellement emprisonnés en Iran sont privés de soins. Leur vie est en danger dans le silence et l’indifférence totale. Respecter le droit à la santé des prisonniers est l’un des devoirs du régime. Tout manquement à ce principe fondamental sera considéré comme un délit de non-assistance à personnes en danger”, déclare Reza Moini, responsable du bureau Iran/Aghfanistan de Reporters sans frontières...


Une femme et un homme pendus à Racht
ISNA/hra-news.org, 12 septembre 2014
Le chef du département de la justice de Guilan a annoncé la pendaison ce matin d’un homme de 31 ans et d’une femme de 60 ans dans la prison centrale de Racht (nord). Ils étaient tous les deux accusés de détention et trafic d’héroïne.



Une milice du gouvernement intensifie les agressions contre les femmes
CNRI, 10 septembre 2014
"Ansar Hezbollah" (les partisans du Hezbollah), une milice financée par l’Etat, a déclaré le 10 septembre sur son site officiel que ses patrouilles ont déclenché « des opérations pour la répression des corrompus ».
Ce groupe fait allusion à la multiplication de ses agressions contre les femmes et les groupes de jeunes dans les quartiers, leur reprochant leurs tenues vestimentaires…
 Sur son site Ya al-Sare'ate, le groupe déclare avoir mis sur pied des équipes de patrouilles motorisées.
Le 12 juillet 2014 ce site avait publié « le nouveau manifeste d’Ansar Hezbollah pour les opérations sur le terrain », affirmant qu’il serait dorénavant actif dans les parcs, les centres commerciaux et sur les voies publiques.
Abdolmajid Mohtacham, le secrétaire général d’Ansar Hezbollah a déclaré, dans un entretien avec le journal gouvernemental Shargh, le 1er septembre: « notre mode d’opération visera à réprimer et supprimer les corrompus ».




Appel d’Amnesty International pour la libération de Ghoncheh Ghavami
AI, 11 septembre 2014
Ghoncheh Ghavami, jeune irano-britannique de 25 ans, est emprisonnée en Iran à la prison d’Evine depuis le mois de juillet.
Diplômé en droit, elle a été arrêtée et ensuite libérée une première fois le 20 juin dernier, avec plusieurs jeunes filles qui s’étaient rendues devant le stade Azadi à Téhéran pour regarder le match de volley-ball  entre l’Iran et l’Italie.
Mais lorsque le 30 juin elle s’est rendue à la prison pour récupérer ses affaires personnelles confisquées, elle a été de nouveau arrêtée et gardée à la prison d’Evine depuis cette date.
Selon Amnesty International Mme Ghavami a passé cette période en cellule d'isolement sans être autorisée à rencontrer son avocat.
Iman Ghavami, le frère de Ghoncheh a dénoncé l'attitude des autorités et a précisé: «  ma sœur a été arrêté pour avoir voulu regarder un match de volley-ball ; après 80 jours de détention personne ne sait pour quel crime elle est détenu ; même son avocat n’a pu lui rendre visite ».
Une page a été créée sur Facebook "Free Ghoncheh Ghavami" pour la libération de Ghoncheh Ghavami.


Avertissement à plus ½ millions Iraniennes sur leurs tenues
IRNA/radiozamaneh.com, 16 septembre 2014
Hossein-Ali Amiri, porte-parole du ministère de l’intérieur, dit que 593 590 personnes ont reçu en 2013 des avertissements sur leurs vêtements. Il a ajouté que 3672 d’entre eux ont été envoyés vers les tribunaux...


Chômage des jeunes femmes
IRNA, 17 septembre 2014
Alors que le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans est 43,4%, dans les 19 provinces iraniennes, il arrive à plus de 40% chez les jeunes femmes.
Selon les publications du Centre des Statistiques d’Iran, les conditions du travail des jeunes femmes sont très difficiles.
La province de Tchaharmahal Bakhtiari (ouest) arrive en tête des provinces avec 84.4% de femmes de 15 à 24 ans en chômage.
Bien qu’actuellement 80% des diplômés sortant des universités sont des femmes, le marché du travail ne peut pas les absorber…



Un homme exécuté à Oroumieh
hra-news.org, 17 septembre 2014
Jugé coupable de détention et trafic de stupéfiant, un homme a été exécuté lundi à l’aube dans la prison d’Oroumieh (nors-ouest).




