Situation des Femmes en Iran

Public

05 octobre 2016

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Septembre 2016
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
9 Rue Parrot CS 72809-75590 Paris Cedex 12 - France
Tél./Fax (331) 43 65 32 97
afifem2001@yahoo.fr


La majorité de détenus sans condamnation en Iran sont des femmes
Agence officielle Mehr, 31 août 2016
Lors d’une réunion à Ispahan, le chef de l'Organisation des prisons en Iran a fait savoir que 22% de la population carcérale attend un jugement. Les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes.
Un directeur régional de la pénitentiaire a fait savoir que dans sa province, ce nombre arrive à 30% et est bien au-dessus de la moyenne nationale. Il a ajouté que 76% des détenues sont des femmes mariées et que 10% des détenus sont analphabètes dont 50% sont des femmes.

Interdiction de pantalon troué, manteau transparent, cravate et nœud de papillon 
asriran.com, 1er septembre 2016
Le chef de la police de la Sécurité publique de la province de Fars a déclaré que le plan de surveillance et repérage des vêtements non conventionnels est mis en oeuvre dans la ville de Shiraz.
Des habits tels que pantalon troué portant des logos ou de drapeaux étrangers…, manteau transparent, court ou moulant et sans bouton, vêtement avec des écritures étrangères, cravate et noeud de papillon sont considérés inhabituels et désormais interdits.
Tels types d’habits et d’accoutrements seront confisqués, les boutiques qui les vendent seront fermées et les contrevenant traités devant la justice.


Iran : l'enregistrement audio qui ébranle le régime
http://quebec.huffingtonpost.ca/omid-khadir/massacre-prisonniers-politiques-iran-1988_b_11817988.html
« C'est avec effroi que les Iraniens ont découvert au mois d'août de cette année, l'enregistrement audio  de  l'ayatollah Montazeri  décrivant  le massacre de 30.000 prisonniers politiques de 1988 en Iran de « crime le plus terrible perpétré en République islamique depuis la révolution et pour lequel l'histoire va nous condamner ». Cet enregistrement de 40 minutes de propos tenus lors d'une réunion à huis clos entre le dauphin du fondateur de la République islamique et les quatre membres de la commission chargée de mener « l'épuration » des prisons iraniennes est l'un des documents les plus importants publiés en date sur les événements tragiques de 1988… »


Les familles et proches des prisonniers massacrés témoignent
AFIF, 3 septembre 2016
« Je m’appelle Zohreh Bijanyar. Ma sœur Zahra Bijanyar a été massacrée en 1988 avec 30.000 autres prisonniers politiques. Elle était enceinte lors de son arrestation, elle a perdu son bébé sous la torture.»

« Je m’appelle Mitra, étudiante en droit à Bruxelles. Mon frère fut exécuté à 25 ans lors du massacre des prisonniers politiques en 1988 en Iran. Tout ce que nous avons reçu était la corde utilisée pour le pendre. »

« Je m'appelle Amineh, je suis la fille de Mehdi Qaraii, professeur exécuté en Iran, avec 30.000 autres dans le massacre de 1988. J'avais un an quand mon père a été arrêté. »


Séisme politique en Iran autour d’un enregistrement audio
jolpress.com, 6 septembre 2016
http://www.jolpress.com/blog/seisme-politique-en-iran-autour-dun-enregistrement-audio-834294.html#.V87zrjkdU9M.twitter
« … la publication de l’enregistrement des conversations Montazeri a mis la totalité du régime des mollahs face à un défi social et politique sans précédent au point d’obliger ses plus hautes autorités, de Khamenei à Rafsandjani, d’entrer en scène pour mettre en garde contre une tentative pour ternir l’image de Khomeiny et celle de "réhabiliter" les Moudjahidine du peuple. »


Bien que souffrante, Une bahaïe détenue à Evine
CSDHI, 6 septembre 2016
Nassim Bagheri, citoyenne bahaïe et enseignante de l'Université Bahaïe en ligne, a été arrêtée au cours des opérations des forces de sécurité contre les maisons bahaïes en juin 2011. Libérée, puis ré emprisonnée à d’autres reprises.
Elle demeure actuellement à la prison d'Evine et alors qu’elle souffre des troubles de la thyroïde en dépit de multiples demandes de permission, elle n’a pas réussi d’obtenir un congé depuis 7 mois.

La sœur de Nassim, Negar Bagheri, a également été arrêtée en 2015, quelques jours avant son mariage, et après près de deux mois d'interrogatoires dans la section 209 de la prison d'Evine, elle a été libérée sous caution.


William Bourdon appelle à un tribunal international pour juger les dirigeants en Iran
Blog Médiapart, 7 septembre 2016
http://www.cafebabel.fr/la-lettre-persane/article/lavocat-william-bourdon-appelle-a-un-tribunal-ad-hoc-pour-le-massacre-de-1988-en-iran.html
Me William Bourdon, avocat et célèbre défenseur des droits humains, a appelé mardi pour la mise sur pied d’«un tribunal ad hoc par une juridiction pénale internationale pour répondre à l'exigence des victimes du massacre de 1988 en Iran. Il faut que la lumière soit faite sur ce crime contre l'humanité de grande amplitude et unique dans son genre ».


Où avez-vous enterré mon frère
Tribune de Genève, 7 septembre 2016
 par Massoumeh Raouf
http://iranfreedom.org/fr/actualites/iran-droits-de-l-homme/217-iran-ou-avez-vous-enterre-mon-frere
« … Mon frère cadet Ahmad Raouf Bachari-doust fait partie des 30.000 victimes de cette folie meurtrière en été 88. Une plaie restée ouverte, puisque vingt-huit ans après, nous n’avons pu faire notre deuil, les bourreaux n’ont jamais dit à ma famille ni aux autres où ils avaient enterré les corps.
Ahmad n’avait que 16 ans, en 1982, alors qu’il s’est fait arrêter chez nous, dans un raid des Gardiens de la révolution, pour avoir participé à des meetings des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Il a été condamné à 5 ans de prison et fut torturé.
Je n’ai reçu une lettre d’Ahmad qu’en mars 1988 : «Si je voulais te raconter tout ce que j’ai vécu durant ces années, je pourrais écrire des volumes.»


Iran : le régime accusé du massacre de plus de 30.000 opposants en 1988
geopolis.francetvinfo.fr, 8 septembre 2016
http://geopolis.francetvinfo.fr/iran-le-regime-accuse-du-massacre-de-plus-de-30000-opposants-en-1988-117575
Le régime iranien fait face à une des plus graves accusations de son histoire : le massacre de milliers d’opposants sur fatwa de l’Imam Khomeiny en 1988. Un document rendu public par le fils de Montazeri, feu successeur du guide suprême à l’époque, a fait resurgir l’affaire. L’opposition appelle à juger «pour crimes contre l’humanité» une soixantaine de personnes impliquées et toujours au pouvoir.


Les derniers opposants iraniens en exil près de Bagdad quittent l'Irak
AFP/L’Orient Le Jour, 9 septembre 2016
http://www.lorientlejour.com/article/1006508/les-derniers-opposants-iraniens-en-exil-pres-de-bagdad-quittent-lirak.html
Les derniers opposants iraniens exilés dans un camp en Irak, où certains vivaient depuis des décennies, l'ont quitté vendredi pour l'Europe, ont rapporté l'ONU et un groupe de l'opposition.
Le CNRI a annoncé dans un communiqué que les 280 Iraniens qui demeuraient encore dans le camp Liberty l'avaient quitté pour aller en Albanie...
Le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), qui a contribué au départ de ces opposants iraniens, a confirmé que tous les dissidents avaient quitté le camp...

Le camp Liberty avait été à maintes reprises la cible d'attaques, la plus meurtrière ayant fait plus de 20 morts en octobre 2015.


Un grand jour pour les démocrates iraniens
Le Huffington Post, 9 septembre 2016          
 par Omid Khabir
http://quebec.huffingtonpost.ca/omid-khadir/refugies-camp-liberty_b_11934540.html
« Ce vendredi 9 septembre 2016 a été un grand jour pour le peuple d'Iran dans sa perpétuelle lutte pour la liberté et la démocratie. En effet, après des années de discussions et de négociations avec toutes les puissances internationales, et en esquivant miraculeusement tous les pièges que leur avaient tendus les autorités irakiennes et iraniennes, les derniers ressortissants iraniens exilés au Camp Liberty ont enfin pu quitter l'Irak pour gagner l'Europe… »


Otage britannique de l’Iran condamnée à cinq ans de prison 
The Wall Street Journal, 9 septembre 2016
http://www.wsj.com/articles/iran-sentences-iranian-british-charity-worker-to-five-years-in-prison-1473444047?cx_navSource=cx_picks&cx_tag=contextual&cx_artPos=3#cxrecs_s
 Les mollahs d'Iran utilisent une peine de prison de 5 ans comme force de levier pour obtenir une rançon.
Le président Obama a dit que les 400 millions $ qu'il a payé à l'Iran en janvier pour la libération de quatre otages était un effet de levier, pas une rançon. Si oui, les mollahs ont apparemment développé un goût pour cela. En témoigne la peine de prison de 5 ans appliquée à leur dernier otage occidental, qui a été rendu publique, vendredi.
Nazanin Zaghari-Ratcliffe, citoyenne irano-britannique, s'était rendu en République islamique pour visiter des parents. Elle est la mère d'une petite fille de 2 ans.
L'Iran a condamné irano-britannique, travailleuse humanitaire, à 5 ans de prison, après sa détention lors d'un voyage en famille au pays en avril, a déclaré son mari vendredi.
Nazanin Zaghari-Ratcliffe est l'un de plusieurs double-nationaux Téhéran a détenu au cours des derniers mois, certains accusés d'espionnage.


La fatwa du Guide suprême contre la pratique du vélo par les femmes
CNRI, 13 septembre 2016
http://www.ncr-iran.org/fr/communiques-cnri/femmes/18491-iran-la-fatwa-du-guide-supreme-contre-la-pratique-du-velo-par-les-femmes-2
Ali Khamenei, le Guide suprême du régime des mollahs en Iran, a publié une fatwa obscène pour interdire aux les femmes de faire du vélo en publique. Il a justifié sa décision en affirmant que « la pratique de la bicyclette en publique par les femmes devant les yeux des hommes (en dehors de la famille) doit cesser, car cela attire l’attention des hommes. Ce qui est généralement source de corruption pour la société et contraire à la chasteté des femmes ». (Les médias du régime, le 10 septembre 2016)
Une semaine avant cette fatwa, Khamenei avait également déclaré à propos du « rôle de la femme », lors d’une intervention sur "la direction et la politique générale de l’Etat et la politique familiale » : « Le rôle et la mission des femmes c’est d’être mère et de s’occuper du foyer ». (Le site du Guide suprême, Ali Khamenei, le 3 septembre).


Haut-commissaire aux droits de l'Homme : La Syrie et l’Iran refusent obstinément de coopérer avec les organisations humanitaires
Reuters-Genève, 13 septembre 2016
Le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeïd Ra'ad al Hussein, a condamné mardi le régime syrien, dans le cadre d'un discours plus large dressant l'inventaire des atteintes à la personne humaine dans le monde entier.


Liste des détenues politiques à la section femmes d’Evine
HRANA, 14 septembre
https://hra-news.org/en/newest-list-political-prisoners-womens-ward-evin-prison
Dans le quartier des femmes de la prison d'Evine, connu sous le nom du quartier « Nessvan », il y
a beaucoup de mères ainsi que d'autres femmes gardées dans un mauvais environnement, les appels téléphoniques ne sont pas autorisés et les
visites sont très limitées. Le présent rapport tente de donner un aperçu sur l'état et le statut
 des 24 prisonnières politiques dans cette prison. Selon le rapport des militants des droits humains, 32 prisonnières sont actuellement, détenues dans cette salle avec des charges différentes, dont deux ont des charges financières. Les identités des 30 prisonnières qui ont été identifiés par HRANA sont les suivantes :
Ameneh Jaberi, Ayda Yahyapour, Azita Rafizadeh, Bahareh Hedayat, Behnaz Zakeri,Elham Barmaki, Elham Farahani, Fahimeh A`rafi, Fariba Kamal Abadi, Fatemeh Muthana,Leila Jafari, Leila Jama`t, Mahin Izadi, Mahvash Shahriari Sabet, Marjan Davari, Maryam Afshangi, Maryam Akbari-Monfared, Maryam Nagahsh Zargaran, Narges Mohammadi,Nasim Bagheri, Nazila Hamidov, Nazila Hamodof, Negar Afsharzadeh, Paniz Azimi,Reyhaneh Haj Ebrahim Dabbagh, Reyhaneh Tabatabai, Roya Saberi Nezhad Nobakht,Sedigheh Moradi, Sotoudeh Fazeli, Jilla Shahriari, Zahra Zehtabchy.


Une chrétienne convertie forcée de quitter l’hôpital pour retourner à la prison
CSDHI, 15 septembre 2016
La chrétienne convertie et emprisonnée en Iran, Maryam (Nassim) Naghash-Zargaran, qui était hospitalisée depuis le 28 août 2016 pour des problèmes cardiaques, s'est heurtée au refus des autorités de prolonger son congé médical (congé temporaire), a déclaré une source à la Campagne internationale pour les droits de l'Homme en Iran.


L’accès des cafés interdit aux femmes
ISNA/tabnak.ir, 17 septembre 2016
Président du syndicat des restaurateurs et gérants de café en Iran a confirmé que l’accès des femmes aux cafés n’est plus autorisé. Il a souligné que fumer le narguilé dans un café ne convient pas aux dames femmes et ne fait pas partie des coutumes convenables aux femmes.


Les mères demandent la poursuite des auteurs du massacre de 1988 
ncr-iran.org, 14 septembre 2016
http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/droits-humains/18494-iran-les-meres-demandent-la-poursuite-des-auteurs-du-massacre-de-1988
 Les mères militantes, connues sous le nom des mères du parc Laleh, et les parents des prisonniers politiques, ont publié une déclaration le 11 septembre 2016, appelant à la poursuite des auteurs du massacre de 1988.
Dans leur déclaration, ces mères ont fait savoir : « les meurtres de groupes de prisonniers politiques pendant l'été 1988 était un massacre politique “dont les victimes” ont été jugées injustement par les tribunaux à huis clos et condamnés à mort sans que leurs familles soient au courant. »
Ils ont cité la constitution de la Cour pénale internationale à Nuremberg et ont décrit le massacre de prisonniers politiques en 1988 comme « un crime contre l'humanité » et un « génocide. »


Les codes vestimentaires pour les étudiantes
Agence officielle Mehr, 18 septembre 2016
Dans le formulaire de l’inscription à l’université Beheshti à Téhéran, les nouvelles étudiantes doivent s’engager à respecter les codes vestimentaires et les conditions concernant leurs apparences et habillement.

Ainsi, suivant les règlements internes, elles doivent respecter les consignes suivantes :

-le vêtement doit être simple
-il doit être différente de l’habille de vacances, de fêtes, de loisir, de sports et bien loin des modes extravagantes
-Pas de couleur vive, pas de talon au-dessus de 5 cm, ni de chaussures de fêtes ni de bottes hauts jusqu’aux genoux
-le port de chaussettes et/ou bas est obligatoire ; mais pas de parfum, ni de vernis à ongle, de faux ongles et de bijoux
-le port de chapeaux sans le voile ainsi que des pantalons moulant ou court est interdit.


Les athlètes féminines convoquées
mizanonline.ir, 20 septembre 2016
Un certain nombre d’athlètes féminines dans le culturisme ont été convoquées au tribunal. Elles sont accusées de pratiquer ce sport. Les entraineurs de ce sport sont interdits de l’exercer et de quitter l’Iran.


Une jeune fille victime du jet à l'acide
baztab24.com, 21 septembre 2016
Dans la nuit du 20 septembre, une jeune fille de 24 ans prénommée Arezou, a été victime de l’attaque à l’acide dans le quartier de Guisha à Téhéran par un homme. Aucune information sur son état de santé n’est depuis diffusée.


Hassan Rohani à l’ONU : RSF condamne le président iranien de l’inaction
RSF, 21 septembre 2016
https://rsf.org/en/news/hassan-rouhani-un-rsf-condemns-iranian-presidents-inaction
A la veille de la visite du président iranien Hassan Rohani à New York pour la 71e Assemblée générale des Nations Unies, Reporters sans frontières (RSF) réitère sa condamnation de la répression et du harcèlement par le régime iranien, des médias et les récentes arrestations de trois journalistes…
Les autorités iraniennes ne respectent pas les Conventions internationales des droits de l'Homme. Dans son discours d'ouverture au Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies le 13 septembre, Zeid Ra'ad Al Hussein, le haut-commissaire aux droits de l'Homme de l’ONU, a condamné le refus de l'Iran de coopérer en aucune façon avec les «procédures spéciales» du Conseil.


AIDHF demande une enquête sur le massacre des prisonniers politiques en Iran
https://youtu.be/LiCSkQ36aV4
Milichia Javedan, de l’Association International des Droits Humain pour les Femmes est intervenu cette semaine à l’ONU (Genève) pour demander une enquête sur le massacre des prisonniers politiques en 1988 en Iran.



Appel à l’ONU pour une enquête sur le massacre en 1988 en Iran
AFP - Genève, 21 septembre 2016
http://iranfocus.com/fr/index.php/32-multimedia/10833-iran-appel-a-l-onu-pour-une-enquete-sur-le-massacre-de-1988-activistes
Un groupe d’experts en droits humains et de personnalités, dont Ingrid Betancourt, ont demandé mercredi à l’ONU à Genève d’enquêter sur le « massacre » d’opposants iraniens de 1988, affirmant qu’il existe de nouvelles preuves.
Ce tout nouveau comité, « Justices pour les victimes du massacre de 1988 en Iran », est basé à Londres et compte notamment parmi son conseil consultatif Ingrid Betancourt, Rama Yade, ex-secrétaire d’Etat sous la présidence de Nicolas Sarkozy,Tahar Boumedra,...  Il demande au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU d’établir une commission d’enquête.
« C’est une action qui est tout à fait importante dans l’intérêt de la défense des droits de l’Homme », a déclaré en conférence de presse Ingrid Betancourt, s’exprimant « en tant que victime et survivante d’une action terroriste ».
 « Ceux qui sont accusés sont aujourd’hui aux postes les plus importants du gouvernement iranien. Il va sans dire que le fait que ces criminels aient des postes de responsabilité montre à quel point le gouvernement iranien d’aujourd’hui pose un problème », a souligné mercredi Ingrid Betancourt.


Déclaration conjointe de dix ONG à l'ONU
Blog Médiapart, 23 septembre 2016
https://blogs.mediapart.fr/irani/blog/230916/massacre-de-1988-en-iran-declaration-conjointe-de-dix-ong-lonu?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-67
Lors de la 33ème session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, dix ONG ont demandé un tribunal international sur le massacre de 1988 en Iran au Secrétaire général des Nations Unies. Ce collectif d’ONG réunit :
la Fondation Danielle Miterrand, la Women’s Human Rights International Association, l’International Educational Development, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), le Non violent Radical Party- Transnational and Transparty, Hands off Cain, Edmond Rice Centre, Association of Humanitarian Lawyers, Association des Femmes Iraniennes en France et le Comité de soutien aux droits de l'Homme en Iran (CSDHI).


Malgré l'ouverture au tourisme, le peuple iranien reste opprimé par une théocratie intraitable
Huffington Post Blog, 23 septembre 2016
http://www.huffingtonpost.fr/jeanpierre-bequet/tourisme-en-iran-theocratie_b_12117958.html
«...Dans le cadre de la reprise des relations d'échange avec l'Occident après la mise en œuvre de l'accord nucléaire, l'Iran, destination boudée par les voyageurs et déconseillée par les gouvernements à cause de l'instabilité géopolitique et des tensions diplomatiques ces quinze dernières années, fait aujourd'hui l'objet d'une campagne pour l'essor du tourisme, qui passe naturellement sous silence la situation politique et sociale du pays… »


New York : Rohani fait face à des manifestations aux Nations Unies
Blasting News, 24 septembre 2016


Les opposants iraniens ont organisé des manifestations généralisées dans la ville de New York avant la visite aux Nations Unies du président du régime iranien Hassan Rohani.


4000 Iraniens de 15 à 25 ans se sont suicidés en un an
CNRI, 24 septembre 2016
http://www.ncr-iran.org/fr/actualites/societe/18572-iran-4000-iraniens-de-15-a-25-ans-se-sont-suicides-en-un-an
Téhéran, le directeur de "l'Urgence sociale" du pays, Hossein Assad-Beigy, a annoncé que, durant la dernière année iranienne (de mars 2015 à mars 2016), le nombre de suicides conduits à la mort a atteint 4020 personnes.


Enfin libérée de l’horrible prison iranienne
The Globe and Mail, 26 septembre 2016
Dr. Homa Hoodfar, anthropologue à l'Université Concordia du Canada, a été enfin libérée des griffes des Gardiens de révolution, qui avait enfermé cette irano-canadienne depuis juin dans la sinistre prison d'Evine en Iran.
Une autre citoyenne irano-canadienne, Zahra Kazemi, y a perdu la vie en 2003.


Iran - Le cri d'un silence long de 28 ans
huffingtonpost.fr, 27 septembre 2016
http://www.huffingtonpost.fr/simin-nouri/iran-le-cri-dun-silence-l_b_12156502.html
« … la commémoration du 28ème anniversaire du massacre de plus de 30 000 prisonniers politiques secrètement exécutés en 1988 en Iran et enterrés dans des fosses communes à travers le pays, a pris une nouvelle tournure…
La seule façon de rendre justice à ces victimes d'une tyrannie sanguinaire et à leurs familles est la mobilisation de toutes et de tous pour faire traduire devant une juridiction internationale compétente les auteurs de ce crime contre l'humanité et montrer aux autres tyrans actuels ou potentiels que le temps où ces bourreaux pouvaient continuer à couler des jours tranquilles en toute impunité était révolu… »


Iran : interdiction du vélo pour les femmes
Women Side, 28 septembre 2016        par Hélène Fathpout
http://women-side.com/iran-interdiction-du-velo-pour-les-femmes
« … Plus la dictature religieuse s’enfonce dans les crises et plus elle réprime les femmes. La dernière mesure en date, est le fait du guide suprême himself, Khamenei. En effet, il vient de se fendre d’une fatwa : désormais il sera interdit aux femmes de faire du vélo dans les lieux publics en Iran car « cela attire l’attention des hommes, ce qui est généralement source de corruption dans la société et contraire à la chasteté des femmes ».

ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
9 Rue Parrot CS 72809-75590 Paris Cedex 12 - France 
Tél. : (331) 43 65 32 97 
afifem2001@yahoo.fr

Envoyez vos dons 
Par chèques à l’ordre de
L’Association Internationale des Droits Humains des Femmes
23 Rue du Départ 75014 Paris
Ou par virement à
 La Banque Postale - Centre financier de Paris
Etabl : 20041   Guichet : 00001 Compte : 2739481C020 Clé : 35
IBAN : FR68 2004 1000 0127 3948 1c02 035    BIC : PSSTFRPPAR 


Septembre 2016
82 exécutions 

Exécution à Ardebil
Magiran.com, 4 septembre 2016
Condamné à mort pour avoir assassiné un médecin, un jeune de 23 ans a été exécuté hier dans la prison centrale d'Ardebil.

Deux trafiquants pendus à Rasht
Rashtpress.ir, 4 septembre 2016
Deux individus avec les initiales «A B» et «J P» ont été exécutés dans la prison centrale de Rasht. Ils étaient accusés de détention et trafic de stupéfiants.

Sept marins exécutés à Bandar-Abbas
tabnaksistanbaluchestan.ir, 10 septembre 2016
Accusés de trafic de drogue, sept marins - pécheurs ont été exécutés ce matin dans la ville portuaire de Bandar-Abbas.
Il s'agit de Ghasem Daryanavard, Amine Bibak, Khosro Badpa, Sattar Hout, Mohammad Hanif Boup, Haroun Haykal Nejad et Taregh Taraj.

Trois pendaisons à Shiraz
iranhr.net, 13 septembre 2016
Trois condamnés ont été pendus au matin du 13 septembre dans la prison Adel-Abad de Shiraz. Deux des détenus Sajjad A. et Goudarz A., étaient accusés d’attaque et vol à main armée et pourtant graciés par les plainants. Le troisième fut exécuté pour viol et meurtre.

Un jeune pendu à Saqez
Iran Human Rights, 15 septembre 2016
Un jeune homme de 34 ans, Kamran Maleki, a été exécuté pour des infractions liées à la drogue.
 Il a été pendu le 6 juillet à la prison de Saqez (nord-ouest).

Exécution à Rasht
khabaronline.ir, 14 septembre 2016
Accusé de meurtre, un homme a été exécuté selon la loi du Talion, ce matin dans la prison centrale de Rasht (nord).

Exécution publique à Neyriz
nabzeneyriz.ir, 22 septembre 2016
Septembre matin, à, Un prisonnier a été exécuté dans le stade sportif de la ville Neyriz à 7h ce matin.  Identifié comme Saïd T., en plus de la condamnation à mort, cet homme a été condamné à 15 ans de prison et à 74 coups de fouet.

Un prisonnier exécuté à Tabas
humanrightsiniran.org, 23 septembre 2016
Au cours des derniers jours, un prisonnier a été pendu dans la prison de Tabas. L'identité de ce prisonnier a été établie par le Réseau des droits de l'Homme du Kurdistan étant "Ali Ghayour".

Quatre pendaisons à Tabriz
momtaznews.com, 24 septembre 2016
Quatre hommes condamnés pour enlèvement et viol collectif ont été exécutés dans la prison de Tabriz (nord-ouest).

Trois détenus exécutés à Gorgan et Shahroud
hra-news.org, 26 septembre 2016
Un homme de 33 ans fut exécuté le 18 septembre à Gorgan et deux autres de 27 et 40 ans pendus le 22 septembre dans la prison de Sharroud.

Exécution de 17 détenus à Mashhad
iranmanif.org, 27 septembre 2016
Le régime iranien a exécuté le 11 septembre un groupe de 17 condamnés à la prison de Vakil-Abad à Mashhad sous prétexte de « lutte contre la drogue ».

Deux voleurs exécutés à Karaj
tasnimnews.com, 28 septembre 2016
Deux membres d’une bande de voleurs qui menait des attaques à main armée à Téhéran, ont été exécutés ce matin dans la prison de Rajaï-Shahr à Karaj.

Un jeune pendu à Karaj
rokna.ir, 28 septembre 2016
Après 7 ans d’emprisonnement, un jeune prénommé Shahram a été exécuté ce matin dans la prison Rajaï-Shahr à Karaj. Il a été accusé d’enlèvement d’une jeune femme.

Sept prisonniers exécutés à Minab
iranhr.net, 28 septembre 2016
Sept détenus sous les charges liées à la drogue ont été exécutés hier matin dans la prison centrale de Minab (sud).

Deux exécutions à Rajaï-Shahr
Agence officielle Tansim, 28 septembre 2016
Accusés de vol à main armée, deux membres d’un gang ont été exécutés ce matin dans la prison de Rajaï-Shahr à Karaj.

Libellés : , , ,

csdhi

Les Iraniennes en révolte