Situation des Femmes en Iran

Public

05 février 2005

Annulation de la manifestation : un marchandage honteux

www.iranmanif.org



Dans un nouveau marchandage honteux avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran, les autorités françaises annulent la manifestation des Iraniens du 10 février à Paris

C'est en violant ouvertement le droit à la liberté d'expression, que les autorités françaises ont annulé aujourd'hui, à la demande du fascisme religieux au pouvoir en Iran, la manifestation du 10 février des Iraniens pour l'anniversaire de la révolution prévue depuis un mois. Cette décision intervient alors qu'il y a trois semaines, elles avaient donné leur accord ferme pour la tenue de cette manifestation à Paris sur la place du Trocadéro.Plus de 250 parlementaires de pays européens et une soixantaine d'organisations françaises avaient appelé à cette manifestation, notamment l'Association des travailleurs maghrébins de France, le Conseil des démocrates musulmans de France, Démocraties, Ensemble contre la peine de mort, la Fédération Sud des étudiants, France Libertés, la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (section française), le Mouvement pour la Paix, le MRAP, les Nouveaux Droits de l'Homme, l'Organisation mondiale contre la torture, le Parti Radical de Gauche, l'Union des étudiants juifs de France...


Selon les renseignements du comité organisateur de cet événement à Paris, plus de 40.000 Iraniens de toute l'Europe avaient l'intention d'y participer, ce qui terrifiait le régime des mollahs.


D'après les informations en provenance d'Iran, la dictature religieuse, incapable de supporter une manifestation pacifique même à plusieurs milliers de kilomètres des frontières iraniennes, a exigé son annulation en avançant des concessions économiques et en exerçant des pressions sur le gouvernement français. Cette demande a été présentée par le ministère des affaires étrangères des mollahs lors d'entretiens et de pressions multiples de son ambassadeur. Ces derniers jours, Téhéran a multiplié ses contacts avec les autorités françaises à ce sujet.


La Résistance iranienne estime que l'annulation de la manifestation pacifique et légitime des réfugiés iraniens revient à se plier aux exigences d'un régime moyenâgeux qui cherche à étendre sa répression et sa dictature de Téhéran à Paris.


Tout en soulignant que la complaisance avec les mollahs n'a pour résultat que d'intensifier les violations des droits de l'homme, l'exportation du terrorisme et les efforts pour se doter de l'arme nucléaire, la Résistance iranienne appelle l'ensemble des parlementaires, des partis politiques, des organisations de défense des droits de l'homme, des personnalités et des consciences éprises de liberté en France à protester contre ce marchandage honteux avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran.


Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 février 2005



csdhi

Les Iraniennes en révolte