Un trafiquant exécuté à Qom
Agence Aria/ghatreh.com, 18 septembre 2014
Condamné pour narcotrafic, un homme a été pendu mardi matin dans la prison centrale de Qom (centre). Identifié sous les initiales « Gh S », il dirigeait une bande de trafiquants et était soupçonnait d’homicide.



Huit détenus exécutés à Kerman
hra-news.org, 19 septembre 2014
Jeudi à l’aube, huit prisonniers ont été pendus dans la prison Shahab de Kerman (sud). Ils étaient condamnés à la potence pour le trafic de stupéfiant. Ces pendaisons n’ont pas été annoncées par les médias avant l’exécution.
L’exécution de quatre autres détenus fut reportée à la semaine suivante…



Exécution collective et publique dans la province de Fars
Agence Mehr/bibaknews.com, 19 septembre 2014
Accusés de viol et d’enlèvement à main armée de plusieurs femmes et de jeunes, cinq hommes ont été exécutés en public jeudi 18 septembre au même moment dans la ville de Chiraz et à Marvdacht.



Prison et coups de fouet pour les Iraniens qui avaient dansé sur « Happy »
AFP/LePoint.fr, 19 sept. 2014
Les sept Iraniens ayant réalisé et diffusé sur la Toile un clip vidéo sur la chanson "Happy" de Pharrell Williams ont été condamnés à des peines de prison et de coups de fouet avec sursis, a indiqué vendredi l'un de leurs avocats…
La vidéo avait provoqué la colère des milieux conservateurs qui estimaient que les Iraniens, en particulier les jeunes, délaissent les valeurs islamiques pour un mode de vie plus occidental. Les participants avaient été arrêtés en mai puis libérés sous caution quelques jours plus tard après une "confession" diffusée par la télévision d'État.
Lors de leur procès, les sept jeunes ont été reconnus coupables de "diffusion illégale d'un film" et "relations illicites".
L'une des danseuses, qui avait également mis en ligne la vidéo, a écopé d'un an de prison et 91 coups de fouet. Les cinq autres danseurs et le réalisateur du clip ont été condamnés à six mois de prison et 91 coups de fouet…



« Les Femmes et l’intégrisme »
AFIF, 19 septembre 2014
A l’invitation de Women’s Human Rights International Association – WHRIA et aux côtés de International Educational Development – IED, l’AFIF a particié à une conférence au Palais des Nations aux Nations Unies à Genève sur les femmes et l’intégrisme.
 Les intervenantes Gianna Gancia, Conseiller régional, Région du Piémont, Italie
Simin Nouri, présidente de l’Association des Femmes Iraniennes en France
Erica Deuber Ziegler,  Historienne et ancienne parlementaire suisse
Enrica Jordanna, avocate, président de l’Association LIBERE et Azadeh Alemi ont chacune exposé leurs visions et témognages.



Téhéran menacée par une pénurie d'eau
Le Monde.fr/AFP, 21 septembre 2014
Les autorités iraniennes ont tiré la sonnette d'alarme et exhorté la population de Téhéran à réduire drastiquement sa consommation d'eau, car trois des cinq barrages alimentant la capitale sont pratiquement vides.
« Les barrages de Letian et Lar [est de Téhéran] n'ont de l'eau que pour quelques jours encore, les gens doivent comprendre que la situation est sérieuse », a déclaré le premier vice-président iranien, Eshagh Jahanguiri, après une visite de ces barrages. Téhéran et sa province compte plus de 14 millions d'habitants, selon les chiffres officiels.
500 villes en situation de crise

Pour éviter un rationnement de l'eau, le gouvernement a demandé aux Téhéranais de réduire leur consommation, notamment en évitant de laver leur voiture ou d'arroser leur jardin avec l'eau courante. « Si les gens ne font pas attention (…), il y aura tout d'abord des coupures d'eau et, ensuite, des amendes pour les gros consommateurs », a averti M. Jahanguiri.
« Alors que la moyenne de la consommation mondiale est de 150 litres par jour, les Iraniens consomment 250 litres », a déploré à la télévision d'Etat le responsable de la Société nationale de la gestion des eaux potables et usagées, Hamid Reza Janbaz. Plus de 500 villes du pays sont en situation de crise à cause de la sécheresse qui frappe toute la région, selon les responsables iraniens…


