Situation des Femmes en Iran

Public

05 janvier 2007

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Novembre 2006
ASSOCIATION DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton
75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84


Huit pendaisons au Sistan-Balutchestan
Quotidien Keyhan, 1er novembre
Reconnus coupables d'enlèvement des ressortissants étrangers, d'attaque à main armée et d'atteinte à la sécurité d'Etat, trois personnes identifiées comme Behzad Naroui, Mohammad-Amin Hormozi et Abdollah Sheikh-Hassani, ont été exécutés par pendaison publique lundi après midi.


Quotidien Jomhouri Islami, 2 novembre
Accusés d'avoir " causé des troubles ", cinq hommes ont été pendus en public dans la ville de Zahédan, capitale de la province Sistan-Balutchestan (sud-est).Deux " agitateurs ", Hadi Daryakesh, accusé d'enlèvement, meurtre et de diffusion de la peur dans la société, et Azizollah Nadjarian, accusé de trafic de drogue, ont exécutés mercredi.Trois " fauteurs de troubles " Mohsen Sargolzi, Nader et Majid Kaharzehi ont été pendus lundi matin devant une foule de plusieurs milliers de personnes.


Les bonnes affaires de la France en Iran
Le Monde, 2 novembre
Les investissements français se sont multipliés en Iran. Profitant de l'absence des entreprises américaines auxquelles leur gouvernement a interdit de frayer avec des Etats qualifiés de "voyous", les multinationales européennes en général et françaises en particulier, ont monopolisé les contrats. Sur quinze ans, 20 à 25 milliards d'euros auraient été investis en Iran par des multinationales françaises. La plupart de ces investissements ne contreviennent à aucune règle internationale. Mais face à un régime autoritaire qui parle de "rayer Israël de la carte" et masque mal sa volonté de se doter de l'arme nucléaire, plusieurs questions surgissent...


Nucléaire : l'Elysée prône la prudence
Le Monde, 2 novembre
Depuis juillet, Jacques Chirac multiplie les appels au dialogue avec l'Iran tout en demandant des sanctions contre Téhéran en raison de ses activités d'enrichissement d'uranium. Cette ambivalence reflète les préoccupations de l'Elysée, qui nourrit des inquiétudes pour le sort des soldats français...


Le pétrole, arme de dissuasion
Le Monde, 2 novembre
Imposer un isolement économique à l'Iran inciterait-il les dirigeants de ce pays à stopper leur programme d'enrichissement de l'uranium ? C'est sans doute l'arme capable d'engendrer un dégât maximal… sans que l'on soit certain d'atteindre le but recherché, à savoir la renonciation à l'arme nucléaire. Comme l'écrit Christophe Alexandre Paillard, haut fonctionnaire, dans la revue Défense d'octobre 2006 : "En cessant d'exporter son pétrole, l'Iran se fermerait son unique source de revenu et courrait le risque de voir le régime affaibli par l'écroulement de l'économie...


L'Iran teste trois nouveaux types de missiles
Le Figaro / AFP, 3 novembre

Après avoir tiré des missiles Shahab dans le désert jeudi, la République islamique annonce vendredi avoir testé de nouvelles armes au cours de manœuvres. Téhéran se targue que tout le Golfe persique soit à portée de tir... La nouvelle tête à sous munitions utilisée jeudi lors du lancement des missiles Shahab a la capacité de disperser 1.400 petites bombes, a rapporté la télévision d'Etat. Les Shahab-3 ont une portée annoncée par les Iraniens de 2.000 km, ce qui leur permettrait d'atteindre les bases américaines dans le Golfe, mais aussi Israël et le sud de l'Europe...
Ces manoeuvres interviennent alors que les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Chine, France, Grande-Bretagne, Russie) et l'Allemagne examinent un projet de résolution préparé par les trois grands pays européens visant à imposer des sanctions contre l'Iran après son refus de suspendre son enrichissement d'uranium.


Moscou rejette le projet de résolution sur l'Iran en l'état
Reuters, 3 novembre
La Russie ne soutiendra pas le projet de résolution des Nations unies sur l'Iran sans une modification notable de celui-ci, a déclaré un haut responsable de la diplomatie russe, avant la tenue d'une réunion entre représentants des grandes puissances, aux Nations unies, sur la question... Le projet de résolution comporte notamment une interdiction de voyage visant les hautes personnalités iraniennes, en raison de la poursuite par Téhéran d'activités nucléaires sensibles comme l'enrichissement d'uranium. Le projet de résolution prévoit en outre que tous les pays empêchent la vente et la fourniture de matériel, de technologie et de fonds contribuant aux programmes nucléaires et de missiles balistiques de l'Iran. En vertu de ce texte, les avoirs des personnes et des entités impliquées dans ces programmes seraient gelés et leurs détenteurs ne pourraient pas se rendre à l'étranger, sinon pour des occasions exceptionnelles...


Deux nouvelles exécutions
IRNA, 3 novembre
Reconnu coupable de vol et d'homicide, Moheb-Ali Gholamian-Moghaddam a été pendu en public dans le quartier Doust-Mohammad à Zabol dans la province du Sistan-Baloutchistan (sud-est).Un autre homme, Amir N., accusé de viol et d'adultère, a été exécuté lundi par pendaison en public dans la ville de Gorgan (nord).


L'Iran commémore la prise de l'ambassade des Etats-Unis
Reuters, 4 novembre


Plusieurs milliers d'Iraniens scandant "Mort à l'Amérique!" se sont rassemblés samedi devant l'ancienne ambassade des Etats-Unis à Téhéran pour célébrer la prise du bâtiment, en 1979, par un groupe d'étudiants qui a retenu de nombreux diplomates en otages pendant 444 jours... Gholamali Haddad-Adel, président du Parlement, s'est adressé aux manifestants, qui ont brûlé des drapeaux américains et israéliens... De nombreux étudiants ont été dispensés de cours pour prendre part à la manifestation, qui a rassemblé une dizaine de milliers de personnes, une affluence en baisse par rapport aux années précédente...


Arrestation des " mal voilées " à Ispahan
Fars, 4 novembre

Suite au lancement la semaine dernière d'un nouveau plan baptisé " sécurité communautaire", 47 femmes ont été arrêtées à Ispahan (centre) pour être " mal voilée ". Plus de 1500 femmes ont été interpellées et interrogées dans les rues et 350 personnes arrêtées sous divers prétextes.


Des opposants pendus en public
IRNA, 5/6 novembre
Accusé d'avoir pris part au meurtre de deux gardes du corps du président Mahmoud Ahmadinejad le 15 décembre 2005, Mohammad Askani a été pendu dimanche en public dans la ville d'Iranchahr (sud-est). Un autre opposant, Najibollah Qayoumi a été pendu en public dimanche. Il était accusé de trafic de drogue.Selon IRNA, onze exécutions ont eu lieu à Sistan-Baloutchistan la semaine dernière. [Cette province a été le foyer d'activités hostiles au gouvernement depuis 2005. Les opposants sont régulièrement exécutés sous la fausse accusation de vol ou de trafic de drogue.]


Jacques Chirac décore Shirin Ebadi
AP, 6 novembre
Jacques Chirac a remis lundi les insignes de commandeur de la Légion d'Honneur à l'avocate iranienne Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix 2003, pour saluer son action en faveur des droits de l'Homme...

L'Iran, un des pays les plus corrompus au monde
Transparency International, 6 novembre

Selon le rapport annuel de Transparency International, une agence de surveillance de la corruption internationale, l'Iran fait partie des pays les plus corrompus au monde...Classé actuellement à la 105ème place sur 163 dans ce rapport, l'Iran occupait la 88ème position en 2005...


Rapport de Reporters sans frontières Treize nations dénoncées pour leur censure d'Internet
AP, 8 novembre
La liste des ennemis d'Internet compte 13 pays: la Biélorussie, la Chine, Cuba, l'Égypte, l'Iran, le Myanmar, la Corée du Nord, l'Arabie saoudite, la Syrie, la Tunisie, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Vietnam...


Téhéran promet de poursuivre "avec fermeté" ses projets nucléaires
AP, 8 novembr
Fustigeant les "inventions occidentales", l'ayatollah Ali Khamenei a déclaré mercredi que l'Iran " poursuivrait avec fermeté " ses projets pour acquérir la technologie nucléaire...


600 mille personnes incarcérées par an
IRNA, 8 novembre
Ali-Akbar Saghi, directeur de l'Organisation des prisons, a annoncé l'enregistrement de 600 mille entrées par ans dans les prisons du pays...


Exécution à Bandar Abass
Quotidien Jomhouri Eslami, 9 novembre
La sentence de mort à l'encontre d'un Iranien de 36 ans, M. M., accusé d'avoir tué un ressortissant de Bangladesh a été approuvée par la Cour suprême. Il a été exécuté dans la prison centrale de Bandar Abass (sud).


Quatre exécutions en prison
Quotidien Iran, 9 novembre
Les prénommés Mohammad-Reza, Farhad, Hachem et Hamid, ont été pendus mercredi dans une prison dans la capitale iranienne. Mohammad-Reza était " jeune " au moment des faits. Il était accusé d'avoir tué un homme en mai 2004 dans le quartier de Nezam-Abad à Téhéran...


La troisième Commission tente de renforcer le programme de prévention de la traite des femmes et fillesAssemblée générale - 3ème Commission - 43e séance
ONU, 9 novembre
... Présentant le projet de résolution sur la Situation des droits de l'Homme en République islamique d'Iran (A/C.3/61/L.41), le représentant du Canada a noté que la communauté internationale avait relevé une dégradation marquée de l'action du Gouvernement iranien en matière de protection de la personne et de la promotion des droits humains. Il a exhorté le Gouvernement iranien à prendre des mesures pour rectifier cette situation. Lorsqu'un gouvernement ne coopère pas et ne fait preuve d'aucun engagement pour améliorer la situation des droits de l'homme dans son pays, la communauté internationale doit exprimer son opinion, a-t-il poursuivi. Il nous tarde de voir le jour où un tel projet ne sera plus nécessaire, le Gouvernement iranien ayant pris les mesures adéquates.


Argentine: mandat d'arrêt international contre Rafsandjani
AP - Buenos Aires, 10 novembre

Un juge fédéral argentin a déclaré jeudi qu'il oeuvrait pour "l'arrêt international" de l'ancien président iranien Hashemi Rafsandjani et huit autres personnes pour l'attentat contre un centre culturel juif, l'AMIA, qui avait fait 85 morts et plus de 200 blessés en 1994 à Buenos Aires... Le juge fédéral Rodolfo Canicoba Corral a dit avoir ordonné "l'arrêt international" de M. Rafsandjani et des huit autres personnes et qu'il tentait d'obtenir l'aide d'Interpol dans cette affaire...

L'Allemagne et l'Italie, champions de commerce avec l'Iran
Agence Fars, 11 novembre
Selon un rapport publié par le centre de statistiques de l'Union européenne (Eurostat), au cours des huit premiers mois de l'année 2006, l'Allemagne est à la tête des pays exportant vers l'Iran et l'Italie celui qui importe le plus de produits en provenance d'Iran...


Plus de 2 millions Iraniens souffrent de mal nutrition aiguë
Radio Farda, 13 novembre

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), l'Iran, après le Yémen, a la population la plus élevée atteinte de mal nutrition aiguë. Cette pathologie touche 2 millions 700 mille Iraniens, soit une hausse de 30% par rapport à 1990. La pauvreté frappe de plus en plus d'Iraniens alors que les revenus pétroliers du pays depuis les sept derniers mois, grâce à la hausse surprenante du prix de pétrole, sont arrivés à 33 milliards de dollars...


Pendaison publique pour sodomie
AFP/IRNA, 14 novembre
Un homme a été pendu en public aujourd'hui à Kermanchah (ouest). Shahab Darvishi, dont l'exécution a eu lieu sur la place Azadi de la ville, était accusé de "corruption morale, coups et blessures volontaires et sodomie".


" Il faut empêcher l'Iran de faire de l'Irak un Etat islamique "
Le Courrier - Genève, 15 novembre
Le sort des opposants iraniens réfugiés en Irak suscite la mobilisation. Sous la pression de Téhéran, Bagdad veut les expulser début 2007.Cent jours. Cela fait maintenant plus de trois mois que des sympathisants des Moudjahidine du peuple manifestent quotidiennement sous les fenêtres du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), à Genève. Venus de toute l'Europe, ces militants du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) protestent contre la menace d'expulsion qui pèse sur leurs camarades basés en Irak. Sous la pression de Téhéran, le gouvernement irakien à majorité chiite leur a donné jusqu'au début de 2007 pour quitter le pays. Bagdad accuse les Moudjahidine du peuple d'ingérence et rappelle que ceux-ci sont inscrits sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne et des Etats-Unis. Hier, plusieurs députés suisses, britanniques et des personnalités françaises ont exigé de la communauté internationale qu'elle confirme le statut de réfugiés des 3500 Iraniens installés sur l'ancienne base militaire d'Achraf.
Le long sit-in des militants du CNRI n'a pas laissé insensible les Genevois. Selon des chiffres communiqués hier, plus de 20000 signatures de soutien auraient été récoltées depuis le mois d'août...


Plus de 120 M$ d'aide au gouvernement palestinien
AFP - Téhéran, 16 novembre
Le ministre palestinien des Affaires étrangères Mahmoud Zahar a indiqué jeudi que l'Iran avait fourni une aide totale de plus de 120 millions de dollars au gouvernement du Hamas...


Quatre morts dans un accident d'hélicoptère militaire
AFP-Téhéran, 18 novembre
Quatre personnes ont été tuées samedi dans le crash de leur hélicoptère militaire d'entraînement près de la ville de Najafabad dans le centre de l'Iran, a rapporté l'agence officielle IRNA. L'hélicoptère s'est écrasé sur l'aéroport de la ville, a ajouté l'agence, sans autres détails. La télévision d'Etat avait initialement fait état d'un accident d'hélicoptère tuant quatre personnes.Selon l'agence d'information Fars, l'appareil appartenait à une organisation gouvernementale non précisée.


Cinq exécutions en prison à Khorasan
AFP, 18 novembre
Selon le quotidien Etemad melli, cinq personnes accusées de trafic de drogue ont été exécutées dans l'enceinte de prison à Khorasan. L'identité de ces hommes n'a pas été révélée.


Football: l'Iran suspendu de compétitions internationales
Reuters, 23 novembre
La FIFA a annoncé qu'elle avait suspendu l'Iran de toutes compétitions internationales en raison de l'ingérence du gouvernement dans la gestion du jeu dans le pays.Cette décision intervient cinq mois après que l'Iran a pris part à la Coupe du monde de football en Allemagne et une semaine après que l'Iran a gagné sa place pour la Coupe d'Asie 2008...Dans un communiqué, la FIFA dit avoir décidé de "suspendre la Fédération de Football de la République Islamique d'Iran (IRIFF) de toutes compétitions internationales en raison de l'ingérence dans le football et de la violation de l'article 17 des statuts de la FIFA".L'article 17 affirme l'indépendance des fédérations nationales vis-à-vis des gouvernements...


Novembre noir pour les journalistes
RSF, 23 novembre
Le mois de novembre 2005 aura été particulièrement impitoyable pour les professionnels des médias iraniens. La profession a été touchée par une vague de convocations orchestrée par le ministère des Renseignements. Reporters sans frontières dénonce cette situation et condamne les récentes atteintes à la liberté de la presse dans le pays...


L'arrestation des trafiquants des filles iraniennes
Quotidien Hamchahri, 23 novembre
Le commandant de police des aéroports a annoncé l'arrestation de 13 bandes de trafiquants qui expédiaient des filles iraniennes vers les pays arabes. Dans cette affaire, 51 hommes et femmes ont été interpellés dans les aéroports de Téhéran, Chiraz, Machad et Ispahan.


AFIF célèbre la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes à Paris
AFIF, 24 novembre

" Femmes face aux différents types de violences " était le thème d'une conférence débat organisée par notre association à la FIAP - Paris, pour marquer la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Les intervenantes ont chacune adressé une des formes de la violence envers les femmes.Madame Zinat Mirhachemi, membre du comité central de l'organisation des Fedayian du peuple et du CNRI et rédactrice en chef de " Nabarde khalgh ", a parlé du " Viol, une arme de torture ". Madame Feriel Lalami, membre d'APEL, a tracé "l'évolution de la problématique des violences contre les femmes en ALgérie des années 90 à aujourd'hui". Madame Amely James Koh Bela, secrétaire générale de l'association Label'Vie est intervenue sur les " Trafics des femmes et d'enfants : la filière africaine et ses violences ".Madame Simine NOURI, responsable de l'AFIF, a traité le sujet de " Femmes face aux violences d'Etat ".Madame Hélène Fathpour, traductrice du livre " Face à la bête - Mémoire de la prison" écrit par Hengameh Hajhassan, a présenté cette œuvre touchante aux invités.
La conférence a pris fin dans la musique et la poésie persanes interprétées par Hoda et Sara, jeunes membres de AFIF.


Pendaison à Kerman
Fars, 26 novembre
Le célèbre " agitateur " de Kerman, Mohammad-Reza Rafii connu sous le nom de Mohammad Khan, a été pendu ce matin sur la place Khajouye Kermani.


Le président irakien en Iran
Reuters, 27 novembre

Le président irakien Djalal Talabani est arrivé lundi soir à Téhéran pour évoquer avec les dirigeants irakiens la dégradation de la sécurité en Irak où les Etats-Unis accusent la république islamique d'attiser les braises.Talabani, un Kurde qui parle couramment farsi, devait rencontrer dès son arrivée son homologue Mahmoud Ahmadinejad et mardi le "guide suprême" de la Révolution islamique Ali Khamenei. Cette visite a été retardée de 48 heures en raison du couvre-feu imposé à Bagdad après la vague d'attentats sans précédent qui a fait plus de 200 morts, jeudi, dans le quartier chiite de Sadr City... Talabani saisira cette occasion pour inviter Téhéran à ne pas considérer l'Irak comme un terrain d'expression de la confrontation bientôt trentenaire qui l'oppose à Washington... Téhéran a invité le président syrien à s'associer aux discussions avec Talabani, mais Bachar al Assad ne s'est pas manifesté...


Le crash d'un avion à Téhéran a fait au moins 36 morts
Le Monde, 28 novembre
Un avion militaire iranien s'est écrasé au décollage, lundi 27 novembre, à Téhéran. Cet accident a causé la mort de 36 personnes, dont 30 membres des Gardiens de la révolution, selon un communiqué officiel rapporté par la télévision d'Etat iranienne...


Le gouvernement demande l'enregistrement de tous les sites d'informations traitant de l'Iran
RSF, 30 novembre
Reporters sans frontières est préoccupée par la mesure prise en Conseil des ministres, le 27 novembre 2006, selon laquelle tous les sites qui traitent de l'Iran devront s'enregistrer auprès du ministère de la Culture dans les deux mois. Cette nouvelle réglementation, qui semble difficilement applicable, devrait surtout permettre aux autorités de justifier la fermeture de sites d'informations indépendants...
Une telle réglementation peut permettre de justifier la fermeture ou le filtrage arbitraire de sites d'informations. Elle donne un argument juridique à la censure qui sévit déjà sur le Net iranien", a déclaré l'organisation...


Le Conseil des ministres a également précisé les critères selon lesquels un site doit être jugé "illégal" : les publications insultant l'islam ou les religions monothéistes, celles qui diffusent des idéologies séparatistes, celles publiant de fausses informations ou portant atteinte à la vie privée.Un blogueur, Arash Sigarchi, est emprisonné en Iran depuis janvier 2006 pour " insulte envers le Guide suprême " et " propagande contre le régime ".

csdhi

Les Iraniennes en révolte