Situation des Femmes en Iran

Public

15 mars 2007

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Février 2007
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton
75012 Paris – France
Tél.Fax (331) 43 65 57 84
mailto:84afifem2001@yahoo.fr

La lapidation est toujours de mise en Iran
Quotidien Etemad, 1er février
Mohammad-Ali Ebrahim-Khani, président de la Cour d’appel de la province de Téhéran, affirme que la sentence de mort par lapidation continue à être prononcées par les juges. « Quand les preuves sont réunies, le châtiment de lapidation ne peut être remplacé ». D’après lui, « la lapidation est une forme particulière de châtiment dont les conditions sont différentes de celles d’une exécution ».

La présidence de l'UE condamne l'exécution en Iran de quatre hommes
AFP - Berlin, 1er février
La présidence de l'Union européenne, assumée par l'Allemagne, a condamné jeudi dans un communiqué la pendaison le 24 janvier en Iran de quatre hommes, pour leur implication présumée dans des attentats commis en janvier 2006 dans la ville pétrolière d'Ahvaz (sud-ouest).
"L'UE a fait part aux autorités iraniennes de ses préoccupations quant à la conduite du procès à l'issue duquel ces condamnations ont été prononcées et au fait que les accusés n'ont pas eu accès à un avocat", selon ce communiqué.
La présidence de l'Union "demande à l'Iran de surseoir à l'exécution des trois autres accusés, de leur accorder un procès équitable et public, et d'assurer l'ouverture et la transparence complète de l'ensemble de la procédure judiciaire", a -t-elle ajouté. ..
La présidence a précisé que la Turquie, la Croatie et l'ancienne République yougoslave de Macédoine, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Serbie, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège ainsi que l'Ukraine et la République de Moldavie "se ralliaient à la présente déclaration."


Jacques Chirac minimise la menace iranienne et se rétracte



Reuters, 1er février
Jacques Chirac a déclaré dans un entretien à la presse qu'un Iran possédant l'arme atomique ne serait pas "très dangereux", des propos en contradiction avec la position officielle de la France que le chef de l'Etat a rectifiés en concédant "un raisonnement schématique". L'Elysée a tenté de réparer le cafouillage dans une série de mises au point et a dénoncé "une polémique honteuse", accusant la presse américaine de "faire feu de tout bois" contre la France.
"La position de la France n'a pas changé : elle demande à l'Iran de respecter ses engagements dans le nucléaire au titre du Traité de non-prolifération

(TNP) tout en réaffirmant son droit au nucléaire civil »...
Jacques Chirac "a jugé nécessaire de revenir sur ses propos" le lendemain, rapporte Le Nouvel Observateur. Il a d'abord dit aux journalistes qu'il était persuadé avoir parlé "off the record", c'est-à-dire que ses déclarations ne seraient pas publiées, indique le Herald Tribune, avant de concéder avoir utilisé "un raccourci", selon L'Observateur. Plus encore, a-t-il ajouté d'après l'hebdomadaire, c'est une formule que je retire."

Le président français a en revanche maintenu que "si l'Iran possédait une bombe nucléaire et si elle était lancée, elle serait immédiatement détruite avant de quitter le ciel iranien", rapporte Le Nouvel Observateur. "Et il y aurait inévitablement des mesures de rétorsion et de coercition. C'est tout le système de la dissuasion nucléaire".

Jacques Chirac avait en outre jugé "très tentant" pour des pays comme l'Egypte ou l'Arabie saoudite de se lancer dans la course nucléaire. Il a précisé mardi ne viser aucun pays en particulier...


Regain de tensions entre l'AIEA et l'Iran
Le Monde, 2 février
L'Iran serait en train d'assembler les premières des 3 000 centrifugeuses, qu'il veut installer dans un site nucléaire souterrain à Natanz, afin d'enrichir de l'uranium, et cela, malgré les appels de l'ONU, ont déclaré, jeudi 1er février, des sources diplomatiques à Vienne. L'Iran aurait, en outre, restreint le travail des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), en les empêchant de disposer des caméras dans le site. L'Iran dément les deux accusations...


Interdiction d'un journal conservateur
AFP - Téhéran, 3 février
Un quotidien conservateur, Siassat Rouz (Politique d'aujourd'hui), a été interdit par la commission de la surveillance de la presse pour avoir publié un article jugé insultant à l'égard des musulmans sunnites, ont rapporté samedi les médias iraniens...
Les autorités ont fermé les quotidiens modérés Shargh et Rouzegar en septembre et octobre 2006...

De même, le quotidien gouvernemental Iran a été suspendu pendant cinq mois pour avoir publié une caricature jugée insultante à l'égard de la minorité azérie. Cette caricature avait déclenché des manifestations violentes dans les régions azéries.


L'Iran interdit à un universitaire de partir pour les Etats-Unis
AFP- Téhéran, 4 février
Hachem Aghajari, un universitaire iranien dissident qui avait été condamné à mort pour blasphème, avant d'être disculpé, a été empêché de se rendre aux Etats-Unis pour y intervenir dans une université prestigieuse, a rapporté dimanche l'agence ISNA...


Un diplomate iranien enlevé à Bagdad
Reuters – Bagdad, 6 février
Un diplomate de l'ambassade d'Iran à Bagdad a été enlevé par des hommes portant l'uniforme du 36e bataillon de l'armée irakienne, annoncent des responsables irakiens et iraniens. Téhéran a fait savoir qu'il tenait les Etats-Unis pour responsables de sa sécurité...


L'Iran teste des missiles antinavires dans le Golfe
Reuters – Téhéran, 8 février
L'Iran a testé, au deuxième jour de manoeuvres aéronavales menées par les Gardiens de la révolution, des missiles capables de couler des navires de guerre de gros tonnage partout dans le Golfe, en mer d'Oman et dans le nord de l'océan Indien, rapporte la télévision iranienne.


Des ingénieurs russes préparent des tests de la centrale de Bouchehr
AFP, Moscou, 8 février
Des ingénieurs russes sont en train de préparer les prochains tests des équipements de la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr (sud), sans le combustible nucléaire, a indiqué la société russe Atomstroïexport chargée du projet. La Russie a conclu avec l'Iran un accord sur la construction de la centrale de Bouchehr en 1995, mais le projet a pris du retard, notamment sous la pression de Washington qui soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l'arme nucléaire. La Russie et l'Iran se sont mis d'accord sur la mise en service de la centrale en septembre 2007.


Le pétrole repasse la barre des 60 dollars
La Tribune, 9 février
Pour la première fois en un mois, les prix du pétrole se sont inscrits au-dessus de 60 dollars à New York et à Londres. Le recul effectif de la production de l'OPEP, la fermeture d'une raffinerie en Californie et les tensions sur le dossier iranien ont contribué à cette nouvelle hausse...

Un million de chômeurs de plus par an



Site Aftab, 11 février
Mohammad Djahromi, ministre iranien de l’Emploi, en annonçant qu’un million de sans emploi s’ajoutent chaque année aux chômeurs du pays, a avoué que « le problème de chômage ne sera pas résolu par des slogans... » Son ambition consiste à baisser le taux de chômage de 12,3% à 8% ...


Téhéran impliqué "au plus haut niveau" dans la contrebande de bombes vers l'Irak, selon un officier du renseignement américain
Le Monde, 11 février
Entre juin 2004 et la semaine dernière, plus de 170 Américains ont été tués en Irak par des bombes sophistiquées EFP, des engins capables de détruire un char Abrams, a expliqué à Bagdad cet officier ayant requis l'anonymat.
L'armée américaine a détecté un nombre croissant de ce type de bombes en Irak. Les services de renseignement américains croient qu'elles sont fabriquées en Iran puis envoyées en Irak. Ils pensent que les ordres en sont donnés "au plus haut niveau" du gouvernement iranien, a affirmé l'officier sans donner plus de précisions.
Depuis des années, les Etats-Unis dénoncent une contrebande d'armes de l'Iran vers l'Irak. Mais ils n'étaient jamais allés jusqu'à évoquer une implication des hauts dirigeants iraniens.


Les ministres des Affaires étrangères de l'UE approuvent le plan d'application de sanctions contre l'Iran
AP – Bruxelles, 12 février
Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont approuvé lundi le plan d'application des sanctions des Nations unies contre l'Iran après son refus de geler son programme nucléaire et l'enrichissement d'uranium...
Réagissant aux propos du président iranien, Philippe Douste-Blazy a exhorté dimanche l'Iran à "retrouver la raison" dans le dossier nucléaire" et conseillé au président iranien Mahmoud Ahmadinejad de ne pas "finasser" sur ce sujet. "Il dit qu'il s'engage simplement à ne plus introduire de matière dans les centrifugeuses, pendant qu'elles tourneraient encore. Mais ça, ça ne répond absolument pas à l'exigence du Conseil de sécurité de l'ONU", a dit M. Douste-Blazy sur Radio J.


Onze morts au moins dans un attentat à Zahedan en Iran
Reuters – Téhéran, 14 février
Un attentat à la voiture piégée commis au passage d'un car de gardiens de la révolution a fait au moins 11 morts dans le sud-est de l'Iran, aux confins de l'Afghanistan et du Pakistan, théâtre de multiples accrochages entre forces de l'ordre et groupes armés, rapporte la presse officielle.
L'attentat de Zahedan, chef-lieu de la province du Sistan Baloutchistan, a été revendiqué par un mouvement sunnite baptisé Jundollah (Soldats de Dieu), selon l'agence de presse officieuse Fars. La chaîne de télévision Al Arabia a également dit avoir reçu un appel téléphonique d'un interlocuteur qui a revendiqué l'opération au nom du mouvement.

Cité par IRNA, Hassan Ali Nouri, gouverneur de la province, a fait état de 11 tués et de 31 blessés dans les rangs des gardiens de la révolution. L'un des auteurs de l'attentat a également été tué, a-t-il ajouté, ce qui porterait le bilan à 12 morts. IRNA avait auparavant signalé 18 décès, tandis que la télévision et la radio publiques parlaient également de 11 tués...
"Cinq personnes ont été arrêtées", a indiqué à Reuters un responsable du gouvernorat.


Trois pendaisons à Ahvaz
Agence Fars, 14 février
Accusés d’avoir participé aux attentats en 2006 dans la province pétrolière du Khouzistan, trois hommes ont été exécutés par pendaison dans la prison de la ville d’Ahvaz (sud ouest).
Au cours des deux derniers mois, sept personnes ont été exécutées à Ahvaz en rapport avec ces attentats.


Quatre exécutions dans la prison d’Evin
Quotidien Keyhan, 14 février
Quatre hommes ont été pendus mardi à l’aube dans la prison d’Evin à Téhéran. Ils ont été identifiés étant Nadjmédine 24 ans, Mohammad, Behrouz 27 ans et Reza.


Seuil de pauvreté à Téhéran
ISNA / Quotidien Kargozaran, 17 février
Hossein Raghfar, conseiller du ministre du Bien être, a déclaré que le seuil de pauvreté diffère suivant les provinces en Iran. Il estime à 400 000 toumans (+/- 400 € ), le revenu minimum d’une famille de 5 personnes Téhéran.

Création d'un Comité français pour un Iran démocratique
AFP, 14 février
La création d'un Comité français pour un Iran démocratique (CFID), préconisant une "autre politique" à l'égard de Téhéran, a été annoncée mercredi au cours d'une conférence de presse au Sénat, convoquée par le sénateur PS Jean-Pierre Michel.

Le CFID, qui critique "la politique de complaisance de l'UE et de la France envers l'Iran", s'est constitué à l'initiative de l'ancien secrétaire d'Etat PS Alain Vivien, du sénateur Michel et de l'ancien député PS François Colcombet.

L'ancien président du Conseil constitutionnel Robert Badinter a également participé à la conférence de presse, intervenant pour inciter les participants à lutter pour l'abolition de la peine de mort en Iran.


Le Comité condamne la prise de position du Quai d'Orsay en faveur du maintien des Moudjahidine du peuple sur la liste européenne des organisations terroristes et demande des "mesures immédiates" pour "aider concrètement la résistance iranienne".


Moqtada al-Sadr est en Iran, selon un conseiller irakien
nouvelobs.com, 15 février
Un conseiller du Premier ministre irakien a confirmé jeudi 15 février que l'imam chiite et chef de la milice de l'Armée du Mahdi Moqtada al-Sadr se trouvait effectivement en Iran, mais a démenti qu'il s'y trouvait par crainte d'être arrêté...


L'Iran empêche le Rainbow Warrior d'entrer dans ses eaux territoriales
AFP - Dubai, 18 février
Les autorités de Téhéran ont empêché le Rainbow Warrior de Greenpeace, qui s'apprêtait à tenir à bord du navire une conférence de presse sur l'énergie nucléaire, d'entrer dans les eaux territoriales iraniennes, affirme dimanche l'organisation écologiste.
Téhéran dément la présence de Moqtada Sadr en Iran
AFP - Téhéran, 18 février
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, a démenti la présence du chef chiite radical irakien Moqtada Sadr en Iran, a rapporté dimanche l'agence ISNA. "Moqtada Sadr n'est pas en Iran", a déclaré M. Hosseini.


Exécution d'un suspect après l'attentat de Zahedan



Reuters / IRNA, 19 février Un Iranien qui a avoué devant les caméras de la télévision avoir trempé dans l'attentat contre un car des Gardiens de la révolution mercredi dernier à Zahedan, près du Pakistan et de l'Afghanistan, a été pendu en public.
Nasrollah Shanbehzahi a été exécuté lundi "une fois la procédure légale achevée", sur les lieux mêmes de l'attentat qui a fait 11 morts et a été revendiqué par le mouvement sunnite Jundolla (Soldats de Dieu), que les autorités iraniennes disent lié à Al Qaïda.
La foule qui a assisté à la pendaison scandait "Mort à l'Amérique!", "Mort à Israël!" et "Mort aux rebelles!", précise IRNA. Les autorités de Téhéran accusent les Etats-Unis et la Grande-Bretagne d'attiser les violences ethniques et communautaires en Iran.


Grandes manoeuvres militaires en Iran à l'approche de la date limite fixée par l'ONU
AP – Téhéran, 19 février
L'Iran a entamé lundi des manoeuvres militaires, les plus importantes depuis près d'un an, à deux jours de la date limite fixée par l'ONU à Téhéran pour mettre un terme à ses activités d'enrichissement d'uranium.
Les Gardiens de la Révolution ont entamé trois jours de manoeuvres sur le terrain. La télévision publique a précisé que ces exercices étaient les plus importants depuis mars 2006 et se déroulaient dans 16 des 30 provinces de l'Iran.


Une île réservée exclusivement aux femmes



AFP - Téhéran, 21 février
Les autorités iraniennes ont décidé de convertir l'île d'Arezou, sur un lac du nord-ouest du pays, en zone exclusivement réservée aux femmes où les hommes n'auront pas droit d’accès, a rapporté la presse mercredi.
Les transports publics, les restaurants et les installations de l'île, sur le vaste lac d'Oroumiyeh près de la frontière avec la Turquie, n'emploieront que du personnel féminin, selon la même source.
"L'île d'Arezou, l'une des 102 îles du lac Oroumiyeh, sera équipée spécialement pour les femmes", a déclaré un responsable municipal, identifié comme Aghai, au journal Emrouz.
"Il n'y aura aucun homme sur l'île", a-t-il poursuivi, estimant que cela "donnerait un coup de fouet au tourisme dans la région".
La décision a reçu le feu vert du représentant dans la province du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, qui a estimé qu'elle n'était pas contraire à la "charia" (loi islamique).

En Iran, la loi islamique interdit formellement aux femmes d'apparaître non voilées aux yeux des hommes. Certaines plages dans le sud et le nord du pays sont déjà réservées uniquement aux Iraniennes, qui peuvent s'y dévoiler sans crainte. Dans certaines villes, il existe aussi des parcs destinés aux femmes.


L'Iran continue à défier le Conseil de sécurité
AP – Vienne, 22 février
L'Iran a étendu son programme d'enrichissement d'uranium au lieu de se plier à un ultimatum du Conseil de sécurité de l'ONU et de le suspendre, selon un rapport rendu public jeudi par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Le document ouvre la voie à un durcissement des sanctions contre Téhéran.


L'Iran défendra ses droits jusqu'au bout, assure Ahmadinejad



AFP – Téhéran, 23 février
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé vendredi que l'Iran défendrait ses droits jusqu'au bout, au lendemain de la publication du rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique, qui a constaté que Téhéran enrichissait toujours de l'uranium.


L'Iran teste "avec succès" sa première fusée spatiale
AFP – Téhéran, 25 février
L'Iran a testé avec succès sa première fusée spatiale, a rapporté dimanche la télévision d'Etat, un geste pouvant être interprété comme un pas supplémentaire de ce pays pour s'affirmer comme une puissance régionale incontournable.
Ces dernières semaines, les autorités iraniennes ont annoncé une série de "succès" scientifiques, notamment en affirmant avoir testé un médicament pour ralentir la progression du Sida.


Pendaison à Machad
AFP, 25 février
Selon le quotidien Qods, le prénommé Reza accusé de meurtre a été exécuté par pendaison dans la prison de Machad (nord est).
D’après l’AFP, au moins 29 personnes en 2007 et 154 personnes en 2006 ont été exécutées en Iran.


L’amputation des doigts d’un homme accusé de vol
IRNA , 26 février
Un homme de 46 ans, identifié étant F. Hosseini, s’est vu amputer quatre doigts de la main droite en public dans la ville de Kermânchâh (ouest). Il était reconnu coupable de vol.

Sommet "iranien" à Londres
AFP / Reuters, 26 février
Les Six se sont réunis lundi à Londres dans un climat de tensions croissant pour essayer de s'entendre sur de nouvelles mesures contre Téhéran, qui refuse de suspendre son enrichissement d'uranium et juge "illégitime et illogique" la demande de l'ONU en ce sens...

Pendaison publique à Qom



Quotidien Djomhouri Eslami,27 février
Accuse d’enlèvement et de viol, Mohammad Sadeghi, 26 ans, a été pendu lundi. L’exécution a eu lieu à Qom, ville religieuse au centre de l’Iran.


L'Iran répète qu'il ne suspendra pas son enrichissement d'uranium
AFP – Téhéran, 27 février
L'Iran, inflexible, a répété mardi qu'il refusait de suspendre l'enrichissement d'uranium au lendemain de la réunion des six grandes puissances à Londres qui ont travaillé sur une nouvelle résolution contraignante contre Téhéran.
"Les Européens nous ont donné une liste de suggestions dans laquelle ils promettaient d'aider l'Iran à fabriquer des centrales nucléaires et demandaient en échange un arrêt de l'enrichissement, ce qui est illégal et illégitime (...) et ne se réalisera jamais", a déclaré le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, en marge d'une conférence sur l'Amérique latine.

Roland Dumas en mission discrète à Téhéran



Le Figaro, 27 février
L'ancien ministre des Affaires étrangères de François Mitterrand s'est rendu ce week-end à Téhéran, pour s'entretenir avec des dignitaires du régime sur le dossier du nucléaire iranien...


Stéphane Lherbier quitte l’Iran après 15 mois de détention



AFP – Téhéran, 28 février
Le Français Stéphane Lherbier, libéré dimanche en Iran après quinze mois de détention, a quitté l’Iran mercredi à bord d’un avion d’Iran Air pour Dubaï où il vit avec sa famille, a-t-on appris auprès d’un diplomate français qui l’accompagnait à l’aéroport...Une libération dont la France s'est réjouie tout en appelant vivement à ce que l'Allemand Donald Klein, arrêté en même temps que le Français, puisse bénéficier de la même mesure de clémence...

Sarkozy croit en l'efficacité des sanctions
AP, 28 février
Nicolas Sarkozy a dit mercredi "croire à l'efficacité" des sanctions internationales contre l'Iran pour empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire. "La perspective d'un Iran doté de missiles nucléaires n'est pas acceptable", a déclaré le candidat UMP lors d'une conférence de presse sur la politique internationale...
Interrogé sur la possibilité de reprendre langue avec le régime de Téhéran, il a insisté sur la nécessité pour la communauté internationale de rester unie. "Si négociation il doit y avoir, elle doit se passer au niveau européen (...) Cette question est trop grave pour que qui que ce soit se permette de jouer en solitaire", a-t-il conclu.


Téhéran envisage de participer à une réunion sur la stabilisation de l'Irak
AP, 28 février
Les autorités iraniennes ont annoncé mercredi qu'elles envisageaient de participer à une réunion sur la stabilisation de l'Irak à laquelle les Etats-Unis prévoient aussi d'assister.
Le souhait de Washington de participer à la conférence, à laquelle Bagdad a convié Téhéran, constitue un volte-face diplomatique pour les Etats-Unis qui ont longtemps refusé le dialogue avec l'Iran concernant les moyens d'apaiser les tensions en Irak.
Mardi, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a annoncé que les Etats-Unis participeraient à la réunion, prévue pour la mi-mars, et elle a affirmé que Washington soutenait l'invitation lancée par le gouvernement irakien à l'Iran et à la Syrie...
L'Irak a aussi invité le Bahreïn, l'Egypte, la Jordanie, le Koweït, l'Arabie Saoudite et la Turquie.


Arrivée au Soudan d’ Ahmadinejad pour une visite de deux jours
AP - Khartoum, 28 février
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est arrivé mercredi à Khartoum pour une visite de deux jours au Soudan. Ahmadinejad a été accueilli par son homologue soudanais Omar el-Béchir...

Cette visite survient au lendemain des accusations portées par la Cour pénale internationale (CPI) contre un ancien secrétaire d'Etat soudanais à l'Intérieur pour les atrocités commises au Darfour...

Cette visite met en présence deux chefs d'Etat sujets à de fortes pressions internationales l'un, Ahmadinejad, sur son programme d'enrichissement d'uranium, et l'autre, el-Béchir, sur le conflit au Darfour.


2 policiers tués, 4 pris en otage à la frontière pakistanaise
AFP – Téhéran, 28 février
Deux policiers iraniens ont été tués et quatre pris en otage lors d'un accrochage avec des rebelles à la frontière pakistanaise, alors que l'Iran accuse les Etats-Unis et la Grande-Bretagne de fomenter des troubles dans les régions frontalières pour affaiblir le pouvoir central...

csdhi

Les Iraniennes en révolte