Moudjahidines du Peuple: le discret non-lieu des non-terroristes anti-Téhéran
BFMTV Harold Hyman, 21 septembre 2014
http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/14989-edito-moudjahidines-du-peuple-le-discret-non-lieu-des-non-terroristes-anti-teheran.html
L'Etat français a enfin mis un terme aux poursuites judiciaires contre un groupe politique iranien opposé au gouvernement iranien, poursuites engagées il y a 11 ans.
A l'issue du non-lieu, Me Henri Leclerc, président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme, félicite Maryam Radjavi, élue présidente de la République pour la période de transition par le Conseil national de la résistance iranienne.
Parfois la justice est bien lente. Le 17 juin 2003, pas moins de 1.300 policiers descendaient sur le hameau des Moudjahidines du Peuple iranien, à Auvers-sur-Oise, en profonde banlieue parisienne. Les gendarmes postés autour du hameau, pour la protection des Moudjahidines parfois attaqués par des partisans de la République islamique iranienne des Ayatollahs, furent retirés quelques minutes avant l'arrivée des policiers qui venaient paradoxalement arrêter ces mêmes personnes, pourtant sous protection un instant plus tôt. Comique…


Exécution collective de deux hommes et deux femmes à Zahedan
hra-news.org, 21 septembre 2014
Quatre personnes dont deux femmes ont été exécutées dans l’enceinte de la prison centrale de Zahedan (sud-est). Ils étaient accusés de détention et trafic de drogue…

Deux accusés pendus à Machhad
Khorasan-news/hra-news.org, 23 septembre 2014
Accusés d’homicide, deux hommes ont été exécutés dans la prison centrale de Machhad (nord-est). L’un avait 27 ans et l’autre, détenu depuis 10 ans avait 18 ans au moment des faits.


Ban Ki-moon exhorte le régime iranien à libérer tous les prisonniers politiques et les journalistes détenus en Iran
CNRI, 22 septembre 2014
Le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon, a demandé au régime iranien de libérer tous les prisonniers politiques et tous les journalistes emprisonnés en Iran, notamment le reporter du Washington Post et son épouse.
Ban Ki-moon a déclaré dans une interview qu’il avait discuté à ce propos avec le ministre des Affaires étrangères iranien dans une réunion à huis clos jeudi en marge de la session de l’Assemblée Générale de l’ONU.
Ban Ki-moon a indiqué qu’il a exhorté le régime iranien à libérer non seulement ces deux journalistes, mais aussi tous les prisonniers politiques dans ce pays.
« Pourquoi vous ne les libérer pas ? » a-t-il demandé à Djavad Zarif, lors d’un entretien qui a eu lieu dans son bureau situé au 38e étage au siège de l’ONU à New York.
« J’ai soulevé la question de ces deux personnes qui sont toujours emprisonnées, j’ai fait part de ma profonde préoccupation à propos des questions des droits de l’Homme en Iran et j’ai exhorté le gouvernement de ce pays à libérer tous les prisonniers politiques », a déclaré le Secrétaire Général de l’ONU.


15 femmes exécutées dans six premiers mois de l’année iranienne
CNRI, 23 septembre 2014
La peine de mort a été appliquée en Iran, pendant les six premiers mois de l’année iranienne en cours (mars- septembre 2014) à l’égard de quinze femmes selon les informations du CNRI.
Ces femmes étaient incarcérées dans les prisons des villes Zahedan ; Oroumieh ; Varamine ; Rasht ; Amol ; Birjand; Karaj.
Selon ce bilan, Zahedan se trouve à la tête du sinistre liste avec 5 femmes pendus uniquement dans cette ville. D’autre part, près d’un tiers de ces victimes ont été pendues durant le mois de septembre.



Un prisonnier de conscience pendu pour une ‘interprétation différente du Coran’ !
Site Radio d’Allemagne, 24 septembre 2014
Le prisonnier de conscience Mohsen Amir-Aslani a été pendu le 24 septembre à l’aube sur l’accusation de «corruption sur Terre, d’avoir changé les principes de l’islam et les lois secondaires, et de nouvelle interprétation du Coran”…
Amir Aslani, 37 ans marié, emprisonné depuis huit ans, avait d’abord été condamné à quatre ans de réclusion, qui ont ensuite été commué en 28 mois. Cependant, des charges fabriquées de toutes pièces ont été apportées contre lui, et le juge potence Salavati l’a condamné à mort…
Aucun média n’avait fait part de sa détention avant l’annonce de sa pendaison.


Exécution à Nochahr
Agence Fars, 24 septembre 2014
Un homme exécuté dans la prison de Nochahr (nord). Identifié étant Jaber N, il était accusé d’homicide en 2014.


Deux trafiquants pendus à Qazvin
Justice de Qazvine, 24 septembre 2014
Identifiés étant Sadegh Mohammad Khanlou 33 ans et Asghar Mahtabi 35 ans, deux prisonniers ont été pendus dans la prison de Qazvin. Ils étaient accusés de trafic de drogue.


4400 filles de moins de 15 ans mariées en Iran
ISNA, 25 septembre 2014
La sous-direction de la jeunesse et des sports de la province d'Azerbaïdjan de l'Est, a fait savoir que l'an dernier, il y a eu trois cas de mariage de fillette de moins de dix ans et 4000 cas  d'adolescentes de moins de 15 ans dans cette province.
Il a été également signalé six cas de mariage de garçons de moins de 15 ans.


Trois prisonniers exécutés à Karaj
hra-news.org, 26 septembre 2014
Trois détenus ont été exécutés dans la prison Rajai-Char (ouest de Téhéran) en même temps que le prisonnier d’opinion Mohssen Amir-Aslani.
Les trois hommes étaient reconnus coupable d’homicide.



L’Iran a refusé à sept reprises les demandes de l’ONU pour visiter l’Iran
CNRI, 26 septembre 2014
http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/droits-humains/15015-amnesty-international-l-iran-a-refuse-a-sept-reprises-les-demandes-de-l-onu-pour-visiter-l-iran.html
Amnesty International a adressé une lettre ouverte à Hassan Rohani pour critiquer le refus opposé par le régime iranien aux demandes de visite en Iran des représentants de l’ONU.
Cette lettre, datée du 25 septembre et publiée sur le site d’Amnesty International, précise : « Depuis 2005, l’Iran a barré la route au Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran et ne l’a pas autorisé à se rendre dans le pays. Cela va à l’encontre des engagements pris par l’Iran en 2002, 2009 et 2010. »…
Ahmad Shaheed, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Iran, a déclaré qu’à deux reprises, il a présenté à Rohani des demandes pour se rendre en Iran, mais que Rohani n’a pas donné de réponses à ses demandes.



Grand rassemblent des Iraniens devant l’ONU
CNRI, 26 septembre 2014
Des milliers d'Iraniens, partisans du groupe d'opposition OMPI, ont participé à un rassemblement coloré et bien organisé devant le siège des Nations Unies à New York pour dénoncer la présence de Hassan Rohani à l'ONU.
Les manifestants ont appelé à la saisine de l’épouvantable dossier des droits humains du régime par le Conseil de sécurité afin d’adopter de mesures punitives concrètes.
Depuis que Rohani est  président, plus de 1000 personnes ont été exécutées en Iran, dont des centaines de femmes, de jeunes, de membres de minorités ethniques et religieuses ainsi que des militants de l'opposition...



Des auteurs de SMS contre l'imam Khomeiny arrêtés
AFP, 28 septembre 2014
Plusieurs personnes accusées d'avoir rédigé et diffusé sur les réseaux sociaux des "messages insultants" contre le fondateur de la République islamique, l'ayatollah Rouhollah Khomeiny, ont été arrêtés en Iran, a annoncé dimanche un haut responsable judiciaire…



Trois pasteurs accusés de "guerre contre Dieu"
CSDHI, 29 septembre 2014
Trois pasteurs chrétiens, Abdul-Reza Ali (Matthieu) Haghnejad, Reza Rabani et Behnam Irani, sont emprisonnés depuis trois mois à la prison centrale de Karadj, en banlieue de la capitale iranienne. Comme 52 autres prêtres, ils sont accusés de s'être convertis au christianisme…



Le tchador obligatoire pour les étudiantes de Shoushtar
Radio Zamaneh, 29 septembre 2014
Selon l’agence Ana, Yar-Ali Hosseini, le recteur de l’université libre islamique de Shoushtar dans la province de Khuzestan (sud), a approuvé le code vestimentaire imposés aux filles dans cette université. D’après les étudiantes, le port de tchador est désormais obligatoire…



Un détenu pendu à Machhad
Quotidien Khorasan, 30 septembre 2014
Un jeune homme de 24 ans est pendu ce matin dans la prison centrale de Machhad (Vakil Abad). Il était accusé d’avoir tué en 2010 un garçon de 15 ans.


ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés : ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte