Situation des Femmes en Iran

Public

02 mai 2016

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Avril 2016
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr


200 à 250 enfants en prison avec leurs mères
ILNA/DW, 1er avril 2016
Selon un référant de la Convention nationale de l’Enfant, Maghareh Abed, « 200 à 250 enfants vivent actuellement derrière les barreaux avec leurs mères détenues ».
Il admet que les enfants peuvent rester jusqu’à l’âge de deux ans auprès de leurs mères en prison, mais au-delà de cet âge, il est nécessaire de les sortir de la vie carcérale et d’organiser une structure pour les accueillir et les élever.
Depuis un certain temps, les défenseurs des droits de l’enfant réclament des crèches et maternelles dans les prisons iraniennes.


La télévision d'État iranienne : 
«Les Européens sont les seuls à blâmer» pour les attaques terroristes
ARCHumankind, 1er avril 2016

 Une ONG basée à Bruxelles a condamné le régime iranien pour la radiodiffusion des rapports « sarcastique » sur sa télévision d'État à propos des attentats terroristes meurtriers dans la capitale belge, le 22 mars.
L'Alliance pour le Renouvellement de la Coopération entre l'humanité (ARCHumankind) a déclaré dans un communiqué qu'il reste « indigné que la télévision d'État Iranienne se moque de la Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, par rapport à sa réaction humaine vis-à-vis de ceux qui ont perdu la vie et ont été ciblés par les terroristes».
Le 23 mars 2016, a télévision d'État iranienne avait qualifié l’émotion de Federica Mogherini “Les larmes de crocodile ? ”
ARCHumankind a présenté sa “pleine solidarité avec la Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini » et a examiné les ‘insultes qui lui sont faites comme étant faites également aux Européens et à tous ceux qui partagent des valeurs humaines.’


Cinq ans de prison pour avoir écrit à l'ONU
ncr-iran.org, 2 avril 2016
Un fermier kurde iranien, Yousef Kakehmami, purge déjà neuf ans dans une prison iranienne après deux procès inéquitables. Il a été condamné à cinq années supplémentaires de détention après avoir écrit une lettre au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'Homme en Iran.


Voile en Iran : les hôtesses d'Air France pourront refuser de se rendre à Téhéran 
Le Figaro, 4 avril 2016
http://goo.gl/OuEnMY
La direction, qui demandait à ses hôtesses de se conformer à la loi iranienne imposant aux femmes le port du voile sur son territoire, a accepté lundi la demande de plusieurs syndicats de mettre en place un «volontariat» sur la ligne Paris-Téhéran, qui doit rouvrir le 17 avril.


Saluons les hôtesses d’Air France qui disent non au voile obligatoire en Iran
iranmanif.org, 4 avril 2016
http://goo.gl/fRrGmK
Elles ont dit non à la note interne qu’elles ont reçue leur demandant de « porter un pantalon durant le vol, des vestes amples et un foulard recouvrant les cheveux à la sortie de l’avion » en arrivant à Téhéran.
Alors que toutes les femmes politiques se sont pliées – en quatre – aux exigences des mollahs et ont accepté de porter ce fichu voile obligatoire, les hôtesses d’Air France s’y refusent et c’est tout à leur honneur.


Air France se voile-t-elle aussi devant les mollahs ?
AFIF, 4 avril 2016
http://femmesiraniennes.blogspot.fr/2016/04/air-france-se-voile-t-elle-aussi-devant.html


Peine de mort : les exécutions ont bondi de plus de 50 % en 2015
Le Monde.fr/ AFP, 6 avril 2016
http://www.lemonde.fr/international/article/2016/04/06/peine-de-mort-les-executions-ont-bondi-de-plus-de-50-en-2015_4896562_3210.html
Dans son rapport annuel sur la peine de mort, l’organisation d’Amnesty International évoque au moins 1 634 exécutions dans le monde l’année dernière, soit une hausse de 54 % par rapport à 2014. Ces exécutions sont recensées dans 25 pays, et 89 % d’entre elles ont eu lieu dans trois d’entre eux : en Iran (977 exécutions), au Pakistan (326) et en Arabie saoudite (158). Viennent ensuite les Etats-Unis, avec 28 exécutions.


Hausse « profondément inquiétante »

Depuis l’accord historique sur le nucléaire conclu en juillet, l’Iran est engagé dans « d’intenses efforts diplomatiques » avec les grandes puissances occidentales, mais « les droits de l’Homme ont été complètement laissés de côté », assure James Lynch, directeur adjoint pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord chez Amnesty...
Pour ce qui est des condamnations à mort en 2015, Amnesty en a recensé « au moins 1 998 dans 61 pays », soit moins qu’en 2014 (au moins 2 466 dans 55 pays). « Mais cette diminution est en partie due aux difficultés rencontrées par Amnesty International pour confirmer les données dans plusieurs pays, dont l’Iran et l’Arabie saoudite », explique l’organisation.



Un prisonnier politique invite Matteo Renzi à venir le voir en prison en Iran
iranmanif.org, 11 avril 2016
"Si la prison de Gohardacht est trop loin pour vous, vous pouvez aller voir ma femme à la prison d'Evin de Téhéran", écrit le prisonnier politique Hassan Sadeghi au Premier ministre italien qui se rend demain en Iran :

« Monsieur le Premier ministre,
Vous avez, m'a-t-on dit, l'intention de venir en Iran. Eh bien, je vous souhaite la bienvenue ! Bien que je ne connaisse pas les raisons qui vous amènent ici, je sais par contre que votre pays l'Italie est bien connu comme l’un des pays les plus démocratiques d'Europe.
Si vous comptez apporter la démocratie ou la paix au parrain de Daech ici, alors je vous suggère de ne pas perdre votre temps. Si vous avez d'autres objectifs et décidez de venir quand même, alors je vous demande d'accepter mon invitation et de venir me voir afin de pouvoir attirer votre attention sur la nature de ce régime corrompu.
Au cas où votre hôte vous dirait que la prison de Gohardacht (Radjaïchahr) est trop loin de votre lieu de résidence, je vous demanderai alors d'aller au quartier des femmes de la prison d'Evin (à Téhéran) pour y voir ma femme. Là vous comprendrez parfaitement la nature de ce régime.
Et s'ils vous empêchent de faire ces visites, pas de problème ! Je vous demanderai alors d'aller voir mes deux enfants qui vivent à Téhéran sans leurs parents, comme ça vous verrez de vos yeux qui est l'oppresseur et où se trouve le véritable Daech. »
Hassan Sadeghi, Prisonnier politique à la prison de Gohardacht (Radjaïchahr) de Karadj - Iran, 9 avril 2016


Transfert des femmes toxicomanes critiqué par l’assistanat social
ILNA, 11 avril 2016
Le transfert de nombreuses femmes toxicomanes au camp « Chafaq » à Harand près d’Ispahan et leur retour à Mahalat ont été critiqués par un institut d’aide sociale qui s’occupe de ces droguées. Au retour du camp où ces femmes n’ont pas été correctement soignées ni même lavées et désinfectées elles sont encore plus nombreuses dans le quartier Darvazeh- Ghar.
L’institut déplore l’envoie de ces femmes pour une courte ou longue période dans le but d’améliorer leur condition de vie. Mais peu après les lâcher dans la nature. Ce type d’expérience coûteuse se répète mais reste sans résultat. Elles reviennent vivre en marge de la société.


70% de la population au chômage dans 1200 villes d’Iran
ISNA, 12 avril 2016
Selon l’adjoint du ministre iranien de l’Intérieur, Morteza Mir-Bagheri le taux de chômage avait atteint 70% dans 1200 villes en Iran. Ce taux se situait entre 40 et 60% dans 420 comtés entiers à travers le pays.
D’après Mir-Bagheri, 15 millions d’Iraniens vivent dans des bidonvilles.


Inquiétude des pays du G7 concernant la situation des droits de l’Homme en Iran
IranFocus, 14 avril 2016
L’UE a reconduit les sanctions contre les institutions et les individus impliqués dans la répression et les violations des droits de l’Homme en Iran. Les ministres des affaires étrangères des pays du G7 s’étaient réunis le 10 avril à Hiroshima au Japon.
Dans le communiqué commun publié à l’issu de cette réunion, les participants (les ministres des affaires étrangers de la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Japon, ainsi que le chef de la diplomatie de l’Union européenne) ont exprimé leurs inquiétudes sur la situation des droits de l’Homme en Iran.
Les pays du G7 ont invité l’Iran à agir pour la paix et la réconciliation dans la région, notamment en Syrie, au Yémen et en Irak et à collaborer pour empêcher la propagation du terrorisme et de l’intégrisme violent…


Iran au premier rang de suicides des femmes en Moyen-Orient
AFIF, 15 avril 2016
Leila, âgée de 10 ans, élève de 5ème, se suicide dans un village du Kurdistan iranien, le 11 avril 2016. Elle s’est pendue en attachant une corde au plafond de sa chambre. D’après ses parents, la pauvreté semble être la cause du suicide de Leila, car elle était en bonne santé psychologique.

Une jeune femme prénommée Maryam, 20 ans, vivant dans la ville kurde de Mahabad (ouest) s’est immolée le 12 avril.  Elle est actuellement en soins intensif aux urgences d’un hôpital à Oroumiyeh.

Agée de 28 ans, Khadijeh Moradi s’est immolée et a perdu la vie le 13 avril 2016, dans un hôpital de banlieue près de Marivan (nord-ouest).

Le nombre réel de femmes qui se suicident surtout au Kurdistan par le feu n’est pas divulgué. La plupart de ces actes de désespoir sont enregistrés comme des accidents.
L'Iran occupe la première place dans le Moyen-Orient pour le suicide des femmes.


Inondations dans 21 provinces en Iran
Beroznews.com/Nafasi.ir, 19 avril 2016
21 provinces sur les 31 que compte l'Iran sont sous des inondations d'une ampleur inégalée. Les pluies diluviennes, l'absence de la politique de prévention et d'entretien de l'environnement ont causé des dégâts importants.
Les provinces d'Ilam (ouest) et du Kouzistan (sud) sont parmi les plus touchées.


Protestation des artistes contre la suppression de l’enseignement artistique dans les lycées
ILNA/CNRI, 21 avril 2016
L’association des artistes peintres en Iran a envoyé une lettre au ministre de l’Education nationale dans le gouvernement d’Hassan Rohani pour protester contre la suppression de l’enseignement de peinture et de sculpture dans le programme des lycées en Iran :
« Le programme des enseignements au lycée a été modifié sans aucune concertation avec les professionnels et les experts.
Les artistes signataires ont affirmé : « La peinture fait partie des disciplines artistiques fondamentales et les diplômés de cette discipline en Iran ont activement contribué à faire connaître dans le monde entier le patrimoine artistique exceptionnel de l’Iran. »



Royaume-Uni : les violations des droits de l'Homme en Iran constituent une "grande préoccupation"
Foreign & Commonwealth Office - UK, 21 avril 2016
https://www.gov.uk/government/publications/iran-human-rights-priority-country/iran-human-rights-priority-country
Le rapport 2015 des droits de l'Homme et de la démocratie du Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth, publié le jeudi 21 avril 2016, indique qu'en 2015 "le bilan des droits de l'Homme en Iran a continué de susciter une grande inquiétude". Le Royaume-Uni a classé l'Iran comme "Pays prioritaire concernant les droits de l'Homme", en avertissant que le nombre élevé d'exécutions du régime est "particulièrement préoccupant".


Des Afghans protestent contre l'assassinat de Setayesh en Iran
CNRI, 23 avril 2016
http://goo.gl/AdFWcw
Des militants des droits civils et humains afghans ont organisé un rassemblement devant le consulat du régime iranien à Herat, au nord-ouest de l'Afghanistan, exigeant la justice sur le viol et l'assassinat d'une fillette afghane de six ans en Iran plus tôt ce mois-ci.
Setayesh Ghoreishi a été portée disparue le 9 avril dans la ville iranienne de Varamin (sud-est de Téhéran). Son corps a été découvert le lendemain après avoir été agressé et poignardé à mort par un attaquant qui a essayé de se débarrasser de son corps en la mettant dans une baignoire et en la couvrant d'acide, selon International Business Times.
Mercredi, les manifestants à Herat brandissaient la photo de Setayesh et scandaient des slogans réclamant la justice.
Dans la capitale iranienne, Téhéran, cette semaine le régime des mollahs a attaqué un groupe de personnes en deuil qui avaient préparé à se rassembler pour protester contre l'assassinat de Setayesh.
Sa famille dévastée a affirmé que les médias d'État du régime iranien ont échoué à couvrir médiatiquement l'affaire en raison de leur statut de migrants afghans, et a demandé que l'auteur soit traité comme il le ferait s’il s'agissait d'un migrant qui avait tué une fillette iranienne.
L'affaire a déclenché une réaction énorme sur les réseaux sociaux, où le hashtag #IamSetayesh a été partagé pour mieux faire connaître le cas sous-estimé.


7000 agents « secrets » contre les « mal-voilées » à Téhéran
AFIF, 26 avril 2016

http://femmesiraniennes.blogspot.fr/2016/04/7000-agents-secrets-contre-les-mal.html
« Comme s’il n’y avait pas suffisamment d’organes de répression créés et financés depuis 37 ans par le régime khomeyniste au pouvoir en Iran, Hossein Sadjedinia, chef des forces de l’ordre de grand Téhéran, a annoncé le dimanche 17 avril, que 7000 agents « non perceptibles » seront lâchés dans la capitale pour surveiller l’apparence des femmes et des jeunes filles. Ils seront chargés de veiller sur la « sécurité morale » de la société, a-t-il expliqué... »


Une journaliste condamnée à 10 ans de prison
tasnimnews.com, 26 avril 2016
Selon l'ordonnance du tribunal, la journaliste Afarin Chitsaz accusée de collusion visant à perturber la communauté de sécurité et de communiquer avec les gouvernements étrangers, a été condamné à 10 ans de prison ferme.


2,5 millions de femmes au chômage
tasnimnews.com, 26 avril 216
Lors d’une réunion sur les femmes à la tête des familles monoparentales, la responsable de l'Union des travailleuses, Soheila Jelodarzadeh, a souligné que l’absence de la sécurité d'emploi est l'une des principales préoccupations des femmes qui travaillent. Selon elle, la plupart des travailleuses n’ont pas de contrat de travail ou ont un contrat que pour trois mois.
Jelodarzadeh estime à 2,5 millions le nombre de femmes qui sont à la recherche d'emploi.


Le refus de soins, un autre moyen d’exécuter en Iran
CSDHI, 29 avril 2016
http://www.csdhi.org/index.php/actualites/prisonniers-politiques/7355-le-refus-de-soins-un-autre-moyen-d-executer-en-iran#sthash.QkpSjv4o.dpuf
 « Détenus politiques, prisonniers d'opinion, défenseurs des droits, militants civils, avocats, journalistes, blogueurs, ou parents de détenus ou d’opposants sont emprisonnés dans les prisons qui émaillent le pays et dont les plus connues portent les noms d’Evin, Gohardacht, Qartchak (pour femmes), Adelabad, Vakilabad, Dastguerd, etc.
Dans ces centres de détention surpeuplés, il ne reste aux détenus que la grève de la faim pour protester contre leur incarcération injuste, les conditions de de vie infernale, la nourriture immangeable, le manque d’hygiène, l’absence de soins, l’isolement cellulaire. Et ces grèves engendrent très souvent la détérioration de la santé des détenus…»


Législative en Iran – « Elections sans vainqueur, le perdant est la stabilité du régime »
Iran Focus, 30 avril 2016
http://iranfocus.com/fr/index.php/iran/iran-gral-mainmenu-27/10684-legislative-en-iran-elections-sans-vainqueur-le-perdant-est-la-stabilite-du-regime-interview
Deux mois après le premier tour, vendredi, s’est déroulé le deuxième tour des élections législatives. L’enjeu des élections du 29 avril, sont les 68 sièges sur 290 que compte l’assemblée du Conseil islamique (le Majlis).
Le scrutin s’est déroulé dans 21 provinces et 55 circonscriptions à travers le pays, notamment de grandes villes comme Tabriz (nord-ouest), Chiraz (sud) ou Ahvaz (sud-ouest) sous une tension parfois violente pendant la campagne.



