Situation des Femmes en Iran

Public

10 décembre 2011

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Novembre 2011
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr



Arrestation de 13 femmes et hommes dans deux soirées à Chandiz
Agence HRANA/Quotidien Khorassan, 1er novembre
Selon le commandant des forces de l’ordre de la province de Targhabeh et Chandiz (nord est), ses agents informés du déroulement de deux fêtes dans cette ville ont arrêté 3 femmes et 4 hommes dans une villa et 6 autres femmes et hommes dans le village de SarAsiab.



31 jeunes arrêtés dans une fête à Tabriz
Agence HRANA, 1er novembre
Les forces de l’ordre ont pris d’assaut un coffee shop à Tabriz (nord ouest) où on célébrait un anniversaire. Ils ont procédé à l’arrestation de 16 filles et 15 garçons en les tabassant.
Les yeux bandés, ces jeunes ont été gardés durant des heures dans le froid puis transférés à 20h a la poste de police. Ils ont été photographiés et après avoir payé une amende été libérés.



Les résidents d'Ashraf en danger
ACTION URGENTE d'Amnesty International en faveur d’Ashraf
Amnesty International, 2 novembre 2011


(Traduit de l'original en anglais) - Plus de 3.000 demandeurs d'asile iraniens vivant dans un camp en Irak sont gravement menacés de violations flagrantes des droits humains, y compris de retour forcé en Iran.
Les autorités irakiennes ont l'intention de fermer le camp, qui a déjà été attaqué plusieurs fois par les forces de sécurité irakiennes entraînant des dizaines de morts et de blessés...



Pendaison publique à Nourabad
IRNA/ AFP, 3 novembre


Condamné pour un triple meurtre, un homme a été pendu sur la place Khomeiny à Nourabad (ouest).
Identifié par ses initiales Z. K., le jeune homme a été accusé d’avoir tué la mère, le frère et la sœur d'une jeune femme qui avait refusé sa proposition de mariage…



L'Irlande ferme ses ambassades au Vatican et en Iran
AFP, 3 novembre
Le gouvernement irlandais a annoncé jeudi soir la fermeture, pour des raisons économiques, de ses ambassades au Vatican et en Iran, ainsi que de son bureau de représentation au Timor oriental...
Concernant l'Iran, où l'Irlande dispose d'une ambassade depuis 1976, "les volumes commerciaux" avec ce pays "ne sont pas à la hauteur des attentes", a expliqué Dublin pour justifier sa décision…



L’art de rater le coche du printemps iranien
Afrique Asie.fr, 4 novembre
http://www.afrique-asie.fr/index.php/category/accueil/actualite/article/l-art-de-rater-le-coche-du-printemps-iranien
A l’heure où le Maghreb et le Moyen-Orient sont en ébullition, où les peuples concèdent d’immenses sacrifices pour leurs libertés et que l’intégrisme s’apprête à leur voler la victoire, certains, à la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale française continuent à vouloir freiner la marche de ces nations, particulièrement celle du peuple iranien…



Les maires de France demandent la levée de l'ultimatum contre Ashraf
Stop à l’ultimatum, installez d’urgence une équipe de l’ONU à Ashraf
CNRI, 5 novembre


. Appel de Maryam Radjavi à une intervention urgente de l’ONU, des USA et de l’UE pour faire annuler l’ultimatum et installer une équipe d’observateurs de l’ONU à Ashraf
. Les obstacles posés par le gouvernement irakien au travail du HCR à Ashraf
Dans une conférence internationale à Paris, à l’initiative du Comité français pour un Iran démocratique, des personnalités européennes et américaines ont appelé l’UE, les USA et l’ONU à intervenir de toute urgence pour faire annuler la date butoir illégale et répressive que le gouvernement irakien a imposée pour la fermeture du camp d’Ashraf à la fin de 2011. Cet appel fait suite à l’annonce par le président Obama du retrait des forces américaines de l’Irak et des préparatifs des forces irakiennes pour lancer un assaut sur le camp…



La France demande à l'Iran d'abandonner son programme nucléaire
AFP, 7 novembre
La France demande à l'Iran d'abandonner son programme nucléaire, a déclaré lundi le chef de la diplomatie française Alain Juppé, à la veille de la remise d'un rapport sur ce sujet par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)…
Selon des sources diplomatiques occidentales, le nouveau rapport de l'AIEA étaye les soupçons sur les ambitions militaires du programme nucléaire iranien. Téhéran s'est toujours défendu de vouloir acquérir l'arme atomique, assurant que ses recherches n'ont que des visées civiles en matière d'énergie.



WEF : Inégalités femmes-hommes
Site RFI/Metro Montréal, 8 novembre
Le World Economic Forum a rendu publique mardi son étude annuelle sur l’égalité entre les sexes. Ce rapport compare les inégalités entre les sexes dans 4 domaines différents : la participation et les opportunités économiques, le niveau d’éducation, la politique, et enfin la santé.  
Près de 85 % des 135 pays étudiés ont fait des progrès en 2010, et seuls 15 % ont régressé. D’après le rapport, l’Iran a perdu un rang pour occuper la 125ème position…



Le rapport qui accable l’Iran
EuroNews, 8 novembre
L’AIEA s’apprête à dévoiler le document le plus détaillé à ce jour sur la capacité nucléaire iranienne. Les dernières fuites sur ce dossier ne laissent plus de place au doute quant à la nature du programme d’enrichissement de Téhéran et ses ambitions nucléaires militaires...
Le rapport révèle par ailleurs que l’Iran aurait bénéficié de l’expertise d’ingénieurs étrangers : le nom d’un scientifique russe est notamment cité. Pour le moment, un feu vert des Nations unies pour une intervention militaire semble peu probable. Mais la Grande-Bretagne a déjà fait savoir qu’elle n’excluait pas de participer à une telle opération sous l’impulsion des Etats-Unis.



22000 tués sur les routes en un an
Agence Fars, 11 novembre
Le député de Zanjan et Tarem (centre) tout en rappelant que l’Iran occupe le premier rang pour le nombre des accidents de la route et la deuxième place du nombre des tués dans le monde a fait part de 22000 tués sur les routes du pays depuis les douze dernières mois…



Deux hommes pendus à Qom
Agence Fars, 11 novembre
Jeudi, deux hommes accusés de trafic de crack ont été pendus dans la prison centrale de la ville de Qom (centre), a rapporté de son côté le quotidien Arman.
Les condamnés ont été identifiés par leurs initiales étant J.S., 67 ans et M. T., 32 ans.



200 jours de sit-in à Genève pour le camp d’Ashraf
ATS, Genève, 11 novembre


Des sympathisants des habitants du camp d’Ashraf, ont marqué vendredi les 200 jours de leur sit-in, devant le siège de l’ONU à Genève, en lançant un nouvel appel. Ils ont demandé des mesures de protection pour éviter un massacre des 3500 habitants du camp...



Trois hommes exécutés à Qazvin
Agence Fars, 12 novembre
Trois hommes accusés de viols et d'enlèvements ont été pendus samedi matin à Qazvin (centre).
Issus de même famille et identifiés par leurs initiales S. D. âgés de 30, A. Ch. 23 et S. A. 30ans, ces hommes se présentaient comme chauffeurs de taxi, enlevaient et violaient des femmes, essentiellement des étudiantes. Le nombre des victimes n’ont pas été précisées.



Explosion d'un dépôt de munitions près de Téhéran, 27 morts et 23 blessés
AFP, 12 novembre
L'explosion apparemment accidentelle d'un dépôt de munitions situé dans une base des Gardiens de la révolution proche de Téhéran samedi a fait au moins 27 morts et 23 blessés, dont certains graves, selon différentes sources officielles citées par les médias iraniens…
L'explosion a eu lieu peu après 13h sur la base militaire Amir el-Momenin de Bidgen à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale...
L'explosion a été si violente qu'elle a été ressentie dans les quartiers ouest de Téhéran, où elle a secoué portes et fenêtres selon plusieurs témoignages. Elle a été entendue jusque dans le centre de la capitale…
Les forces armées iraniennes disposent de nombreuses bases à la périphérie de Téhéran.


Exécution publique à Nochahr
IRNA, 12 novembre


Un homme condamné notamment pour viol et enlèvement a été pendu en public samedi à Nochahr (nord).
L’accusé a été  identifié par ses initiales M. P.



94 sentences de « qessas » exécutées en deux ans
Site Asre Iran, 13 novembre
Le n° 2 de la justice de la province de Khuzistan (sud) a déclaré que depuis les deux dernières années, 94 sentences de quessas (loi du talion) ont été exécuté dans cette province. Ali Eftekhari a insisté avec fierté sur le fait que ces exécutions ont comme objectif la sécurité des citoyens et le maintien de la moralité dans la société.



Les chrétiennes converties maintenues en prison
Site Jarass,  14 novembre

Trois prisonnières iraniennes converties en christianisme seront encore maintenues à la terrible prison d’Evine à Téhéran. Mitra Zahmati et Shahla Rahmati demeurent depuis leur arrestation, il y a 7 mois, à Evine. Elles ont été condamnées à deux ans et demi de prison pour activité au sein d’un groupe illégal.
Maryam Jalili, arrêtée plus tard, a été transférée depuis 3 mois à Evine. Elle reste actuellement dans l’attente de la sentence qui lui sera réservée.



Un journaliste accusé de travailler pour la BBC en persan arrêté
Agence Fars/AFP, 14 novembre


Accusé de travailler pour le service en persan de la BBC, le journaliste Hassan Fathi, a été arrêté pour avoir "répandu des mensonges et perturbé les esprits"…
L'Iran interdit toute coopération avec les radios et télévisions étrangères en persan, dont la BBC et la Voix de l'Amérique…
Au moins sept cinéastes et réalisateurs de documentaires iraniens ont été arrêtés en septembre pour avoir fourni "des informations et des films noircissant l'image de l'Iran" à la BBC en persan.
Cinq d'entre eux ont été depuis libérés sous caution.



Les Iraniens se rendant en Israël risquent désormais 2 à 5 ans de prison
IRNA/AFP, 14 novembre
Les Iraniens se rendant en Israël risquent désormais de 2 à 5 ans de prison, selon une nouvelle loi approuvée lundi par le parlement qui durcit considérablement la législation précédente.
Tout Iranien reconnu coupable de s'être rendu dans l'Etat hébreu, ennemi juré de la République islamique, se verra également interdit de passeport pour une durée de 3 à 5 ans.
La législation précédente, inchangée depuis l'époque du Chah, prévoyait seulement 1 à 3 mois d'emprisonnement pour toute visite dans un pays dont l'accès était interdit par les autorités…
La République islamique ne reconnaît pas l'Etat d'Israël et appelle régulièrement depuis 30 ans à sa destruction.



Les femmes ne sont plus autorisées à skier sans un membre masculin de leur famille
bivouac-id, 14 novembre


L’étau se resserre encore un peu plus sur les femmes iraniennes
Une circulaire de police, relayée par le site Internet Etedaal qui est proche du régime, stipule que désormais les femmes et les filles ne sont plus autorisées à skier en l’absence de leur mari, de leur père ou de leur frère.
Les stations de ski en Iran sont le dernier refuge pour échapper au code vestimentaire islamique et aux lois interdisant la mixité hommes-femmes. Les jeunes gens se rencontrent sur les montagnes, et certaines femmes skient même sans le foulard islamique dans les stations de Dizin et de Shemshak, connues pour leur abondante poudreuse…



Ashraf
La chronique philo de Cynthia Fleury
L'Humanité, 16 novembre


http://www.humanite.fr/culture/ashraf-483738
La fermeture du camp d’Ashraf, entendez les derniers et plus meurtriers actes du massacre et de la destruction du camp d’Ashraf, est désormais programmée…



Deux trafiquants de crack exécutés par pendaison
Agence Mehr/AFP, 17 novembre
..Deux hommes condamnés pour trafic de stupéfiants ont été exécutés par pendaison jeudi dans la prison de la ville sainte iranienne de Qom.
Les deux hommes ont été pendus dans l'enceinte de la prison centrale de la ville située au sud de Téhéran après que leurs demandes de pardon ont été rejetées.



Le Parlement européen inquiet de la situation des droits de l'Homme en Iran
AFP, 17 novembre
Le Parlement européen a fait part jeudi de sa "vive préoccupation à l'égard de la dégradation constante de la situation des droits de l'Homme en Iran", et a demandé aux entreprises européennes de ne pas fournir à Téhéran d'outils de surveillance et de censure.
Le Parlement, dans une résolution adoptée à une large majorité, s'alarme de "l'augmentation du nombre de prisonniers politiques, du nombre toujours élevé des exécutions, y compris parmi les mineurs, de la pratique répandue de la torture, de la tenue de procès inéquitables et des sommes exorbitantes exigées à titre de caution, ainsi que des sévères restrictions à la liberté d'information, d'expression, d'association, de croyance, d'enseignement et de circulation"…



L’âge des prostituées baisse à 14 ans
Radio allemande, 18 novembre
D’après les récentes études au sujet des prostituées en Iran, l’âge des filles qui entrent sur le marché du sexe baisse à moins de 14 -15 ans. Alors qu’en 1968 l’âge moyen des prostituées dépassait 30 ans, le sociologue Saïd Madani dit que le niveau d’éducation des nouvelles arrivantes est plus élevé qu’avant. Selon lui, pour ces nouvelles prostituées se vendre est un 2ème travail. Certaines d’entre-elles ont déjà un premier emploi mais face aux inégalités dans la société se voient contraintes de gagner plus...



Fermeture d'Ashraf: les Moudjahidine du peuple veulent être protégés
AFP, 20 novembre


Les Moudjahidine du peuple, principal mouvement de lutte contre le gouvernement iranien, ont répété dimanche leur opposition à tout départ de leur camp d'Ashraf en Irak sauf si des soldats américains ou des casques bleus assurent leur protection dans le nouvel emplacement.
"Le déplacement des Acraniens en Irak signifie les envoyer au massacre. Il s'agit d'un grand crime planifié par le régime iranien", a déclaré Maryam Radjavi, la dirigeante du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), dont les Moudjahidine sont la principale composante.



Trois trafiquants exécutés à Sari
IRNA/AFP, 20 novembre
Trois hommes condamnés pour trafic de stupéfiants ont été exécutés par pendaison dimanche à Sari, dans le nord de l'Iran.
Les trois hommes figuraient parmi les principaux trafiquants de la ville et été pendus dans l'enceinte de la prison de Sari.



Deux hommes pendus à Tchaharmahal
Info Tchaharmahal,  20 novembre
Deux hommes identifiés étant Ramin Hatami 26 ans et Asghar Tahmasbi 32 ans, accusés d’enlèvement et de harcèlement sexuel ont été pendus à l’aube.



Deux exécutions à Machhad
Justice de Khorassan, 21 novembre
Reconnus coupable de viol, deux jeunes de 24 ans ont été pendus dans la ville de Machhad (nord est).



L'ONU condamne massivement la situation des droits de l'Homme en Iran
AFP, 21 novembre
L'Assemblée générale des Nations unies a adopté lundi une résolution annuelle qui condamne la situation des droits de l'Homme en Iran avec un nombre record de votes.
La résolution a été adoptée avec 86 voix pour, soit six de plus que l'an dernier, tandis que le nombre de votes contre a chuté de 44 à 32…
La résolution sur l'Iran, proposée par le Canada, condamne "la torture, les traitements et les punitions cruels, inhumains et dégradants, y compris les flagellations et les amputations" menés par les autorités iraniennes.
Elle déplore "l'augmentation dramatique" de l'usage de la peine de mort, en particulier contre des mineurs…



Pendaison de 11 trafiquants de drogue
Belga, 24 novembre
Onze personnes condamnées pour trafic de drogue ont été exécutées par pendaison ce jeudi dans la prison de la ville de Shiraz (sud), a rapporté le site internet de la radio-télévision publique Irib.
Ces personnes, dont l'identité n'a pas été communiquée, avaient été reconnues coupables de possession de stupéfiants et trafic d'héroïne, d'opium et de morphine, selon Irib qui n'a pas donné plus de détails...



Les étudiants se battent pour préserver la mixité dans les universités
France 24, 24 novembre
La mixité est en passe d’être interdite dans les universités iraniennes. À l’université d’Ispahan (centre), les étudiants manifestent pour tenter de faire reculer les autorités sur ce sujet.
Au début de l’été 2011, l’assemblée des Experts, constituée de religieux ultraconservateurs, a ordonné que soit interdite la mixité dans les universités iraniennes…
Le ministre des Sciences, également en charge des universités, Kamran Daneshjoo, a décidé de faire appliquer les décrets de l’instance religieuse.
Plusieurs universités ont ainsi été réorganisées pour placer leurs étudiants dans des classes non mixtes. Des centaines de professeurs qui ne respectaient pas, ou pas assez strictement, la séparation hommes femmes, auraient déjà été licenciés ou forcés à prendre une retraite anticipée. Selon les médias locaux, le ministère des Sciences envisagerait même de créer des universités intégralement masculines ou féminines.



Maryam Radjavi aux obsèques de Danielle Mitterrand
AFP, 26 novembre


La présidente du CNRI Maryam Radjavi a assisté à une cérémonie d'hommage à l'ancienne première dame de France Danielle Mitterrand, le 26 novembre 2011 à Cluny, dans le centre de la France, le jour de ses funérailles, dans sa ville natale.


Héroïne de la Résistance, figure humanitaire et veuve d'un président de la République, Danielle Mitterrand (née Danielle Gouze) décédée le 22 novembre 2011, à l'âge de 87 ans, ne s'est jamais contentée d'un rôle ornemental traditionnel de la première dame française. Elle a fondé l'association humanitaire "Fondation France Libertés".



Une exécution à Qom
Agence Mehr, 27 novembre
Reconnu coupable de trafic et détention de drogue, un homme identifié par ses initiales L. A. a été pendu jeudi matin dans l’enceinte de la prison de Qom.



Exécution publique à Saveh
ISAN, 29 novembre
Un jeune homme, M. S., a été pendu ce matin sur la place Khalij Fars dans la ville de Saveh (nord).



Deux pendaisons publiques à Kermanchah
IRNA, 29 novembre


Accusés de viol, deux jeunes de 23 et 25 ans ont été pendus mardi sur la place Azadi à Kermanchah (ouest).
Ils ont été identifiés par leurs initiales M. R. et H. H.



Une femme et cinq hommes exécutés à Kermanchah
Agence Fars, 29 novembre
Six accusés de  trafic d’héroïne dont une femme ont été exécutés ce matin dans la ville de Kermanchah (ouest).



L’ambassade britannique saccagée à Téhéran 
RFI, 29 novembre


«Inacceptable», la Grande Bretagne condamne le saccage de son ambassade à Téhéran, ce mardi 29 novembre. Les autorités britanniques demandent à ses ressortissants en Iran de rester chez eux. Des dizaines de jeunes s'en sont pris à deux enceintes diplomatiques britanniques, pour protester contre les sanctions prises par Londres dans le dossier du nucléaire. Le pouvoir iranien a pour sa part annoncé regretter cette attaque. Une action condamnée par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Des jeunes escaladant les barrières d'enceinte de l'ambassade britannique, des vitres brisées, et le drapeau national brulé. A Téhéran, deux bâtiments diplomatiques britanniques ont été envahis, ce mardi, par une foule en colère. Les forces de sécurité chargées de protéger les lieux ont été débordées ou ont laissé faire, selon les différentes versions.

Les manifestants se sont emparés des lieux aux cris de « mort à la Grande Bretagne ». Les employés de l'ambassade, eux, ont réussi à s'enfuir. A Londres, les autorités ont demandé à leurs ressortissants présents en Iran de faire profil bas et de rester chez eux…

L'ONU, Paris, Rome et Washington ont apporté leur soutien à la Grande Bretagne, condamnant fermement l'attaque contre son ambassade à Téhéran. Enfin pour l’Union européenne, il s’agit d’une « incursion inacceptable ».



La Grande-Bretagne ferme l'ambassade d'Iran à Londres
Reuters, 30 novembre
La Grande-Bretagne a ordonné mercredi la fermeture de l'ambassade d'Iran à Londres et l'expulsion de son personnel au lendemain de la mise à sac de sa mission à Téhéran...
William Hague, secrétaire au Foreign office, a annoncé en outre le rappel de tout le personnel diplomatique présent en Iran…
De source diplomatique, on estime désormais que la Grande-Bretagne apportera son soutien à l'idée d'un embargo sur les importations de pétrole iranien...



La France rappelle son ambassadeur à Téhéran
Le Figaro, 30 novembre


La France a décidé de «rappeler en consultation» son ambassadeur à Téhéran après le saccage, mercredi, de l'ambassade britannique. Plusieurs pays européens ont pris la même mesure par solidarité.


 ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr
Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés : ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte