Situation des Femmes en Iran

Public

31 janvier 2006

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Décembre 2005
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84
afifem2001@yahoo.fr

Sida en hausse Radio Voice of América
1er décembre 2005
Le nombre enregistré des malades atteints du sida est en hausse de 10% depuis les trois derniers mois. Selon Dr Minou Mohrez, spécialiste des maladies infectieuses et membre du comité de lutte contre le sida, l’Iran doit faire face dans les années à venir à la progression effrayante du sida dans la population.

« Zafar » : un nouveau plan contre les « fauteurs de troubles » Agence IRNA
1er décembre 2005
Selon le colonel Hamid Andarzchamani, dès lundi, un nouveau plan sur dix jours nommé « Zafar» [Victoire] a été mis en exécution par les forces de police dans plusieurs quartiers du grand Téhéran pour combattre « les éléments polluants de la société »...
«Dans le cadre de ‘ Zafar ‘, les symboles de corruption et de crimes seront ramassés », a-t-il déclaré ajoutant que depuis sa mise en place, plus de 250 opérations ont été menées dans 50 secteurs agités.

La Russie vend des systèmes antimissiles à l'Iran AFP - Moscou
2 décembre 2005
L'Iran a signé un contrat avec la Russie sur la vente de 29 systèmes antimissile russes Tor M-1, a affirmé vendredi le quotidien financier russe Vedomosti, citant des sources dans l'industrie militaire russe... Cet achat pourrait coûter à l'Iran plus de 700 millions de dollars, selon un expert...

Arrestation collective Quotidien Djomhouri
4 décembre 2005
Quarante personnes ont été arrêtées dans une soirée à Machad (nord-est). Les 22 filles et 18 garçons sont accusés d’enfreindre les principes et codes islamiques.

Un homme du sérail pour le ministère iranien du Pétrole Reuters - Téhéran
4 décembre 2005

Soucieux de mettre fin à des mois de désaccords, Mahmoud Ahmadinejad a désigné un vétéran de l'industrie pétrolière, Kazem Vaziri-Hamaneh, pour le poste de ministre du Pétrole de l'Iran, quatrième producteur de brut mondial...
Représentants de l'industrie et parlementaires estiment que la confusion qui a entouré la recherche d'un nouveau ministre du Pétrole porte préjudice à l'économie de l'Iran, qui est également le deuxième producteur de l'Opep et tire 80% de ses revenus d'exportation du pétrole et du gaz...

L’Iran construit une deuxième centrale nucléaire AP - Téhéran
5 décembre 2005
Le gouvernement iranien a décidé la construction d'une deuxième centrale nucléaire malgré l'inquiétude internationale suscitée par son programme nucléaire, a annoncé la télévision d'Etat, lundi.
Selon la télévision iranienne, le président Mahmoud Ahmadinéjad et le gouvernement ont décidé dimanche soir de construire le réacteur dans la province du Khuzistan (sud-ouest).
Auparavant, Téhéran avait annoncé la construction d'une deuxième centrale nucléaire à Bushehr où un premier réacteur doit commencer à fournir de l'électricité en 2006.

Quinze sans-abri meurent chaque nuit à Téhéran
Agence Fars, 7 décembre 2005

Selon Moussa-Reza Servati, un proche du cabinet du Guide suprême et membre de la Commission des affaires sociales du Parlement, au moins 15 sans-abri «carton-khab » [ceux qui dorment dans des cartons] meurent chaque nuit dans les rues de la capitale.

Deux exécutions publiques Agence IRNA
7 décembre 2005
Accusés de vols à main armée et du trafic de stupéfiant, Abdolreza Akbari-Diba, 28 ans, et Farhad Akbari-Diba, 22 ans, originaires de Hamédan ont été pendus en public mercredi matin sur la route Arak - Khomein (ouest).

Une femme pendue en prison Quotidien Khorassan / Agence ISNA
8 décembre 2005
Une Iranienne a été pendue hier à l’aube dans la prison de la province de Chirvan (nord-est). Akram N. était accusée d’avoir poignardé une autre femme à mort en 2001.

Journée nationale des Etudiants Site Iran Focus
9 décembre 2005
Malgré l’interdiction des rassemblements et les dispositifs renforcés des forces de l’ordre, des centaines d’étudiants se sont rassemblés à l’entrée de l’Université de Téhéran à l’occasion de la Journée nationale des Étudiants...
La police a arrêté une demi-douzaine de manifestants dont une jeune femme qui a ensuite été emmenée au quartier 209 de la prison d’Evine à Téhéran...
Deux étudiantes ont été arrêtées devant la faculté de Droit et de Sciences Politiques de l’Université de Téhéran...
Les manifestations d’étudiants se sont multipliées en Iran ces dernières semaines à l’approche de l’anniversaire de la répression sanglante d’un rassemblement ayant eu lieu devant l’Université de Téhéran en 1953. Le 7 décembre 1953, trois étudiants avaient été tués par balles par la police pendant une manifestation contre la dictature du chah. Depuis, cette journée, nommée Journée des Étudiants, est commémorée chaque année sur les campus à travers tout l’Iran.

Un jeune exécuté à Téhéran Agence ISNA
10 décembre 2005
Accusé d’avoir tué un ami d’un coup de couteau en avril 2003 dans une querelle d’argent, Gholam S., 24 ans, a été exécuté « il y a quelques jours » dans la prison de Evin à Téhéran en présence d’autorités carcérales et judiciaires.

Un jeune Afghan pendu pour un crime commis à 15 ans IRNA / Kayhan
10 décembre 2005
Tajik Rostam, ressortissant Afghan de 20 ans, a été pendu dans un parc public de la ville d’Ispahan (centre) en présence des autorités juridiques.
Selon le quotidien Kayhan du 6 décembre, Il a été accusé d’avoir tué une femme le 13 mai 2001 quand il avait 15 ans. Tadjik s'était enfui après l'incident vers la ville de Qazvin (à l'ouest de Téhéran) mais il a été appréhendé et demeurait depuis 5 ans en prison après sa condamnation à la peine capitale.
Vendredi, Philip Alston, le rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaire, sommaires ou arbitraires de la Commission des droits de l’Homme de l’ONU, a appelé Téhéran à ne pas procéder à l'exécution de Tadjik.
Selon Amnesty International, qui avait également demandé à ce que la peine soit commuée, "l’Iran a exécuté au moins sept délinquants adolescents en 2005 dont deux mineurs qui avaient moins de 18 ans lors de leur exécution".

Une femme condamnée à la lapidation Quotidien Hamchahri
11 décembre 2005
Une femme prénommée Massoumeh, originaire de Varamine (près de Téhéran), a été condamnée à la lapidation. C’est la deuxième personne condamnée à mort par lapidation ces deux derniers mois.
Selon les sources officielles, plus de 110 personnes ont été pendues ou condamnées à mort depuis l’arrivée à la présidence de Mahmoud Ahmadinejad. Plusieurs victimes avaient moins de 18 ans au moment du délit.

Des centaines de parlementaires britanniques annoncent leur soutien à l’opposition
Site Iran Focus, 14 décembre 2005
Plusieurs centaines de parlementaires britanniques ont appelé mardi le gouvernement de Tony Blair à abandonner la complaisance avec les dirigeants religieux de l’Iran et à retirer le principal groupe d’opposition, les Moudjahidin-e Khalq (MeK), de la liste des organisations proscrites au Royaume Uni.

Nouvelle provocation antisémite du président iranien Libération
14 décembre 2005

Une nouvelle fois mercredi, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a remis en question la Shoah, assurant que le génocide juif était un mythe. «Ils ont fabriqué une légende sous le nom de "massacre des juifs" et placent cela plus haut que Dieu lui-même, que la religion elle-même, que les prophètes eux-mêmes», a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé à Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, et retransmis en direct à la télévision nationale...
La semaine dernière, il avait laissé entendre que l'extermination de six millions de juifs par les nazis était une légende...
Le négationnisme du président iranien sur la Shoah a suscité peu de réactions dans les pays arabes. L’Union européenne a condamné les déclarations de Ahmadinejad les qualifiant « ... choquantes et inacceptables »...

L’ONU condamne l’Iran pour ses violations des droits de l’Homme
16 décembre 2005

Une résolution condamnant l’ampleur des violations des droits de l’Homme en Iran vient d’être adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies par 75 votes pour, 50 contre et 43 abstentions.
Elle a fait part de sa profonde inquiétude à la poursuite des harcèlements, de l’intimidation et de la persécution des défenseurs des droits humains, des ONG, des opposants politiques, des dissidents religieux, des journalistes et des étudiants à travers des restrictions injustes sur les libertés d’assemblée, de presse et d’expression, les arrestations arbitraires, ainsi que la disqualification d’un grand nombre de candidats durant l’élection présidentielle de 2005...

Les oiseaux ont quitté Téhéran Agence ISNA
17 décembre 2005
A la suite d’une forte pollution d’air ces derniers jours à Téhéran, plus de 80% des oiseaux ont quitté cette ville.
Selon Dr Mansour Ghiassedine, expert en hygiène d’air, les oiseaux migrateurs ne s’arrêtent plus à Téhéran. La ville, d’après lui, n’a jamais vu dans son histoire si peu d’oiseaux.

Exécutions à Evin Quotidien Iran
19 décembre 2005
Deux hommes ont été exécutés par pendaison dimanche à l’aube dans la prison d’Evin. L’un Ali Babai-Pour a été accusé d’avoir tué son frère devant son domicile après une dispute et l’autre un jeune homme prénommé Mohsen avait tué son employeur en avril 2003.

La musique doit être interdite AFP
20 décembre 2005
En matière culturelle aussi, l'Iran pratique le grand bond en arrière.
Le président ultra-conservateur iranien Mahmoud Ahmadinejad a ordonné à la télévision et radio d'Etat de ne plus diffuser de la musique occidentale et décadente et d'encourager la musique nationale et celle rappelant l'époque de la révolution islamique, a rapporté lundi la presse. Il confirme ainsi toutes les craintes des milieux culturels.
«Désormais la télévision et la radio doivent éviter de promouvoir la musique occidentale et décadente et mettre l'accent sur la musique nationale et traditionnelle, mais aussi la musique relaxante et celle rappelant la période de la révolution islamique de 1979», a ordonné le président qui dirige également le Conseil suprême de la révolution culturelle.
Selon la loi, la radio et la télévision sont obligées d'appliquer les décisions du conseil.
Les médias officiels utilisent d'ordinaire des musiques traditionnelles ou encore celle du pianiste Richard Clayderman comme musique «relaxante».
Mais des genres beaucoup plus modernes, comme le hip hop ou la techno, sont désormais utilisés en accompagnement musical de nombreux programmes.
Le président a également ajouté dans le décret que «la violence et la décadence doivent être évitées dans l'industrie cinématographique». De son côté, le ministre iranien de la Culture, Mohammad-Hossein Saffar-Harandi, a annoncé des restrictions pour le cinéma iranien.
«Les films insultants pour la religion et la culture du peuple (...) et les films décadents et stupides doivent être interdits», a déclaré le ministre...

Trois pendaisons publiques Agence Fars
20 décembre 2005
Accusés de banditisme, vol, viole et blessure sur les agents de Forces de sécurité, deux hommes de 25 ans et un autre jeune de 21 ans ont été pendus en public dans la ville de Sabzevar (nord-est).
Un Allemand et un Français détenus en Iran, confirme Berlin AFP, 22 décembre 2005
Un Allemand et un Français sont détenus en Iran depuis fin novembre pour avoir pénétré "par inadvertance" dans les eaux territoriales iraniennes lors d'un tour en haute mer, a confirmé jeudi le ministère allemand des Affaires étrangères.

Le Sénat belge appelle l’UE à retirer les opposants iraniens de la liste des groupes terroristes
Site Iran Focus, 24 décembre 2005

Le Sénat de Belgique a adopté vendredi à l’unanimité une résolution appelant l’Union européenne à « reconsidérer » le maintien du groupe principal d’opposition iranien, les Moudjahidin du peuple d’Iran, sur la liste des organisations terroristes.


Mariage provisoire et identités des enfants Agence ILNA
25 décembre 2005
Mohsen Pour-menati, directeur des affaires juridiques à l’Organisation d’Etat Civil, a déclaré que devant le refus du père de reconnaître l’enfant issu d’un mariage provisoire, l’acte de naissance peut être établi au nom de la mère.

Une femme dans le couloir de la mort Quotidien Etemad
25 décembre 2005
La sentence de mort à l’encontre d’une prénommée Malakeh, 22 ans, a été confirmée par la Cour suprême. Elle accusée d’avoir tué son mari en mars 2003 à Ghartchak à Varamine ( près de Téhéran) avec la complicité d’un jeune de 23 ans Chir-Agha.

La silencieuse fuite des cerveaux Quotidien Hambastegui
26 décembre 2005
Selon la Banque Mondiale, tous les ans 300 000 Iraniens parmi les plus éduqués et les plus habiles quittent le pays et s’installent à l’étranger.
Selon le quotidien, parmi ces émigrants, 58% - soit 170 000 Iraniens - sont diplômés et partent à la recherche des conditions meilleure de vie.
L’agence ISNA estime que « le phénomène silencieux de la fuite des cerveaux » fait perdre chaque année en Iran un capital irrécupérable de 200 milliards de dollars...

Saba TV déclarée "illégale" en Iran AFP
26 décembre 2005

La chaîne satellitaire Saba TV, dont le lancement depuis Dubaï avait été empêché mercredi dernier par les autorités iraniennes, a été déclarée "illégale" en Iran...
Saba TV, qui devait émettre pour la première fois mercredi à minuit depuis Dubaï, a été fondée par l'hodjatoleslam Mehdi Karoubi, important religieux et ancien président du Parlement, arrivé troisième lors de l'élection présidentielle de juin...
La Constitution iranienne n'autorise aucune station de radio ou chaîne de télévision à opérer en dehors du contrôle de l'Etat.

Deux hommes pendus à Ahvaz Agence IRNA
28 décembre 2005
Accusés de « guerre contre Dieu », les prénommés Naïm-Abdollah et Jalil ont été pendus à l’aube sur l’une des places principales de la ville d’Ahvaz (sud-ouest).

Trois hommes fouettés en public Quotidien Etemad
28 décembre 2005
Accusés de « consommation d’alcool » et « comportement indigne», trois Iraniens dont les identités n’ont pas été révélées ont reçu chacun 300 coups de fouets.
La sentence de flagellation a été exécutée sur la place Velayat de la ville de Djahrom (sud) en présence de plusieurs responsables judiciaires.

Deux jeunes pendus en public Agence IRNA
29 décembre 2005
Accusés de meurtre, Yar-Mohammad Samadi, âgé de 20 ans, et Eskandar Meradji, 30 ans, ont été pendus en public dans les villes de Taïbad (est) et d’Ilam (ouest).

Contrat avec la France Agence IRNA
30 décembre 2005
L’Iran a conclut un contrat de 540 millions € d’achat de pièces détachées avec Renault pour la fabrication de 300 véhicules L 90.

Iran : les pendaisons en public reprennent L’Humanité
31 décembre 2005
Deux Iraniens, reconnus coupables de vol à main armée, ont été pendus en public mercredi à Ahvaz, dans le sud-ouest du pays. Identifiés par leurs prénoms, Naïm Abdallah K. et Jalil H. ont été condamnés pour vol avec arme de guerre et trouble de la sécurité publique. Ces pendaisons portent à soixante-dix-neuf le nombre d’exécutions capitales dans le pays depuis le début de l’année, selon un décompte établi par l’AFP à partir de témoignages et d’informations de presse.
Amnesty International a recensé au moins cent cinquante-neuf mises à mort en Iran en 2004, dont celle d’au-moins un mineur. Sont passibles de peine de mort : la trahison, l’espionnage, le meurtre, l’attaque à main armée, le trafic de drogue à partir de cinq kilos d’opium saisis, le viol et la sodomie, l’adultère, la prostitution et l’apostasie. Cette liste des délits passibles de la peine de mort est tellement longue, exhaustive même, qu’on peut se demander si demain n’importe quel fantasme n’encourra pas la perte de la vie.
Muriel Steinmetz

csdhi

Les Iraniennes en révolte