Situation des Femmes en Iran

Public

14 septembre 2013

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Août 2013
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr

URGENT
Nous dénonçons le massacre des habitants d’Achraf perpétré le 1er septembre par les forces irakiennes lors duquel 52 opposants iraniens dont 8 femmes ont été tués.


25e anniversaire du « massacre des prisons » campagne internationale
Signez la PETITION
Pour une commission d'enquête par l’ONU sur le massacre de 1988 en Iran
La grande vague d'exécutions de prisonniers politiques en 1988 est le pire cas de violations des droits humains en Iran. Khomeiny a déclaré en juillet de cette année: "les prisonniers qui continuent d’insister sur leur position pour soutenir les Monafeghine (Moudjahidine du peuple) sont mohareb (ennemi de Dieu) et sont condamnés à mort. Si la personne à n'importe quel stade maintient son soutien aux Monafeghine, la sentence est l'exécution. Il faut anéantir les ennemis de l'Islam immédiatement ... "



Refugiés iraniens et afghans renvoyés par l’Australie
AFP, 1er août 2013
Les premiers demandeurs d'asile tombant sous le coup d'une nouvelle loi australienne contre l'immigration illégale et le trafic d'êtres humains sont arrivés jeudi en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où ils resteront même si leur dossier est accepté.
Jeudi, 40 demandeurs, en majorité des hommes afghans et iraniens, ont été envoyés par avion depuis l'île australienne de Christmas Island, dans l'océan Indien, sous escorte policière et avec une assistance médicale…
Les organisations humanitaires et de défense des droits de l'Homme se sont insurgées contre ces dispositions et dénoncé la précarité dans laquelle vivent les boatpeople dans le centre de rétention de Manus Island, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. 
Les Nations unies se sont dites "troublées" par la nouvelle loi. 
Le Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR) a fait état de "lacunes" juridiques importantes dans le traitement des demandes d'asile, relevant entre autres la "rétention sans limite de temps, systématique et arbitraire".


Un expert nucléaire à la présidence iranienne
Mediapart, 1er août 2013 Par Yves Bonnet
Le Docteur Hassan Rohani qui sera intronisé dans ses nouvelles fonctions de Président de la République islamique dans quelques jours, le 3 août, et que certains commentateurs complaisants saluent comme un modéré, présente effectivement un tout autre visage que son prédécesseur, le populiste Mahmoud Ahmadinejad, mais sa présence au sein de l’équipe dirigeante à Téhéran n’est pas plus rassurante pour autant…


Nouveau président : "aucun espoir de changement" pour les Moudjahidines du peuple
AFP, 3 août 2013

Maryam Radjavi, présidente du CNRI a déclaré n'avoir "aucun espoir de changement" en Iran avec l'arrivée samedi du nouveau président Hassan Rohani.
"… Rohani pendant 34 ans a toujours occupé des postes-clé dans le régime des Mollahs", a déclaré Mme Radjavi à l'AFP avant un rassemblement de ses partisans aux portes de Paris pour la rupture du jeûne du ramadan.
« Rohani n'a pas le pouvoir ni la volonté » de changer le régime, a-t-elle affirmé.
Le pouvoir est dans les mains du guide suprême de la République islamique pour les politiques de répression, envers la Syrie, l'Irak, la fabrication de la bombe", a-t-elle ajouté en demandant une nouvelle fois la libération des prisonniers politiques, la liberté d'expression, "l'arrêt de la fabrication de la bombe atomique et des ingérences en Syrie".
"Ce régime ne peut pas reculer d'un seul pas car sinon il y aura une révolution en Iran et le régime sera renversé", a-t-elle assuré.
Les négociations internationales sur le nucléaire iranien "ne sont qu'un mirage" qui permet à Téhéran de "gagner du temps", a-t-elle dit.
"Il faut adopter une politique de fermeté à l'égard du régime des Mollahs, c'est-à-dire accentuer les sanctions et soutenir la résistance iranienne", a-t-elle plaidé.
"Soit le régime recule, et ce sera son implosion, soit il va se durcir et ce sera la confrontation avec la communauté internationale qui aboutira à son renversement", selon elle.
"Le gouvernement que va constituer Rohani sera très fragile à cause de ses conflits internes", a pronostiqué la présidente du CNRI.
"Dans la région, le régime iranien veut attiser les tensions entre sunnites et Chiites", a-t-elle encore estimé citant la Syrie, l'Irak et le Yemen et a appelé les musulmans à s'unir contre "l'intégrisme et la théocratie".


L'UE appelle l'Iran à faire de "rapides progrès" sur le dossier nucléaire 
AFP, 5 août 2013

 L'Union européenne a appelé lundi l'Iran à faire de "rapides progrès" sur le dossier nucléaire, au lendemain de la prestation de serment du président Hassan Rohani.
Ce dernier a réaffirmé que les occidentaux ne pouvaient "pas faire céder le peuple iranien par les sanctions et les menaces de guerre", et que "la seule solution pour parler avec l'Iran est le dialogue sur un pied d'égalité"...
Mme Ashton négocie avec Téhéran au nom du groupe 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne). Le 16 juillet, elle avait appelé l'Iran à nommer "rapidement" une nouvelle équipe pour reprendre "dès que possible" les négociations sur le dossier du programme nucléaire.


Ahmadinejad nommé au Conseil de discernement 
AFP, 5 août 2013
'ex-président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui vient de passer la main à Hassan Rohani a été nommé lundi membre du Conseil de discernement, la plus haute instance d'arbitrage politique en Iran, après huit ans de présidence turbulente.
Sa nomination a été annoncée par le Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, véritable numéro un du pays, deux jours après l'investiture du modéré Hassan Rohani...




La police « morale » distribue plus de 50.000 avertissements dans une province
CNRI, 5 août 2013

Plus de 50.000 personnes ont reçu des avertissements verbaux lors d’une campagne de répression «morale» dans la province de Fars (sud), a annoncé le chef de la police, Cyrus Sadjedian.
Plus de 5000 personnes qui ont ignoré les avertissements, ont été présentées à la police de la sécurité morale, avec 3600 engagements écrits, a dit Sadjedian.
Il a ajouté : « Les forces de sécurité de l'État ont adressé des notifications verbales à 50.900 personnes. En dehors de ce groupe, quelque 5100 personnes qui n’ont pas pris en considération les notifications verbales, ont été conduites à la police de la sécurité morale. 3600 ont déposé des engagements écrits.
« Au cours du mois de Ramadan, environ 4.980 magasins de la province ont été inspectés, dans lesquels 1030 personnes n’agissaient pas de manière correcte. Quelques 42 magasins ont été fermés et 12 personnes arrêtées.


Un détenu pendu à Salmas
Agence HRANA, 5 août 2013
Un citoyen azari identifié étant Peyman Ghane-Kohneh-Shahri a été exécuté dimanche matin dans la prison de Salmas (nord ouest). Il avait été accusé de meurtre commis en été 2009. 


Des chrétiens modérément persécutés! 
Le pasteur Behnam Irani en danger de mort
Causeur, 6 août 2013

 … Gravement malade, le pasteur Behnam Irani, officiellement arrêté pour « activités contre la sécurité nationale », subit une hypocrite sentence capitale dans sa cellule, en ne recevant aucun traitement médical. Le pouvoir fait pression sur les églises pour obtenir les noms des chrétiens… 
La politique de discrimination et de persécution des chrétiens ne devrait pas changer avec la nouvelle présidence, le pouvoir appartenant aux religieux, et Rohani n’étant pas plus favorable à la liberté de culte que ses prédécesseurs.
Signe de continuité, même après l’élection du nouveau président, la justice n’a pas amorcé un virage plus clément et moins intolérant, ne cherchant pas à plaire à l’avance au successeur d’Ahmadinejad. Les condamnations de chrétiens n’ont pas cessé, huit membres du plus grand mouvement d’églises clandestines ont été condamnés à plusieurs années de prison, à la mi-juin, allant de une à six années, toujours officiellement pour « action contre la sécurité nationale et propagande à l’encontre de l’ordre établi ».
Privé de soins dans sa cellule où il se meurt d’un ulcère à l’estomac, le pasteur Behnam Irani, pourrait bien décéder, enfermé, sous la présidence du “modéré” Rohani qui, même s’il se prenait de sympathie pour les droits de l’homme dont ceux des chrétiens, ne pourrait rien changer seul à sa situation.



Arrestations de six membres d’une famille à Téhéran 
khabarfarsi.com, 6 août 2013
Le chef de la police de la sécurité du Grand Téhéran, le colonel Alireza Mehrabi a annoncé l’arrestation d’un homme en fuite accusé de ‘Moharebeh’ ou guerre contre Dieu. Cette accusation entraine automatiquement la peine de mort en Iran.
« Iraj est poursuivi par la police depuis deux ans pour un passé de félonie, de menace contre un juge, de destruction et de fraude », a déclaré Mehrabi.
Il a ajouté que ses cinq frères étaient des “voyous” du secteur de Khani Abad et qu’ils avaient été arrêtés en 2011 dans une rafle et qu’ils avaient été humiliés en public dans les rues du voisinage.
“Trois de ses frères ont été condamnés à mort accusés de guerre contre Dieu et de corruption sur Terre”, a précisé Mehrabi.


La police ferme 235 magasins en une semaine à Téhéran
Quotidien Ressalat, 6 août 2013
235 magasins ont été fermés à Téhéran pour vente de vêtements considérés comme « indécents et vulgaires » par le régime iranien.
Le chef de la police de Téhéran, Hossein Sajednia, a déclaré que « depuis le début de la semaine, les Forces de Sécurité de l’État ont inspecté 2630 magasins de vêtements et fermé 235 boutiques ».
« La police ont également donné des avertissements à 617 autres magasins similaires », a-t-il ajouté, cité par l'agence officielle Mehr.
Sajednia a déclaré que les inspections ont eu lieu dans le cadre d'un plan pour contrer« l'habillement non conventionnel », qui continuera à être mis en œuvre durant les prochains mois.
Lors d’autres plans répressifs, les unités de police étaient même allées jusqu’à retirer les mannequins de plastique des vitrines, ou avaient fait du zèle en vérifiant le contenu des sacs des clientes pour s’assurer qu’il n’y avait ni dentelle ni couleur grisante achetées...


L’Iran, 3ème pays le plus pollué du monde
Quotidien Mardomsalari, 6 août 2013
D’après les chiffres choquants de l’Organisation mondiale de la Santé, l’Iran occupe la 3ème place  parmi les pays les plus pollués dans le monde. Alors qu’en 2012 les statistiques de l’OMS plaçaient l’Iran au 8ème rang. Une telle chute en l’espace d’un an montre la gravité de la situation…


Soins médicaux entrainent la pauvreté
Iqna.ir, 7 août 2013
Le numéro deux du ministère de la sante a affirmé que chaque année plus de 700 000 personnes tombent sous le seuil de pauvreté à cause des frais élevés de soins médicaux...


Un jeune de vingt ans meurt en prison 
Agence Mehr, 9 août 2013
Dans une conférence de presse, le procureur de Mianeh (nord-ouest) a annoncé qu’un jeune de vingt ans s’était suicidé à la prison de la ville.  
“Il existe des rumeurs disant que l’accusé est mort sous les coups des inspecteurs. Je le déments, il n’a pas été tué sous la torture.», a-t-il ajouté…


Suppression d'emplois et de fermetures d'usines 
ISNA/CNRI, 12 Août 2013 
L’une des plus grandes usine iranienne de céramiques a été contrainte de fermer entrainant la perte de 400 emplois, preuve de l'effondrement de l'économie du régime. La plupart des travailleurs licenciés de l'usine de Sanem dans la ville de Boroujerd (ouest) ont quitté leur emploi en avec deux mois et demi de salaires impayés...


Les « mal voilées » seront filmées
Agence Mehr, 12 Août 2013 
Le colonel Massoud Zahedian, chef de la police des mœurs, a déclaré pour lutter contre le non respect du code vestimentaire et du voile, la ville est filmée une fois par mois. Il a ajouté que 27 services au sein de la police sont actifs dans cette surveillance pour signifier les règles aux contrevenantes…





Rafle massive de SDF à Téhéran 
Fars News/CSDHI, 11 et 13 août 2013
Les forces de sécurité ont procédé à l’arrestation de plus de 500 «dormeurs de cartons» (SDF dormant dans des cartons) dans le quartier Molavi de la capitale iranienne dans la nuit du 11 au 12 aout.
Le chef de la police du Grand Téhéran a déclaré : « Lors de cette opération, 500 ‘dormeurs de cartons’ ont été arrêtés. Malheureusement le nombre de places disponibles dans les camps d’internement sont inférieurs au nombre d’interpellés. »
Il a précisé que ce plan se déroulait dans l’ouest et le nord de Téhéran.


Sentence de lapidation à l’égard d’une femme et d’un homme
HRANA, 14 août 2013
La 2ème chambre du tribunal pénal de la province d’Azarbaïjan oriental (nord ouest) a condamné une femme et un homme à la lapidation.
Accusés d’adultère, Zahra Poursaai et Ali Saai-Bashsiz, détenus dans la prison centrale de Tabriz, risquent d’être lapidés prochainement. 


Nouvelles arrestations de chrétiens en Iran 
Radio Zamaneh, 14 août 2013
Le 9 août, des agents en civil ont opéré une descente de police dans une église de l’ouest de la capitale iranienne où ils ont arrêté des fidèles nouvellement convertis, 
Il s’agit de M. Parham Farazmand, Mme Sara Sarsirian, Mme Sedigheh Kiani et Mme Mona Fazli.
Les agents ont passé les fidèles à tabac, contrôlé leur portable et fouillé leurs affaires avant de perquisitionner l’église.  

Sentence d’exécution d’un prisonnier kurde irakien 
Agence Kurdpa.net le 14 août 2013
Le décret d’exécution d’Ali Ahmad Soleiman, prisonnier politique kurde irakien a été approuvé par la cour suprême. 
Il a été arête en automne 2005 dans la région de Targour de la ville d’Oroumieh dans le nord-ouest de l’Iran et a été condamné à cinq ans et demi d’emprisonnement  et de travaux forcés, pour son appartenance à un groupe d’opposition kurde.
M. Soleiman avait déjà été condamné à une année de travaux forcés en prison pour avoir été en relation avec Ahmed Shaheed, le rapporteur spécial de l’ONU pour les droits humains en Iran, et avec des médias hors d’Iran.
Accusé par le régime “d’homicide volontaire” en 2011, il a été informé par les services secrets que son dossier restait ouvert et qu’il serait à nouveau jugé. 


Six personnes exécutées à Ahvaz
Agence Mehr, 15 août 2013
Le juge Ali Eftekhari, le numéro deux de la justice de Kuzistan a annoncé l’exécution de six détenus dans la prison Karoun d’ Ahvaz (sud). Ils ont été accusés de harcèlement des femmes.


Nina Siahkali Moradi : Disqualifiée des élections municipales parce que … Trop belle 
France 24, 16 août 2013
La beauté n'est pas toujours un atout en politique, surtout en Iran. Une femme politique qui avait remporté l'élection municipale de la ville de Qazvin a été disqualifiée par un comité de contrôle des élections qui ne souhaite "pas de mannequin dans une équipe municipale". Pour eux, la jeune femme de 27 ans ne "respectait pas les codes de la République islamique". Lors de sa campagne, elle portait pourtant le hijab traditionnel qui ne laissait entrevoir... que son visage… 






200 arrestations à un concert public 
Radio Zamaneh, 17 août 2013
Plus de 200 personnes qui assistaient à un concert à la salle Mehr Afarinesh de la capitale iranienne ont été arrêtées. Les artistes du groupe du rock the Dawn of Rage, ont aussi été embarqués. Nul ne sait où ont été emmenés les personnes interpellées.




Opération violente de police contre des adolescents
Agence Kurdpa le 17 août 2013
Les forces de police ont lancé une opération violente dans le quartier Moïne de la ville d’Ahwaz (sud-ouest) pour y confisquer les antennes satellites. 
Elles ont blessé un adolescent de 15 ans et arrêté des jeunes de la minorité arabe avant de les envoyer au centre de détention de Kianpars.
Un jeune arabe, Mohammad Amir Vaicy, a été violemment battu et les agents ont fait pression sur son père pour qu’il ne porte pas plainte. En cas de plainte, lui et son fils feraient l’objet de poursuites judiciaires, ont-ils menacé.


Manifestation à Paris pour les victimes de 88 en Iran
AFIF, 17 août 2013
Les Iraniens de la diaspora se sont rassemblés ce samedi place du Trocadéro sur les Parvis des Droit de l'Homme pour lancer un appel réclamant une enquête internationale pour faire la lumière sur un "crime contre l'humanité" survenu en 1988 en Iran. 

Il y a 25 ans, sur une fatwa de l’ayatollah Khomeiny, 30 000 prisonniers politiques, condamnés à des sentences de prison, étaient éliminés en quelques semaines. Durant des interrogations éclaires, le sort des prisonniers dépendait de leur réponse à cette question simple: « Etes-vous toujours un sympathisant de l’Organisation des Modjahedin du Peuple d’Iran ?»





Trois pendaisons publiques à karadj
titre1.ir, 18 août 2013
Accusés de viol et vol à main armée, trois hommes ont été pendus en public sur trois différentes places dans la ville de Karadj à l’ouest de Téhéran.


Manifestations à Arak et Zandjan contre le cancer dû à la pollution
CNRI, 19 août 2013
Le 17 aout un grand nombre d’habitants de la ville d’Arak (centre de l’Iran) avec leurs enfants en bas âge ont protesté contre la pollution de l’air et de la diffusion de parasites par les gardians de la révolution. Ils ont manifesté en lançant des slogans contre le pouvoir. Les forces de sécurité composées d’une unité anti-émeute des gardiens de la révolution, d’agents de sécurité et d’agents en civil, craignant un développement de la manifestation, ont bouclé l’avenue Danechgah d’Arak sur toute sa longueur et se sont déployées devant l’hôpital Khansari qui traite les cancéreux. Pourtant la manifestation s’est poursuivie jusqu’après la tombée de la nuit. Les femmes étaient venues en grand nombre… 


La CIA admet son rôle dans le coup d'Etat de 1953 en Iran
Le Monde, 20 août 2013
http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/08/20/la-cia-admet-son-role-dans-le-coup-d-etat-de-1953-en-iran_3463803_3218.html
Il n'y a plus aucun doute sur le rôle de la CIA dans le coup d'Etat ayant renversé, le 19 août 1953, le premier ministre iranien Mohammad Mossadegh, l'homme qui avait nationalisé le secteur pétrolier deux ans auparavant et qui inquiétait tant Washington. "Le coup d'Etat militaire qui a renversé Mossadegh et son cabinet du Front national a été mené sous la direction de la CIA, comme une action de la politique étrangère des Etats-Unis", peut-on lire sur le site de l'Agence de la sécurité nationale (NSA), qui a publié le résumé d'un rapport interne rédigé par un historien de la CIA, intitulé "La bataille pour l'Iran"…


Un jeune de 18 ans exécuté en Iran après six années de prison
Agence Kurdpa le 20 août 2013 
Arman Mohammadi, âgé de 18 ans, et originaire de la ville kurde de Ravansar a été exécuté à la prison de Dizel-Abad à Kermanchah (ouest) après avoir enduré six longues années d’incarcération.
Arman, déplore un proche de la famille, n’avait que 12 ans quand il avait été incarcéré. Les mollahs avaient accusé l’enfant de complicité d’homicide. Dans sa grande cruauté, le régime a attendu qu’il atteigne ses 18 ans pour le pendre.


Pendaison publique
Quotidien Sharq/ Site Tabnak, 21 août 2013
Accusé d’avoir enlevé et tué une fille de 6 ans, un homme de 33 ans a été exécuté en public dans la province  d’Azarbaïdjan oriental (nord ouest).


Un homme pendu en public à Jahrom
Agence Mehr, 21 août 2013



Reconnu coupable de meurtre avec la complicité de deux autre personnes, un homme a été pendu mercredi matin sur la place Tchamran dans la ville de Jahrom (sud). L’homme a été identifié étant Abdolhamid S. Les deux complices ont été condamnés à 10 et 15 ans de prison et 50 coups de fouet chacun.





Quatre exécutions à Ardebil et Garmi
Dadgostari-ard.ir, 21 août 2013
Accusés de détention et trafic de drogue, un homme de 35 ans et deux autres ont été exécutés dans la prison centrale d’Ardebil (nord ouest).
Un autre trafiquant de 42 ans a été également pendu à dans la province de Garmi (nord ouest). 


Pendaison publique à Hendijan
Agence Mehr, 22 août 2013
Le juge Ali Eftekhari, le procureur adjoint de la province de Khuzistan (sud) a fait part de la pendaison d’un trafiquant de crack. L’homme a été pendu ce matin en public à Hendijan (au nord du Golfe Persique).


Cinq trafiquants exécutés à Arak
dadgostarimarkazi.ir, 22 août 2013
Le procureur adjoint de la province d’Arak (centre) a annoncé la pendaison ce matin de cinq trafiquants de drogue.
Identifiés par leurs initiales E K 25 ans, P Y 24 ans, E A 37 ans, A T 35ans et M E 29 ans, ils ont été exécutés dans la prison centrale d’Arak.


Trois personnes exécutées à Ahvaz
Agence Mehr, 25 août 2013
Selon la direction de la justice de Kuzistan, trois individus ont été pendus dans la prison Karoun d’Ahvaz (sud). Reza R et Ali Sh étaient accusés de meurtre et Saïd G de trafic d’héroïne. 


Les personnages féminins de League of Legends bannis d'un tournoi en Iran
Gameblog, 28 août 2013
League of Legends est aujourd'hui le jeu le plus joué au monde et bien évidemment, un des jeux ou l'e-sport est le plus présent. Un tournoi organisé en Iran vient cependant faire couler beaucoup d'encre puisqu'il y serait interdit de jouer des personnages féminins...
En effet, comme rapporté sur les forums officiels du jeu, un tournoi de League of Legends est actuellement organisé en Iran, sous certaines conditions, à savoir le bannissement de la quasi-totalité des personnages féminins du jeu.

Femmes journalistes en Iran : la photo choc
Elle,  28 août 2013
La photo a fait le tour des réseaux sociaux, suscitant de nombreux commentaires outragés. Dans une salle visiblement bondée, des journalistes sont réunis pour une conférence de presse. Les hommes sont confortablement installés sur des chaises, alors que les quelques femmes présentes sont assises à même le sol, un carnet de notes sur les genoux. 
Selon le " Huffington Post ", le cliché daterait du 17 août dernier et aurait été pris à Téhéran, lors de la passation de pouvoir entre l'ancien et le nouveau ministre des Affaires étrangères iranien. Quand on sait que l'Iran se classe 127ème sur 135 pays en ce qui concerne l'égalité entre les femmes et les hommes (selon un rapport du Forum économique mondial de 2012), difficile de ne pas s'offusquer devant une telle photo…
Rappelons que l'Iran n'a jamais signé la Convention pour l'élimination de toutes les formes de discriminations à l'encontre des femmes (CEDAW).


Un prisonnier de 62 ans sous interrogatoire depuis 17 mois 
Agence Kurdpa, 28 août 2013
Le prisonnier kurde Nameg Mahmoudi, âgé de 62 ans, a été depuis 15 jours transféré de la prison de Gohardacht, près de Téhéran, dans les bureaux des services de renseignements de la ville de Sanandaj pour y être interrogé et humilié.
Voilà 17 mois qu’il est sous interrogatoire. Une source sûre a dit qu’il a perdu un œil sous la torture et qu’il a été privé de soins médicaux.
M. Mohammadi a été arrêté au printemps 2012. 





Flagellation publique à Saveh
iribnews.ir, 29 août 2013
Arrêté pour avoir planifié le trafic de drogue chez lui, un homme a reçu 70 coups de fouet en public et devant son domicile…


A. I. : L’Iran cherche toujours à effacer des mémoires le «massacre des prisons» de 1988, 25 ans après 
Amnesty International, 29 août 2013 
La dernière fois que Jafar Behkish a vu ses frères, Mahmud et Mohammad Ali, deux militants politiques emprisonnés en Iran, ils n’ont eu que 10 minutes pour parler à travers une vitre.
Aucun d’eux n’imaginait que ce serait leur dernier échange, ni l’horreur qui se déroulerait au cours des mois suivants.
Quelques semaines après cette entrevue qui a eu lieu en août 1988, les autorités carcérales iraniennes ont suspendu sans préavis toutes les visites familiales. Les télévisions et les radios ont été retirées des cellules, les abonnements à des journaux ont été annulés et les prisonniers n’ont soudain plus eu le droit de faire de l’exercice ni de se rendre à l’infirmerie.
Peu après, des centaines de prisonniers politiques ont été conduits, un par un, dans une salle spéciale où ils ont été interrogés dans le cadre de « révisions de procès » spéciales très sommaires. Beaucoup pensaient qu’ils allaient être graciés et libérés – étant donné que la plupart avaient presque purgé leur peine. Au lieu de cela, ils ont été exécutés.


Washington demande la libération de deux Américains emprisonnés en Iran 
AFP, 29 août 2013 
Le secrétaire d'Etat John Kerry a demandé mercredi la libération de deux Américains emprisonnés en Iran.
Les deux prisonniers possèdent la double nationalité, américaine et iranienne.
Les Etats-Unis sont "très inquiets à propos d'Amir Hekmati et Saeed Abedini", a indiqué M. Kerry dans un communiqué où il demande également des informations sur un autre Américain disparu en Iran en mars 2007, Robert Levinson.


En Iran, une femme est nommée porte-parole de la diplomatie !
Elle, 30 août 2013
Elle est la première femme à occuper ce poste. Jeudi, le ministère iranien des Affaires étrangères a annoncé la nomination de Marzieh Afkham au poste de porte-parole de la diplomatie. Cela fait trente ans qu'elle travaille au sein de ce ministère. Directrice du Département des médias et de la diplomatie publique depuis 2010, Marzieh Afkham a " l'expérience de la diplomatie des médias ", a déclaré l'actuel porte-parole, Abbas Araghchi. 

 ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr

Envoyez vos dons par chèques à l’ordre de

L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
Ou par virement à : La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041 Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé :35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035
BIC : PSSTFRPPPAR

Libellés : ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte