Situation des Femmes en Iran

Public

05 novembre 2007

Bulletin mensuel d’informations sur l’Iran

Octobre 2007
ASSOCIATIONDES DES FEMMES IRANIENNES EN FRANCE
116 Rue de Charenton 75012 Paris – France
Tél./Fax (331) 43 65 57 84
afifem2001@yahoo.fr
http://femmesiraniennes.blogspot.com


Pendaison publique à Sahneh
IRNA, 1er octobre
L’un des membres de la bande « Adidas » a été exécuté. Accusé de proxénétisme, consommation de l’alcool et complicité dans le meurtre, Chahrouz Morovati a été exécuté publiquement par pendaison à Sahneh près de Kermânchâh (ouest)...


9 millions pauvres
Agence Fars, 1er octobre
D’après le ministre du Bien être, 6 millions bons d’alimentation sont distribués dès la fin du mois de ramadan aux démunis. 3 millions autres pauvres répertoriés sont dans l’attente de recevoir cette aide...


« Beethoven » ferme à Téhéran
BBC, 2 octobre


La capitale iranienne sera privée de son plus ancien magasin de musique. « Bethooven », le 1er magasin de musique ouvert en 1953 à Téhéran, ne peut plus faire face à des difficultés financières et est contraint de fermer ses portes après 54 ans...


Les femmes doivent obtenir une autorisation officielle pour séjourner dans un hôtel
IRNA, 3 octobre
Le vice président de l’Organisation de l’Héritage culturel et du Tourisme se réjouit du projet de la construction par le secteur privé de 30 hôtels destinés uniquement à une clientèle féminine dans les provinces touristiques iraniennes.

Faisant allusion aux problèmes liés au séjour des touristes femmes dans les hôtels actuellement, le vice-président Malek Zadeh a précisé que toutes les femmes désirant voyager en Iran doivent s’adresser impérativement aux bureaux des Forces de l’ordre pour expliquer le pourquoi de leur voyage afin d’obtenir éventuellement une autorisation pour séjourner dans un hôtel...


Le chargé d'affaires français convoqué à Téhéran
Reuters, 2 octobre / nouvelobs.com, 4 octobre


"Rien n'est plus dangereux que la situation en Iran", déclare le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner estimant que l'Iran fait "tout" en Irak, devenu son territoire d'exercice "rêvé" : "aussi bien l'aide aux milices chiites que l'aide aux milices sunnites" et "le déclenchement des conflits inter chiites"...
Le ministère des affaires étrangères iranien a convoqué, mercredi, le chargé d'affaires français, Jean Grebling, pour lui signifier officiellement "la protestation et le mécontentement" de l'Iran en réaction aux propos du chef de la diplomatie française, qui a déclaré que la République islamique cherchait à se doter de la bombe atomique, a rapporté la télévision d'Etat citant un communiqué du ministère…


Visite de la dirigeante de l'opposition en exil au Conseil de l'Europe
EuroNews, 4 octobre


Maryam Radjavi était ce jeudi l'invitée du Conseil de l’Europe. Leader du Conseil national de la résistance iranienne, elle représente l'opposition en exil et son mouvement est lié aux Moudjahidines du peuple. Une visite vécue comme un affront par le président du parlement iranien, qui a, lui, annulé à la dernière minute sa venue au Conseil de l'Europe, prévue aussi pour ce jeudi.

"La dictature religieuse en Iran est une menace pour tout le monde parce qu'elle est en train d'obtenir la bombe atomique. C'est pourquoi nous pensons que des sanctions fermes sont nécessaires pour arrêter le régime des mollahs dans sa tentative d'obtenir la bombe atomique", a martelé Maryam Radjavi.

Le discours est direct et sans langue de bois. Elle veut que les Nations Unies renforcent au plus vite les sanctions économiques contre le régime du président Ahmadinejad. Elle est aussi venue à Strasbourg pour tenter de réhabiliter les Moudjahidines du peuple, une organisation qui reste listée par l'Europe et les Etats-Unis comme étant terroriste.


Lapidation : Nouvelle sentence à l’égard d’une femme
Site Asr-e Iran / Quotidien Qods, 4 octobre
En dépit du moratoire annoncé par le chef du pouvoir judiciaire sur le châtiment par lapidation, la 5ème chambre des tribunaux de la province de Khorasan (nord est) a prononcé la sentence de mort par lapidation à l’encontre d’une femme, mère de 3 enfants…

Sanctions européennes : l’Iran « trop attirant » pour que la France y renonce
AFP - Téhéran, 6 octobre
L'Iran a écarté samedi la possibilité d'un retrait des investisseurs français du marché iranien de l'énergie dans le cadre de sanctions européennes face au refus de Téhéran de suspendre son programme nucléaire, estimant que le pays était "trop attirant pour y renoncer"…


Manifestation anti-Ahmadinejad à l’université de Téhéran
AP / TF1, 8 octobre


Depuis plusieurs mois, la contestation monte sur les campus iraniens, où l'on reproche à Mahmoud Ahmadinejad de ne tolérer aucune dissidence. Nouvelle illustration de cette tension avec les incidents survenus lundi matin à l'Université de Téhéran : des étudiants s'y sont accrochés avec des partisans du président avant un discours que ce dernier devait prononcer pour marquer le début de l'année universitaire.
"Mort au dictateur" ou encore "Les étudiants arrêtés doivent être libérés" ont notamment scandé les protestataires...


Manifestation à Paris contre 210 exécutions depuis janvier en Iran
Des ONG organisent une pendaison factice
Paris, 10 octobre


A l'occasion de la cinquième Journée mondiale contre la peine de mort, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées mercredi place de la Bastille à Paris.
Au pied d'une grue symbolique, simulant une exécution en Iran, plusieurs personnes vêtues de noir, en signe de deuil, se sont mêlés aux organisateurs, dont Ensemble Contre la Peine de Mort, Reporters sans frontières, l'Association des chrétiens pour l'abolition de la peine de mort ou la Ligue des droits de l'Homme.
Des drapeaux iraniens rappelaient qu'à Paris cette journée était consacrée à l'Iran où 210 exécutions ont eu lieu depuis janvier…
A la Bastille, une pancarte précisait que l'Iran est un des derniers Etats à condamner à mort des mineurs. Le 16 septembre, deux adolescents l'ont été pour "viol"…

Les exécutions publiques, pendaisons ou lapidations sont mises en scène de façon macabre avec pour objectif avoué de terroriser la population. Le 2 août 2007, deux hommes reconnus coupables d’avoir assassiné un haut magistrat iranien ont été pendus à des grues dans le centre de Téhéran. Vingt et une personnes ont été pendues le 5 septembre 2007.
ECPM, FIDH, LDH, ACAT-France et Reporters sans frontières sont vivement préoccupés par la recrudescence des pendaisons au cours de ces derniers mois et appellent à un moratoire immédiat sur les exécutions. L’Iran se place, aujourd’hui, dans le trio de tête des pays exécuteurs derrière la Chine et le Pakistan.


Deux pendaisons à Sanandaj
Comité de défense des droits des femmes, 12 octobre
Dans la Journée mondiale contre la peine de mort, les autorités iraniennes ont exécuté deux hommes, Kiomars et Nader Mohammadi à Sanandaj (ouest)...


Des parlementaires britanniques appellent l'UE à intervenir contre les violations des droits de l'Homme en Iran
Iran Focus - Londres, 12 octobre
Près de 150 parlementaires britanniques ont signé une déclaration appelant le gouvernement de Gordon Brown à renvoyer l'Iran devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour ses violations systématiques des droits de ses citoyens…


L’Iran appelle les musulmans à boycotter la conférence américaine sur le Proche- Orient
AP, 13 octobre
Le chef suprême iranien, Ali Khamnei, a appelé samedi les pays musulmans à boycotter la conférence internationale sur la paix au Proche-Orient organisée le mois prochain par les Etats-Unis, en invoquant le bien des Palestiniens...


La mort d’une étudiante lors de sa garde à vue
Journal universitaire Amirkabir, 15 octobre
Etudiante en sciences médicales à Hamédan (ouest), Zahra Bani-Ameri, 27 ans, a été arrêtée en compagnie de son petit ami lorsqu’ils de promenaient dans un parc.
Le garçon fut relâché après une heure, mais Zahra reste en garde à vue tout le week end à l’issu duquel, on l’a retrouvée morte.
Selon les autorités, elle serait suicidée en se pendant dans les locaux des forces de l’ordre…

Cet événement continue à susciter des protestations dans le milieu universitaire à Hamédan...


Trois étudiants condamnés à la prison pour publications insultantes
AFP – Téhéran / Agence Mehr, 16 octobre
Trois étudiants arrêtés en mai après la publication de journaux universitaires jugés "insultants" ont été condamnés à des peines de prison allant de deux à trois ans...

"Ehsan Mansouri, Madjid Tavakoli et Ahmad Ghassaban, étudiants de l'Université Amirkabir, étaient accusés "d'atteinte à la sécurité nationale et d'insulte aux valeurs sacrées et aux dirigeants", avait dit Me Dadkah à l'ouverture de leur procès le 22 septembre...
Trois hommes exécutés à Chiraz
Agence Fars, 17 octobre
Condamnés à enlèvement, viol et meurtre, trois hommes reconnus étant Vahid E., Mohammad A. et Ahmad E. ont été exécutés sur le lieu du crime dans la ville de Chiraz (sud).


Neuf condamnés dont une femme exécutés ce matin à Téhéran
ISNA, 17 octobre


Neuf personnes dont une femme reconnus coupables de meurtre ont été pendues à la prison d'Evine à Téhéran mercredi matin.
La femme, Fakhteh C., 24 ans était en prison depuis 2001 pour avoir tué son patron [un médecin de 80 ans, qui la gardait clôturée chez lui et voulait se marier par force avec elle]…

Les huit hommes, Mortez R., Behzad B., Hossein, Hamid, 22 ans, Babak, 23 ans, et certains d'entre-eux avaient violé leur victime…


En se rendant en Iran, Poutine rompt l'isolement diplomatique de Téhéran
Le Monde, 17 octobre


En visite en Iran mardi, Vladimir Poutine a apporté son soutien au programme nucléaire iranien et s'est posé en adversaire résolu d'un recours à la force militaire contre Téhéran. "Nous ne devrions même pas songer à un usage de la force dans cette région", a déclaré le président russe.
M. Poutine participait, à Téhéran, au sommet des chefs d'Etat des cinq pays riverains de la Caspienne (Azerbaïdjan, Iran, Kazakhstan, Russie, Turkménistan).
Moscou est un partenaire privilégié de l'Iran. Les deux pays entretiennent des coopérations en matière économique, énergétique et militaire...


Amnesty International condamne la nouvelle vague d'exécutions
AI, 18 octobre


Amnesty International a fait part, ce jeudi, de sa vive inquiétude à l'annonce de la nouvelle vague d'exécutions en Iran.
L'organisation a déclaré avoir déjà enregistré près de 250 exécutions depuis le début de l'année 2007, mais le nombre total de personnes mises à mort pourrait être beaucoup plus élevé... Compte tenu des préoccupations anciennes d'Amnesty International relatives à l'administration de la justice en Iran, l'organisation demande instamment aux autorités judiciaires de veiller à ce que tous les garde-fous et toutes les garanties d'une procédure régulière, énumérés dans les normes internationales applicables à la période avant et un procès et au stade des recours soient pleinement respectés...


Nucléaire : La démission de Larijani rend improbable un assouplissement de Téhéran
Reuters / RIA Novosti, 20 Octobre


Ali Larijani, secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran et principal négociateur sur le dossier nucléaire iranien, a démissionné de son poste.
Javier Solana, Haut représentant de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, aura pour interlocuteur à la rencontre prévue mardi à Rome le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Saïd Jalili, un proche du président Ahmadinejad...
Il s'agit d'un signe que l'Iran devrait continuer à se montrer intraitable concernant son programme d'enrichissement de l'uranium, selon plusieurs analystes…


Cinq pendaisons à Birjand
Agence Mehr, 21 octobre
Cinq personnes reconnues coupables de trafic de drogue ont été pendues samedi dans la ville de Birjand (nord est).


La police toujours déterminée à pourfendre les femmes "mal vêtues"
AFP / Agence Fars, 22 octobre
La police iranienne est déterminée à poursuivre cet hiver sa campagne contre les femmes "mal vêtues" et s'en prendra aussi aux couples légitimes ayant un "comportement inapproprié", a prévenu dimanche le responsable de la sécurité morale, Ahmad Rouzbehani...


Doris Lessing dit détester les dirigeants iraniens
AP, 22 octobre


Née en 1919 à Kermanchah – Perse des parents britanniques, Doris Lessing vient d'être distinguée par le prix Nobel de littérature…
Dans une récente interview, accordée au quotidien El Pais, la romancière s’en prend au gouvernement iranien, qu'elle qualifie de « cruel et de scélérat ». Pays, où elle est née est « choyé dès qu'il s'agit de récupérer son pétrole », dénonce-t-elle…



Des milliers d'étudiants de polytechnique crient "Mort au dictateur !"
CSDHI, 23 octobre

Des milliers d'étudiants de polytechnique (Amirkabir) de la capitale et des universités de Téhéran et d’Alameh Tabataba'i ont protesté aujourd'hui contre la détention de leurs camarades, Ahmad Qasseban, Ehsan Mansouri et Majid Tavakoli.
Ils ont également exigé le remplacement du recteur de polytechnique, Alireza Raha'i.
Tous les cours ont été suspendus dès le début du rassemblement à midi. Les étudiants scandaient "Mort au dictateur", "Les étudiants préfèrent la mort à l'humiliation", "C'est le dernier avertissement, le mouvement étudiant est prêt au soulèvement" et "Libérez tous les prisonniers politiques!"
Les gardes de sécurité ont tabassé des étudiants pour les empêcher d'entrer sur le campus…


Nucléaire : l'UE veut poursuivre le dialogue malgré le départ de Larijani
AP /Reuters, 24 octobre
Les hommes changent, la ligne reste...
Le chef de la diplomatie européenne, Javier Solana, a eu mardi à Rome, des discussions qualifiées de "constructives", malgré le climat d'incertitude engendré par la démission surprise d'Ali Larijani, le chef négociateur iranien...


Cinq détenus pendus à Ispahan, Kazeroun et Zahedan
Quotidiens Kayhan et Iran, 24 octobre


Les autorités judiciraires ont pendu un prisonnier, Mohammad A. dans l’enceinte de la prison centrale d'Ispahan.
Un prisonnier prénommé Mehran a été pendu en public dans la ville de Kazeroun (sud).
Trois autres détenus ont été exécutés à Zahedan (sud-est), selon la télévision d'Etat ce matin.


Le chef de la diplomatie belge appelle l'Iran à épargner la vie de Soghra Najaf Pour
Diplomatie.be, 24 octobre
Le Ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht exprime sa vive inquiétude concernant le sort de l’Iranienne Soghra Najaf Pour qui risque d'être exécutée prochainement.
Soghra Najaf Pour a été condamnée à mort dans son pays pour le meurtre du fils de son employeur, meurtre censé avoir été commis alors qu'elle était âgée de 12 ans. Outre son statut de mineure au moment des faits et ses protestations d'innocence répétées, des éléments indiqueraient qu'elle aurait été abusée sexuellement par son employeur depuis l'âge de 9 ans, âge auquel elle était devenue domestique à son service. Le Ministre De Gucht appelle instamment les autorités iraniennes à épargner la vie de mademoiselle Soghra Najaf Pour et à respecter les engagements internationaux auxquels l'Iran a adhéré, notamment les articles 5 et 6 du Pacte International sur les Droits Civils et Politiques et la Convention sur les Droits de l'Enfant
Cette démarche s'inscrit dans le cadre d'actions entreprises par la Présidence en exercice de l'Union européenne et les différents Etats membres...


Pendaison d’un prisonnier à Ilam
Agence Fars, 25 octobre
Un détenu reconnu étant Iraj Feizi a été exécuté par pendaison dans l’enceinte de la prison centrale d’Ilam (ouest).


Le Parlement européen vivement préoccupé par la détérioration des droits de l'Homme en Iran
Résolution du PU sur l’Iran, 25 octobre
« Face à la vague de répression qui n'épargne personne en Iran et la brutalité des mesures déployées par le pouvoir religieux, le Parlement européen a réagi à travers une ferme résolution... »


La guerre des clans fait rage au sein du pouvoir
Le Figaro, 25 octobre


Ahmadinejad avance ses pions face au Guide suprême Ali Khamenei, dont le pouvoir semble battu en brèche.
Rien ne va plus au sommet du pouvoir iranien. La visite de Vladimir Poutine à Téhéran, la semaine dernière, qui avait pour objectif de tenter de sortir le dossier nucléaire de l'impasse, n'a fait qu'exacerber les tensions opposant, autour de la question de la poursuite de l'enrichissement d'uranium, deux factions du clan conservateur : les jusqu'au-boutistes du président Ahmadinejad et les pragmatiques autour du négociateur principal, Ali Larijani, plus enclins à un compromis avec l'Occident...


Un jeune de 20 ans pendu à Chiraz
ISNA, 26 octobre
Il avait tué la fille dont les parents étaient contre leur mariage. Sadegh M., 20 ans, a été pendu sur le lieu de son crime dans le quartier Sahl Abad à Chiraz.


La Norvège proteste l’exécution imminente d’une femme
CSDHI, 27 octobre
Le ministère des Affaires étrangères norvégien a convoqué l'ambassadeur du régime iranien à Oslo pour protester contre la décision d'exécuter l’Iranienne Soghra NajafPour...
Elisabeth Walaas, vice-ministre des Affaires étrangères, a déclaré dans un communiqué que l'exécution des personnes âgées de moins de 18 ans au moment du délit, est une violation des conventions internationales dont le régime de Téhéran est signataire.
Walaas a rappelé que la Norvège et d'autres pays avaient protesté contre l'exécution des enfants en Iran ces dernières années et a souligné l'importance des pressions internationales pour faire cesser ces exécutions.


Trois hommes exécutés à Yazd
IRNA, 27 octobre
Accusés de trafic de drogue, deux hommes ont été pendus samedi dans la prison centrale de Yazd (centre) et le troisième dans la prison de la ville d'Ardakan dans cette province.


Deux jeunes pendus à Bouchehr
Télévision d’Etat/ AFP, 28 octobre
Deux jeunes détenus, Behrouz Zanganeh, 21 ans, et Ali KhoramNejad, 22 ans, ont été pendus dans la ville de Bouchehr (sud).


Deux personnes pendues à Kerman
IRNA, 28 octobre
Deux personnes accusés de trafic d’opium et de vol à main armée ont été exécutées dimanche à l’aube dans la ville de Mahan près de Kerman (sud).


Un trafiquant exécuté à Zahedan
IRNA, 30 octobre
Reconnu être un trafiquant international de stupéfiant et d’arme, Jome Gomchadzéhi a été exécuté ce matin dans l’enceinte de la prison centrale de Zahédan (sud est).


Ahmadinejad annonce une purge dans les administrations locales
AFP / Quotidien Keyhan, 30 octobre
Mahmoud Ahmadinejad a annoncé qu'il allait procéder à une purge contre les dirigeants "indifférents" dans les administrations locales...


Un homme pendu à Arak
IRNA, 31 octobre
Reconnu coupable de viol et meurtre, Ahmad D. a été pendu hier sur la place Farahan dans la ville d’Arak près de Téhéran.
30 000 enfants mariés
BBC, 31 octobre
Les dernières statistiques publiées en Iran révèlent qu’au moins 30 000 enfants de 10 à 14 ans sont mariés.
Certains organismes de défense des droits des enfants estiment beaucoup plus élevé le nombre des enfants « donnés » au mariage pour des raisons de pauvreté entre autres, et particulièrement dans les zones rurales du pays...




Une personne pendue à Qom
IRNA, 31 octobre
Incarcéré depuis 4 mois pour des « actes contraires à la chasteté », Mohammad Jamrassi, 39 ans, a été pendu publiquement dans le quartier Nirougah à Qom (centre).

csdhi

Les Iraniennes en révolte