Iran - 100 coups de misogynie en public
AFIF, 30 avril 2016
http://femmesiraniennes.blogspot.fr/2016/04/iran-100-coups-de-misogynie-en-public.html
« Une femme a reçu 100 coups de fouet le mercredi 27 avril en plein milieu de la ville de Golpayegan près d’Ispahan, joyaux touristique de l’Iran.
Accusée de liaisons illicites et de complicité présumée dans l’homicide, elle a été condamnée à 15 ans de prison et 100 coups de fouet. Après avoir passé cinq ans de prison, la sentence de flagellation a été effectuée en public… »
http://www.seratnews.ir/fa/news/295634/%D8%A7%D8%AC%D8%B1%D8%A7%DB%8C-%D8%AD%DA%A9%D9%85-%D8%B4%D9%84%D8%A7%D9%82-%DB%8C%DA%A9-%D8%B2%D9%86-%D8%AF%D8%B1-%D9%85%D9%84%D8%A7-%D8%B9%D8%A7%D9%85

ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France 
Tél. : (331) 43 65 32 97 
afifem2001@yahoo.fr

Envoyez vos dons 
Par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
23 Rue du Départ 75014 Paris
Ou par virement à
 La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041   Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé : 35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035    BIC : PSSTFRPPAR


Avril 2016
55 exécutions dont 4 femmes

Le mois de mars et les festivités du Nouvel An iranien (le 20 mars avec l'arrivée du printemps) ayant pris fin, le régime des mollahs a repris les exécutions à un rythme élevé.

Dans la matinée du mercredi 13 avril concomitamment avec la visite à Téhéran du Premier ministre italien, Matteo Renzi, et quelques jours avant la visite de Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, huit prisonniers ont été exécutés par pendaison à la prison de Gohardacht.



Amnesty International dans son rapport annuel de le 6 avril sur la peine de mort a écrit : « L'Iran a condamné au moins 977 personnes à mort en 2015, par rapport à au moins 743 l'année précédente. »
« L'Iran représente à lui seul 82 % de toutes les exécutions enregistrées » au Moyen-Orient et Afrique du Nord, selon le groupe défenseur des droits de l'Homme.
Il y a eu plus de 2300 exécutions sous le mandat d'Hassan Rohani en tant que président.
Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'Homme en Iran a annoncé en mars que le nombre d'exécutions en Iran en 2015 était supérieur à n'importe quelle année depuis 25 ans.
Hassan Rohani a explicitement approuvé les exécutions comme des exemples de « commandements de Dieu ».

Quotidien Khorassan, Kurdpa, HRANA, CSDHI, CNRI, IranManif ont signalé des exécutions en avril :

. Quatorze prisonniers ont été exécutés au cours de dix premiers jours d’avril ;
. Cinq détenus dont Rachid Kouhi 36 ans, le 9 avril dans la prison centrale de Racht (nord). Les quatre autres identifiés uniquement par leurs initiales, les cinq hommes avaient entre 34 et 43 ans ;
. Trois détenus ont été exécutés dans la province du Golestan (nord). Ils ont été identifiés par leurs initiales : E. M., 29 ans, D. A., 51 ans et F. V., 31 ans ;
. Une femme a été exécutée le 14 avril. Ameneh Rezayan 43 ans, accusée d’un délit lié à la drogue, a été menée à la potence dans la ville de Kachmar (nord-est) ;
 . Sept personnes, dont deux femmes, ont été collectivement pendues le 14 avril dans la prison centrale de Birjand (nord-est) ;
. Trois personnes ont été pendues le 16 avril dans la prison centrale de Racht (nord) ;
. Quatre prisonniers ont été pendus dans la prison de Dastguerd à Ispahan (centre). Trois des prisonniers ont été identifiés comme Mojtaba Kazemi, Hamid Shahsavand et Hamid Mahdavi. Le quatrième prisonnier n'a pas été identifié. Ils ont été pendus dimanche 17 avril ;
. Quatre détenus ont été exécutés à Oroumieh (nord-ouest) ;
. Deux hommes ont été pendus dimanche 17 avril à la prison centrale de Machhad.

Libellés : , , ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte